Bilan mensuel de l’ombre #40 – octobre 2021

Bonjour tout le monde !
Le mois de septembre avait été très compliqué pour moi et j’ai reçu beaucoup de messages très gentils de votre part à tous.tes, ça me touche énormément ♥ Rassurez-vous, octobre s’est mieux déroulé et a été assez riche en expériences même si je n’ai toujours pas retrouvé mon rythme de lecture d’avant la reprise du boulot. Et vous savez quoi ? Ce n’est pas plus mal… Petit retour !

Mes lectures d’octobre – les romans et formats courts.

À peine revenue des Halliennales, j’ai eu envie de découvrir le nouveau texte de Cécile Guillot que je venais d’acheter : Lullaby. Sans surprise, ça a été un succès ! Après quoi j’ai lu l’Arpenteuse de rêves d’Estelle Faye, une lecture globalement chouette mais il m’a manqué quelque chose. Je pense par contre que j’aurais adoré le lire quand j’avais douze ou quatorze ans. C’est un bon texte avec de la représentation et des personnages attachants mais je n’avais pas plus envie que ça d’écrire une chronique dessus. Du coup, fidèle à mes résolutions, je ne me suis pas contrainte.
Après ça, je me suis lancée dans le dernier tome des Héritiers d’Higashi qui a tenu ses promesses, j’ai d’ailleurs rédigé un billet contenant trois bonnes raisons de se lancer dans cette trilogie… Ensuite j’ai commencé et abandonné une fameuse brique (Warchild) avant de réussir à terminer Ici se cachent les monstres d’Amelinda Bérubé (chronique à venir), un roman d’horreur young adult rondement mené. Désireuse de repartir sur du format court, j’ai lu les 24 vues du Mont Fuji, par Hokusai de Roger Zelazny au Bélial (chronique à venir) qui a été une belle surprise. Enfin, j’ai découvert une nouvelle saga jeunesse avec le premier tome des Héritiers de Brisaine de David Bry (chronique à venir), avec lequel j’ai passé un tellement bon moment que j’ai déjà acheté le tome 2. Ça se lit tout seul !
J’ai voulu ensuite commencer un autre roman mais je l’ai mis de côté au bout de cinquante pages, ne parvenant pas à m’immerger dedans. Je verrais plus tard…

Ce qui fait en tout 2 novellas et 4 romans.

Mes lectures d’octobre – les mangas :

Octobre a été consacré à ma relecture de Tokyo Ghoul, j’ai donc (re)lu les huit premiers tomes et j’ai écrit trois articles déjà sur le sujet. Malheureusement, la fin du huitième volume m’a un peu frustré si bien que je n’ai pas encore eu le déclic pour continuer… Mais je vais faire en sorte d’achever ça en 2021. En novembre, il y aura davantage de diversités vu que Ki-oon et Pika sortent l’artillerie lourde avec trois séries que j’adore : Beastars, les Carnets de l’Apothicaire et Hanako-Kun.

Mes lectures d’octobre – BD et comics :
12
J’ai lu un seul ouvrage graphique, à savoir Joker / Harley : criminal sanity sur lequel j’ai un article de programmé. Je peux vous dire que j’ai vraiment aimé l’aventure même si je me pose la question de la pertinence d’utiliser ces personnages dans ce cadre. On aura l’occasion d’en reparler.

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif…
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S / Talisman de Gilles Debouverie chez Livr’S / Et j’abattrai l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker aux Forges de Vulcain / Ne sautez pas ! de Frédéric Ernotte chez Lajouanie / Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay chez l’Atalante / Paris-Capitale de Feldrik Rivat chez l’Homme sans Nom / Le Sicilien de Carl Pineau chez Lajouanie / La dixième muse d’Alexandra Koszelyk aux Forges de Vulcain / Nocturnes de Laurent Fétis chez ActuSF / Le Proscrit de Simon R. Green chez l’Atalante.
En papier : Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Sans foi ni loi de Marion Brunet chez PKJ / Dans la toile du temps d’Adrian Tchaikovsky chez Folio SF / Le robot qui rêvait d’Isaac Asimov chez J’ai Lu / Les héritiers de Brisaine #2 de David Bry chez Nathan / Three dark crowns de Kendare Blake chez Léha / The Ten Thousand Doors of January d’Alix E. Carrow chez Orbit / Bifrost n° 104.
En manga : Card Captor Sakura Clear Card Arc #2 et # 3.
BD & Comics : Courtney Crumrin, intégrale 1 / TiZombie, tome 3.

Le focus de l’ombre :
Ce mois-ci, j’ai envie de revenir sur deux choses. Déjà, le fameux discours de Léo Henry lors des Imaginales, qui a été retranscrit par Fantastiqueer et s’accompagne également de ceux de Betty Piccioli et Adrien Tomas. Je regrette de ne pas avoir pu y assister en personne parce qu’à mon sens, il s’agit d’un tournant important dans le monde de l’édition.

fb446f365b85709810b4b7d5d6bf607f
(illustration de Damien Dufrenay)

Ensuite, le projet Ulule pour Noir est le sceau de l’Enfer de Jean Laurent Del Socorro, qui est sans conteste l’un de mes auteurs favoris. Je participe peu à ce type de financement mais ici je n’ai pas hésité une seule seconde. Je me suis d’ailleurs fait plaisir en m’offrant au passage les clichés dans l’histoire, que j’avais loupé la dernière fois. Il reste encore neuf jours donc n’attendez plus !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Début octobre, vous le savez, j’ai déménagé, retrouvant ainsi mon indépendance. J’avais peur, évidemment, gros changements donc c’est logique mais tout s’est bien passé. J’ai reçu l’aide de ma famille le jour J (une belle solidarité qui m’a beaucoup touchée), j’ai pu arranger mes meubles et mon intérieur à mon goût, je suis au calme à la campagne et Loki le vit super bien. J’espère que les choses continueront sur cette belle lancée !

Et voilà, ce bilan arrive déjà à sa fin. J’espère que vous avez passé un bon mois d’octobre et je vous souhaite non seulement un bon mois de novembre mais aussi une frissonnante nuit d’Halloween

Bilan mensuel de l’ombre #37 – juillet 2021

Bonjour tout le monde !
C’est désormais une tradition que de vous présenter un bilan mensuel à la fin de chaque mois. Et il y a eu pas mal de choses en juillet… Notamment des abandons, des déceptions, mais pas que heureusement !

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures de juillet – les romans

Juillet a été un mois plutôt compliqué en terme de lectures. J’ai commencé par le roman de Mina M aux éditions du Chat Noir, Rêver Double, dont j’ai mis la lecture de côté. Le style onirique n’est pas du tout ce que j’ai envie de lire pour le moment. Premier abandon ! Mais comme j’apprécie l’autrice sur un plan humain, je retenterai plus tard, dans quelques mois ou quand je sentirais que c’est le moment.
J’ai ensuite tenté de lire Un long voyage de Claire Duvivier puisqu’il était encensé par plein de blogpotes et a été sélectionné pour le prix Planète SF sauf que je n’ai pas, à nouveau, accroché au style d’écriture. Je l’ai abandonné au bout d’une cinquantaine de pages vu que je m’ennuyais… Heureusement que je l’avais acheté en numérique. Lassée, j’ai sorti un UHL et ça n’a pas été une super pioche puisque je suis passée à côté de Le Temps Fut d’Ian McDonald. Toutefois, ici, aucune surprise puisque je ne suis pas friande du tout des voyages dans le temps.
Après toute ces déceptions, j’ai prit une pause manga que je vous détaillerai plus loin. Puis j’ai tenté la lecture d’une valeur relativement sûre avec Flibustière de Johan Heliot, également acheté pendant l’OP All Stars. Si j’accrochais bien au début, j’ai rapidement eu l’impression de lire un livre d’histoire de la piraterie avec une héroïne qui devient pénible en grandissant. Beaucoup trop d’explications historiques lourdes m’ont sorties du texte et m’ont fait abandonner, cette fois après une centaine de pages. Bon… Je commençais à désespérer. Heureusement, je venais d’acheter Tokyo, la nuit et je me suis dit qu’un roman sur le Japon devrait mettre un terme à cette série noire. J’ai eu raison, ça a été une très bonne lecture ! Ouf.
J’ai continué mon mois avec plusieurs textes du Bélial. D’abord un UHL, Vigilance, qui trainait depuis longtemps dans ma PàL et qui est très anxiogène. J’ai apprécié ma lecture mais je ne me sentais pas de le chroniquer. Ensuite, le 103e Bifrost qui m’a moins plu que les autres, j’ai trouvé le temps un peu long et les nouvelles ne me parlaient pas. Ça arrive ! N’empêche, ça commençait à faire beaucoup de déceptions ou d’arrêt sur le même mois, j’ai donc tiré une valeur sûre de ma PàL : le dernier Ariel Holzl, intitulé Temps Morts. Si j’ai apprécié ma lecture et adoré l’univers, j’ai clairement un goût de trop peu. Il m’a manqué deux ou trois cents pages, ou une saga, bref frustration quand tu nous tiens, tu ne nous lâches plus… Continuant mon challenge S4F3, j’ai cette fois jeté mon dévolu sur Ormshadow, un autre UHL qui sous couvert d’une histoire de dragon parle surtout de drames familiaux. C’était plutôt bien ! À ce stade du mois, toutefois, j’avais besoin de légèreté et j’ai donc lu Trois mages et une margarita de Annabelle Marie, de l’urban fantasy fun et bien foutue qui m’a soulagé. Je n’ai pas chroniqué ces deux textes sur le blog parce que… Bon, en fait, je ne sais pas trop pourquoi. La flemme du moment ?
Bien remontée, j’ai voulu tenter la lecture du premier tome de la Hanse Galactique, reposé après soixante pages. Non seulement la façon dont les femmes sont présentées m’a déplu (rien que le coup de la secrétaire au départ, c’est quoi ces réflexions ? ^^’ Mais c’est un vieux texte il faut dire, qui date des années 70 si j’ai bonne mémoire) mais en plus je n’ai pas réussi à m’intéresser aux soucis rencontrés par ces marchands. J’ai donc lu la première nouvelle et décidé de ne pas aller plus loin. Au moins, j’aurai essayé ! Le hasard a voulu que ce soit le lendemain de mon anniversaire, je voyais des amies qui m’ont offert des livres en cadeau si bien que dans le train retour, j’ai entamé Paprika, une expérience culturelle en soi… Et j’ai pris le roman comme tel, comme une expérience, même si c’était bien chelou.
Bon, ça devient long ce mois de juillet. Une chance pour moi, j’avais encore du UHL dans ma PàL et du bon crû avec le Hors Série 2021 et À dos de crocodile, deux textes de Greg Egan (la chronique du 2e arrive la semaine prochaine !) qui remontent le niveau de ce mois de juillet. Toujours dans le challenge S4F3, j’ai décidé de sortir une anthologie, cette fois aux éditions du Chat Noir. La fameuse anthologie 9, pour leur anniversaire ! Je n’ai abandonné qu’un texte sur les 9, ce qui est pas mal comme score mais je dois avouer que seuls deux ont su vraiment me faire vibrer. On en reparlera d’ailleurs !

