Bilan mensuel de l’ombre #32 – février 2021

Bonjour à toutes et à tous !

La nouvelle formule du bilan mensuel ayant rencontré un franc succès au mois de janvier, je vous annonce que je vais la conserver pour les prochaines éditions. Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures en février – les romans :

J’ai commencé le mois de février avec Ariel Holzl et son Bpocalypse, un roman surprenant et plein du talent de son auteur. J’ai adoré, alors que je n’aime pas trop le genre post-apocalyptique… Forte de ce bon démarrage, j’ai enchaîné avec Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal, une uchronie qui prend place dans les années cinquante et qui parle de conquête spatiale. J’ai adoré ses messages forts et la représentation de la cause féminine. Après ces deux gros pavés, j’ai enchaîné quelques mangas mais surtout un court roman jeunesse dans la collection Chatons Hantés des éditions du Chat Noir intitulé Papier noir, lueur d’espoir et écrit par Mina M. Un joli petit texte onirique bien sympathique même si ce n’est pas mon favori au sein de cette collection.
Février étant riche en sorties littéraires et donc en SP numériques, j’ai commencé à lire Diamants de Vincent Tassy, un roman dont j’attendais beaucoup et sur lequel je fondais de gros espoirs… que j’ai abandonné à la moitié car je ne parvenais pas à rentrer dedans. Je pense que ce n’était pas le bon moment pour moi de lire ce texte, à moins que mes goûts littéraires n’aient trop changé depuis ma dernière lecture de cet auteur ? J’en ai retiré une énorme frustration qui m’a fait bouder les romans pendant plus d’une semaine. C’était sans compter l’arrivée des SPs ActuSF et du premier tome de la Machine écrit par Katia Lanero Zamora, une autrice belge dont j’apprécie autant le travail que la personnalité. J’ai adoré ! Et ça m’a remise en selle pour lire le Bifrost (et ses 4 nouvelles pour le #ProjetOmbre) ainsi que le dernier tome de la trilogie l’Interdépendance écrit par John Scalzi et publié par l’Atalante. Une fin à la hauteur des ambitions de la saga ! Le hasard a voulu qu’au moment où j’achevais cette lecture, la postière a sonné à la porte pour m’apporter une surprise de taille venue du Bélial : le troisième tome de Terra Ignota d’Ada Palmer ! Je m’y suis immédiatement plongée, avec un plaisir non dissimulé et j’ai a-do-ré comme je l’ai longuement écrit dans mon billet. Enfin, pour terminer le mois en beauté avec les romans, j’ai lu une nouveauté des éditions du Chat Noir : les brumes affamées de Dawn Kurtagich dont je vous parlerai dans les prochains jours.

Mes lectures de février – les mangas :

Ce mois de février a été plutôt riche de ce côté là avec des découvertes (le très bon les carnets de l’apothicaire notamment), des suites (Black Butler ♥), des déceptions (Anonyme ! ainsi que Blue Period et je ne vous ai pas encore parlé de My Broken Mariko à côté duquel je suis totalement passée…). Toutefois, ce mois de février a surtout été marqué par ma découverte du manga papier One Punch Man. J’ai d’ailleurs rédigé un petit article de présentation qui reprend les points forts de la série (à mes yeux) si jamais ça vous intéresse de commencer. J’ai en effet, entre le 9 février et le 28, lu les 22 tomes publiés à ce jour en français par Kurokawa. Si je trouve quelques longueurs sur les derniers tomes, je continue d’apprécier l’aventure et j’ai hâte de découvrir la suite ! Je vais à présent connaître la frustration de l’attente…

Mes lectures de février – les BD & comics :

Je n’en lis pas forcément tous les mois mais je me suis penchée sur trois titres très différents en février. D’abord la suite de DIE, un comics dont je vous ai déjà parlé sur le blog et qui m’a tout autant enthousiasmée que le premier tome, pour des raisons identiques : une esthétique sombre et canon, un scénario intelligent, des références subtiles et des personnages très bien construits. J’ai ensuite enchaîné avec la BD scénarisée par Olivier Gay, le premier tome de Démonistes. J’ai trouvé la lecture divertissante mais sans être transcendée. C’était fun, vite lu et vite oublié d’une certaine façon. Je ne pense pas lire la suite d’ailleurs. Enfin, j’ai dévoré un petit chef-d’œuvre intitulé Ballade pour Sophie dont je vais vous parler plus en profondeur dans un prochain article à paraître sur le blog. J’ai adoré, tout était parfait dedans : le dessin, le scénario, le découpage, l’émotion… Bref, à recommander vivement.

La PàL de l’ombre :
Ma PàL a surtout grossi sur un plan numérique ce mois-ci avec les nombreux SPs que j’ai pu recevoir. Côté romans papiers, j’ai 15 titres en attente pour 16 romans, 2 recueils et 5 nouvelles unitaires en numérique. Pas de services presses papiers mais il m’en reste encore 5 à lire sur ma liseuse ! Niveau manga, j’en ai 3 dans ma PàL, uniquement des suites, ainsi qu’une bande-dessinée. Ce chiffre risque de grossir au début du mois de mars vu qu’il y a plein de nouveautés sur les grosses séries que je suis qui vont arriver… Mais bon, laissez moi vivre dans le déni un peu !

#ProjetOmbre, un petit point :
Ce mois-ci, nous avons dépassé les 100 formulaires remplis pour le #ProjetOmbre, incroyable ! À ce jour, pour être totalement exacte, nous sommes à 114. Peu d’entre vous parviennent à remplir la mission proposée pour ce mois de février (faut dire qu’elle n’était pas facile…) mais certain/es se détachent particulièrement. Déjà, Pativore qui a rempli à elle seule 17 formulaires, suivie par Un papillon dans la lune et Light & Smell avec 11 chacune. Félicitations ! J’espère que la mission du mois de mars (lire un/e auteur/ice francophone) réunira davantage de participation !

Le focus de l’ombre – le printemps de l’imaginaire francophone :
printempsimaginaire2017
J’ai dédié un article complet à ce challenge il y a quelques jours car son idéologie me tient à cœur : mettre en avant la littérature de l’imaginaire francophone. Ce n’est pas uniquement en tant qu’autrice que je me bats mais bien en tant que lectrice car depuis que je fréquente les salons littéraires, j’ai découvert un nouvel univers dont je n’avais pas idée de l’existence auparavant. La SFFF anglo-saxonne est extrêmement présente en librairie et chez les gros éditeurs alors qu’il y a des auteurices de grand talent en francophonie dont certain/es ne sont malheureusement pas reconnu/es à leur juste valeur. Peut-être n’en connaissez-vous pas beaucoup vous même ! Peut-être aimeriez-vous changer cela ? Alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe facebook pour échanger autour de ce sujet et à mettre un pied dans ce chouette challenge. D’ailleurs, la mission de mars pour le #ProjetOmbre y est intentionnellement liée !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci, je ne vais pas encore revenir sur cette jolie surprise du Bélial qui m’a fait chaud au cœur car c’est aussi une forme de reconnaissance de leur part (je trouve !) mais je vais plutôt parler de la reconnaissance de mes étudiants. Ce n’est pas toujours simple d’être prof, surtout quand on débute comme moi, et on connait des moments très difficiles, encore plus depuis la crise sanitaire. En février, plusieurs étudiant/es ont eu l’air de s’en rendre compte, de remarquer tous les efforts que je faisais pour eux, pour les raccrocher, pour ne pas les laisser tomber et j’ai reçu plusieurs mails vraiment adorables et bienveillants qui m’ont fait un bien fou dans ces sombres moments. Voilà ce que je choisis de retenir de positif en février !

Ce bilan touche déjà à sa fin, j’espère que vous avez aimé le parcourir !
Je vous souhaite un très bon mois de mars, amour sur vous ♥

#PrintempsImaginaireFR : présentation & PàL pour 2021

Salutations à toutes et à tous !

