Bilan mensuel de l’ombre #37 – juillet 2021

Bonjour tout le monde !
C’est désormais une tradition que de vous présenter un bilan mensuel à la fin de chaque mois. Et il y a eu pas mal de choses en juillet… Notamment des abandons, des déceptions, mais pas que heureusement !

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures de juillet – les romans

Juillet a été un mois plutôt compliqué en terme de lectures. J’ai commencé par le roman de Mina M aux éditions du Chat Noir, Rêver Double, dont j’ai mis la lecture de côté. Le style onirique n’est pas du tout ce que j’ai envie de lire pour le moment. Premier abandon ! Mais comme j’apprécie l’autrice sur un plan humain, je retenterai plus tard, dans quelques mois ou quand je sentirais que c’est le moment.
J’ai ensuite tenté de lire Un long voyage de Claire Duvivier puisqu’il était encensé par plein de blogpotes et a été sélectionné pour le prix Planète SF sauf que je n’ai pas, à nouveau, accroché au style d’écriture. Je l’ai abandonné au bout d’une cinquantaine de pages vu que je m’ennuyais… Heureusement que je l’avais acheté en numérique. Lassée, j’ai sorti un UHL et ça n’a pas été une super pioche puisque je suis passée à côté de Le Temps Fut d’Ian McDonald. Toutefois, ici, aucune surprise puisque je ne suis pas friande du tout des voyages dans le temps.
Après toute ces déceptions, j’ai prit une pause manga que je vous détaillerai plus loin. Puis j’ai tenté la lecture d’une valeur relativement sûre avec Flibustière de Johan Heliot, également acheté pendant l’OP All Stars. Si j’accrochais bien au début, j’ai rapidement eu l’impression de lire un livre d’histoire de la piraterie avec une héroïne qui devient pénible en grandissant. Beaucoup trop d’explications historiques lourdes m’ont sorties du texte et m’ont fait abandonner, cette fois après une centaine de pages. Bon… Je commençais à désespérer. Heureusement, je venais d’acheter Tokyo, la nuit et je me suis dit qu’un roman sur le Japon devrait mettre un terme à cette série noire. J’ai eu raison, ça a été une très bonne lecture ! Ouf.
J’ai continué mon mois avec plusieurs textes du Bélial. D’abord un UHL, Vigilance, qui trainait depuis longtemps dans ma PàL et qui est très anxiogène. J’ai apprécié ma lecture mais je ne me sentais pas de le chroniquer. Ensuite, le 103e Bifrost qui m’a moins plu que les autres, j’ai trouvé le temps un peu long et les nouvelles ne me parlaient pas. Ça arrive ! N’empêche, ça commençait à faire beaucoup de déceptions ou d’arrêt sur le même mois, j’ai donc tiré une valeur sûre de ma PàL : le dernier Ariel Holzl, intitulé Temps Morts. Si j’ai apprécié ma lecture et adoré l’univers, j’ai clairement un goût de trop peu. Il m’a manqué deux ou trois cents pages, ou une saga, bref frustration quand tu nous tiens, tu ne nous lâches plus… Continuant mon challenge S4F3, j’ai cette fois jeté mon dévolu sur Ormshadow, un autre UHL qui sous couvert d’une histoire de dragon parle surtout de drames familiaux. C’était plutôt bien ! À ce stade du mois, toutefois, j’avais besoin de légèreté et j’ai donc lu Trois mages et une margarita de Annabelle Marie, de l’urban fantasy fun et bien foutue qui m’a soulagé. Je n’ai pas chroniqué ces deux textes sur le blog parce que… Bon, en fait, je ne sais pas trop pourquoi. La flemme du moment ?
Bien remontée, j’ai voulu tenter la lecture du premier tome de la Hanse Galactique, reposé après soixante pages. Non seulement la façon dont les femmes sont présentées m’a déplu (rien que le coup de la secrétaire au départ, c’est quoi ces réflexions ? ^^’ Mais c’est un vieux texte il faut dire, qui date des années 70 si j’ai bonne mémoire) mais en plus je n’ai pas réussi à m’intéresser aux soucis rencontrés par ces marchands. J’ai donc lu la première nouvelle et décidé de ne pas aller plus loin. Au moins, j’aurai essayé ! Le hasard a voulu que ce soit le lendemain de mon anniversaire, je voyais des amies qui m’ont offert des livres en cadeau si bien que dans le train retour, j’ai entamé Paprika, une expérience culturelle en soi… Et j’ai pris le roman comme tel, comme une expérience, même si c’était bien chelou.
Bon, ça devient long ce mois de juillet. Une chance pour moi, j’avais encore du UHL dans ma PàL et du bon crû avec le Hors Série 2021 et À dos de crocodile, deux textes de Greg Egan (la chronique du 2e arrive la semaine prochaine !) qui remontent le niveau de ce mois de juillet. Toujours dans le challenge S4F3, j’ai décidé de sortir une anthologie, cette fois aux éditions du Chat Noir. La fameuse anthologie 9, pour leur anniversaire ! Je n’ai abandonné qu’un texte sur les 9, ce qui est pas mal comme score mais je dois avouer que seuls deux ont su vraiment me faire vibrer. On en reparlera d’ailleurs !

J’ai donc lu 5 novellas, 4 romans et 1 anthologie. Et abandonné trop de trucs pour en faire la liste.

Mes lectures de juillet – les mangas : 

Heureusement, si ça a été compliqué pour les romans, j’ai eu d’excellentes lectures en manga. Déjà, début juillet, Ki-oon sortait ses nouveautés avec le tome 17 de Beastars, le tome 1 de Beast Complex, le tome 4 des Carnets de l’apothicaire… Des valeurs sûres qui se confirment ! J’ai ensuite testé une nouvelle série : Toilet-bond Hanako-kun qui a été une très belle surprise sur ses deux premiers tomes, à voir si ça se confirme dans la durée. Après ça, j’ai lu The voices of a distant star, un très beau one-shot qui a su m’émouvoir et j’ai terminé Chobits avec le tome 8 qui a été une déception (trop court, trop rushé) mais une déception gérable compte tenu de la série dans sa globalité. Je vais d’ailleurs écrire à son propos la semaine prochaine.

Ce qui fait 7 volumes lus !

Mes lectures de juillet – les BD :

J’avais acheté plusieurs bandes-dessinées fin juin et j’en ai lu deux sur les trois avec Le Jardin, Paris et Nellie Bly. J’ai vraiment adoré chacune de ces lectures ! J’ai écrit une chronique pour le premier, pas (encore ?) pour le second toutefois que ce soit sur le dessin ou sur les thèmes, c’était passionnant, bien écrit, un régal. J’ai également tenté de lire un comics, Spider-man noir crépuscule sur Babylon mais j’ai abandonné après le premier chapitre. Je n’arrive pas à rentrer dedans du tout, tant pi ! Je l’offrirai à quelqu’un qui l’appréciera plus que moi.

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif…
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / La longue patience de la forêt de Christian Léourier au Bélial / Les contes hybrides de Lionel Davoust chez 1115 éditions / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Le règne de l’espoir de Sélina Fenech au Chat Noir / Providence dévoilée de Sélina Fenech au Chat Noir / L’écart des missiles de Charles Stross chez Exoglyphes / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / Guide sorcier de l’évasion d’Alix Harrow au Bélial / Plaine guerre de Thierry di Rollo au Bélial / L’apocalypse selon Sandra de Céline Saint Charle chez Livr’S / 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S / Talisman de Gilles Debouverie chez Livr’S / Et j’abattrai l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker aux Forges de Vulcain / Ne sautez pas ! de Frédéric Ernotte chez Lajouanie / Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay chez l’Atalante / Paris-Capitale de Feldrik Rivat chez l’Homme sans Nom / Le Sicilien de Carl Pineau chez Lajouanie / La dixième muse d’Alexandra Koszelyk aux Forges de Vulcain / La princesse au visage de la nuit de David Bry chez l’Homme sans Nom / Indomptable de Jack Campbell chez l’Atalante / Avant-garde de Jack Campbell chez l’Atalante / Nocturnes de Laurent Fétis chez ActuSF / Le Proscrit de Simon R. Green chez l’Atalante.
En papier : Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Les mystères de Larispem #1 de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard Jeunesse / Âme Ténébreuse, cœur lumineux (anthologie) au Chat Noir / Le livre écorné de ma vie de Lucius Shepard au Bélial / Nouvelles fantastiques d’Alexandre Dumas chez Fantask / La fabrique des lendemains de Rich Larson au Bélial / Warchild #1 de de Karin Lowachee au Bélial / Sans foi ni loi de Marion Brunet chez PKJ / La maison au milieu de la mer céruléenne de TJ Klune chez de Saxus.
En manga : Card Captor Sakura tomes 7 et 8 (Pika) / A sign of affection tome 1 (akata) / Le secret de Madoka (akata)
BD & ComicsLe prince et la couturière de Jane Wang (akileos)

Sur cette base, j’ai pris la décision en août de lire principalement (si pas exclusivement) en numérique afin de faire descendre ma PàL liseuse !