J’ai donc lu 5 novellas, 4 romans et 1 anthologie. Et abandonné trop de trucs pour en faire la liste.

Mes lectures de juillet – les mangas : 

Heureusement, si ça a été compliqué pour les romans, j’ai eu d’excellentes lectures en manga. Déjà, début juillet, Ki-oon sortait ses nouveautés avec le tome 17 de Beastars, le tome 1 de Beast Complex, le tome 4 des Carnets de l’apothicaire… Des valeurs sûres qui se confirment ! J’ai ensuite testé une nouvelle série : Toilet-bond Hanako-kun qui a été une très belle surprise sur ses deux premiers tomes, à voir si ça se confirme dans la durée. Après ça, j’ai lu The voices of a distant star, un très beau one-shot qui a su m’émouvoir et j’ai terminé Chobits avec le tome 8 qui a été une déception (trop court, trop rushé) mais une déception gérable compte tenu de la série dans sa globalité. Je vais d’ailleurs écrire à son propos la semaine prochaine.

Ce qui fait 7 volumes lus !

Mes lectures de juillet – les BD :

J’avais acheté plusieurs bandes-dessinées fin juin et j’en ai lu deux sur les trois avec Le Jardin, Paris et Nellie Bly. J’ai vraiment adoré chacune de ces lectures ! J’ai écrit une chronique pour le premier, pas (encore ?) pour le second toutefois que ce soit sur le dessin ou sur les thèmes, c’était passionnant, bien écrit, un régal. J’ai également tenté de lire un comics, Spider-man noir crépuscule sur Babylon mais j’ai abandonné après le premier chapitre. Je n’arrive pas à rentrer dedans du tout, tant pi ! Je l’offrirai à quelqu’un qui l’appréciera plus que moi.

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif…
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / La longue patience de la forêt de Christian Léourier au Bélial / Les contes hybrides de Lionel Davoust chez 1115 éditions / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Le règne de l’espoir de Sélina Fenech au Chat Noir / Providence dévoilée de Sélina Fenech au Chat Noir / L’écart des missiles de Charles Stross chez Exoglyphes / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / Guide sorcier de l’évasion d’Alix Harrow au Bélial / Plaine guerre de Thierry di Rollo au Bélial / L’apocalypse selon Sandra de Céline Saint Charle chez Livr’S / 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S / Talisman de Gilles Debouverie chez Livr’S / Et j’abattrai l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker aux Forges de Vulcain / Ne sautez pas ! de Frédéric Ernotte chez Lajouanie / Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay chez l’Atalante / Paris-Capitale de Feldrik Rivat chez l’Homme sans Nom / Le Sicilien de Carl Pineau chez Lajouanie / La dixième muse d’Alexandra Koszelyk aux Forges de Vulcain / La princesse au visage de la nuit de David Bry chez l’Homme sans Nom / Indomptable de Jack Campbell chez l’Atalante / Avant-garde de Jack Campbell chez l’Atalante / Nocturnes de Laurent Fétis chez ActuSF / Le Proscrit de Simon R. Green chez l’Atalante.
En papier : Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Les mystères de Larispem #1 de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard Jeunesse / Âme Ténébreuse, cœur lumineux (anthologie) au Chat Noir / Le livre écorné de ma vie de Lucius Shepard au Bélial / Nouvelles fantastiques d’Alexandre Dumas chez Fantask / La fabrique des lendemains de Rich Larson au Bélial / Warchild #1 de de Karin Lowachee au Bélial / Sans foi ni loi de Marion Brunet chez PKJ / La maison au milieu de la mer céruléenne de TJ Klune chez de Saxus.
En manga : Card Captor Sakura tomes 7 et 8 (Pika) / A sign of affection tome 1 (akata) / Le secret de Madoka (akata)
BD & ComicsLe prince et la couturière de Jane Wang (akileos)

Sur cette base, j’ai pris la décision en août de lire principalement (si pas exclusivement) en numérique afin de faire descendre ma PàL liseuse !

Le focus de l’ombre :
Sans titre
Connaissez-vous Bleuenn ? Cette éditrice indépendante dirige les collections jeunesses et YA chez Léha et Mnémos. La première fois que je l’ai rencontrée, elle était encore stagiaire aux éditions du Chat Noir. Depuis, j’ai toujours suivi son parcours de loin et si elle apparait dans ce focus c’est pour vous encourager à la suivre sur Twitter. Pourquoi ? Déjà parce qu’elle propose plusieurs services éditoriaux de qualité mais également des threads hyper utiles pour tout.e futur.e auteur.ice et / ou personne intéressée par le fonctionnement du monde littéraire. Le dernier en date donne des conseils pour sélectionner intelligemment les maisons d’édition (de l’imaginaire) à qui envoyer son manuscrit. Autant dire que, quand je me suis lancée en 2015 comme autrice, j’aurais bien aimé recevoir ce type de conseils ! Alors autant partager au maximum la bonne parole.

Sans titre2
J’ai également envie de pour parler de l’initiative solidaire lancée par Cindy Van Wilder qui, pour aider les victimes des inondations en Belgique, a mis en vente sur son UTip une nouvelle inédite en numérique dont l’intégralité des revenus générés seront reversés à la Croix Rouge de Belgique. C’est le genre de belle idée que j’ai envie de soutenir, d’autant que c’est encore valable jusqu’au 13 août.

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai surtout envie de retenir le beau dans ce mois de juillet et heureusement puisque cette rubrique est là pour ça. J’ai pu retourner au restaurant avec des amies, fêter mon anniversaire dignement, aller voir Kaamelott, un retour (presque) à la normale plus qu’apprécié. De petits bonheurs qui font du bien.

Et voilà, c’est (déjà ?!) la fin de ce bilan du mois de juillet. J’espère que le vôtre s’est bien déroulé, en tout cas je vous souhaite le meilleur pour août et surtout, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #36 – juin 2021

Bonjour tout le monde !
Le mois de juin est désormais terminé, c’est donc l’heure de dresser un petit bilan de mes lectures et elles ont été très nombreuses, surtout au format court… La faute à la fin du #ProjetOmbre qui se couple au début du #S4F3s7. Pas le temps de chômer !

Mes lectures de juin – les romans.