Depuis plusieurs années maintenant, je participe au Printemps de l’Imaginaire francophone organisé par le blog Monde Fantasy. Ce challenge me tient particulièrement à cœur pour son idéologie : mettre en avant la littérature de l’imaginaire francophone qui regorge de pépites malheureusement pas toujours visibles dans le panorama littéraire, éclipsées qu’elles sont par les auteurices notamment anglosaxon/es. C’est une cause que je défends moi-même sur le blog de manière régulière et je profite toujours de ce challenge pour en reparler. J’espère ainsi attirer votre attention sur le sujet 🙂 D’ailleurs, n’oubliez pas que la mission de mars du #ProjetOmbre est liée à ce challenge. C’est le moment d’éventuellement faire d’une pierre deux coups.

L’année dernière, avec le premier confinement et tout le reste, je n’avais pas pris le même plaisir à y participer car la situation sanitaire s’était ressentie sur l’ambiance du groupe facebook où nous avons l’habitude d’échanger. J’espère que cette année se passera mieux et je vais en tout cas tout faire pour de mon côté ! D’ailleurs si vous avez envie de nous rejoindre, n’hésitez pas (il suffit de cliquer, j’ai mis le lien). Ce challenge n’est pas contraignant et peut vous permettre de découvrir de très chouettes titres ou même simplement de discuter avec les participant/es. Ça ne coûte rien !

Voici le principe :

144373770_2776984765899661_3109213429480831647_o

Plusieurs paliers sont possibles. Pour ma part, comme chaque année, je vais opter pour le bibliothécaire céleste donc lire 15 livres. Et comme chaque année, il est très possible que je dépasse ce chiffre mais le but n’est pas là puisqu’on peut, comme noté sur l’image, valider le challenge même en ne lisant qu’un livre. Voici les différents paliers plus dans le détail :

144218847_2776984859232985_5977120458128235241_o

Plusieurs défis ont été mis en place afin de pimenter un peu le jeu, en fonction des genres visés. Je vais donc vous détailler ma PàL prévisionnelle à chaque étape… Il y a des défis en fonction des genres mais aussi des défis plus larges qui s’appliquent à la totalité de l’imaginaire.

143623574_2776984782566326_4302858459553672096_o
On commence avec la fantasy et son premier défi intitulé : les chevaliers d’ailleurs ! Et on commence bien puisque je n’ai pas du tout d’idées en ce qui concerne celui-là. Il implique de lire un/e auteurice québecquois ou africain/e mais je n’en ai pas dans ma PàL ni sous les yeux. Donc je vais me pencher sur les propositions des autres participants, pour voir un peu. Pour le second, poétiquement intitulé les petites étoiles brillent aussi, ce sera forcément un roman des éditions du Chat Noir et sûrement les Orphelins du sommeil de Pascaline Nolot. Pour le troisième, ce sera sûrement le second tome de Magic Charly d’Audrey Alwett car l’autrice a plus d’une fois démontré son engagement pour la communauté LGBT+ sur Twitter donc il y a possibilité que cela fonctionne. Si jamais je me trompe, il sera toujours temps d’en trouver un autre ! Enfin, pour le dernier défi je pense lire Âmes Lumineuses, Cœur Ténébreux car cette anthologie des éditions du Chat Noir me semble parfaitement coller à ce qui est attendu. Mais encore une fois, à vérifier lors de ma lecture…

144396532_2776984832566321_1159881804021341976_o
On enchaîne avec le fantastique ! Pour contes fantastiques, je vais lire le recueil Fragments et Cicatrices de Sophie Dabbat aux éditions du chat noir. Pour Serpentine, j’ai plus que l’embarra du choix mais ce sera probablement une des nouveautés Livr’S qui vont arriver bientôt… Quant à Malpertuis, je vais jouer la facilité avec Ex Dei de Damien Snyers chez ActuSF puisqu’il est belge ! Dans la même ville que moi d’ailleurs. Enfin pour la Cafetière, je dois encore réfléchir mais je crois que le roman Je suis ta nuit de Loïc le Borgne pourrait coller… À vérifier !

143228443_2776984802566324_8234327738522204025_o
Pour les défis de science-fiction, je vais avoir l’embarra du choix concernant les romans avec un personnage principal féminin puisque je n’ai quasiment que ça dans ma PàL et dans ma liseuse. Je vais donc aviser sur le moment en fonction de ce qui m’intéresse. Pour Outsphère par contre, je vais probablement lire la nouvelle Le boudoir aux souvenirs de Cécile Guillot qui est auto-éditée. C’est la seule que j’ai dans ma PàL actuellement… Après ça pourrait être l’occasion de me remettre à la lecture d’autres AE ? J’envisage aussi de découvrir Audrey Pleynet, vu qu’elle est très appréciée sur la blogosphère. Nous verrons ! Pour un pavé contre le vent, je n’ai rien sous la main qui puisse y coller du coup je vais attendre de voir les prochaines sorties. J’ai cru que les chroniques de l’érable et du cerisier fonctionneraient mais le roman ne fait « que » 416 pages… Zut ! Enfin, pour la planète des singes, il faudra que je juge sur base du contenu du roman en lui-même parce que ce n’est pas si évident de déterminer ces thèmes en avance… Mais peut-être justement que le texte de Camille Monceaux conviendra ici ? Suspens.

144013590_2776984852566319_5043083388683619694_o
Je termine cet article de présentation avec les défis dédiés à l’Imaginaire de manière plus large. Je trouve d’ailleurs Nouveaux horizons vraiment inspiré ! Avec lui, je vais découvrir le roman Anergique de Célia Flaux, une autrice que je n’ai pas encore pu lire alors que j’en ai souvent entendu parler en bien… Pour En terres connues, le hasard veut que le dernier tome de la trilogie de Thibaud Latil Nicolas, intitulé ici l’Appel des grands cors, paraîtra au mois d’avril, cela me permettra donc d’achever cette saga et de remplir un ultime défi ! Concernant Un trésor oublié, j’en ai plusieurs dans ma PàL numérique dont le dernier tome de la Main de l’Empereur d’Olivier Gay qui traine depuis encore plus longtemps que les autres… Alors ce sera sûrement celui-là. Quant au dernier, tout dépendra des participants et de leurs retours. C’est donc entre vos mains…

Ceci forme donc ma PàL prévisionnelle qui, comme chaque année, va évoluer au fil des sorties. Mon but, toutefois, lors de ce challenge, est de vider tous les titres francophones déjà présents dans ma PàL soit, à l’heure actuelle, 6 romans papiers et 6 romans numérique. Si je peux arriver à cela, je serais déjà très contente.

Et vous, allez-vous participer à ce challenge ? Est-ce important de promouvoir la littérature de l’imaginaire francophone, à vos yeux ?

N’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe facebook !

Bilan mensuel de l’ombre #31 – janvier 2021

Bonjour à toutes et à tous !

Le premier mois de l’année 2021 est déjà derrière nous puisque nous vivons son dernier jour aujourd’hui. L’heure est donc venue de dresser un petit bilan et comme vous allez le remarquer, le format a quelque peu changé. Pour rendre ce rendez-vous plus attractif, j’ai décidé d’arrêter les listes pour plutôt rédiger un texte suivi sous forme de journal de lecture. Je vais également y inclure de nouvelles rubriques dont un point mensuel sur le #ProjetOmbre (avec des articles plus conséquents par trimestre je pense) et un petit focus de l’ombre sur un blogueur ou un article en particulier qui m’a marqué ce mois-ci. J’espère que cette nouvelle formule vous plaira 🙂 Mais sans plus attendre, commençons par les classiques !

Mes lectures en janvier – les romans :

J’ai commencé ce mois-ci en terminant la saga de la Passe-miroir. Je vous ai rédigé un billet sur mon expérience dans son ensemble que vous pouvez lire en cliquant ici. J’ai ensuite enchaîné avec un service presse proposé par Albin Michel Imaginaire, à savoir le fameux Émissaires des morts qui m’a tellement plu que j’y ai consacré deux articles : un sur les nouvelles, un sur le roman. Après ces gros morceaux, je me suis tournée vers un texte plus léger avec un roman jeunesse de Pascaline Nolot aux éditions du Chat Noir : les larmes de l’araignée, qui a été une très belle surprise ! Ensuite, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre et j’ai tenté Eriophora de Peter Watts, un texte qui n’était vraiment pas fait pour moi… Besoin de souffler avec une valeur sûre, j’ai enchaîné sur le dernier tome de la trilogie La Première Loi de Joe Abercrombie et le moins qu’on puisse dire c’est que malgré 900 pages, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Après ça j’ai retenté une novella au Bélial, les agents de Dreamland mais à nouveau, je suis passée totalement à côté de ce texte si bien que j’ai décidé de ne pas le chroniquer. Décidément, mon année 2021 au Bélial ne commence pas top top… Pour me rassurer, je termine donc ce mois de janvier en tirant de ma PàL numérique une valeur sûre : John Scalzi, avec le 6e et dernier tome du vieil homme et la guerre. Je vais probablement l’achever aujourd’hui donc la chronique arrivera la semaine prochaine.