Le focus de l’ombre :
Sans titre
Connaissez-vous Bleuenn ? Cette éditrice indépendante dirige les collections jeunesses et YA chez Léha et Mnémos. La première fois que je l’ai rencontrée, elle était encore stagiaire aux éditions du Chat Noir. Depuis, j’ai toujours suivi son parcours de loin et si elle apparait dans ce focus c’est pour vous encourager à la suivre sur Twitter. Pourquoi ? Déjà parce qu’elle propose plusieurs services éditoriaux de qualité mais également des threads hyper utiles pour tout.e futur.e auteur.ice et / ou personne intéressée par le fonctionnement du monde littéraire. Le dernier en date donne des conseils pour sélectionner intelligemment les maisons d’édition (de l’imaginaire) à qui envoyer son manuscrit. Autant dire que, quand je me suis lancée en 2015 comme autrice, j’aurais bien aimé recevoir ce type de conseils ! Alors autant partager au maximum la bonne parole.

Sans titre2
J’ai également envie de pour parler de l’initiative solidaire lancée par Cindy Van Wilder qui, pour aider les victimes des inondations en Belgique, a mis en vente sur son UTip une nouvelle inédite en numérique dont l’intégralité des revenus générés seront reversés à la Croix Rouge de Belgique. C’est le genre de belle idée que j’ai envie de soutenir, d’autant que c’est encore valable jusqu’au 13 août.

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai surtout envie de retenir le beau dans ce mois de juillet et heureusement puisque cette rubrique est là pour ça. J’ai pu retourner au restaurant avec des amies, fêter mon anniversaire dignement, aller voir Kaamelott, un retour (presque) à la normale plus qu’apprécié. De petits bonheurs qui font du bien.

Et voilà, c’est (déjà ?!) la fin de ce bilan du mois de juillet. J’espère que le vôtre s’est bien déroulé, en tout cas je vous souhaite le meilleur pour août et surtout, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #36 – juin 2021

Bonjour tout le monde !
Le mois de juin est désormais terminé, c’est donc l’heure de dresser un petit bilan de mes lectures et elles ont été très nombreuses, surtout au format court… La faute à la fin du #ProjetOmbre qui se couple au début du #S4F3s7. Pas le temps de chômer !

Mes lectures de juin – les romans.

J’ai commencé le mois en lisant le second tome de la duologie Sous les sabots des dieux de Céline Chevet aux éditions du Chat Noir, un texte très convainquant dans un genre de l’autrice n’avait pas encore exploré jusqu’ici. J’ai ensuite enchaîné avec une autre suite : la troisième griffe de dieu d’Adam Troy Castro qui a été une petite déception. Si j’ai passé un bon moment de divertissement avec ma lecture, la manière dont l’héroïne s’exprime et change en couple me rappelle désagréablement Anita Blake de L.K. Hamilton, qui est pourtant de la bit-lit. Je préférais largement la Andrea Cort des nouvelles ! Tout comme je préférais largement la Anita Blake des 6 premiers tomes de la saga. Bref, après cela, j’ai voulu enchainer avec une valeur sûre et j’ai donc tiré de ma PàL Peine-Ombre, le dernier roman d’Ariel Holzl à destination d’un public adulte qui m’a hélas lui aussi laissé sur ma faim. C’était divertissant, ça fourmillait de bonnes idées mais malheureusement, je n’ai pas retrouvé l’étincelle de magie qui me fait habituellement me plonger à corps perdu dans les textes de l’auteur.
Lassée, j’ai donc lu quelques titres graphiques avant de revenir sur des novellas avec le début du S4F3. Ainsi, j’ai enchaîné deux UHL avec Toutes les saveurs de Ken Liu (excellent !) et le Fini des mers de Gardner Dozois (brillant !). Reboostée, j’ai tiré un texte plus fun et léger de ma PàL : une autobiographie transexuelle avec des vampires de Lizzie Crowdagger qui écrit de la bit-lit en résolvant la majorité des soucis de ce genre. J’aimerais qu’elle soit davantage connue, cette autrice ! Confiante, j’ai enchaîné avec Yellow Jessamine, une novella de fantasy gothique publiée aux éditions du Chat Noir qui a été une excellente lecture (décidément !) avant de retourner sur les UHL avec Retour sur Titan qui m’en a mis plein les yeux (la chronique arrive mardi prochain). Après ça, j’ai commencé Nous allons tous très bien, merci de Darryl Grégory avec lequel je passe un bon moment rien que par son contexte original. 

J’ai donc lu en tout 4 romans et 5 novellas (même si une autobiographie transexuelle avec des vampires compte 3 textes distincts).

Mes lectures de juin – les mangas

J’ai commencé le mois en relisant Im, Great Priest Imhotep sur lequel j’ai écrit un article passionné, portée par l’injustice que ce manga ne soit pas davantage connu. Après ça, j’ai découvert une nouveauté Akata : Je crois que mon fils est gay, une tranche de vie positive et pleine de bienveillance qui fait du bien au moral. Ensuite, j’ai continué ma lecture de Card Captor Sakura avec les tomes 6 et 7 (il ne m’en reste plus que deux !) ainsi que Nos temps contraires avec le 4e tome qui m’a laissé une impression douce amère. C’est vraiment une saga très violente sur un plan psychologique… Enfin, j’ai lu le premier tome d’Edens Zero, que j’ai trouvé sympa mais pas au point de me faire acheter la suite. Par contre, je vais regarder l’animé ! 

Cela fait en tout 16 volumes lus en Juin. 

Mes lectures de juin – BD & comics

J’ai eu envie de découvrir Lightfall qui était chaudement recommandé par mon libraire sauf qu’on s’est mal compris : je voulais un one-shot et lui me lance sur une série ! Oupsie. Cela en plus de l’aspect trop jeunesse m’a fait offrir cette BD à une amie après ma lecture car c’était sympa mais je savais très bien que ça n’irait pas plus loin pour moi. J’ai ensuite lu le premier tome d’une nouvelle série Spider-Man avec Miles Morales (mon chouchou !) et Ultimatum. Une mise en bouche qui me rend impatiente quant à la possible suite. Au passage, mettre « fin ? » sur la dernière page, c’était CRUEL !

Mes lectures de juin – non-fiction

Je me suis procurée le livre de Lionel Davoust : comment écrire de la fiction ? chez Argyll. Je ne lis généralement pas d’ouvrages de ce type car je préfère analyser par moi-même à travers mes lectures. Je reste fermement convaincue que, pour écrire dans un genre, il faut en lire une certaine quantité, ne fut-ce que pour cerner ce qu’on y fait ou non et apprendre les codes, comment les transgresser, etc. C’est bien pour cela que je me suis mise à la SF, d’ailleurs, mais j’ai conscience que cela me prendra des années avant d’écrire mes premiers textes dans le genre, tout comme j’ai lu de l’urban fantasy pendant des années avant de me mettre à écrire mes sagas actuellement publiées. Bref, j’aime donc faire les choses par moi-même mais je connais un peu l’auteur pour avoir pu discuter avec lui un long moment aux Imaginales (très bon souvenir !). J’aime son approche, sa façon pédagogique de s’exprimer, sa bienveillance aussi, j’ai donc eu envie de tenter l’expérience et j’ai très bien fait. Cet ouvrage est riche et propose des clés au lieu d’une méthode absolue. Je le recommande à tous/tes les auteur/ices mais aussi à celleux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de l’écriture. 

Parallèlement à cela, j’utilise également le carnet d’écriture de L-A Braun et son guide théorique, publié il y a peu. Les exercices du carnet sont vraiment ludiques et m’ont aidé à me remettre le pied à l’étrier, au point que je pense participer au Camps NaNoWriMo de juillet ! C’est passer d’un vide de plusieurs mois (même plus d’un an) à l’extrême inverse. Et tout ça, grâce à ces deux ouvrages ! 