J’ai commencé le mois en lisant le second tome de la duologie Sous les sabots des dieux de Céline Chevet aux éditions du Chat Noir, un texte très convainquant dans un genre de l’autrice n’avait pas encore exploré jusqu’ici. J’ai ensuite enchaîné avec une autre suite : la troisième griffe de dieu d’Adam Troy Castro qui a été une petite déception. Si j’ai passé un bon moment de divertissement avec ma lecture, la manière dont l’héroïne s’exprime et change en couple me rappelle désagréablement Anita Blake de L.K. Hamilton, qui est pourtant de la bit-lit. Je préférais largement la Andrea Cort des nouvelles ! Tout comme je préférais largement la Anita Blake des 6 premiers tomes de la saga. Bref, après cela, j’ai voulu enchainer avec une valeur sûre et j’ai donc tiré de ma PàL Peine-Ombre, le dernier roman d’Ariel Holzl à destination d’un public adulte qui m’a hélas lui aussi laissé sur ma faim. C’était divertissant, ça fourmillait de bonnes idées mais malheureusement, je n’ai pas retrouvé l’étincelle de magie qui me fait habituellement me plonger à corps perdu dans les textes de l’auteur.
Lassée, j’ai donc lu quelques titres graphiques avant de revenir sur des novellas avec le début du S4F3. Ainsi, j’ai enchaîné deux UHL avec Toutes les saveurs de Ken Liu (excellent !) et le Fini des mers de Gardner Dozois (brillant !). Reboostée, j’ai tiré un texte plus fun et léger de ma PàL : une autobiographie transexuelle avec des vampires de Lizzie Crowdagger qui écrit de la bit-lit en résolvant la majorité des soucis de ce genre. J’aimerais qu’elle soit davantage connue, cette autrice ! Confiante, j’ai enchaîné avec Yellow Jessamine, une novella de fantasy gothique publiée aux éditions du Chat Noir qui a été une excellente lecture (décidément !) avant de retourner sur les UHL avec Retour sur Titan qui m’en a mis plein les yeux (la chronique arrive mardi prochain). Après ça, j’ai commencé Nous allons tous très bien, merci de Darryl Grégory avec lequel je passe un bon moment rien que par son contexte original. 

J’ai donc lu en tout 4 romans et 5 novellas (même si une autobiographie transexuelle avec des vampires compte 3 textes distincts).

Mes lectures de juin – les mangas

J’ai commencé le mois en relisant Im, Great Priest Imhotep sur lequel j’ai écrit un article passionné, portée par l’injustice que ce manga ne soit pas davantage connu. Après ça, j’ai découvert une nouveauté Akata : Je crois que mon fils est gay, une tranche de vie positive et pleine de bienveillance qui fait du bien au moral. Ensuite, j’ai continué ma lecture de Card Captor Sakura avec les tomes 6 et 7 (il ne m’en reste plus que deux !) ainsi que Nos temps contraires avec le 4e tome qui m’a laissé une impression douce amère. C’est vraiment une saga très violente sur un plan psychologique… Enfin, j’ai lu le premier tome d’Edens Zero, que j’ai trouvé sympa mais pas au point de me faire acheter la suite. Par contre, je vais regarder l’animé ! 

Cela fait en tout 16 volumes lus en Juin. 

Mes lectures de juin – BD & comics

J’ai eu envie de découvrir Lightfall qui était chaudement recommandé par mon libraire sauf qu’on s’est mal compris : je voulais un one-shot et lui me lance sur une série ! Oupsie. Cela en plus de l’aspect trop jeunesse m’a fait offrir cette BD à une amie après ma lecture car c’était sympa mais je savais très bien que ça n’irait pas plus loin pour moi. J’ai ensuite lu le premier tome d’une nouvelle série Spider-Man avec Miles Morales (mon chouchou !) et Ultimatum. Une mise en bouche qui me rend impatiente quant à la possible suite. Au passage, mettre « fin ? » sur la dernière page, c’était CRUEL !

Mes lectures de juin – non-fiction

Je me suis procurée le livre de Lionel Davoust : comment écrire de la fiction ? chez Argyll. Je ne lis généralement pas d’ouvrages de ce type car je préfère analyser par moi-même à travers mes lectures. Je reste fermement convaincue que, pour écrire dans un genre, il faut en lire une certaine quantité, ne fut-ce que pour cerner ce qu’on y fait ou non et apprendre les codes, comment les transgresser, etc. C’est bien pour cela que je me suis mise à la SF, d’ailleurs, mais j’ai conscience que cela me prendra des années avant d’écrire mes premiers textes dans le genre, tout comme j’ai lu de l’urban fantasy pendant des années avant de me mettre à écrire mes sagas actuellement publiées. Bref, j’aime donc faire les choses par moi-même mais je connais un peu l’auteur pour avoir pu discuter avec lui un long moment aux Imaginales (très bon souvenir !). J’aime son approche, sa façon pédagogique de s’exprimer, sa bienveillance aussi, j’ai donc eu envie de tenter l’expérience et j’ai très bien fait. Cet ouvrage est riche et propose des clés au lieu d’une méthode absolue. Je le recommande à tous/tes les auteur/ices mais aussi à celleux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de l’écriture. 

Parallèlement à cela, j’utilise également le carnet d’écriture de L-A Braun et son guide théorique, publié il y a peu. Les exercices du carnet sont vraiment ludiques et m’ont aidé à me remettre le pied à l’étrier, au point que je pense participer au Camps NaNoWriMo de juillet ! C’est passer d’un vide de plusieurs mois (même plus d’un an) à l’extrême inverse. Et tout ça, grâce à ces deux ouvrages ! 

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif… 
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / La longue patience de la forêt de Christian Léourier au Bélial / Les contes hybrides de Lionel Davoust chez 1115 éditions / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Le règne de l’espoir de Sélina Fenech au Chat Noir / Providence dévoilée de Sélina Fenech au Chat Noir / L’écart des missiles de Charles Stross chez Exoglyphes / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / Guide sorcier de l’évasion d’Alix Harrow au Bélial / Plaine guerre de Thierry di Rollo au Bélial / Les Héritiers de Fabien Clavel chez ActuSF / L’apocalypse selon Sandra de Céline Saint Charle chez Livr’S / 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S / Talisman de Gilles Debouverie chez Livr’S / Un long voyage de Claire Duvivier aux Forges de Vulcain / Et j’abattrai l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker aux Forges de Vulcain / Ne sautez pas ! de Frédéric Ernotte chez Lajouanie / Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay chez l’Atalante / Paris-Capitale de Feldrik Rivat chez l’Homme sans Nom / Le Sicilien de Carl Pineau chez Lajouanie / La dixième muse d’Alexandra Koszelyk aux Forges de Vulcain / La princesse au visage de la nuit de David Bry chez l’Homme sans Nom / Indomptable de Jack Campbell chez l’Atalante / Avant-garde de Jack Campbell chez l’Atalante / Nocturnes de Laurent Fétis chez ActuSF / Trois mages et une margarita d’Annette Marie chez Collection Infinity / Le Proscrit de Simon R. Green chez l’Atalante / (AU SECOURS L’OP ALL STARS C’EST LE MAL !!)
En papier : Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Les mystères de Larispem #1 de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard Jeunesse / Vigilance de Robert Jackson Bennett au Bélial / Âme Ténébreuse, cœur lumineux (anthologie) au Chat Noir / Le Temps fut d’Ian McDonald au Bélial / Ormeshadow de Priya Sharma au Bélial / Le livre écorné de ma vie de Lucius Shepard au Bélial / À dos de crocodile de Greg Egan au Bélial / Hors-série une heure lumière 2021 au Bélial / Temps mort d’Ariel Holzl chez Slalom / Nouvelles fantastiques d’Alexandre Dumas chez Fantask / La hanse galactique #1 de Poul Anderson au Bélial / La fabrique des lendemains de Rich Larson au Bélial / Warchild #1 de de Karin Lowachee au Bélial / (J’ai peut-être un peu passé une commande énorme au Bélial, ahem.) / Rêver double de Mina M. aux éditions du Chat Noir / Anthologie 9 aux éditions du Chat Noir.
En manga : The Voice of a distant star chez Pika et normalement je vais samedi chez Kazabulles pour ramener les nouveautés de début Juillet dont BEASTARS ♥
BD & Comics : Spider-man noir, crépuscule à Babylone. Mais idem, j’ai 3 BDs en commande chez Kazabulles qui vont arriver…

#ProjetOmbre : clap de fin
Je vous l’avais annoncé, le #ProjetOmbre prend fin avec le mois de juin et compte actuellement un total de 281 formulaires. Il m’en reste encore tout pile 101 à traiter… Pour l’instant ! Quant à vous, il vous reste jusqu’au 7 juillet pour encoder vos chroniques (ou vos lectures sans les liens que vous pourrez me poster ultérieurement) avant le bilan final ! Après ça, je n’en tiendrais plus compte puisque je dois effectuer les calculs des points pour le tirage au sort des lots.
De mon côté, je suis contente d’avoir tenu six mois en lisant l’équivalent d’une nouvelle par semaine. C’était mon défi personnel et je l’ai mené à bien même si j’ai failli me rater en Juin…

Le focus de l’ombre :
Plusieurs éléments sur ce focus… Pas évident de choisir parce qu’il y a eu pas mal de chouettes choses au mois de juin. Déjà, la booktubeuse « Qu’est-ce qu’on lit ? » a proposé sur sa chaîne une vidéo récapitulative très bien documentée autour de l’affaire Marsan. À l’heure où j’écris ces lignes, Bragelonne n’a d’ailleurs TOUJOURS PAS réagi… Si vous avez envie de comprendre ce qui se passe, prenez 38mn pour regarder ceci.