Mes lectures en janvier – les mangas :

Ce mois de janvier a été marqué par la lecture de nombreuses suites : Chobits, Tokyo Revengers, Beastars et Sayonara Miniskirt qui ont toutes été de vrais enchantements. Ça fait du bien ! Hélas parmi ces suites, il y en a une qui m’a déçue : derrière le ciel gris, qui tourne trop en rond à mon goût si bien que je n’irai pas plus loin dans ma lecture. J’ai également découvert Reborn, conseillé par une amie autrice et auquel j’ai accroché, sans plus. Je pense me tourner vers l’animé pour comprendre l’engouement que peut susciter ce titre. J’ai rassemblé ces lectures dans deux billes à l’ombre du Japon, que vous pouvez lire ici et .

Mes lectures en janvier – les comics & les bd :

Je n’en lisais pas beaucoup jusqu’à encore récemment mais je les enchaîne à présent ! Ma première BD de l’année était Peau d’Homme et quel titre extraordinaire ! Je vous invite à lire mon article pour vous faire un avis et à ensuite vous ruer dans votre librairie pour l’acheter sans plus attendre. J’ai ensuite lu Zed, un comics dans l’univers de League of Legends qui était sympa mais sans plus. Faut dire que c’est vraiment pas mon personnage préféré… Je le hais trop en jeu pour réussir à passer outre ce sentiment ancré 😀 Ce sont des choses qui arrivent ! Du coup j’ai décidé de ne pas écrire dessus. Enfin, j’ai lu Joker : killer smile qui était excellent et auquel je compte consacrer un petit article bientôt tant j’ai été emportée par ce titre. Ça a été repoussé parce que j’avais plein d’autres articles en attente mais le brouillon est rédigé.

La PàL de l’ombre :
Nouveau rendez-vous où on va évoquer un peu l’état de ma PàL ou Pile à Lire. Actuellement, elle se compose de 11 romans au format papier (dont 0 SP), 19 romans et nouvelles en numérique (dont 2 SP, promis je compte mieux pour le mois prochain), 5 mangas, 1 comics et une BD. Pas trop mal ! Ah et il y a également un Bifrost qui attend d’être lu 😉

#ProjetOmbre – départ en fanfare !
Logo ProjetOmbre
Au mois de janvier, je lançais le #ProjetOmbre soit la suite du #ProjetMaki. Le succès a été fulgurant : déjà 38 blogueurs ont décidé de rejoindre l’aventure et 43 formulaires ont été envoyés… Le trio de tête est composé de Light & Smell, Mousson (via Babelio) et Un papillon dans la lune qui ont envoyé respectivement 5 formulaires chacune. Pourtant, quand on se penche sur les chiffres en eux mêmes, un autre trio se dégage… En effet, Caladhiel, Littlewolf et Diaspora Galactique ont déjà lu plus d’une vingtaine de nouvelles en janvier O.O Merci les recueils ! Et bravo à vous tous et toutes évidemment car ce n’est pas la quantité qui compte, on ne le rappellera jamais assez. Ces trois petits filous prennent donc la tête de la course mais, comme dirait l’amie Lutin, rien n’est jamais gagné et des pièges se dresseront peut-être au détour d’un virage serré. Nous verrons ce que nous réserve le mois de février à cet égard !

Le focus de l’ombre – le dragon galactique
cropped-dragon-galactique-banner1
Ce mois-ci, j’ai lu énormément d’articles et de chroniques. Si je me fie à mes notes, c’est le dragon galactique qui a fait le plus de mal à ma wishlist en y ajoutant deux titres : Planète à louer et Eaux douces, deux titres qui ne m’auraient pas du tout attirés de prime abord mais que j’ai très envie de lire aujourd’hui grâce à ses retours détaillés et intéressants. Je vous invite à vous faire votre propre idée et à vous abonner à son blog pour suivre son travail.

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Je me suis creusée la tête pour en trouver un et je dois dire que ce n’était vraiment pas simple… Toutefois en écrivant ce bilan et en effectuant un premier constat du #ProjetOmbre je dois dire que je suis super émue par vos réactions ultra positives et votre assiduité. Bon, je sais que c’est le début, il y a encore l’émulation et tout ça mais franchement c’est assez incroyable ce qui se passe et je tenais à vous remercier pour ça ♥
Il y a aussi une autre petite chose, ça parait bête mais j’ai enfin retrouvé un pc portable fonctionnel. Depuis plus de deux ans, je devais utiliser un clavier externe parce que j’avais une lettre (la c) qui ne fonctionnait plus. Ironiquement c’est arrivé pendant la rédaction de mon roman Clément Coudpel… Franchement, en matière de loose intégrale, ça se posait là. Hier j’ai confié mon ordi à mon voisin qui est informaticien en plus d’être adorable. Il m’a changé le clavier et la batterie si bien que j’ai un pc portable comme neuf (alors qu’il a un bon six ans mais roule ma poule !) et que ça m’a coûté moins de cinquante euros. Juste les pièces quoi. Du coup j’écris ce billet posée dans mon lit avec mon ordinateur sur les genoux. C’est le PIED ! Sans rire.

Et voilà, c’est déjà la fin de ce bilan ! J’espère que la nouvelle formule vous plait, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires 🙂
Je vous souhaite un bon mois de février, prenez soin de vous !

#ProjetOmbre : présentation du challenge & inscriptions

Salutations à toutes et tous !

Dans mon bilan 2020, je vous ai évoqué la création de ce challenge qui est en réalité la « saison 2 » du projet lancé par Les Lectures du Maki en 2020 à savoir le #ProjetMaki qui visait à mettre en avant le format court. Je vous renvoie à son article de présentation pour avoir les bases. Comme plusieurs autres blogpotes, j’attendais avec impatience la venue de l’édition 2021 mais Maki préférait passer la main. Je me suis donc proposée pour le reprendre, même si j’avoue n’avoir aucune expérience dans la gestion d’un challenge littéraire. C’est une première pour moi et je compte sur votre indulgence ! L’idée a été lancée que le projet soit hébergé chaque année par un blog différent donc si ça vous tente, n’hésitez pas à déjà y réfléchir pour l’édition 2022.

#ProjetOmbre, le concept :
Le Maki s’inspirait du Projet Bradbury où l’auteur s’engageait à écrire une nouvelle par semaine. N’étant pas auteur, lui souhaitait lire une nouvelle par semaine et ce qui a commencé comme un défi personnel est devenu un challenge littéraire sous l’influence de certains blogpotes. L’idée de départ est donc de promouvoir ce format court si souvent délaissé. Ce challenge a eu une grosse influence sur moi et mes habitudes de lecture, comme je vous l’expliquais dans mon article dédié de la semaine dernière. Il me tient très à cœur dans son idéologie que je compte reprendre tout en l’adaptant à ma sauce. Je vais donc vous proposer plusieurs paliers ainsi que des missions mensuelles à réaliser, pour votre plaisir.

Le challenge durera du 3 Janvier 2021 au 3 Janvier 2022.
Régulièrement (tous les mois dans l’idéal, tous les trois mois au pire) je publierai un récapitulatif du challenge et de vos lectures avec des liens vers vos chroniques.
Les textes lus ne doivent pas obligatoirement être de la SFFF, pourquoi se limiter ?
Les textes acceptés sont les nouvelles, les novelettes et les novellas au format papier ou numérique. Le BDs, mangas, comics et autres ouvrages graphiques ne conviennent pas à ce challenge SAUF s’il s’agit de nouvelles illustrées bien entendu.
Que votre nouvelle soit tirée ou non d’une anthologie ou d’un recueil, vous pouvez la compter à l’unité pour votre bilan. Exemple, si vous lisez une anthologie avec dix textes, cela fait dix nouvelles pour vous ! Mais vous ne devez pas forcément les chroniquer à l’unité, un article sur l’anthologie complète suffit avec un petit mot sur chaque texte quand même. Notez que vous pouvez également opter pour un bilan mensuel de vos lectures et ne pas forcément produire un article par nouvelle lue, c’est à vous de voir comment vous gérez ça 🙂
ATTENTION le maître mot de ce challenge est la régularité. En fonction de la formule choisie, vous devrez lire tous les mois au moins un texte court donc faites durer vos anthologies / recueils si vous comptez lire des textes qui en viennent.