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif… 
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / La longue patience de la forêt de Christian Léourier au Bélial / Les contes hybrides de Lionel Davoust chez 1115 éditions / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Le règne de l’espoir de Sélina Fenech au Chat Noir / Providence dévoilée de Sélina Fenech au Chat Noir / L’écart des missiles de Charles Stross chez Exoglyphes / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / Guide sorcier de l’évasion d’Alix Harrow au Bélial / Plaine guerre de Thierry di Rollo au Bélial / Les Héritiers de Fabien Clavel chez ActuSF / L’apocalypse selon Sandra de Céline Saint Charle chez Livr’S / 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S / Talisman de Gilles Debouverie chez Livr’S / Un long voyage de Claire Duvivier aux Forges de Vulcain / Et j’abattrai l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker aux Forges de Vulcain / Ne sautez pas ! de Frédéric Ernotte chez Lajouanie / Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay chez l’Atalante / Paris-Capitale de Feldrik Rivat chez l’Homme sans Nom / Le Sicilien de Carl Pineau chez Lajouanie / La dixième muse d’Alexandra Koszelyk aux Forges de Vulcain / La princesse au visage de la nuit de David Bry chez l’Homme sans Nom / Indomptable de Jack Campbell chez l’Atalante / Avant-garde de Jack Campbell chez l’Atalante / Nocturnes de Laurent Fétis chez ActuSF / Trois mages et une margarita d’Annette Marie chez Collection Infinity / Le Proscrit de Simon R. Green chez l’Atalante / (AU SECOURS L’OP ALL STARS C’EST LE MAL !!)
En papier : Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Les mystères de Larispem #1 de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard Jeunesse / Vigilance de Robert Jackson Bennett au Bélial / Âme Ténébreuse, cœur lumineux (anthologie) au Chat Noir / Le Temps fut d’Ian McDonald au Bélial / Ormeshadow de Priya Sharma au Bélial / Le livre écorné de ma vie de Lucius Shepard au Bélial / À dos de crocodile de Greg Egan au Bélial / Hors-série une heure lumière 2021 au Bélial / Temps mort d’Ariel Holzl chez Slalom / Nouvelles fantastiques d’Alexandre Dumas chez Fantask / La hanse galactique #1 de Poul Anderson au Bélial / La fabrique des lendemains de Rich Larson au Bélial / Warchild #1 de de Karin Lowachee au Bélial / (J’ai peut-être un peu passé une commande énorme au Bélial, ahem.) / Rêver double de Mina M. aux éditions du Chat Noir / Anthologie 9 aux éditions du Chat Noir.
En manga : The Voice of a distant star chez Pika et normalement je vais samedi chez Kazabulles pour ramener les nouveautés de début Juillet dont BEASTARS ♥
BD & Comics : Spider-man noir, crépuscule à Babylone. Mais idem, j’ai 3 BDs en commande chez Kazabulles qui vont arriver…

#ProjetOmbre : clap de fin
Je vous l’avais annoncé, le #ProjetOmbre prend fin avec le mois de juin et compte actuellement un total de 281 formulaires. Il m’en reste encore tout pile 101 à traiter… Pour l’instant ! Quant à vous, il vous reste jusqu’au 7 juillet pour encoder vos chroniques (ou vos lectures sans les liens que vous pourrez me poster ultérieurement) avant le bilan final ! Après ça, je n’en tiendrais plus compte puisque je dois effectuer les calculs des points pour le tirage au sort des lots.
De mon côté, je suis contente d’avoir tenu six mois en lisant l’équivalent d’une nouvelle par semaine. C’était mon défi personnel et je l’ai mené à bien même si j’ai failli me rater en Juin…

Le focus de l’ombre :
Plusieurs éléments sur ce focus… Pas évident de choisir parce qu’il y a eu pas mal de chouettes choses au mois de juin. Déjà, la booktubeuse « Qu’est-ce qu’on lit ? » a proposé sur sa chaîne une vidéo récapitulative très bien documentée autour de l’affaire Marsan. À l’heure où j’écris ces lignes, Bragelonne n’a d’ailleurs TOUJOURS PAS réagi… Si vous avez envie de comprendre ce qui se passe, prenez 38mn pour regarder ceci.

Dans un tout autre registre, j’ai découvert un documentaire ARTE sur d’Artagnan, le vrai d’Artagnan, en tant que personne historique. Vous le savez peut-être (ou pas) mais Dumas compte énormément dans mon parcours de lectrice et la première fois que j’ai lu les Trois Mousquetaires, je devais avoir 13 ou 14 ans… Et j’étais amoureuse de d’Artagnan /pan/. J’assume. Bref, c’est une époque et un personnage que j’aime énormément, du coup j’ai été contente d’en apprendre plus à son sujet et de découvrir une recherche documentée sur lui, sur les différences qui existent avec la fiction de Dumas. C’était passionnant sur bien des points. Je m’aperçois par contre qu’il n’est plus disponible gratuitement en ligne mais toujours en VOD ou DVD.

1920x1080

Enfin, ce mois de juin sonne le retour du challenge estival que je préfère (en même temps c’est le seul auquel j’arrive à participe de façon régulière…) : le S4F3 de l’amie Lutine ! Toutes les infos se trouvent sur son blog mais l’idée est également de lire du format court, avec des textes de moins de 350 pages mais plus de 90 et uniquement de l’écrit, exit les BD, mangas, etc. Ce que je préfère dans ce challenge, ce sont ses bilans toujours très drôles à lire !

capture-decc81cran-2021-06-06-acc80-15.04.03

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Grâce au cahier d’exercices de L-A Braun et au livre de Lionel Davoust, j’ai recommencé à écrire et je compte participer au Camp NaNo de juillet. On va voir si ça tient sur le long terme mais ça a déjà été une bouffée d’oxygène. 

Et voilà, nous sommes au bout de ce bilan qui était un peu long d’ailleurs.
Je vous souhaite un bel été à tous/tes, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #34 – avril 2021

Bonjour tout le monde et bienvenue dans ce nouveau bilan mensuel !

J’ai pas mal de chose à dire et à raconter… Peut-être que vous l’avez déjà remarqué mais depuis deux / trois semaines, j’ai décidé de réduire ma production d’articles afin de modifier positivement mon rapport à la lecture et au blogging. Je ressentais un malaise depuis un moment et j’ai fini par mettre le doigt sur ce qui me gênait, grâce à certaines discussions et réflexions permises par mes congés. Je ne sais pas encore où ça va me mener mais à partir de maintenant, il n’y aura plus que deux articles maximum sur le blog par semaine : le mardi et le vendredi.  Je ne vais donc plus chroniquer systématiquement tout ce que je lis, ce afin de mettre l’accent sur des œuvres qui me paraissent plus remarquables que d’autres. J’envisage aussi d’arrêter définitivement les partenariats presses mais je me laisse quelques semaines (le temps de traiter ce que j’ai encore dans ma liseuse) pour prendre une décision définitive là-dessus et vous expliquer le pourquoi du comment j’en suis arrivée là. Rassurez-vous, aucun drama ne se cache là-dessus 😉 Juste une très saine remise en question.

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures d’avril – les romans :

J’ai commencé le mois en lisant trois nouvelles chez 1115 éditions, deux par David Bry et deux par Jean-Laurent Del Socorro avant de me lancer dans l’excellent Montès d’Isabelle Bauthian chez ActuSF dans lequel je me suis plongée avec grand plaisir et qui m’a donné envie de découvrir les autres romans de l’autrice. J’ai ensuite enchainé avec Dune de Frank Herbert, découvrant enfin ce grand classique de la science-fiction qui fait tant parler de lui. Si j’ai apprécié ma lecture, je peux aussi affirmer que ce n’est pas une saga qui me convient en tant que lectrice. Je ne vais donc pas la poursuivre mais je reste contente d’avoir tenté l’expérience ! Je ne vais pas non plus la chroniquer, ce serait un peu… Je ne sais pas. Étrange ?
Après ça, j’ai sorti un roman assez original de ma PàL : les griffes et les crocs de Jo Walton, une histoire de dragons à la Downtown Abbey. C’était original (sur le concept) et divertissant, je ne lui en demandais pas plus. Après cela, j’ai sorti un service presse de ma PàL numérique : les tambours du dieu noir de P. Djéli Clark chez l’Atalante, chaudement recommandé par Apophis. Au passage, ce texte contient deux nouvelles et n’est donc pas un roman court comme on pourrait le croire de prime abord.. J’ai trouvé les idées de l’auteur très originales et ses personnages féminins vraiment remarquables. J’en ai presque oublié les intrigues très classiques ! Je suis curieuse de lire d’autres œuvres en tout cas. Après ça, je suis retournée vers Joe Abercrombie avec son one-shot Servir Froid. Si j’ai été très très emballée par la qualité des différents protagonistes et le rythme de l’histoire, je dois avouer que je me suis lassée vers la fin des trop nombreuses péripéties qui en deviennent à la limite du crédible. Ça reste un bon divertissement mais je ne ressens pas spécialement le besoin d’écrire dessus pour vous en parler car le souffle est retombé même si je ne regrette pas ma lecture. Après ça, j’ai découvert une nouvelle bien sympathique chez YBY : La hyène, la sorcière et le garde manger écrite par Aeph. J’ai été très enthousiasmée par ce texte dont on va reparler dans le détail début de ce mois puisqu’une campagne de financement Ulule va être lancée pour lui et deux anthologies (dont la lecture est également prévue).