Dans un tout autre registre, j’ai découvert un documentaire ARTE sur d’Artagnan, le vrai d’Artagnan, en tant que personne historique. Vous le savez peut-être (ou pas) mais Dumas compte énormément dans mon parcours de lectrice et la première fois que j’ai lu les Trois Mousquetaires, je devais avoir 13 ou 14 ans… Et j’étais amoureuse de d’Artagnan /pan/. J’assume. Bref, c’est une époque et un personnage que j’aime énormément, du coup j’ai été contente d’en apprendre plus à son sujet et de découvrir une recherche documentée sur lui, sur les différences qui existent avec la fiction de Dumas. C’était passionnant sur bien des points. Je m’aperçois par contre qu’il n’est plus disponible gratuitement en ligne mais toujours en VOD ou DVD.

1920x1080

Enfin, ce mois de juin sonne le retour du challenge estival que je préfère (en même temps c’est le seul auquel j’arrive à participe de façon régulière…) : le S4F3 de l’amie Lutine ! Toutes les infos se trouvent sur son blog mais l’idée est également de lire du format court, avec des textes de moins de 350 pages mais plus de 90 et uniquement de l’écrit, exit les BD, mangas, etc. Ce que je préfère dans ce challenge, ce sont ses bilans toujours très drôles à lire !

capture-decc81cran-2021-06-06-acc80-15.04.03

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Grâce au cahier d’exercices de L-A Braun et au livre de Lionel Davoust, j’ai recommencé à écrire et je compte participer au Camp NaNo de juillet. On va voir si ça tient sur le long terme mais ça a déjà été une bouffée d’oxygène. 

Et voilà, nous sommes au bout de ce bilan qui était un peu long d’ailleurs.
Je vous souhaite un bel été à tous/tes, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #35 – mai 2021

Bonjour tout le monde !
Beaucoup d’articles un peu bilan et explicatifs en cette fin de mois… J’espère que vous n’êtes pas lassé/es ! On va tout de suite entrer dans le vif du sujet avec un petit récapitulatif de tout ça.

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures de mai – les romans :


J’ai excellement bien commencé ce mois de mai en m’offrant une relecture de Tokyo Vice écrit par Jake Adelstein aka un de mes livres préférés de tous les temps. C’est la première fois que je prenais le temps de relire un livre depuis la saga Harry Potter… Gros changement donc ! J’ai vraiment adoré et ça m’a mise dans d’excellentes dispositions pour attaquer le très attendu Numérique de Maria et Sergueï Diatchenko. Sans surprise, gros coup de cœur pour la suite de Vita Nostra qui a tenu toutes ses promesses.
Qu’il est bien, ce mois de mai ! Voilà ce que je me suis dit avant d’enchaîner avec la lecture du 102e Bifrost consacré à Arthur C. Clarke que j’ai trouvé passionnant. Ensuite, j’ai découvert le dernier roman de Jean Laurent Del Socorro (Du roi je serai l’assassin) et BOUM j’en ai pris plein les yeux. Je l’ai dévoré en 24h, un pur petit bijou. Après cela, j’ai lu mon premier essai depuis une éternité : une chambre à soi de Virginia Woolf qui était, en prime, mon premier contact avec l’autrice (et certainement pas le dernier). Je ne l’ai pas chroniqué parce que je ne sais pas sous quel angle je veux l’aborder. Je pense le relire plus tard pour vous le faire découvrir mais là, j’ai envie de le garder un peu pour moi pendant un temps. 
Après tout cela, ma commande aux éditions du Chat Noir est arrivée et avec elle, deux nouveautés dont une lue ce mois-ci : le premier tome des Chuchoteurs d’Estelle Vagner qui a rempli ses promesses d’un chouette divertissement de qualité et bien rythmé. Après ça, j’ai lu mon pénultième service presse avec les Feuilles de cuivre de Fabien Clavel qui a été une belle surprise. La chronique est déjà écrite et programmée pour ce vendredi. Ce mois de mai aurait été un sans faute si je n’avais pas quand même eu un abandon avec le 3e tome de l’Anti-magicien dans lequel je ne suis pas parvenue à rentrer. Dommage ! Je retenterai plus tard. J’ai un moment hésité sur ce que j’allais lire ensuite et, en regardant ma PàL, j’ai décidé d’en sortir le plus vieux livre qui s’y trouvait, acheté début de cette année : l’incivilité des fantômes de Rivers Solomon en version poche chez J’ai Lu. Grosse claque à nouveau que ce texte avec ses personnages atypiques et ce huit-clôt angoissant. Je ne pense pas le chroniquer même si j’ai vraiment apprécié la découverte. 

Mes lectures de mai – les mangas :

Le mois de mai était très riche en matière de sorties, rien qu’avec les nouveautés chez Ki-oon. J’ai évidemment lu le tome 16 de Beastars (excellent) le tome 3 des carnets de l’apothicaire (topissime !) et le tome 8 de Reine d’Égypte (noooon c’est fini dans un tome T.T). Je me suis aussi jetée sur le tome 30 de Black Butler (un gros flashback intéressant MAIS frustrant), le tome 7 de Chobits (noooooon c’est fini dans un tome T.T), le tome 22 de Noragami (toujours accro malgré plus d’un an d’attente, c’est dire !) et le tome 5 de Jeune dragon recherche appartement ou donjon (sympa et divertissant). Que du bon ! 
Outre ces habituelles suites, la partie manga de mon bilan est marquée par deux éléments neufs. Tout d’abord, ma découverte de Pluto, largement encensé par l’Apprenti Otaku qui aura fini par me convaincre de le lire (à raison cette fois). J’ai lu les huit tomes que comptent la série sur le mois (j’ai terminé le 8e tout juste hier) et je suis encore sur le cul devant cette oeuvre. Je réfléchis à écrire un article à son sujet parce que j’ai envie de la faire découvrir.
Ensuite, ma (re)découverte de Card Captor Sakura, que je lis pour la première fois au format papier. Je passe d’ailleurs d’excellents moments ! J’ai lu les cinq premiers volumes pour le moment et je continue tranquillement à mon rythme en achetant les tomes par deux. Il y a neuf tomes en tout donc je pense écrire dessus une fois au bout. 
J’ai lu pas mal de mangas ce mois-ci et aucun n’était à jeter, wouhou ! Par contre, je n’ai écrit aucun article manga… Mais je compte m’y remettre bientôt, un peu de patience. ♥

La PàL de l’ombre :
Plutôt que de vous donner des chiffres, je vais vous donner des titres ! Je me suis rendue compte que c’était bien plus représentatif… 
En numérique : Et dieu se leva du pied gauche d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / Le roi sombre d’Oren Miller chez l’Homme sans nom / La longue patience de la forêt de Christian Léourier au Bélial / Les contes hybrides de Lionel Davoust chez 1115 éditions / Diaspora de Greg Egan au Bélial / Le règne de l’espoir de Sélina Fenech au Chat Noir / Providence dévoilée de Sélina Fenech au Chat Noir / L’écart des missiles de Charles Stross chez Exoglyphes / Un océan de rouille de C. Robert Cargill chez AMI / Le magicien quantique de Derek Kunsken chez AMI / Stigmata de CJ Sterne chez MxM / Guide sorcier de l’évasion d’Alix Harrow au Bélial / Plaine guerre de Thierry di Rollo au Bélial / Les Héritiers de Fabien Clavel chez ActuSF.
En papier : Sous les sabots des dieux #2 de Céline Chevet au Chat Noir / Une histoire de genre de Lexie chez Marabout / Une autobiographie transexuelle (avec des vampires) de Lizzie Crowdagger chez Dans nos histoires / Les mystères de Larispem #1 de Lucie Pierrat-Pajot chez Gallimard Jeunesse / Vigilance de Robert Jackson Bennett au Bélial / Le fini des mers de Gardner Dozois au Bélial / Yellow Jessamine de Caitlin Starling au Chat Noir / Âme Ténébreuse, cœur lumineux (anthologie) au Chat Noir.
En manga : C’EST LE DRAME JE SUIS À SEC ! (mais je vais chez Kazabulles mercredi ou jeudi…)
Pas de BD ni de comics pour le moment.

#ProjetOmbre, un petit point :
Actuellement, le challenge compte 249 formulaires enregistrés. Mais la plus grosse actualité reste l’annonce de son arrêt au 30 juin. Pour plus de détails, je invite à lire mon article sur le sujet.