Petit point de terminologie : moins de 7500 mots = nouvelle, 7500 – 17499 mots = novelette, 17500 – 39999 mots = novella, plus de 40 000 mots = roman. Comme on peut difficilement compter le nombre de mots (surtout sur un format papier), disons que tout ce qui est présenté par la maison d’édition et / ou l’auteur/ice comme étant une nouvelle, une novelette ou une novella peut-être validé pour le challenge. D’ici quelques jours, je vous proposerai un article regroupant différents éditeurs qui ont des collections qui collent au #ProjetOmbre afin de vous aider à constituer vos PàL, si vous en éprouvez le besoin.

Les formules :
Pour ce challenge, je vous propose quatre formules distinctes. Vous pouvez choisir de vous inscrire pour une et changer d’avis pendant l’année pour en prendre finalement une autre. Attention, si le premier palier est accessible toute l’année, les inscriptions pour les trois autres s’arrêteront au 31 Janvier à minuit histoire de garder une cohérence puisqu’il faut lire chaque mois pour ceux-là.
Il est par contre possible de changer de palier ( à partir d’ombre à la douzaine ) en cours d’année pour un palier supérieur si vous vous sentez de le faire !

L’ombre du palmier : vous participez au challenge à la cool, sans vous fixer d’objectifs précis hormis celui de lire au moins un texte au format court en 2021. Peut-être que vous allez faire mieux mais vous n’avez pas trop envie de vous avancer.
L’ombre à la douzaine : vous participez au challenge en vous engageant à lire au moins une nouvelle tous les mois, pour un total de douze sur l’année. Peut-être que vous allez faire mieux mais vous êtes un peu frileux/se donc vous commencez léger.
Le doublé de l’ombre : vous participez au challenge en vous engageant à lire au moins deux nouvelles tous les mois, pour un total de vingt-quatre sur l’année. Peut-être que vous en lirez davantage mais au cas où…
L’ombre acharnée : vous participez au challenge dans sa version d’origine en vous engageant à lire au moins une nouvelle par semaine pour un total de minimum 52 nouvelles sur l’année 2021.

Les missions :
Pour pimenter un peu le challenge, je vous propose de chaque mois remplir une mission. Ces missions sont facultatives et si vous en remplissez une, vous ne devrez pas forcément les remplir toutes. C’est vraiment comme vous le sentez là-dessus. Sachez que chaque mission rapporte un point bonus qui augmentera votre score pour le tirage final des cadeaux (j’y viens plus bas) et qu’il est possible de compléter plusieurs fois la même mission sur le mois. Par exemple, si vous lisez plusieurs nouvelles de SF en Janvier, vous obtiendrez un point par nouvelle. Notez également que vous pouvez librement interpréter le contenu de la mission, n’hésitez pas à sortir votre mauvaise foi pour faire rire tout le monde. Le but, c’est de s’amuser !

Janvier : Lire une nouvelle de science-fiction (oui c’est un clin d’œil à la sortie d’Émissaires des morts 😉 )
Février : Lire une nouvelle qui parle du carnaval ou du cirque.
Mars : Lire une nouvelle d’un auteur ou d’une autrice francophone (et qui peut donc compter pour le Printemps de l’Imaginaire Francophone 🙂 ).
Avril : Lire une nouvelle humoristique (ou avec au moins une blague dedans et oui ça peut être une blague nulle tant que ça fait sourire).
Mai : Lire une nouvelle dont l’auteur a la même initiale que vous sur son nom de famille. Si vous faites nom + prénom, ça compte x2 !
Juin : Lire un texte au choix qui compte double : et pour le #ProjetOmbre et pour le #S4F3. Donc obligatoirement un texte court de SFFF.
Juillet : Lire une nouvelle qui se passe sous le soleil (climat désertique, plage, etc.)
Août : Lire une anthologie complète / un recueil complet sur le mois.
Septembre : Lire une nouvelle qui parle d’une école ou se passe dans une école.
Octobre : Lire une nouvelle qui (vous) fait peur.
Novembre : Lire une nouvelle dont la langue d’origine n’est ni l’anglais, ni le français.
Décembre : Lire une nouvelle où on offre un cadeau (et oui ça peut être un cadeau empoisonné, soyez originaux :D).

Les récompenses :
Après un sondage sur Twitter, une large majorité (70% tout rond) trouvait l’idée des récompenses intéressantes. Pour couper la poire en deux avec ceux qui craignaient que ça ne favorise les gros lecteurs, voici comment j’ai décidé de répartir les cadeaux. Trois participant(e)s seront récompensé(e)s :
-La personne qui lira / chroniquera le plus de textes au format court.
-La personne qui gagnera le plus de points avec les missions.
-Une personne tirée au sort parmi tous les participants, même chez ceux / celles qui n’ont lu qu’une nouvelle.

Si une même personne s’avère gagner deux ou trois récompenses, elle laissera sa place au / à la deuxième sur la liste 😉 S’il y a des ex-aequos, iels seront récompensés également. Vous pourrez choisir parmi plusieurs cadeaux gentiment offerts par différents éditeurs ou auteur/ices autoédités.
Pour le moment, voici les cadeaux offerts :
– Une anthologie et / ou une novella au format papier ou numérique chez Livr’S Éditions
– Une anthologie au format numérique chez Nutty Sheep.
– L’anthologie Ellipses au format papier ou numérique d’Audrey Pleynet.
– L’anthologie NOIR et / ou Folie d’absinthe au format papier chez Noir d’Absinthe.

D’autres peuvent se rajouter ! Vous êtes éditeur/trice ou auteur/trice et avez envie d’offrir quelque chose ? N’hésitez pas à me contacter par Facebook ou Twitter 🙂 Merci à celles et ceux qui l’ont déjà fait ♥

Les inscrits :
-L’ombre du palmier
Nevertwhere
Outrelivres
Touchez mon blog, Monseigneur
Les lectures du Maki
FeyGirl
Lisbhei
Le post-it SFFF – Gepe
De fil en histoire
Chut Maman Lit !
Le dragon galactique
Mousson (via Babelio)
Lecture 451
Systia (Livraddict)
Lorkhan et les mauvais genres
Eless Boms
Bulle de Livre
Ecla-temps
EdwigeFLE (via Instagram @edwige.onlinealsace)
??

-L’ombre à la douzaine
Zoé prend la plume
Edorielle – Rose Noire
Diaspora Galactique
Sometimes a book
Livraisons Littéraires
Le Terrier de Lily
Les tribulations de Miss Chatterton
Les livres de Rose
Pativore
??

-Le doublé de l’ombre
OmbreBones
La bibliothèque d’Aelinel
Light & Smell
Au pays des cave trolls
Lectures du Panda
Albédo
Caladhiel
Le troll, l’ombre et le robot
??

-L’ombre acharnée
Un papillon dans la Lune
Vanille – la bibliothèque derrière le fauteuil
Fil de Diane
Fourbis & Têtologie
Céline (Nuttysheep)
Littlewolf
??

Pour vous inscrire, postez simplement un commentaire sous cet article avec votre pseudo et la formule que vous prenez.
Pour renseigner vos chroniques, merci d’utiliser le GoogleForm prévu à cet effet que vous trouverez au bout de ce lien.
Notez que j’accepte les retours postés, par exemple, sur un site comme Babelio si jamais vous voulez participer et que vous n’avez pas de blog, il suffira de me mettre le lien vers votre message sur le site en question.