J’ai donc lu 4 romans et 6 nouvelles, ce qui est assez peu dans mes habitudes de lecture mais comme je l’ai déjà dit, j’ai envie de retrouver un rapport plus sain à la littérature donc je ne me prends plus la tête à tenir des cotas.

Mes lectures d’avril – les mangas :

J’ai vraiment lu peu de mangas ce mois-ci ! Trois seulement mais vu ce que j’ai dans ma PàL et les sorties prévues, on va clairement se rattraper en mai. J’ai commencé avec le bateau de Thésée, premier tome intéressant mais trop classique pour me donner envie d’aller plus loin. Ensuite longue pause jusqu’à sortir le tome 9 d’Otaku Otaku, une série sans prise de tête que j’aime beaucoup chez Kana. Enfin, j’ai souhaité terminer Comme sur un nuage chez Akata manga avec le troisième et dernier tome qui a été une bonne surprise finalement ! Je ne sais pas si je vais lui consacrer un article (à mon avis non) mais dans l’ensemble j’ai aimé le ton très positif de la série et le fait que les personnages ne soient finalement pas enfermés dans des cases. 

Mes lectures d’avril – BD & comics :

Si j’ai lu moins de manga, j’ai lu davantage de comics et de BD ! Tout d’abord j’ai dévoré la trilogie The Bone Parish qui prend place à la Nouvelle-Orléans, avec une pointe de magie mystique. En effet, une nouvelle drogue circule, créée à base de cendres de cadavres, qui permet de revivre des moments intenses de la vie des défunts. Une histoire de famille, finalement, de drogue et de gangs aussi, assez violent mais bien écrit. Après ça, j’ai lu Nomen Omen conseillé par Julie de chez Kazabulles et si j’y ai trouvé de bonnes idées, j’ai aussi eu un sentiment de fouillis. Le scénariste n’a, selon moi, pas bien géré l’apport d’informations et j’ai longtemps eu l’impression de lire une histoire pour laquelle je n’avais pas les bons codes. Dommage parce que c’était très prometteur mais je n’ai pas spécialement envie de lire la suite. Enfin, dernière BD et non des moindres : Ceux qui restent que j’avais découvert grâce à Light & Smell. Que deviennent les parents / la famille des enfants qui disparaissent pour sauver des mondes imaginaires ? C’est la question que pose cette œuvre à travers l’histoire de la famille Hawkins et de leur fils Ben. J’ai adoré le principe, c’est très bien abordé, assez réaliste, finement travaillé sur la psychologie. Franchement, une pépite ! On va en reparler la semaine prochaine sur le blog, c’est certain.

La PàL de l’ombre :
Elle se porte bien avec quelques craquages ici et là. Rien de bien méchant toutefois ! 6 romans, 2 essais, 5 mangas et 1 Bifrost. Il me reste 6 services presses numériques à traiter et je commence à envisager que ce soit les derniers, comme j’ai pu le mentionner plus haut. Mais on en reparlera quand j’aurais fait un peu le tri dans mes pensées à ce sujet.

#ProjetOmbre – un petit point :
À l’heure où je rédige ces lignes, on a dépassé les 200 formulaires ! Et je vous annonce que je n’ai absolument pas tenu ma résolution de les traiter de semaine en semaine, honte sur moi. Je vais tâcher de rattraper ça ce week-end tant que le nombre n’est pas trop important. En tout cas, je suis très contente de ce cap et de toutes vos participations. Merci beaucoup ♥ Je sais, je radote, mais c’est très plaisant de voir fleurir ces retours de lecture un peu partout. 

Le focus de l’ombre :
cropped-Logo-bleu-site-Bibliocosme-1
Dans ce focus j’ai envie de mettre en avant le Bibliocosme pour une raison très simple. Outre les qualités du blog, le sérieux de sa tenue et l’intérêt des chroniques qui y sont rédigées, Dionysos et Boudicca ont proposé dans un article d’offrir la lecture de l’article de Médiapart récemment paru sur le #MeToo du milieu de l’édition. En effet, pour accéder à la lecture complète de ce dossier, il faut normalement payer un abonnement (qui est d’1 euro pour 15 jours) et malheureusement cela rebute certain/e, peu importe la raison (je ne juge pas, qu’on se comprenne bien, j’expose simplement un fait). Toutefois, il est possible, avec cet abonnement, d’offrir la lecture de l’article à quelqu’un et cela contribue à ce que l’information ne tombe pas dans l’oubli. C’est le genre de sujet qu’il ne faut pas enterrer, sous aucun prétexte. Alors merci à eux !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai été en vacances durant la moitié du mois d’avril et ça m’a fait un bien phénoménal. J’ai pu me détendre, profiter de belles balades, lire à mon rythme, jouer aussi, écrire un peu (bon pour du rp textuel mais c’est mieux que rien). Bref, j’ai soufflé et j’ai repris le travail avec les batteries rechargées et une façon plus saine d’aborder mon job. Pour le moment, je me sens bien et je trouve qu’on ne le dit pas assez quand ça va. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de cette rubrique ! 

Et voilà, nous sommes déjà au bout de ce bilan qui était assez conséquent en informations. J’espère que vous avez pris plaisir à le lire et que votre mois d’avril s’est bien passé. Je vous souhaite le meilleur pour mai et n’oubliez pas… En mai, faites ce qu’il vous plait ! ♥

Bilan mensuel de l’ombre #33 – mars 2021

Bonjour à toutes et à tous !

C’est (déjà ?!) l’heure du bilan mensuel pour le mois de mars et comme vous allez le constater, il s’est passé plein de choses…

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures en mars – les romans

J’ai commencé le challenge du Printemps de l’Imaginaire francophone ce mois-ci et j’ai donc lu uniquement des titres qui rentraient dans le challenge. C’est Anergique qui ouvre le bal, service presse reçu de la part d’ActuSF. Ce roman qualifié de steampunk est en réalité plutôt gaslamp fantasy. Cela ne l’empêche pas d’être une chouette aventure dont je ne regrette pas la lecture. J’ai ensuite enchaîné avec une valeur sûre : le tome 2 de Magic Charly d’Audrey Alwett qui, comme chaque roman de l’autrice, a été un véritable coup de cœur. Après cela, deuxième service presse du mois avec l’Empire du Troll de Jean Claude Dunyach chez l’Atalante que j’ai trouvé assez désenchanté par rapport aux deux autres tomes mais toujours aussi intelligent. Après cela, j’ai eu envie d’une lecture un peu plus légère ce qui m’a poussée à choisir les Orphelins du sommeil de Pascaline Nolot, un chaton hanté qui compte désormais parmi mes préférés et grâce auquel on en apprend beaucoup sur le sommeil. 
Désireuse de découvrir toutes les sorties de février chez ActuSF et ayant déjà dévoré la Machine le mois dernier, j’ai enchaîné avec Le jour où l’humanité a niqué la fantasy de Karim Berrouka chez ActuSF qui a été plutôt en demi-teinte. Je vois les qualités du livre ainsi que le sous-texte très riche sauf que je n’ai pas trop accroché au délire global ni aux personnages. Après ça, j’ai lu le recueil de nouvelles Fragments et Cicatrices écrit par Sophie Dabat aux éditions du Chat Noir. Une excellente lecture pour le #ProjetOmbre que j’avais honteusement négligé ce mois-ci.
Même si j’ai aimé cette lecture, je n’avais plus trop envie de lire des romans. J’ai donc fait une pause BD puis je suis revenue à mon challenge en me tournant vers l’autoédition avec une nouvelle de Cécile Guillot (le boudoir aux souvenirs) et un roman d’urban fantasy bien délirant de Lizzie Crowdagger (La sorcellerie est un sport de combat). Ça m’a fait du bien, sincèrement, mais j’ai encore abandonné deux romans après ça : Ex Dei de Damien Snyers et Les chroniques de l’érable et du cerisier de Camille Monceaux. Je ne suis tout simplement pas parvenue à rentrer dans l’histoire. Avec Ex Dei, j’ai su dés la fin du premier chapitre que ça n’allait pas le faire et comme je ne veux plus m’obliger à lire, je n’ai pas été plus loin. Avec le second, ça a mis une petite centaine de pages mais même si c’est très bien écrit, je ne pense pas que ce livre me corresponde pour le moment. 
C’est alors que je me suis tournée vers l’application Rocambole. C’est venu un peu par accident via le tweet d’un de leur auteur qui parlait de leur engagement, de leur sérieux, de la façon dont ils traitent bien les artistes. J’ai eu envie de voir plus loin et je me suis donc plongée dans la série Un professeur imaginaire dont j’ai lu les 16 épisodes en quelques jours. Ça m’a fait grand bien ! Un article est d’ailleurs prévu pour vous présenter l’application et un deuxième pour vous parler de cette série.
J’ai terminé mon mois de mars avec une lecture légère, jeunesse, à paraître bientôt : la loutre et le prince de S. A. William chez Livr’S dont on va reparler bientôt. À l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai toujours pas recommencé à lire quoi que ce soit mais après tout, c’est censé être un plaisir et pas une contrainte !