Le focus de l’ombre :
téléchargement
Pour ce focus je vais vous parler d’une maison d’édition qui m’a contacté il y a quelques semaines à peine, juste avant que je décide d’arrêter mes partenariats presses. D’ailleurs, elle a été la raison de ma longue hésitation (en plus de l’Atalante et de la fabuleuse Emma) parce que j’adore discuter avec des CM aussi adorables et compétentes. Ophélie (c’est son prénom) me présentait le projet Ulule lié à leurs prochaines sorties et j’ai déjà lu une des novellas proposées : la Hyène, la sorcière et le garde-manger dont je vous parlais le mois dernier. Je pense que c’est important d’une part de promouvoir des structures respectueuses et d’autre part de mettre en avant la littérature queer et inclusive. Du coup, je vous encourage à découvrir cette structure et à jeter un petit coup d’œil à leur projet.

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai découvert ce mois-ci l’existence du pécule de vacances ! Ouais je sais, je débarque mais comme je ne m’y attendais pas, c’était une très belle surprise qui m’a permis de faire un groooos craquage au Bélial (j’attends l’arrivée de mon colis avec impatience **). Ça a aussi été un très beau mois de lecture et de remises en question qui me permettent d’évoluer pour le mieux donc je suis très satisfaite de tout ça. 

Je vous souhaite un bon mois de juin que j’espère raisonnablement ensoleillé.
Prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #34 – avril 2021

Bonjour tout le monde et bienvenue dans ce nouveau bilan mensuel !

J’ai pas mal de chose à dire et à raconter… Peut-être que vous l’avez déjà remarqué mais depuis deux / trois semaines, j’ai décidé de réduire ma production d’articles afin de modifier positivement mon rapport à la lecture et au blogging. Je ressentais un malaise depuis un moment et j’ai fini par mettre le doigt sur ce qui me gênait, grâce à certaines discussions et réflexions permises par mes congés. Je ne sais pas encore où ça va me mener mais à partir de maintenant, il n’y aura plus que deux articles maximum sur le blog par semaine : le mardi et le vendredi.  Je ne vais donc plus chroniquer systématiquement tout ce que je lis, ce afin de mettre l’accent sur des œuvres qui me paraissent plus remarquables que d’autres. J’envisage aussi d’arrêter définitivement les partenariats presses mais je me laisse quelques semaines (le temps de traiter ce que j’ai encore dans ma liseuse) pour prendre une décision définitive là-dessus et vous expliquer le pourquoi du comment j’en suis arrivée là. Rassurez-vous, aucun drama ne se cache là-dessus 😉 Juste une très saine remise en question.

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures d’avril – les romans :

J’ai commencé le mois en lisant trois nouvelles chez 1115 éditions, deux par David Bry et deux par Jean-Laurent Del Socorro avant de me lancer dans l’excellent Montès d’Isabelle Bauthian chez ActuSF dans lequel je me suis plongée avec grand plaisir et qui m’a donné envie de découvrir les autres romans de l’autrice. J’ai ensuite enchainé avec Dune de Frank Herbert, découvrant enfin ce grand classique de la science-fiction qui fait tant parler de lui. Si j’ai apprécié ma lecture, je peux aussi affirmer que ce n’est pas une saga qui me convient en tant que lectrice. Je ne vais donc pas la poursuivre mais je reste contente d’avoir tenté l’expérience ! Je ne vais pas non plus la chroniquer, ce serait un peu… Je ne sais pas. Étrange ?
Après ça, j’ai sorti un roman assez original de ma PàL : les griffes et les crocs de Jo Walton, une histoire de dragons à la Downtown Abbey. C’était original (sur le concept) et divertissant, je ne lui en demandais pas plus. Après cela, j’ai sorti un service presse de ma PàL numérique : les tambours du dieu noir de P. Djéli Clark chez l’Atalante, chaudement recommandé par Apophis. Au passage, ce texte contient deux nouvelles et n’est donc pas un roman court comme on pourrait le croire de prime abord.. J’ai trouvé les idées de l’auteur très originales et ses personnages féminins vraiment remarquables. J’en ai presque oublié les intrigues très classiques ! Je suis curieuse de lire d’autres œuvres en tout cas. Après ça, je suis retournée vers Joe Abercrombie avec son one-shot Servir Froid. Si j’ai été très très emballée par la qualité des différents protagonistes et le rythme de l’histoire, je dois avouer que je me suis lassée vers la fin des trop nombreuses péripéties qui en deviennent à la limite du crédible. Ça reste un bon divertissement mais je ne ressens pas spécialement le besoin d’écrire dessus pour vous en parler car le souffle est retombé même si je ne regrette pas ma lecture. Après ça, j’ai découvert une nouvelle bien sympathique chez YBY : La hyène, la sorcière et le garde manger écrite par Aeph. J’ai été très enthousiasmée par ce texte dont on va reparler dans le détail début de ce mois puisqu’une campagne de financement Ulule va être lancée pour lui et deux anthologies (dont la lecture est également prévue).

J’ai donc lu 4 romans et 6 nouvelles, ce qui est assez peu dans mes habitudes de lecture mais comme je l’ai déjà dit, j’ai envie de retrouver un rapport plus sain à la littérature donc je ne me prends plus la tête à tenir des cotas.

Mes lectures d’avril – les mangas :

J’ai vraiment lu peu de mangas ce mois-ci ! Trois seulement mais vu ce que j’ai dans ma PàL et les sorties prévues, on va clairement se rattraper en mai. J’ai commencé avec le bateau de Thésée, premier tome intéressant mais trop classique pour me donner envie d’aller plus loin. Ensuite longue pause jusqu’à sortir le tome 9 d’Otaku Otaku, une série sans prise de tête que j’aime beaucoup chez Kana. Enfin, j’ai souhaité terminer Comme sur un nuage chez Akata manga avec le troisième et dernier tome qui a été une bonne surprise finalement ! Je ne sais pas si je vais lui consacrer un article (à mon avis non) mais dans l’ensemble j’ai aimé le ton très positif de la série et le fait que les personnages ne soient finalement pas enfermés dans des cases. 

Mes lectures d’avril – BD & comics :

Si j’ai lu moins de manga, j’ai lu davantage de comics et de BD ! Tout d’abord j’ai dévoré la trilogie The Bone Parish qui prend place à la Nouvelle-Orléans, avec une pointe de magie mystique. En effet, une nouvelle drogue circule, créée à base de cendres de cadavres, qui permet de revivre des moments intenses de la vie des défunts. Une histoire de famille, finalement, de drogue et de gangs aussi, assez violent mais bien écrit. Après ça, j’ai lu Nomen Omen conseillé par Julie de chez Kazabulles et si j’y ai trouvé de bonnes idées, j’ai aussi eu un sentiment de fouillis. Le scénariste n’a, selon moi, pas bien géré l’apport d’informations et j’ai longtemps eu l’impression de lire une histoire pour laquelle je n’avais pas les bons codes. Dommage parce que c’était très prometteur mais je n’ai pas spécialement envie de lire la suite. Enfin, dernière BD et non des moindres : Ceux qui restent que j’avais découvert grâce à Light & Smell. Que deviennent les parents / la famille des enfants qui disparaissent pour sauver des mondes imaginaires ? C’est la question que pose cette œuvre à travers l’histoire de la famille Hawkins et de leur fils Ben. J’ai adoré le principe, c’est très bien abordé, assez réaliste, finement travaillé sur la psychologie. Franchement, une pépite ! On va en reparler la semaine prochaine sur le blog, c’est certain.

La PàL de l’ombre :
Elle se porte bien avec quelques craquages ici et là. Rien de bien méchant toutefois ! 6 romans, 2 essais, 5 mangas et 1 Bifrost. Il me reste 6 services presses numériques à traiter et je commence à envisager que ce soit les derniers, comme j’ai pu le mentionner plus haut. Mais on en reparlera quand j’aurais fait un peu le tri dans mes pensées à ce sujet.

#ProjetOmbre – un petit point :
À l’heure où je rédige ces lignes, on a dépassé les 200 formulaires ! Et je vous annonce que je n’ai absolument pas tenu ma résolution de les traiter de semaine en semaine, honte sur moi. Je vais tâcher de rattraper ça ce week-end tant que le nombre n’est pas trop important. En tout cas, je suis très contente de ce cap et de toutes vos participations. Merci beaucoup ♥ Je sais, je radote, mais c’est très plaisant de voir fleurir ces retours de lecture un peu partout. 