Le logo :
Logo ProjetOmbre
C’est l’adorable Anne-Laure du blog Chut Maman lit ! qui a bien évidemment, comme le veut la désormais tradition de notre blogosphère, réalisé le magnifique logo du challenge que vous pouvez mettre dans vos chroniques si vous le désirez et / ou allègrement partager autour de vous. Un tout grand merci à elle ♥

Je remercie également l’ami Maki pour sa confiance et toutes celles / tous ceux qui ont montré leur enthousiasme sur Twitter à l’annonce de ma reprise du projet, ça m’a vraiment beaucoup touchée.

À vos marques ?
Prêt(e)s ?
Bouquinez !

À l’ombre de 2020 – mon bilan annuel

Bonne année tout le monde !

Bah oui, commençons par le commencement. J’espère que vous avez pu marquer le coup tout en prenant soin de vous et que vous êtes prêts pour entamer 2021. Ce premier jour de l’année, c’est l’occasion pour moi de revenir sur ce qu’a été le blog en 2020, ce que j’ai fait, ce que j’ai finalement laissé tomber et ce que je prévois pour l’avenir. Attachez vos ceintures, on va commencer avec les chiffres…

L’ombre des nombres.
Des chiffres et un jeu de mots à la noix aussi, tant qu’à faire ! En 2020, le blog a eu davantage de visites, davantage d’abonnés et davantage de… d’un peu près tout en fait, comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous.
Sans titre
Pourtant, j’ai publié moins d’articles (224 en 2019 pour 177 en 2020…) mais ils ont été davantage lus et commentés puisque, pour la première fois, le blog passe la barre des 20.000 visites mais aussi des 2 000 commentaires. C’est peut-être peu si on compare à d’autres mais sincèrement, je suis ravie et ça me colle un peu le tournis d’ailleurs. D’autant que ce sont mes articles « réflexions » qui attirent le plus avec la place des autrices francophones en science-fiction qui se classe largement en-tête, suivi par mes 9 incontournables (récent) en SFFF et par mon article sur le respect de la littérature de l’imaginaire. Ça me fait plaisir vu à quel point je me prends la tête pour exprimer clairement mon propos tout en restant respectueuse ! Je me rends aussi compte que les articles thématiques intéressent davantage les lecteurs du blog, aussi je vais réfléchir à une manière d’en proposer plus pour cette année. 

Au milieu de tout ça, la chronique littéraire la plus lue en 2020 est, sans grande surprise, celle de Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer au Bélial ♥ Alias un de mes plus gros coups de cœur de tous les temps, rien que ça quoi. #AdaRules

C’est en France, en Belgique et aux États-Unis (?!) qu’on me lit le plus ! Mais comment les gens arrivent sur mon blog ? Et bien grâce à WordPress, à Twitter mais également au Culte d’Apophis et à Albédo (alias la Lutine), merci pour votre référencement ♥ Et merci aussi aux autres qui référencent aussi 🙂 Quant à savoir qui sont précisément tous ces visiteurs, grand mystère… On peut toutefois identifier le top 3 des commentateurs. Largement en tête se trouve l’ami Apprenti Otaku (grâce à qui je chronique davantage de mangas sur le blog d’ailleurs, on peut lui dire un tout grand merci), puis vient Lutin82 et enfin, Light and Smell. Merci pour votre fidélité et merci aussi à tous les autres commentateurs occasionnels ou visiteurs silencieux, vous êtes les meilleurs ♥

Bon, c’est déjà pas mal tout ça mais je sais que les chiffres les plus attendus sont ceux qui arrivent… Qu’ai-je lu donc en 2020 ? Et bien très exactement…

74 romans.
23 nouvelles unitaires.
6 anthologies.
151 mangas.
8 comics.
3 non-fiction.

Souvenez-vous, l’année dernière j’avais dépassé la barre des 100 romans (111 exactement) et j’avais lu une soixantaine de mangas à côté. J’étais effarée devant ce bilan qui avait été à l’origine d’une grosse remise en question sur ma manière de consommer de la littérature. Je ressentais un sentiment d’overdose, je n’en pouvais plus et je ne me rappelais même pas de plus de la moitié de mes lectures. Force est de constater que cet électrochoc a porté ses fruits. J’ai moins lu, moins chroniqué mais j’ai tout fait avec davantage de qualité, du moins c’est ainsi que je le ressens. D’ailleurs, je n’ai pas les chiffres exacts mais j’ai abandonné plusieurs fois des textes qui ne me correspondaient pas sans ressentir une once de culpabilité. Plusieurs fois, ça signifie par moment à plusieurs reprises sur le même mois… Quand je n’avais pas envie de lire, je ne le faisais pas et quand j’avais envie de me consacrer à du format court et / ou graphique, je ne m’en suis pas privée. J’ai aussi arrêté de me dire : mince si je ne finis pas ce bouquin il n’y aura pas de chronique sur le blog pendant x jours, ça craint. Ouais, j’en étais arrivé à ce stade… Ainsi, j’ai plus que doublé ma consommation de mangas grâce en partie à des relectures (la faute au confinement) tout en baissant celle des romans et en y ajoutant des nouvelles dans le cadre du #ProjetMaki. Quand je regarde ces chiffres, je suis vraiment satisfaite de ce qu’ils représentent et fière de mon évolution. Je compte bien continuer avec cette mentalité en 2021.

Dans l’ombre de l’ombre :
Qu’ai-je fait en 2020 ? J’ai participé à quatre challenges : le printemps de l’imaginaire francophone (tombé très mal pendant le confinement et que j’ai un peu suivi de loin parce que le dynamisme n’y était pas trop, hélas), le S4F3 de l’amie Lutine (qui a souffert aussi de la situation), le Projet Maki grâce auquel j’ai lu davantage de nouvelles, novelettes et novellas ainsi que le Défi Cortex que j’ai un peu oublié mais je viens enfin de penser à up mes chroniques. Il faudra que je me montre bien plus assidue la prochaine fois !

J’ai également commencé à lire la totalité de la collection Une Heure Lumière du Bélial et si j’ai bien avancé, je vais pouvoir continuer sur ma lancée en 2021. Je me suis aussi décidée à m’abonner au Bifrost pour son 100e numéro, choix que je ne regrette pas puisqu’il me permet, d’une part, de lire des nouvelles inédites et d’autre part, d’étoffer ma culture SFFF.

En 2020, j’ai eu un nouveau partenariat avec les éditions du Chat Noir, contracté pour une année (parce qu’il faut bien laisser la place à d’autres !) mais ça m’a fait vraiment plaisir de recevoir cette marque de confiance de leur part ainsi que leurs nouveautés avant tout le monde. J’avoue qu’être la première à écrire sur le dernier Céline Chevet a fait battre mon petit cœur de fan ♥

Enfin, ce fut l’année où je me suis adonnée à une relecture, la première depuis une éternité. Pendant le premier confinement, je suis tombée à court de manga et comme je ne voulais pas commander en ligne afin de soutenir mon libraire indépendant à sa réouverture, je me suis dit que c’était l’occasion de me replonger dans une série que j’adore : Black Butler. J’ai justement achevé cette relecture quelques jours avant la fin 2020 et déjà préparé un article à ce sujet que vous pourrez lire d’ici la semaine prochaine.

L’ombre en 2021 :
L’année va s’articuler autour de trois grands axes.
Déjà, j’ai décidé que 2021 serait l’année où je découvre (enfin) les romans Dune de Frank Herbert. J’ai d’ailleurs commandé le premier tome chez mon libraire, histoire de ne pas me laisser procrastiner sur cette résolution. Pourquoi lire Dune ? Afin d’apporter un peu de terreau à mes classiques de la culture SFFF, ils en ont besoin. Pourquoi brusquement maintenant ? Et bien on a énormément parlé de cette saga avec un film à venir, la sortie de plusieurs livres sur l’univers, donc je me suis dit que c’était le moment. 

Je souhaite également lire davantage en anglais car même si je suis toutes mes séries en VO, j’ai l’impression que je perds mes acquis sur cette langue et je le déplore. Du coup, j’envisage de coupler cette résolution avec la poursuite du Projet Maki et me tourner vers du format court, nouvelle, novelette et / ou novella. Comme je continue de ne pas acheter sur Amazon, si vous avez des sites à me conseiller pour me fournir (légalement je précise 😉 ) et des titres à me recommander, je suis preneuse. Je poserai bien entendu la question sur Twitter mais voilà, n’hésitez pas dans les commentaires à me donner déjà quelques titres.