Mes lectures de mars – les mangas :

Mes lectures mangas se sont déroulées un peu en dent de scie. J’ai commencé avec le troisième tome de Je suis un assassin et je surpasse le héros qui m’a lassée et peu intéressée, si bien que je compte arrêter la série. J’ai ensuite enchaîné avec trois nouveautés Ki-oon (Beastars, Les carnets de l’apothicaire et le renard et le petit tanuki) qui ont été de gros coups de cœur. Après ça, j’ai lu deux nouveautés Akata (Comme sur un nuage et Nos temps contraires) qui m’ont aussi bien plu. Ouf ! C’est donc en toute confiance ou presque que j’ai entamé la lecture du dernier tome de Blue Flag qui m’a causé une horrible déception. Qu’à cela ne tienne, j’ai tenté de redresser la barre avec Tokyo Revengers mais là aussi, échec critique pour ce 11e tome ! En désespoir de cause, j’ai tenté le sixième volume de Chobits, la peur au ventre mais ça y est, la série noire prenait fin. Je vous en ai parlé dans le détail au sein de cet article. Pour finir, j’ai également lu Théa et ses shebeuls, un manga belge autoédité par S.A. William. J’avoue, je l’ai acheté pour soutenir l’autrice mais c’était plutôt sympathique et agréablement dessiné par Ayaluna. Je ne pense pas lui consacrer un article toutefois, parce que je manque un peu de matière.

Mes lectures de mars – BD :

Même si je n’en lis pas tout le temps, j’ai quand même découvert quelques titres ce mois-ci à commencer par Francis dont je vous ai parlé dans un article dédié tant j’ai craqué sur le visuel et les thèmes de cette histoire. Le billet a d’ailleurs cartonné sur le blog et ça a permis de faire découvrir cette BD à beaucoup de gens parmi vous, ça me fait plaisir ! Après ça, j’ai essayé de lire Tout ce qui reste de nous… Je dis essayé parce que j’ai tout lu mais je n’ai vraiment pas tout compris. Et même moins que tout… Je pense que je n’étais pas faite pour ce titre.

La PàL de l’ombre : 
Ma PàL se porte très bien et diminue gentiment. À l’heure actuelle sur le papier il me reste 14 romans papiers dont 3 pour le PIF et aucun SP dans le lot. Ma PàL papier a bien baissé donc, sauf pour les titres non francophones qui sont mis de côté le temps du challenge… J’ai beaucoup lu en numérique, il me reste 13 romans et 6 nouvelles en numérique dont 3 SP. Les chiffres restent stables par rapport au mois dernier mais il faut dire qu’il y avait beaucoup de sorties et donc beaucoup de SP justement, même si je les prends au format numérique.
Côté manga, j’ai 3 mangas papiers (trois tomes 1) et deux bande-dessinées.

#ProjetOmbre, un petit point : 
Très petit car un article bilan concernant le premier trimestre va arriver fin de cette semaine ou début de semaine prochaine. C’est très fastidieux de reporter les formulaires en liste sur un article, de vérifier les lectures aussi car je me suis aperçue que certains rentraient des BD quand celles-ci étaient des adaptations de nouvelles. Rien de malveillant bien entendu, juste une incompréhension des attentes du challenge qui ont finalement été éclaircies. À l’heure actuelle, 166 formulaires ont été postés donc n’oubliez pas de compléter les vôtres pour vos lectures de mars ! C’est là que j’arrêterai mon compte pour ce premier bilan. Si jamais vous n’avez pas tout complété d’ici à ce que le billet sorte, pas de panique : il suffira de poster à la suite pour que j’édite 🙂

Le focus de l’ombre – Light & Smell & un nouveau challenge sur le Japon !

cropped-light-and-smell
Ce mois de mars a été très riche en découverte mais c’est la blogueuse Light & Smell qui en totalise le plus avec 3 titres : Mousson Froide, Ceux qui restent et Une histoire de genre. J’aime beaucoup cette blogueuse qui est très éclectique dans ses lectures et donc dans ses articles. La lire me permet de sortir de ma zone de confort et d’élargir mes horizons, ce qui est un vrai enchantement. Je vous encourage à jeter un œil à son travail si vous ne la connaissez pas déjà ! Pour ne rien gâcher, elle est très gentille et prend toujours le temps de poster des commentaires chez plein de gens, c’est assez dingue. 

2
De plus, j’ai appris hier l’existence d’un nouveau challenge littéraire : le Hanami Book Challenge organisé par Les tribulations de Miss Chatterton. Je pense y participer d’autant qu’on peut valider les défis avec des mangas, des animés, des films, bref le but est vraiment de mettre la culture japonaise à l’honneur donc ce sera l’occasion pour moi de me mettre à jour sur certaines choses qui trainent dans ma liste Netflix !

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Je suis… en vacances ! Je peux enfin souffler pour de vrai, aller à mon rythme et ne m’occuper que de moi. Ça paraît un peu égoïste mais je suis humaine et c’est important de pouvoir se retrouver. J’ai recommencé à regarder des séries (New Amsterdam, WandaVision ♥), à accepter de passer un jour entier sans me sentir obligée de lire, à ne pas être au taquet sur le temps, bref à profiter vraiment. Loki aussi en profite, on fait toujours de belles balades mais avec le beau temps on s’en donne à cœur joie !

Et voilà, ce bilan touche à sa fin ! Il était un peu long mais j’avais plein de choses à dire, vous étiez prévenu(e)s… 
Je vous souhaite un bon mois d’avril, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #31 – janvier 2021

Bonjour à toutes et à tous !

Le premier mois de l’année 2021 est déjà derrière nous puisque nous vivons son dernier jour aujourd’hui. L’heure est donc venue de dresser un petit bilan et comme vous allez le remarquer, le format a quelque peu changé. Pour rendre ce rendez-vous plus attractif, j’ai décidé d’arrêter les listes pour plutôt rédiger un texte suivi sous forme de journal de lecture. Je vais également y inclure de nouvelles rubriques dont un point mensuel sur le #ProjetOmbre (avec des articles plus conséquents par trimestre je pense) et un petit focus de l’ombre sur un blogueur ou un article en particulier qui m’a marqué ce mois-ci. J’espère que cette nouvelle formule vous plaira 🙂 Mais sans plus attendre, commençons par les classiques !

Mes lectures en janvier – les romans :

J’ai commencé ce mois-ci en terminant la saga de la Passe-miroir. Je vous ai rédigé un billet sur mon expérience dans son ensemble que vous pouvez lire en cliquant ici. J’ai ensuite enchaîné avec un service presse proposé par Albin Michel Imaginaire, à savoir le fameux Émissaires des morts qui m’a tellement plu que j’y ai consacré deux articles : un sur les nouvelles, un sur le roman. Après ces gros morceaux, je me suis tournée vers un texte plus léger avec un roman jeunesse de Pascaline Nolot aux éditions du Chat Noir : les larmes de l’araignée, qui a été une très belle surprise ! Ensuite, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre et j’ai tenté Eriophora de Peter Watts, un texte qui n’était vraiment pas fait pour moi… Besoin de souffler avec une valeur sûre, j’ai enchaîné sur le dernier tome de la trilogie La Première Loi de Joe Abercrombie et le moins qu’on puisse dire c’est que malgré 900 pages, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Après ça j’ai retenté une novella au Bélial, les agents de Dreamland mais à nouveau, je suis passée totalement à côté de ce texte si bien que j’ai décidé de ne pas le chroniquer. Décidément, mon année 2021 au Bélial ne commence pas top top… Pour me rassurer, je termine donc ce mois de janvier en tirant de ma PàL numérique une valeur sûre : John Scalzi, avec le 6e et dernier tome du vieil homme et la guerre. Je vais probablement l’achever aujourd’hui donc la chronique arrivera la semaine prochaine.