Le focus de l’ombre :
cropped-Logo-bleu-site-Bibliocosme-1
Dans ce focus j’ai envie de mettre en avant le Bibliocosme pour une raison très simple. Outre les qualités du blog, le sérieux de sa tenue et l’intérêt des chroniques qui y sont rédigées, Dionysos et Boudicca ont proposé dans un article d’offrir la lecture de l’article de Médiapart récemment paru sur le #MeToo du milieu de l’édition. En effet, pour accéder à la lecture complète de ce dossier, il faut normalement payer un abonnement (qui est d’1 euro pour 15 jours) et malheureusement cela rebute certain/e, peu importe la raison (je ne juge pas, qu’on se comprenne bien, j’expose simplement un fait). Toutefois, il est possible, avec cet abonnement, d’offrir la lecture de l’article à quelqu’un et cela contribue à ce que l’information ne tombe pas dans l’oubli. C’est le genre de sujet qu’il ne faut pas enterrer, sous aucun prétexte. Alors merci à eux !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai été en vacances durant la moitié du mois d’avril et ça m’a fait un bien phénoménal. J’ai pu me détendre, profiter de belles balades, lire à mon rythme, jouer aussi, écrire un peu (bon pour du rp textuel mais c’est mieux que rien). Bref, j’ai soufflé et j’ai repris le travail avec les batteries rechargées et une façon plus saine d’aborder mon job. Pour le moment, je me sens bien et je trouve qu’on ne le dit pas assez quand ça va. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de cette rubrique ! 

Et voilà, nous sommes déjà au bout de ce bilan qui était assez conséquent en informations. J’espère que vous avez pris plaisir à le lire et que votre mois d’avril s’est bien passé. Je vous souhaite le meilleur pour mai et n’oubliez pas… En mai, faites ce qu’il vous plait ! ♥

Bilan mensuel de l’ombre #33 – mars 2021

Bonjour à toutes et à tous !

C’est (déjà ?!) l’heure du bilan mensuel pour le mois de mars et comme vous allez le constater, il s’est passé plein de choses…

Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures en mars – les romans

J’ai commencé le challenge du Printemps de l’Imaginaire francophone ce mois-ci et j’ai donc lu uniquement des titres qui rentraient dans le challenge. C’est Anergique qui ouvre le bal, service presse reçu de la part d’ActuSF. Ce roman qualifié de steampunk est en réalité plutôt gaslamp fantasy. Cela ne l’empêche pas d’être une chouette aventure dont je ne regrette pas la lecture. J’ai ensuite enchaîné avec une valeur sûre : le tome 2 de Magic Charly d’Audrey Alwett qui, comme chaque roman de l’autrice, a été un véritable coup de cœur. Après cela, deuxième service presse du mois avec l’Empire du Troll de Jean Claude Dunyach chez l’Atalante que j’ai trouvé assez désenchanté par rapport aux deux autres tomes mais toujours aussi intelligent. Après cela, j’ai eu envie d’une lecture un peu plus légère ce qui m’a poussée à choisir les Orphelins du sommeil de Pascaline Nolot, un chaton hanté qui compte désormais parmi mes préférés et grâce auquel on en apprend beaucoup sur le sommeil. 
Désireuse de découvrir toutes les sorties de février chez ActuSF et ayant déjà dévoré la Machine le mois dernier, j’ai enchaîné avec Le jour où l’humanité a niqué la fantasy de Karim Berrouka chez ActuSF qui a été plutôt en demi-teinte. Je vois les qualités du livre ainsi que le sous-texte très riche sauf que je n’ai pas trop accroché au délire global ni aux personnages. Après ça, j’ai lu le recueil de nouvelles Fragments et Cicatrices écrit par Sophie Dabat aux éditions du Chat Noir. Une excellente lecture pour le #ProjetOmbre que j’avais honteusement négligé ce mois-ci.
Même si j’ai aimé cette lecture, je n’avais plus trop envie de lire des romans. J’ai donc fait une pause BD puis je suis revenue à mon challenge en me tournant vers l’autoédition avec une nouvelle de Cécile Guillot (le boudoir aux souvenirs) et un roman d’urban fantasy bien délirant de Lizzie Crowdagger (La sorcellerie est un sport de combat). Ça m’a fait du bien, sincèrement, mais j’ai encore abandonné deux romans après ça : Ex Dei de Damien Snyers et Les chroniques de l’érable et du cerisier de Camille Monceaux. Je ne suis tout simplement pas parvenue à rentrer dans l’histoire. Avec Ex Dei, j’ai su dés la fin du premier chapitre que ça n’allait pas le faire et comme je ne veux plus m’obliger à lire, je n’ai pas été plus loin. Avec le second, ça a mis une petite centaine de pages mais même si c’est très bien écrit, je ne pense pas que ce livre me corresponde pour le moment. 
C’est alors que je me suis tournée vers l’application Rocambole. C’est venu un peu par accident via le tweet d’un de leur auteur qui parlait de leur engagement, de leur sérieux, de la façon dont ils traitent bien les artistes. J’ai eu envie de voir plus loin et je me suis donc plongée dans la série Un professeur imaginaire dont j’ai lu les 16 épisodes en quelques jours. Ça m’a fait grand bien ! Un article est d’ailleurs prévu pour vous présenter l’application et un deuxième pour vous parler de cette série.
J’ai terminé mon mois de mars avec une lecture légère, jeunesse, à paraître bientôt : la loutre et le prince de S. A. William chez Livr’S dont on va reparler bientôt. À l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai toujours pas recommencé à lire quoi que ce soit mais après tout, c’est censé être un plaisir et pas une contrainte !

Mes lectures de mars – les mangas :

Mes lectures mangas se sont déroulées un peu en dent de scie. J’ai commencé avec le troisième tome de Je suis un assassin et je surpasse le héros qui m’a lassée et peu intéressée, si bien que je compte arrêter la série. J’ai ensuite enchaîné avec trois nouveautés Ki-oon (Beastars, Les carnets de l’apothicaire et le renard et le petit tanuki) qui ont été de gros coups de cœur. Après ça, j’ai lu deux nouveautés Akata (Comme sur un nuage et Nos temps contraires) qui m’ont aussi bien plu. Ouf ! C’est donc en toute confiance ou presque que j’ai entamé la lecture du dernier tome de Blue Flag qui m’a causé une horrible déception. Qu’à cela ne tienne, j’ai tenté de redresser la barre avec Tokyo Revengers mais là aussi, échec critique pour ce 11e tome ! En désespoir de cause, j’ai tenté le sixième volume de Chobits, la peur au ventre mais ça y est, la série noire prenait fin. Je vous en ai parlé dans le détail au sein de cet article. Pour finir, j’ai également lu Théa et ses shebeuls, un manga belge autoédité par S.A. William. J’avoue, je l’ai acheté pour soutenir l’autrice mais c’était plutôt sympathique et agréablement dessiné par Ayaluna. Je ne pense pas lui consacrer un article toutefois, parce que je manque un peu de matière.

Mes lectures de mars – BD :

Même si je n’en lis pas tout le temps, j’ai quand même découvert quelques titres ce mois-ci à commencer par Francis dont je vous ai parlé dans un article dédié tant j’ai craqué sur le visuel et les thèmes de cette histoire. Le billet a d’ailleurs cartonné sur le blog et ça a permis de faire découvrir cette BD à beaucoup de gens parmi vous, ça me fait plaisir ! Après ça, j’ai essayé de lire Tout ce qui reste de nous… Je dis essayé parce que j’ai tout lu mais je n’ai vraiment pas tout compris. Et même moins que tout… Je pense que je n’étais pas faite pour ce titre.

La PàL de l’ombre : 
Ma PàL se porte très bien et diminue gentiment. À l’heure actuelle sur le papier il me reste 14 romans papiers dont 3 pour le PIF et aucun SP dans le lot. Ma PàL papier a bien baissé donc, sauf pour les titres non francophones qui sont mis de côté le temps du challenge… J’ai beaucoup lu en numérique, il me reste 13 romans et 6 nouvelles en numérique dont 3 SP. Les chiffres restent stables par rapport au mois dernier mais il faut dire qu’il y avait beaucoup de sorties et donc beaucoup de SP justement, même si je les prends au format numérique.
Côté manga, j’ai 3 mangas papiers (trois tomes 1) et deux bande-dessinées.

#ProjetOmbre, un petit point : 
Très petit car un article bilan concernant le premier trimestre va arriver fin de cette semaine ou début de semaine prochaine. C’est très fastidieux de reporter les formulaires en liste sur un article, de vérifier les lectures aussi car je me suis aperçue que certains rentraient des BD quand celles-ci étaient des adaptations de nouvelles. Rien de malveillant bien entendu, juste une incompréhension des attentes du challenge qui ont finalement été éclaircies. À l’heure actuelle, 166 formulaires ont été postés donc n’oubliez pas de compléter les vôtres pour vos lectures de mars ! C’est là que j’arrêterai mon compte pour ce premier bilan. Si jamais vous n’avez pas tout complété d’ici à ce que le billet sorte, pas de panique : il suffira de poster à la suite pour que j’édite 🙂

Le focus de l’ombre – Light & Smell & un nouveau challenge sur le Japon !

cropped-light-and-smell
Ce mois de mars a été très riche en découverte mais c’est la blogueuse Light & Smell qui en totalise le plus avec 3 titres : Mousson Froide, Ceux qui restent et Une histoire de genre. J’aime beaucoup cette blogueuse qui est très éclectique dans ses lectures et donc dans ses articles. La lire me permet de sortir de ma zone de confort et d’élargir mes horizons, ce qui est un vrai enchantement. Je vous encourage à jeter un œil à son travail si vous ne la connaissez pas déjà ! Pour ne rien gâcher, elle est très gentille et prend toujours le temps de poster des commentaires chez plein de gens, c’est assez dingue. 