Enfin, en 2021, je vais m’essayer à l’organisation d’un challenge littéraire. Peut-être le savez-vous mais il y a quelques jours, sur Twitter, l’ami Maki a annoncé qu’il passait la main pour l’organisation du Projet Maki parce que ça lui prend beaucoup de temps et qu’un an, ça suffit. En gros résumé hein. J’ai donc proposé de reprendre le flambeau et je vous prépare un article explicatif programmé pour le 3 Janvier, date du début du challenge. Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, le Projet Maki se proposait de mettre en avant le format court et d’encourager la lecture de nouvelles, novelettes et novellas de manière régulière, sur toute une année. C’est ce que je vais faire ici, en proposant des objectifs à atteindre, des missions à remplir dans une optique fun.

Pour terminer ce bilan, en général, je mets en avant un/e auteur/ice et une maison d’édition mais j’y ai consacré un article complet de manière un peu détournée en vous recommandant les romans et les mangas / comics à mettre (selon moi) sous votre sapin en 2020. Je ne vais donc pas radoter ! 

Voilà, c’est déjà la fin de ce bilan qui, je trouve, est plutôt positif et très encourageant dans l’ensemble ! J’espère que le blog continuera sur cette lancée en 2021 et que vous serez toujours tous et toutes au rendez-vous. Merci de me lire, je vous souhaite le meilleur ♥

tenor

BML #30 – décembre 2020

Bonjour à toutes et à tous !

Nous voici (déjà ?) à la fin du mois de décembre, c’est donc l’heure du dernier bilan mensuel avant 2021 (sauf si un 13e mois pope le 31 décembre à minuit, perso je ne m’étonne plus de rien…) et il a été plutôt fructueux comme vous allez le constater.

Côté romans : 

Acadie de Dave Hutchinson au Bélial.
La ville sans vent #2 d’Éléonore Devillepoix chez Hachette (SP).
L’Anti-magicien #2 de Sébastien de Castell chez Gallimard.
Hors-série 2020 Une Heure Lumière du Bélial.
L’homme chocolat d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
L’arbre d’imagination d’Aurélie Mendonça chez 1115 éditions.
La Première Loi #2 Haut et court de Joe Abercrombie chez Bragelonne.
La passe-miroir #2 les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)
La passe-miroir #3 la mémoire de Babel de Christelle Dabos chez Gallimard. (chronique à venir)

Nous avons donc 5 romans, 2 novellas et 2 nouvelles ! Je compte également deux abandons ce mois-ci, deux services presses numériques dans lesquels je ne suis pas parvenue à me plonger. Du coup, j’ai préféré les laisser de côté pour m’en tenir à mes bonnes résolutions et ne plus me contraindre à la lecture. J’ai également décidé de me lancer dans la lecture de la Passe-miroir en enchainant les tomes puisque je me suis offert le coffret collector proposé par Gallimard en édition limitée. Je passe pour le moment un excellent moment et je ne regrette pas ma décision de finir 2020 avec ces romans. Pour rappel, j’avais lu le premier tome il y a presque deux ans maintenant…

Côté mangas :

Nos temps contraires #1, #2 (akata)
Comme sur un nuage #1 (akata)
Cautious hero #1 (doki-doki)
Chobits #4 (pika)
Je suis un assassin (et je surpasse le héros) #2 (doki-doki)
Blue Flag #7 (kurokawa)
Black Butler #23 -> #27 (kana)

Pour un total de 12 mangas avec uniquement de bonnes lectures (ou relectures) et pas le moindre abandon. Wouhou ! Pour le moment je n’ai parlé que de Nos temps contraires et Comme sur un nuage dans un article dédié mais j’ai déjà écrit les prochains billets sur les autres tomes, ils sont programmés pour début 2021. Encore un peu de patience !

Côté comics :

Harleen de Stjepan Sejic (Urban comics)
Joker, le deuil de la famille (Urban comics)
Sunstone #1 et #2 de Stjepan Sejic (Panini comics)

J’ai lu davantage de comics ce mois-ci avec quatre titres en tout donc trois du même auteur qui m’a tant séduite avec Harleen que j’ai souhaité continuer à découvrir son œuvre. Sunstone est radicalement différent mais pas dénué d’intérêt ni de talent, au contraire ! J’ai reçu tous les tomes pour Noël donc je compte écrire un article global dessus lorsque j’aurai tout lu. Ces deux volumes sont déjà prometteurs. Quant au Deuil de la famille, je ne vais pas m’appesantir dessus tant j’ai été déçue. Les trois quart du tome sont vraiment dingues, malsaines et tout ce qu’on veut, puis la fin gâche tout en annulant tous les enjeux posés précédemment… Je n’ai vraiment pas compris l’intérêt de ne pas assumer jusqu’au bout, surtout pour un album relié au Joker. Dommage !

Petit bonheur du mois : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci je vais surtout retenir l’achat de ma première voiture ! J’ai mon permis depuis juin 2019 et un travail stable depuis novembre 2019, il était temps que je saute le pas et m’offre cette beauté qui me facilite déjà tellement la vie. Enfin ça se ressentira surtout quand on sortira du confinement (ouais je suis comme ça moi, je m’offre une voiture quand je peux le moins m’en servir ._.) mais je n’ai pas de regrets. J’ai l’impression de devenir adulte, c’est perturbant.

C’est déjà la fin de ce bilan qui sera le dernier article publié en 2020 ! 2021 s’ouvrira sur le bilan annuel et parlera également de l’avenir du blog, de ce que j’ai envie d’accomplir, de mes bonnes résolutions littéraires. J’espère que vous serez au rendez-vous et je vous souhaite déjà une très belle année, prenez soin de vous ♥

Les découvertes de l’ombre #19 clap de fin

Bonjour tout le monde !

Comme l’indique le titre, cet épisode des découvertes de l’ombre sera le dernier. Non seulement de l’année 2020 mais aussi de manière générale car ce format est beaucoup trop chronophage et ne me convient plus des masses. Je procrastine beaucoup avant de poster, je prends du retard, j’accumule les notes et ça me pèse. Comme le but premier de mon blog reste l’échange, le partage et la découverte, je compte réfléchir à une nouvelle formule ou à un autre moyen de mettre en avant les blogueurs et les blogueuses grâce à qui je découvre des titres intéressants. D’ici à ce que je trouve et fasse le tri parmi les pistes, je vous propose de rattraper les dernières tentations en retard et de sacrer le Grand Tentateur des Ombres. Ou la Grande Tentatrice, allez savoir !

bragelonne0724-2019
Blog : Le culte d’Apophis
Je découvre petit à petit le monde merveilleux de la science-fiction et la chronique récente d’Apophis sur Aurora me pousse à vouloir lire ce bouquin dans les plus bref délais vu les qualificatifs élogieux dont il fait l’objet. J’aime le Planet Opéra, j’aime les préoccupations écologiques et sociales, le concept de vaisseau-monde et surtout, être surprise par ma lecture. Je pense que ce roman réunit tous les ingrédients nécessaires à un bon moment littéraire.

Blog : Les brigades éclectiques
Stigmata est un roman publié chez Bookmark, une maison que j’évite parce que je ne suis pas son public cible. Pourtant, la manière dont Caporal Kungfu parle de ce roman me fait dire que je passe peut-être à côté de quelque chose. Ce qui me déplait dans la littérature dite « romantique » au sens contemporain du terme, c’est qu’elle a tendance à normaliser ce qui ne doit pas l’être et à idéaliser des situations qui sont, en réalité, horribles. Dans Stigmata, on parle d’un prostitué, de sa vie dans une maison close, d’un huit-clos de fantasy qualifié d’étouffant. Et ça m’attire, je ne vais pas le nier.
Quant à l’oiseau des morts, il s’agit d’un roman écrit par un auteur belge que je ne connaissais pas et que Caporal Kung Fu (encore elle !) rapproche de Kra. Je suis très intriguée par l’idée d’avoir un oiseau comme personnage principal et l’extrait donné au sein de la chronique m’a immédiatement mit l’eau à la bouche.

mes_ruptures_avec_laura_dean_0
Blog : Ma Lecturothèque
Je lis de plus en plus d’ouvrages graphiques, que ce soient des BD ou des comics, en complément des mangas. Je suis particulièrement intéressée par ce format pour des histoires tournées vers la psychologique, parce que quand c’est bien fait, le dessin offre une véritable plu value au texte et c’est ce qui semble être le cas pour Mes ruptures avec Laura Dean. On y évoque une relation toxique entre deux femmes, c’est donc une histoire de type tranche de vie contemporaine. J’ai vraiment eu très envie de la découvrir vu la manière dont Ma Lecturothèque la présente.