Mes lectures en janvier – les mangas :

Ce mois de janvier a été marqué par la lecture de nombreuses suites : Chobits, Tokyo Revengers, Beastars et Sayonara Miniskirt qui ont toutes été de vrais enchantements. Ça fait du bien ! Hélas parmi ces suites, il y en a une qui m’a déçue : derrière le ciel gris, qui tourne trop en rond à mon goût si bien que je n’irai pas plus loin dans ma lecture. J’ai également découvert Reborn, conseillé par une amie autrice et auquel j’ai accroché, sans plus. Je pense me tourner vers l’animé pour comprendre l’engouement que peut susciter ce titre. J’ai rassemblé ces lectures dans deux billes à l’ombre du Japon, que vous pouvez lire ici et .

Mes lectures en janvier – les comics & les bd :

Je n’en lisais pas beaucoup jusqu’à encore récemment mais je les enchaîne à présent ! Ma première BD de l’année était Peau d’Homme et quel titre extraordinaire ! Je vous invite à lire mon article pour vous faire un avis et à ensuite vous ruer dans votre librairie pour l’acheter sans plus attendre. J’ai ensuite lu Zed, un comics dans l’univers de League of Legends qui était sympa mais sans plus. Faut dire que c’est vraiment pas mon personnage préféré… Je le hais trop en jeu pour réussir à passer outre ce sentiment ancré 😀 Ce sont des choses qui arrivent ! Du coup j’ai décidé de ne pas écrire dessus. Enfin, j’ai lu Joker : killer smile qui était excellent et auquel je compte consacrer un petit article bientôt tant j’ai été emportée par ce titre. Ça a été repoussé parce que j’avais plein d’autres articles en attente mais le brouillon est rédigé.

La PàL de l’ombre :
Nouveau rendez-vous où on va évoquer un peu l’état de ma PàL ou Pile à Lire. Actuellement, elle se compose de 11 romans au format papier (dont 0 SP), 19 romans et nouvelles en numérique (dont 2 SP, promis je compte mieux pour le mois prochain), 5 mangas, 1 comics et une BD. Pas trop mal ! Ah et il y a également un Bifrost qui attend d’être lu 😉

#ProjetOmbre – départ en fanfare !
Logo ProjetOmbre
Au mois de janvier, je lançais le #ProjetOmbre soit la suite du #ProjetMaki. Le succès a été fulgurant : déjà 38 blogueurs ont décidé de rejoindre l’aventure et 43 formulaires ont été envoyés… Le trio de tête est composé de Light & Smell, Mousson (via Babelio) et Un papillon dans la lune qui ont envoyé respectivement 5 formulaires chacune. Pourtant, quand on se penche sur les chiffres en eux mêmes, un autre trio se dégage… En effet, Caladhiel, Littlewolf et Diaspora Galactique ont déjà lu plus d’une vingtaine de nouvelles en janvier O.O Merci les recueils ! Et bravo à vous tous et toutes évidemment car ce n’est pas la quantité qui compte, on ne le rappellera jamais assez. Ces trois petits filous prennent donc la tête de la course mais, comme dirait l’amie Lutin, rien n’est jamais gagné et des pièges se dresseront peut-être au détour d’un virage serré. Nous verrons ce que nous réserve le mois de février à cet égard !

Le focus de l’ombre – le dragon galactique
cropped-dragon-galactique-banner1
Ce mois-ci, j’ai lu énormément d’articles et de chroniques. Si je me fie à mes notes, c’est le dragon galactique qui a fait le plus de mal à ma wishlist en y ajoutant deux titres : Planète à louer et Eaux douces, deux titres qui ne m’auraient pas du tout attirés de prime abord mais que j’ai très envie de lire aujourd’hui grâce à ses retours détaillés et intéressants. Je vous invite à vous faire votre propre idée et à vous abonner à son blog pour suivre son travail.

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Je me suis creusée la tête pour en trouver un et je dois dire que ce n’était vraiment pas simple… Toutefois en écrivant ce bilan et en effectuant un premier constat du #ProjetOmbre je dois dire que je suis super émue par vos réactions ultra positives et votre assiduité. Bon, je sais que c’est le début, il y a encore l’émulation et tout ça mais franchement c’est assez incroyable ce qui se passe et je tenais à vous remercier pour ça ♥
Il y a aussi une autre petite chose, ça parait bête mais j’ai enfin retrouvé un pc portable fonctionnel. Depuis plus de deux ans, je devais utiliser un clavier externe parce que j’avais une lettre (la c) qui ne fonctionnait plus. Ironiquement c’est arrivé pendant la rédaction de mon roman Clément Coudpel… Franchement, en matière de loose intégrale, ça se posait là. Hier j’ai confié mon ordi à mon voisin qui est informaticien en plus d’être adorable. Il m’a changé le clavier et la batterie si bien que j’ai un pc portable comme neuf (alors qu’il a un bon six ans mais roule ma poule !) et que ça m’a coûté moins de cinquante euros. Juste les pièces quoi. Du coup j’écris ce billet posée dans mon lit avec mon ordinateur sur les genoux. C’est le PIED ! Sans rire.

Et voilà, c’est déjà la fin de ce bilan ! J’espère que la nouvelle formule vous plait, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires 🙂
Je vous souhaite un bon mois de février, prenez soin de vous !

BML #30 – décembre 2020

Bonjour à toutes et à tous !

Nous voici (déjà ?) à la fin du mois de décembre, c’est donc l’heure du dernier bilan mensuel avant 2021 (sauf si un 13e mois pope le 31 décembre à minuit, perso je ne m’étonne plus de rien…) et il a été plutôt fructueux comme vous allez le constater.

Côté romans : 

Acadie de Dave Hutchinson au Bélial.
La ville sans vent #2 d’Éléonore Devillepoix chez Hachette (SP).
L’Anti-magicien #2 de Sébastien de Castell chez Gallimard.
Hors-série 2020 Une Heure Lumière du Bélial.
L’homme chocolat d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
L’arbre d’imagination d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
La Première Loi #2 Haut et court de Joe Abercrombie chez Bragelonne.
La passe-miroir #2 les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)
La passe-miroir #3 la mémoire de Babel de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)

Nous avons donc 5 romans, 2 novellas et 2 nouvelles ! Je compte également deux abandons ce mois-ci, deux services presses numériques dans lesquels je ne suis pas parvenue à me plonger. Du coup, j’ai préféré les laisser de côté pour m’en tenir à mes bonnes résolutions et ne plus me contraindre à la lecture. J’ai également décidé de me lancer dans la lecture de la Passe-miroir en enchainant les tomes puisque je me suis offert le coffret collector proposé par Gallimard en édition limitée. Je passe pour le moment un excellent moment et je ne regrette pas ma décision de finir 2020 avec ces romans. Pour rappel, j’avais lu le premier tome il y a presque deux ans maintenant…

Côté mangas :

Nos temps contraires #1, #2 (akata)
Comme sur un nuage #1 (akata)
Cautious hero #1 (doki-doki)
Chobits #4 (pika)
Je suis un assassin (et je surpasse le héros) #2 (doki-doki)
Blue Flag #7 (kurokawa)
Black Butler #23 -> #27 (kana)

Pour un total de 12 mangas avec uniquement de bonnes lectures (ou relectures) et pas le moindre abandon. Wouhou ! Pour le moment je n’ai parlé que de Nos temps contraires et Comme sur un nuage dans un article dédié mais j’ai déjà écrit les prochains billets sur les autres tomes, ils sont programmés pour début 2021. Encore un peu de patience !

Côté comics :

Harleen de Stjepan Sejic (Urban comics)
Joker, le deuil de la famille (Urban comics)
Sunstone #1 et #2 de Stjepan Sejic (Panini comics)

J’ai lu davantage de comics ce mois-ci avec quatre titres en tout donc trois du même auteur qui m’a tant séduite avec Harleen que j’ai souhaité continuer à découvrir son œuvre. Sunstone est radicalement différent mais pas dénué d’intérêt ni de talent, au contraire ! J’ai reçu tous les tomes pour Noël donc je compte écrire un article global dessus lorsque j’aurai tout lu. Ces deux volumes sont déjà prometteurs. Quant au Deuil de la famille, je ne vais pas m’appesantir dessus tant j’ai été déçue. Les trois quart du tome sont vraiment dingues, malsaines et tout ce qu’on veut, puis la fin gâche tout en annulant tous les enjeux posés précédemment… Je n’ai vraiment pas compris l’intérêt de ne pas assumer jusqu’au bout, surtout pour un album relié au Joker. Dommage !