2
De plus, j’ai appris hier l’existence d’un nouveau challenge littéraire : le Hanami Book Challenge organisé par Les tribulations de Miss Chatterton. Je pense y participer d’autant qu’on peut valider les défis avec des mangas, des animés, des films, bref le but est vraiment de mettre la culture japonaise à l’honneur donc ce sera l’occasion pour moi de me mettre à jour sur certaines choses qui trainent dans ma liste Netflix !

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Je suis… en vacances ! Je peux enfin souffler pour de vrai, aller à mon rythme et ne m’occuper que de moi. Ça paraît un peu égoïste mais je suis humaine et c’est important de pouvoir se retrouver. J’ai recommencé à regarder des séries (New Amsterdam, WandaVision ♥), à accepter de passer un jour entier sans me sentir obligée de lire, à ne pas être au taquet sur le temps, bref à profiter vraiment. Loki aussi en profite, on fait toujours de belles balades mais avec le beau temps on s’en donne à cœur joie !

Et voilà, ce bilan touche à sa fin ! Il était un peu long mais j’avais plein de choses à dire, vous étiez prévenu(e)s… 
Je vous souhaite un bon mois d’avril, prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #32 – février 2021

Bonjour à toutes et à tous !

La nouvelle formule du bilan mensuel ayant rencontré un franc succès au mois de janvier, je vous annonce que je vais la conserver pour les prochaines éditions. Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures en février – les romans :

J’ai commencé le mois de février avec Ariel Holzl et son Bpocalypse, un roman surprenant et plein du talent de son auteur. J’ai adoré, alors que je n’aime pas trop le genre post-apocalyptique… Forte de ce bon démarrage, j’ai enchaîné avec Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal, une uchronie qui prend place dans les années cinquante et qui parle de conquête spatiale. J’ai adoré ses messages forts et la représentation de la cause féminine. Après ces deux gros pavés, j’ai enchaîné quelques mangas mais surtout un court roman jeunesse dans la collection Chatons Hantés des éditions du Chat Noir intitulé Papier noir, lueur d’espoir et écrit par Mina M. Un joli petit texte onirique bien sympathique même si ce n’est pas mon favori au sein de cette collection.
Février étant riche en sorties littéraires et donc en SP numériques, j’ai commencé à lire Diamants de Vincent Tassy, un roman dont j’attendais beaucoup et sur lequel je fondais de gros espoirs… que j’ai abandonné à la moitié car je ne parvenais pas à rentrer dedans. Je pense que ce n’était pas le bon moment pour moi de lire ce texte, à moins que mes goûts littéraires n’aient trop changé depuis ma dernière lecture de cet auteur ? J’en ai retiré une énorme frustration qui m’a fait bouder les romans pendant plus d’une semaine. C’était sans compter l’arrivée des SPs ActuSF et du premier tome de la Machine écrit par Katia Lanero Zamora, une autrice belge dont j’apprécie autant le travail que la personnalité. J’ai adoré ! Et ça m’a remise en selle pour lire le Bifrost (et ses 4 nouvelles pour le #ProjetOmbre) ainsi que le dernier tome de la trilogie l’Interdépendance écrit par John Scalzi et publié par l’Atalante. Une fin à la hauteur des ambitions de la saga ! Le hasard a voulu qu’au moment où j’achevais cette lecture, la postière a sonné à la porte pour m’apporter une surprise de taille venue du Bélial : le troisième tome de Terra Ignota d’Ada Palmer ! Je m’y suis immédiatement plongée, avec un plaisir non dissimulé et j’ai a-do-ré comme je l’ai longuement écrit dans mon billet. Enfin, pour terminer le mois en beauté avec les romans, j’ai lu une nouveauté des éditions du Chat Noir : les brumes affamées de Dawn Kurtagich dont je vous parlerai dans les prochains jours.

Mes lectures de février – les mangas :

Ce mois de février a été plutôt riche de ce côté là avec des découvertes (le très bon les carnets de l’apothicaire notamment), des suites (Black Butler ♥), des déceptions (Anonyme ! ainsi que Blue Period et je ne vous ai pas encore parlé de My Broken Mariko à côté duquel je suis totalement passée…). Toutefois, ce mois de février a surtout été marqué par ma découverte du manga papier One Punch Man. J’ai d’ailleurs rédigé un petit article de présentation qui reprend les points forts de la série (à mes yeux) si jamais ça vous intéresse de commencer. J’ai en effet, entre le 9 février et le 28, lu les 22 tomes publiés à ce jour en français par Kurokawa. Si je trouve quelques longueurs sur les derniers tomes, je continue d’apprécier l’aventure et j’ai hâte de découvrir la suite ! Je vais à présent connaître la frustration de l’attente…

Mes lectures de février – les BD & comics :

Je n’en lis pas forcément tous les mois mais je me suis penchée sur trois titres très différents en février. D’abord la suite de DIE, un comics dont je vous ai déjà parlé sur le blog et qui m’a tout autant enthousiasmée que le premier tome, pour des raisons identiques : une esthétique sombre et canon, un scénario intelligent, des références subtiles et des personnages très bien construits. J’ai ensuite enchaîné avec la BD scénarisée par Olivier Gay, le premier tome de Démonistes. J’ai trouvé la lecture divertissante mais sans être transcendée. C’était fun, vite lu et vite oublié d’une certaine façon. Je ne pense pas lire la suite d’ailleurs. Enfin, j’ai dévoré un petit chef-d’œuvre intitulé Ballade pour Sophie dont je vais vous parler plus en profondeur dans un prochain article à paraître sur le blog. J’ai adoré, tout était parfait dedans : le dessin, le scénario, le découpage, l’émotion… Bref, à recommander vivement.

La PàL de l’ombre :
Ma PàL a surtout grossi sur un plan numérique ce mois-ci avec les nombreux SPs que j’ai pu recevoir. Côté romans papiers, j’ai 15 titres en attente pour 16 romans, 2 recueils et 5 nouvelles unitaires en numérique. Pas de services presses papiers mais il m’en reste encore 5 à lire sur ma liseuse ! Niveau manga, j’en ai 3 dans ma PàL, uniquement des suites, ainsi qu’une bande-dessinée. Ce chiffre risque de grossir au début du mois de mars vu qu’il y a plein de nouveautés sur les grosses séries que je suis qui vont arriver… Mais bon, laissez moi vivre dans le déni un peu !

#ProjetOmbre, un petit point :
Ce mois-ci, nous avons dépassé les 100 formulaires remplis pour le #ProjetOmbre, incroyable ! À ce jour, pour être totalement exacte, nous sommes à 114. Peu d’entre vous parviennent à remplir la mission proposée pour ce mois de février (faut dire qu’elle n’était pas facile…) mais certain/es se détachent particulièrement. Déjà, Pativore qui a rempli à elle seule 17 formulaires, suivie par Un papillon dans la lune et Light & Smell avec 11 chacune. Félicitations ! J’espère que la mission du mois de mars (lire un/e auteur/ice francophone) réunira davantage de participation !

Le focus de l’ombre – le printemps de l’imaginaire francophone :
printempsimaginaire2017
J’ai dédié un article complet à ce challenge il y a quelques jours car son idéologie me tient à cœur : mettre en avant la littérature de l’imaginaire francophone. Ce n’est pas uniquement en tant qu’autrice que je me bats mais bien en tant que lectrice car depuis que je fréquente les salons littéraires, j’ai découvert un nouvel univers dont je n’avais pas idée de l’existence auparavant. La SFFF anglo-saxonne est extrêmement présente en librairie et chez les gros éditeurs alors qu’il y a des auteurices de grand talent en francophonie dont certain/es ne sont malheureusement pas reconnu/es à leur juste valeur. Peut-être n’en connaissez-vous pas beaucoup vous même ! Peut-être aimeriez-vous changer cela ? Alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe facebook pour échanger autour de ce sujet et à mettre un pied dans ce chouette challenge. D’ailleurs, la mission de mars pour le #ProjetOmbre y est intentionnellement liée !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci, je ne vais pas encore revenir sur cette jolie surprise du Bélial qui m’a fait chaud au cœur car c’est aussi une forme de reconnaissance de leur part (je trouve !) mais je vais plutôt parler de la reconnaissance de mes étudiants. Ce n’est pas toujours simple d’être prof, surtout quand on débute comme moi, et on connait des moments très difficiles, encore plus depuis la crise sanitaire. En février, plusieurs étudiant/es ont eu l’air de s’en rendre compte, de remarquer tous les efforts que je faisais pour eux, pour les raccrocher, pour ne pas les laisser tomber et j’ai reçu plusieurs mails vraiment adorables et bienveillants qui m’ont fait un bien fou dans ces sombres moments. Voilà ce que je choisis de retenir de positif en février !