9782290231517
Blog : Au pays des cave trolls
J’ai lu plusieurs chroniques de ce roman mais c’est celle de Célindanaé qui a provoqué le déclic et m’a poussée à acheter ce roman pas plus tard que la semaine dernière. Ce sont les thématiques qui m’ont surtout attirée ainsi que l’aspect inclusif puisqu’il y a des personnages non-binaires et dans l’ensemble atypiques. Je suis très curieuse de lire ce que ça donne, même si le roman semble souffrir de soucis de rythme. Nous verrons !

L’heure des comptes est venue… Nous sommes donc à une tentation pour Chut maman lit ainsi que les livres de roses, Lutin et songes d’une walkyrie. Nous arrivons à deux tentations pour miss Chatterton, FungiLumini, Anouchka, Célindanaé, les Brigades éclectiques et l’ours inculte. Trois tentations pour les Chroniques du Chroniqueur et My Dear Ema. On compte six tentations pour Ma Lecturothèque et voilà que le Culte d’Apophis rattrape l’Otaku en tête en s’offrant une huitième tentation… Et donc une place ex-eaquo ! Ainsi il y aura deux tentateurs couronnés, chacun dans un domaine particulier : le Grand Serpent est Grand Tentateur de l’Ombre catégorie roman là où l’ami Otaku est Grand Tentateur de l’Ombre, catégorie manga. Ouf, on a évité de peu le cataclysme divin…

Je voulais vous remercier pour avoir été fidèles à ce rendez-vous et m’avoir fait découvrir autant de chouettes romans / mangas / ouvrages graphiques. J’ai acheté la majorité d’entre eux et à quelques exceptions, je n’ai pas été déçue. C’est un vrai plaisir d’appartenir à cette communauté littéraire de passionné(e)s bienveillant(e)s (enfin dans les blogs que je suis en tout cas 😉 ) et j’espère trouver un autre moyen de vous rendre hommage comme vous le méritez.

À bientôt pour de nouvelles aventures de l’ombre !

À l’ombre du sapin : quels romans offrir en 2020 ?

Bonjour à tous et à toutes !

Vous le savez, qui dit mois de décembre dit forcément Noël et donc probablement sapin (ou équivalent) sous lequel déposer des livres pour vos proches. Cette année, j’inaugure un nouveau concept qui s’appelle « à l’ombre du sapin » (je sais, cette imagination débordante qui est la mienne vous laisse sans voix…). Sans grand surprise, il s’agit de revenir sur les titres lus cette année que je vous recommande d’offrir parce que je les ai adorés. Je vais chaque fois vous expliquer pour quelle raison en quelques mots et vous renvoyer vers ma chronique pour plus de détails. .

Je compte réitérer avec les mangas pour ensuite vous proposer ma propre liste au Père Noël, au rythme d’un article chaque vendredi de décembre et ce jusqu’au 25. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette idée 🙂

Je précise que la liste qui suit est classée par ordre chronologique et non de préférence !

2
Ma chronique.
Premier gros coup de cœur de 2020 avec l’estrange malaventure de Mirella, un roman classé en jeunesse qui contient pourtant sa part de noirceur ainsi que beaucoup d’originalité. L’autrice a choisi d’écrire en vieux français, ce qui donne au texte un aspect exotique et assez chantant. L’héroïne, Mirella, est fascinante et la condition de la femme y est brillamment abordée.

82331907_612882919473118_1820494082514878464_n
Ma chronique.
Cette année, les éditions du Chat Noir ont commencé à traduire l’autrice anglaise Dawn Kurtagich et j’ai eu un gigantesque coup de cœur pour The Dead House. Ce roman d’horreur propose une narration atypique puisqu’il n’est pas écrit de manière linéaire. L’autrice a opté pour des morceaux de journaux, de dossiers judiciaires, de vidéos, afin d’immerger son lecteur dans le mystère de son intrigue. Brillant et passionnant, je l’ai adoré de bout en bout mais attention, il se destine à un public averti.

12
Ma chronique.
Vous le savez, j’ai passé l’année 2020 à explorer la collection Une Heure Lumière du Bélial et ce texte est toujours premier dans mon classement. Il propose lui aussi un point de vue original puisqu’il est construit comme un documentaire et raconte un pan de l’Histoire assez méconnu, celui de l’Unité 731 qui a sévi entre 1936 et 1945. Passionnant, glaçant, profondément humain et intelligent, une vraie pépite à déposer sous tous les sapins mais vu la difficulté du propos, il n’est pas adapté à de trop jeunes lecteurs.

7
Ma chronique.
Vous le savez peut-être, j’aime les romans historiques même si j’en lis moins depuis quelques années. J’ai acheté ce texte après ma lecture de l’excellent Boudicca et j’ai été séduite par la manière dont l’auteur parvient à se réapproprier les évènements historiques, à les respecter tout en y apportant un angle neuf avec une pointe de surnaturel. De plus, Jean Laurent Del Socorro se concentre beaucoup sur l’humain et propose des personnages forts, fascinants, attachants. J’ai dévoré ce roman dans sa version collector qui fera un cadeau plus que superbe sous un sapin.

19
Ma chronique.
Amateurs de thriller, ceci est pour vous ! Céline Saint Charle met tout son talent au service de cette intrigue passionnante et immersive dans une France où règne la loi du Talion. Un texte engagé, d’une fine intelligence, avec des personnages humains et très réussis… Ce roman est parfait pour tous les lecteurs qui ont peur de toucher aux textes de l’imaginaire, même si on approche clairement de la dystopie ici. Une belle pépite.

23
Ma chronique.
Je vous ai très peu (ahem…) parlé d’Ada Palmer sur le blog (ADA RULES). Sans surprise, Trop semblable à l’éclair se retrouve dans ma sélection car ce roman a été plus qu’un coup de cœur pour moi : une véritable révélation littéraire, une claque comme je n’en avais plus prise depuis des années. Un chef-d’œuvre, voilà. Un chef-d’œuvre pas forcément facile à aborder, qui demande un certain investissement du lecteur mais quel plaisir… Si vous avez des amis ou de la famille davantage portés sur l’aspect intellectuel, ça peut être une bonne idée de cadeau !

14
Ma chronique partie 1partie 2.
Cette année, grâce au Projet Maki, j’ai lu davantage de nouvelles et de textes courts. Tout naturellement, j’ai ouvert mon horizon sur les anthologies et je dois dire que celle-ci est, selon moi, la meilleure de celles publiées par Livr’S jusqu’ici. Chaque texte a su me séduire à sa façon. On est dans de la science-fiction au sens large, l’ouvrage fourmille de bonnes idées, le tout sous le parrainage de Victor Fleury. Il n’y a pas à hésiter !

7
Ma chronique.
J’avais acheté ce roman à cause de son auteur, que j’apprécie beaucoup sur un plan humain. Je n’en attendais rien… et ça a été un coup de cœur. Ici, point de surnaturel. Juste une bande de potes pas très doués à l’école. Ils essaient de trouver un moyen de réussir au bac, on les suit durant leur dernière année. C’est moderne, rafraichissant mais aussi diablement intelligent et touchant. Franchement, c’est un roman que j’aurais aimé lire durant mon agrégation pour devenir prof, même si ça se passe en France et non en Belgique. Il y a beaucoup à en tirer et il plaira forcément aux adolescents mais pas que.

chambers_v2.indd
Ma chronique.
Cette novella de Becky Chambers est un bijou de science-fiction positive, tourné vers l’humain avec une base scientifique solide, crédible. L’autrice raconte l’histoire de quatre astronautes partis en mission pour trouver les origines de la vie. C’est un texte inclusif, parfaitement géré, équilibré, accessible à tous les types de lecteur/ices. C’est un des romans que je souhaite voir sous tous les sapins.