Petit bonheur du mois : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci je vais surtout retenir l’achat de ma première voiture ! J’ai mon permis depuis juin 2019 et un travail stable depuis novembre 2019, il était temps que je saute le pas et m’offre cette beauté qui me facilite déjà tellement la vie. Enfin ça se ressentira surtout quand on sortira du confinement (ouais je suis comme ça moi, je m’offre une voiture quand je peux le moins m’en servir ._.) mais je n’ai pas de regrets. J’ai l’impression de devenir adulte, c’est perturbant.

C’est déjà la fin de ce bilan qui sera le dernier article publié en 2020 ! 2021 s’ouvrira sur le bilan annuel et parlera également de l’avenir du blog, de ce que j’ai envie d’accomplir, de mes bonnes résolutions littéraires. J’espère que vous serez au rendez-vous et je vous souhaite déjà une très belle année, prenez soin de vous ♥

BML #28 – octobre 2020

Bonjour à tous !
Un nouveau mois s’est écoulé et on ne peut pas dire qu’il ait été porteur de très bonnes nouvelles. Heureusement, sur un plan littéraire, il a été globalement satisfaisant. Voyons cela !

Côté romans :

Sous les sabots des dieux #1 de Céline Chevet aux Éditions du Chat Noir. (SP)
Le Nexus du Docteur Erdmann de Nancy Kress au Bélial.
Les énigmes de l’aube #1 de Thomas C. Durand chez ActuSF (SP)
Cookie Monster de Vernor Vinge au Bélial.
Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino chez Actes Sud. (♥)
La croisade éternelle #2 de Victor Fleury chez Bragelonne (SP)
Humanité divisée de John Scalzi chez l’Atalante (SP)
Fingus Malister, crâne bavard, grimoire et magie noire d’Ariel Holzl chez Rageot.

Ce qui fait donc 8 romans et aucun d’entre eux n’a été une réelle déception. J’ai quand même abandonné un titre qui n’est pas repris ici (Upside Down pour ne pas le citer) parce que je n’arrivais pas à rentrer dedans mais vu ma propension des derniers mois à laisser tomber des livres, je trouve qu’un seul, c’est pas si mal ! J’ai même eu un gros coup de cœur dans le tas et un presque coup de cœur pour le dernier Céline Chevet.

Côté mangas :

Billy Bat #8, #9, #10 (Pika)
Tokyo Revengers #5, #6, #7, #8 (Glénat)
Jeune dragon recherche appartement ou donjon #3, #4 (Soleil)
Kingdom of Knowledge #1 (Kana)
Shikabana #1 (Glénat)
Nosferatu #1 (Soleil)
Je suis un assassin (et je surpasse le héros) #1 (Doki-Doki)

Soit un total de 13 mangas avec des suites de séries plutôt réussies chacune à leur façon et des premiers tomes un peu moins convaincants, à l’exception du dernier titre auquel je compte consacrer un article complet dés que j’aurais trouvé une façon intéressante de l’aborder.

1 revue :
22
Vous le savez peut-être si vous me suivez sur Twitter mais j’ai décidé de m’abonner au Bifrost à l’occasion du 100e numéro consacré à Thomas Day ! J’ai donc terminé le mois d’octobre en lisant la revue en question à laquelle je vais consacrer au moins un article. Peut-être deux, si je scinde l’aspect découverte de la critique des nouvelles à proprement parler. Je n’ai pas encore décidé ! En tout cas, je suis ravie de cette décision.

Petit bonheur du mois : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. En octobre, on ne va pas se leurrer, ce n’est pas l’exercice le plus facile qui soit… Parce que j’ai eu un mois assez pourri dans l’ensemble. Toutefois, j’ai quand même eu le plaisir d’aller dédicacer mon roman dans la librairie Kazabulles et ça, c’est un souvenir précieux. Déjà parce que l’illustratrice de la couverture était présente et m’a offert le dessin original mais aussi et surtout parce que je tenais vraiment à ce que la première sortie publique de mon roman se fasse là-bas, la librairie apparaissant dedans. C’est donc une grande satisfaction pour moi, surtout que j’y ai rencontré de nouveaux lecteurs (et revu d’anciens) et que c’était ma première dédicace depuis mars… Et la dernière de l’année.

Et voilà, ce bilan est déjà terminé ! Merci à vous de l’avoir lu, n’hésitez pas à partager vos bonheurs du mois ou vos belles découvertes dans les commentaires. Et surtout, prenez soin de vous ♥

BML #26 – août 2020

Bonjour à tous !
Qui dit 1er du mois dit jour de bilan et il y en a des choses à dire sur ce mois d’août, littérairement parlant en tout cas.

Côté romans :

L’Imparfé #1 – Johan Heliot (Gulf Stream – SP)
Sept Redditions – Ada Palmer (Le Bélial – ♥)
Les derniers des branleurs – Vincent Mondiot (Actes Sud Jr – ♥)
Nixi Turner #5 – Fabien Clavel (Chat Noir)
La dernière colonie – John Scalzi (L’Atalante – SP)
L’hypothèse du lézard – Alan Moore & Cindy Canévet (ActuSF)
Zoé – John Scalzi (L’Atalante – SP)
Vaisseau d’Arcane #1 – Adrien Tomas (Mnémos – SP)
Quitter les Monts d’Automne – Émilie Querbalec (Albin Michel Imaginaire – SP)
Bénies soient vos entrailles – Marianne Stern (Chat Noir – SP)
Apprendre, si par bonheur – Becky Chambers (L’Atalante – SP – chronique à venir)

C’est donc 11 romans que j’ai découvert au mois d’août et pour la plupart, ce furent plutôt de bonnes lectures avec des valeurs sûres : Scalzi, Palmer, Mondiot, Tomas, difficile d’être déçue par ces auteurices. Il y a quand même eu quelques titres moins enthousiasmants mais dans l’ensemble, je suis assez contente de ce que j’ai pu lire avec deux coups de coeur dont un inattendu. Ça fait du bien, vu les derniers bilans mensuels !

Côté mangas :

Gewalt (trilogie)
Sun Ken Rock #1
Sayonara Miniskirt #1
GTO Paradise Lost #12

Niveau manga, par contre, le bilan n’est pas terrible. Si je vous prépare un article très enthousiaste sur Sayonara Miniskirt, je garde un sentiment mitigé à propos de Gewalt (sympa mais sans plus). De plus, j’ai détesté ma prise de contact avec Sun Ken Rock. J’attendais totalement autre chose de ce manga encensé par tous. J’ai presque cru à une mauvaise blague collective ^^’ Enfin, ça arrive ! J’ai également continué ma lecture de GTO Paradise Lost et je dois avouer avoir ressenti une certaine lassitude couplée à un désintérêt pour l’histoire. Déjà, les tomes mettent énormément de temps à sortir donc j’ai oublié une bonne partie de l’intrigue. Ensuite, j’ai détesté (mais genre, vraiment détesté) le dernier chapitre qui présente le nouveau prof « Animal Joe ». Ce personnage me donne envie de vomir et je ne vois pas du tout l’intérêt de la scène course poursuite en voiture avec sa maîtresse en chaleur au téléphone (je vous passe les détails pour les plus jeunes et j’en profite pour m’excuser du terme crû « en chaleur » sauf qu’il n’y a vraiment aucune autre expression pour la décrire, on se croyait dans un hentaï presque). C’est beauf, vulgaire, bref ça m’a saoulée. Pourtant je sais que dans un GTO on a toujours une dose de vulgarité mais là, Onizuka craignait dans ses réactions et ce nouveau personnage aussi. Je pense m’arrêter là pour ce titre et j’en suis la première déçue.

Ce qui fait 6 mangas en tout.

Côté « autre »
2
J’ai entamé la lecture du nouveau livre de Max Bird ! Il est vraiment très sympa, bourré d’humour et d’informations intéressantes. Je ne sais pas encore si je vais lui consacrer un article une fois à la fin (je lis par petits bouts) mais je le recommande vivement.