Ce bilan touche déjà à sa fin, j’espère que vous avez aimé le parcourir !
Je vous souhaite un très bon mois de mars, amour sur vous ♥

BML #30 – décembre 2020

Bonjour à toutes et à tous !

Nous voici (déjà ?) à la fin du mois de décembre, c’est donc l’heure du dernier bilan mensuel avant 2021 (sauf si un 13e mois pope le 31 décembre à minuit, perso je ne m’étonne plus de rien…) et il a été plutôt fructueux comme vous allez le constater.

Côté romans : 

Acadie de Dave Hutchinson au Bélial.
La ville sans vent #2 d’Éléonore Devillepoix chez Hachette (SP).
L’Anti-magicien #2 de Sébastien de Castell chez Gallimard.
Hors-série 2020 Une Heure Lumière du Bélial.
L’homme chocolat d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
L’arbre d’imagination d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
La Première Loi #2 Haut et court de Joe Abercrombie chez Bragelonne.
La passe-miroir #2 les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)
La passe-miroir #3 la mémoire de Babel de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)

Nous avons donc 5 romans, 2 novellas et 2 nouvelles ! Je compte également deux abandons ce mois-ci, deux services presses numériques dans lesquels je ne suis pas parvenue à me plonger. Du coup, j’ai préféré les laisser de côté pour m’en tenir à mes bonnes résolutions et ne plus me contraindre à la lecture. J’ai également décidé de me lancer dans la lecture de la Passe-miroir en enchainant les tomes puisque je me suis offert le coffret collector proposé par Gallimard en édition limitée. Je passe pour le moment un excellent moment et je ne regrette pas ma décision de finir 2020 avec ces romans. Pour rappel, j’avais lu le premier tome il y a presque deux ans maintenant…

Côté mangas :

Nos temps contraires #1, #2 (akata)
Comme sur un nuage #1 (akata)
Cautious hero #1 (doki-doki)
Chobits #4 (pika)
Je suis un assassin (et je surpasse le héros) #2 (doki-doki)
Blue Flag #7 (kurokawa)
Black Butler #23 -> #27 (kana)

Pour un total de 12 mangas avec uniquement de bonnes lectures (ou relectures) et pas le moindre abandon. Wouhou ! Pour le moment je n’ai parlé que de Nos temps contraires et Comme sur un nuage dans un article dédié mais j’ai déjà écrit les prochains billets sur les autres tomes, ils sont programmés pour début 2021. Encore un peu de patience !

Côté comics :

Harleen de Stjepan Sejic (Urban comics)
Joker, le deuil de la famille (Urban comics)
Sunstone #1 et #2 de Stjepan Sejic (Panini comics)

J’ai lu davantage de comics ce mois-ci avec quatre titres en tout donc trois du même auteur qui m’a tant séduite avec Harleen que j’ai souhaité continuer à découvrir son œuvre. Sunstone est radicalement différent mais pas dénué d’intérêt ni de talent, au contraire ! J’ai reçu tous les tomes pour Noël donc je compte écrire un article global dessus lorsque j’aurai tout lu. Ces deux volumes sont déjà prometteurs. Quant au Deuil de la famille, je ne vais pas m’appesantir dessus tant j’ai été déçue. Les trois quart du tome sont vraiment dingues, malsaines et tout ce qu’on veut, puis la fin gâche tout en annulant tous les enjeux posés précédemment… Je n’ai vraiment pas compris l’intérêt de ne pas assumer jusqu’au bout, surtout pour un album relié au Joker. Dommage !

Petit bonheur du mois : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci je vais surtout retenir l’achat de ma première voiture ! J’ai mon permis depuis juin 2019 et un travail stable depuis novembre 2019, il était temps que je saute le pas et m’offre cette beauté qui me facilite déjà tellement la vie. Enfin ça se ressentira surtout quand on sortira du confinement (ouais je suis comme ça moi, je m’offre une voiture quand je peux le moins m’en servir ._.) mais je n’ai pas de regrets. J’ai l’impression de devenir adulte, c’est perturbant.

C’est déjà la fin de ce bilan qui sera le dernier article publié en 2020 ! 2021 s’ouvrira sur le bilan annuel et parlera également de l’avenir du blog, de ce que j’ai envie d’accomplir, de mes bonnes résolutions littéraires. J’espère que vous serez au rendez-vous et je vous souhaite déjà une très belle année, prenez soin de vous ♥

BML #29 – novembre 2020

Bonjour tout le monde !

Nous voici déjà au dernier jour du mois de novembre, c’est donc l’heure du traditionnel bilan mensuel de lecture. Combien de livres ai-je lu ? Combien en ai-je abandonné ? Des coups de gueule se cachent-ils dans ce bilan ? Suspens…

Côté romans : 

L’anti-magicien #1 de Sébastien de Castell chez Gallimard Jeunesse.
Vita Nostra de Maria et Sergueï Diatchenko chez l’Atalante (♥♥♥)
Cérès et Vesta de Greg Egan chez le Bélial.
Paradis de Mike Resnick chez ActuSF (SP)
Elvira Time #4 The end of time de Mathieu Guibé aux éditions du Chat Noir.
La Première loi #1 premier sang de Joe Abercrombie chez Bragelonne.
Vilain chien ! de Morgane Caussarieu aux éditions du Chat Noir (♥).
Toute entrée est définitive de Vincent Mondiot chez les Saisons de l’étrange. (chronique à venir)
Le crépuscule des 5 Piliers #1 le sang et la guerre de L-A Braun chez Livr’S. (chronique à venir).

C’est donc un total de 9 romans lus sur ce mois de décembre avec quand même des pavés dans le lot ! Vous avez peut-être remarqué que je n’ai pas chroniqué le tome 4 d’Elvira Time sur le blog mais je l’ai fait sur Instagram. J’ai jugé que je n’avais pas suffisamment de matière pour écrire une chronique consistante et intéressante. Je pense un jour relire les 4 volumes de la série pour en écrire un retour plus dense puisque j’ai lu les deux premiers avant d’ouvrir mon blog et que j’avais chroniqué le 3e sans être vraiment satisfaite de ma production à son sujet. Bref, voilà, ça m’apprendra !

Côté mangas : 

Chobits #3 chez Pika.
Anonyme #2 chez Soleil Manga.
Beastars #13 chez Ki-oon.
Magus of the Library #4 chez Ki-oon.
Le renard et le petit tanuki #1 chez Ki-oon.
Mieruko-chan : Slice of horror #1 chez Ototo manga.
Billy Bat #11, #12, #13 chez Pika.
Tokyo Revengers #9 chez Glénat.
Brisée par ton amour #1 chez Meian.

Pour un total de 11 mangas + 1 abandon que je ne compte pas dans le total (le jeu de la mort pour ne pas le citer). Ce mois-ci, beaucoup de suites donc, la plupart à la hauteur (Chobits, Anonyme, Beastars) d’autres un peu plus moyennes mais dans l’ensemble, ce furent de bonnes lectures à l’exception de mon abandon et de Brisée par ton amour. J’ai détesté ce titre qui traite de sujets graves avec un manque effrayant de subtilité, de compassion, d’intérêt même et qui préfère se concentrer sur les scènes de sexe (sorties de nulle part en plus, bonjour le hentaï qui n’assume pas son genre…) plutôt que sur son propos premier. Dommage parce qu’il y avait du potentiel sur les idées mais je vais passer pour la suite.

Côté comics :

DIE#1 mortelle fantasy
Batman White Knight

2 comics ! Cela n’arrive pas tous les mois mais j’en lis parfois et quel bon crû ça a été ! Je n’ai pas écrit d’article détaillé sur Batman White Knight (mais y’a quand même eu un post Instagram) parce que je suis toujours un peu mal à l’aise quand je m’attaque à un tel univers. Je ne m’y connais pas suffisamment et hormis dire que j’ai adoré l’intrigue et que j’ai trouvé le traitement psychologique des personnages vraiment solide, voilà quoi. J’ai même acheté la suite ! Peut-être que j’écrirais un article sur les deux après ma lecture, on verra. En tout cas, ils valent le détour !

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci j’ai surtout été heureuse pour quelqu’un d’autre puisque ma librairie indépendante favorite (Kazabulles !) a pu ouvrir malgré le durcissement des mesures sanitaires. J’ai vraiment été soulagée pour eux et j’espère qu’ils réussiront à passer outre cette crise qui fait souffrir de nombreux commerces qu’ils soient ou non indépendants.

Et voilà, ce bilan se termine déjà ! J’espère que votre mois de novembre s’est bien déroulé et que vous êtes parés pour affronter le dernier mois de 2020. Si on suit la logique du truc, je m’attends presque à voir débarquer un grand démon ou une armée d’envahisseurs galactiques… Quoi qu’il en soit, prenez soin de vous ♥