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Sauf que j’avoue, ce mois-ci… C’est plutôt compliqué hormis concernant le début des précommandes pour mon nouveau roman : Clément Coudpel contre les spectres de Samain (toujours en cours jusqu’au 10 septembre). C’est une nouvelle aventure littéraire qui commence pour moi et je regrette qu’elle se lance dans une période si compliquée pour le milieu culturel. Toutefois, j’ai été très agréablement surprise du soutien et du suivi de ma communauté de lecteurs que j’en profite pour remercier ici ♥

Et voilà, ce bilan arrive déjà à son terme ! J’espère que votre mois d’août a été agréable et je vous souhaite une belle rentrée 🙂

BML #25 – juillet 2020

Bonjour à tous !
J’espère que votre été débute bien, qu’il ne fait pas trop chaud par chez vous (je touche du bois, pour le moment en Belgique c’est assez agréable sauf aujourd’hui où on a droit à 35° maiiiiis bon.) et que vous avez connu de belles découvertes littéraires. De mon côté ça a été un mois à nouveau un peu compliqué où l’excellence côtoie les déceptions et les abandons. Il est temps de faire le point…

Côté roman :

Les neiges de l’éternel – Claire Krust (ActuSF)
Les brumes de Cendrelune #1 – Georgia Caldera (J’ai Lu pour elle)
Le secret du colibri – Jaye Robin Brown (Chat Noir)
Bläckbold – Émilie Ansciaux (Livr’S)
L’homme qui peignit le dragon Griaule – Lucius Shepard (Le Bélial)
La survie de Molly Southbourne – Tade Thompson (Le Bélial)
Les Damnés de Dana #3 Les larmes de Dana – Ambre Dubois (Chat Noir)
Nouvelles Ères (partie 1partie 2) – anthologie (Livr’S)
La ville sans vent – Eléonore Devillepoix (Hachette, lecture en cours)

J’ai lu sept romans, une nouvelle solitaire et une anthologie, ce qui n’est pas trop mal même s’il y a aussi eu un bon nombre d’abandons. Déjà, Félines que je devais lire pour le PLIB et au sujet duquel je me suis exprimée ici avec une certaine, disons… verve (ça a été l’article le plus lu du mois, à croire que vous aimez quand je m’énerve :D) ensuite le Dragon Griaule dont j’ai abandonné la lecture de l’intégrale vu que je n’accrochais pas au style et enfin Poumon Vert dont j’ai laborieusement lu +-20% avant d’arrêter les frais, impossible de m’immerger dedans alors que les bonnes idées me sautent aux yeux. Mais j’arrive juste pas.

Parmi les romans lus, il n’y a pas eu de véritable coup de coeur ce mois-ci, seulement des bonnes surprises venues du Chat Noir et de l’anthologie Livr’S. Dans l’ensemble, je vais qualifier cette fournée de « sympathique » mais sans plus (notez qu’à l’heure où j’écris ces lignes je suis à la moitié de la Ville sans vent qui est un cran au-dessus de juste « sympa » mais à voir). Heureusement, y’a eu les mangas…

Côté mangas :

Noragami #19, #20 (Pika)
Black Butler #15, #16, #17, #18 (Kana)
Beastars #7, #8, #9, #10, #11 (Kioon)

On reste sur des valeurs sûres ! J’ai rattrapé la publication de Noragami ainsi que de Beastars, les deux sont de gros coups de coeur mais je dois admettre que Beastars un chouilla plus que Noragami bien que les deux soient excellents et ne soient pas comparables. Je cherche toujours une bonne manière de vous parler de ce manga, d’ailleurs. Quant à Black Butler, il s’agit de ma relecture d’une valeur sûre. Je pense continuer en août pour vous présenter un nouvel arc qui se déroule en Allemagne.

J’ai également reçu pour mon anniversaire les deux premiers tomes de NeverenD un manga français auto-édité inspiré d’Alice au pays des merveilles. J’ai lu le premier que j’ai trouvé sympathique, bien dessiné, toutefois ça manquait d’un travail éditorial pour pointer les grosseurs scénaristiques. À voir ce que réserve le second !

Pour un total de 12 tomes.

Côté comics & autre :

Ashe, chef de guerre
League of Legends : realms of Runeterra

Avec mon anniversaire, j’ai reçu le comics manquant à ma collection RIOT à savoir Ashe, chef de guerre que j’ai dévoré. Je cherche toujours un moyen de vous en parler d’une manière intéressante. Quant à Realmsof Runeterra, il s’agit d’un guide de l’univers dans lequel on retrouve plusieurs nouvelles, le tout en anglais ! Je suis toujours en train de l’explorer et j’adore. Il fera aussi l’objet d’un article à part pour les nouvelles (histoire d’avoir un combo Maki et S4F3)

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. À nouveau ce mois a été un peu… plat pour plusieurs raisons toutefois avant le durcissement des mesures liées à la reprise du COVID en Belgique, j’ai pu fêter mon anniversaire avec des amies chères (#TeamLivrS !!) à Pairi Daiza et les revoir une semaine plus tard pour un autre anniversaire. Nous avons toujours bien respecté les mesures de distanciation sociale, chaque fois ça se déroulait en extérieur. Je dois avouer que cette petite parenthèse a été très salutaire pour le moral. C’est ce que j’ai envie de retenir de ce mois-ci.

Et voilà, ce bilan se termine déjà. J’espère que le mois d’août sera plus enthousiasmant sur un plan littéraire au moins et de manière générale ! Je vous souhaite le meilleur, profitez de vos vacances (si vous en avez, dans le cas contraire : COURAGE !) ♥

BML #24 – juin 2020

Bonjour à tous !
J’espère que vous allez bien et que votre mois de juin a été riche en lectures agréables. Nous nous retrouvons (déjà !) pour le bilan mensuel et vous allez le voir, il y a eu quelques abandons, quelques déceptions, mais pas que car même dans l’ombre, on garde le moral 😀

Côté romans :

Les brigades fantômes – John Scalzi (SP – l’Atalante)
Thunder #1 – David S. Khara (SP – ActuSF)
Les secrets du premier coffre – Fabien Cerutti (SP – Mnémos)
La guerre des trois rois – Jean-Laurent Del Socorro (ActuSF Graphic)
Yardam – Aurélie Wellenstein (Scrineo)
Les anges oubliés – Graham Masterton (Livr’S – lecture en cours)

J’ai terminé seulement six romans et j’en ai abandonné deux. D’abord Rocaille dont j’attendais beaucoup hélas le texte m’a rapidement lassée avec sa romance inutile et son protagoniste principal qui n’est pas vraiment celui qu’on croit -et que je n’ai pas apprécié. Ensuite j’ai tenté le Tour Décrou au Chat Noir (comme quoi vous voyez y’a aussi des Chat Noir auxquels je n’accroche pas :P) mais là c’est le style d’écriture et le choix narratif qui n’a pas su me convaincre, j’ai préféré le mettre de côté pour le reprendre à un moment plus propice. Le truc c’est que ces deux textes, surtout Rocaille, m’ont pris pas mal de temps parce que je repoussais sans arrêt le moment de les abandonner. Pour ne rien arranger, les autres romans lus (à l’exception des valeurs sûres : Fabien Cerutti et Jean-Laurent Del Socorro) ne m’ont pas plus emballée que ça. C’était sympa, divertissant, pas transcendant du coup j’ai eu un goût de trop peu sur mon mois. Même le Scalzi, je l’ai trouvé en-dessous des qualités habituelles de l’auteur donc je suis restée sur ma faim. Espérons que la tendance s’améliorera avec le mois de juillet !

Côté mangas :

Chobits #2 (Pika)
Otaku Otaku #4 -> #7 (Kana)
Noragami #12 -> #18 (Pika)
Beastars #6 (Ki-oon)
Assistant Assassin #1 (Omaké)
Anonyme ! #1 (Soleil)

Heureusement les mangas ont bien rattrapé les déceptions littéraires. J’ai continué avec plaisir la saga Noragami à laquelle je suis accro. Je vous en ai d’ailleurs parlé dans un article spécial d’À l’ombre du Japon, tout comme Otaku Otaku qui a eu droit à son focus. Enfin, j’ai testé une nouvelle formule thématique en chroniquant deux mangas qui usent du même archétype en donnant pourtant un résultat totalement différent. Il reste également Chobits que j’ai pris plaisir à découvrir (je dois écrire dessus d’ailleurs) ainsi que Beastars dont je continue la découverte, en papier cette fois ! Un article à ce sujet viendra bientôt une fois que j’aurais pu récupérer les tomes suivants.

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci a été un peu compliqué, pas très heureux dans l’ensemble (rien de dramatique rassurez-vous 😉 ) mais en creusant j’ai réussi à trouver quelques éléments positifs. Déjà, j’ai pu retourner à l’éducation canine avec Loki ce qui nous fait beaucoup de bien à tous les deux. Ensuite, le challenge S4F3 a commencé et c’est probablement mon défi littéraire préféré de tous les temps ♥

Et voilà, ce bilan se termine déjà. J’espère que vous passerez de bonnes vacances d’été et un beau mois de juillet ! 😀