12
Ma chronique.
Encore un texte sur lequel je ne taris pas d’éloges mais il faut dire qu’il m’a beaucoup impressionné. Trois voleurs se réfugient de nuit dans un bazar abandonné où ils vont trouver une lettre au sein de laquelle un problème est exposé. Ils vont y répondre et se rendre compte qu’une correspondance s’engage entre eux et de mystérieux protagonistes à l’extérieur… Impossible de le reposer une fois commencé, la plume de l’auteur est magique et nous entraine dans ce Japon à cheval sur plusieurs époques. Sublime, social, plein d’émotions, une pépite.

metamorphose_t1_vitanostra.indd
Ma chronique.
Dernier coup de cœur de 2020 (je pense, sait-on jamais !) l’excellentissime et très étrange Vita Nostra. Un roman dont il est difficile de parler car c’est un texte qui doit se vivre et non s’analyser. Un roman brillant, passionnant, puissant, que j’ai refermé en me disant que j’étais vraiment contente d’avoir lu un texte comme celui-là dans ma vie. Vous imaginez l’impact qu’il a pu avoir sur moi…

Et vous, quel est le livre lu en 2020 que vous aimeriez offrir à tout le monde ? 🙂

BML #29 – novembre 2020

Bonjour tout le monde !

Nous voici déjà au dernier jour du mois de novembre, c’est donc l’heure du traditionnel bilan mensuel de lecture. Combien de livres ai-je lu ? Combien en ai-je abandonné ? Des coups de gueule se cachent-ils dans ce bilan ? Suspens…

Côté romans : 

L’anti-magicien #1 de Sébastien de Castell chez Gallimard Jeunesse.
Vita Nostra de Maria et Sergueï Diatchenko chez l’Atalante (♥♥♥)
Cérès et Vesta de Greg Egan chez le Bélial.
Paradis de Mike Resnick chez ActuSF (SP)
Elvira Time #4 The end of time de Mathieu Guibé aux éditions du Chat Noir.
La Première loi #1 premier sang de Joe Abercrombie chez Bragelonne.
Vilain chien ! de Morgane Caussarieu aux éditions du Chat Noir (♥).
Toute entrée est définitive de Vincent Mondiot chez les Saisons de l’étrange. (chronique à venir)
Le crépuscule des 5 Piliers #1 le sang et la guerre de L-A Braun chez Livr’S. (chronique à venir).

C’est donc un total de 9 romans lus sur ce mois de décembre avec quand même des pavés dans le lot ! Vous avez peut-être remarqué que je n’ai pas chroniqué le tome 4 d’Elvira Time sur le blog mais je l’ai fait sur Instagram. J’ai jugé que je n’avais pas suffisamment de matière pour écrire une chronique consistante et intéressante. Je pense un jour relire les 4 volumes de la série pour en écrire un retour plus dense puisque j’ai lu les deux premiers avant d’ouvrir mon blog et que j’avais chroniqué le 3e sans être vraiment satisfaite de ma production à son sujet. Bref, voilà, ça m’apprendra !

Côté mangas : 

Chobits #3 chez Pika.
Anonyme #2 chez Soleil Manga.
Beastars #13 chez Ki-oon.
Magus of the Library #4 chez Ki-oon.
Le renard et le petit tanuki #1 chez Ki-oon.
Mieruko-chan : Slice of horror #1 chez Ototo manga.
Billy Bat #11, #12, #13 chez Pika.
Tokyo Revengers #9 chez Glénat.
Brisée par ton amour #1 chez Meian.

Pour un total de 11 mangas + 1 abandon que je ne compte pas dans le total (le jeu de la mort pour ne pas le citer). Ce mois-ci, beaucoup de suites donc, la plupart à la hauteur (Chobits, Anonyme, Beastars) d’autres un peu plus moyennes mais dans l’ensemble, ce furent de bonnes lectures à l’exception de mon abandon et de Brisée par ton amour. J’ai détesté ce titre qui traite de sujets graves avec un manque effrayant de subtilité, de compassion, d’intérêt même et qui préfère se concentrer sur les scènes de sexe (sorties de nulle part en plus, bonjour le hentaï qui n’assume pas son genre…) plutôt que sur son propos premier. Dommage parce qu’il y avait du potentiel sur les idées mais je vais passer pour la suite.

Côté comics :

DIE#1 mortelle fantasy
Batman White Knight

2 comics ! Cela n’arrive pas tous les mois mais j’en lis parfois et quel bon crû ça a été ! Je n’ai pas écrit d’article détaillé sur Batman White Knight (mais y’a quand même eu un post Instagram) parce que je suis toujours un peu mal à l’aise quand je m’attaque à un tel univers. Je ne m’y connais pas suffisamment et hormis dire que j’ai adoré l’intrigue et que j’ai trouvé le traitement psychologique des personnages vraiment solide, voilà quoi. J’ai même acheté la suite ! Peut-être que j’écrirais un article sur les deux après ma lecture, on verra. En tout cas, ils valent le détour !

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci j’ai surtout été heureuse pour quelqu’un d’autre puisque ma librairie indépendante favorite (Kazabulles !) a pu ouvrir malgré le durcissement des mesures sanitaires. J’ai vraiment été soulagée pour eux et j’espère qu’ils réussiront à passer outre cette crise qui fait souffrir de nombreux commerces qu’ils soient ou non indépendants.

Et voilà, ce bilan se termine déjà ! J’espère que votre mois de novembre s’est bien déroulé et que vous êtes parés pour affronter le dernier mois de 2020. Si on suit la logique du truc, je m’attends presque à voir débarquer un grand démon ou une armée d’envahisseurs galactiques… Quoi qu’il en soit, prenez soin de vous ♥

Les découvertes de l’ombre #18

Bonjour à tous !
Il était grand temps de poster un nouvel épisode des découvertes de l’ombre puisque les blogpotes rivalisent de malfaisance pour que je me noie sous ma PàL. Attention, la lecture de cette rubrique est déconseillée si vous tenez à la santé de votre compte en banque 😉

En quelques mots, je vous rappelle le concept: Au quotidien, je suis beaucoup de chroniqueurs (vive l’application WordPress !) qui me font découvrir des livres intéressants. Ces livres, je me les note toujours sur le bloc-notes de mon téléphone (merci à toi qui remplace le post-it que je perdais tout le temps). Puis je me suis dit… Bon sang que tu es égoïste ! Fais donc partager tes découvertes au monde entier, mets en danger les comptes en banque et les PàL qui menacent déjà de s’écrouler !

clockwork-cairo_simple
The angel of Khan El-Khalili
– P. Djèli Clark
Blog : le culte d’Apophis
Il a suffit que ce cher serpent compare cette œuvre en la qualifiant de Caire des merveilles pour que je ressente l’envie soudaine et irrépressible de me jeter sur la lecture de cet ouvrage. On trouve beaucoup d’uchronie qui se déroule en Europe mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’en lire ailleurs et je suis très intriguée. De plus, l’Atalante a prévu cette petite perle à son catalogue pour 2021 (en espérant que la crise sanitaire le permette) du coup, c’est un titre à garder à l’œil.

page0001_1
Peau d’homme – Hubert et Zanzim
Blog : Les tribulations de Miss Chatterton
Je ne lis pas énormément de BD mais le concept de celle-ci m’a attirée. On y raconte l’histoire d’une femme qui enfile littéralement la peau d’un homme pour apprendre à connaître celui qu’elle doit épouser. Cette peau d’homme est un héritage familial et son utilisation permet de traiter de nombreuses thématiques comme la liberté de mœurs, la liberté d’amour, bref elle a tout pour plaire et j’ai très envie de la lire !

5199-Px6HhL._SX195_
Journaux troublés – Sébastien Perez
Blog : FungiLumini
À l’instar de Mathilde, j’ai toujours été fascinée par les troubles mentaux et ce qu’on appelle folie. Ce beau livre contient de magnifiques illustrations qui accompagnent des extraits de journaux intimes des patients d’un asile, permettant au lecteur de découvrir treize pathologies. C’est le genre d’ouvrage qui m’attire beaucoup !

mieruko-chan-1
Mieruko-chan : slice of horror
– Tomoki Izumi
Blog : l’Apprenti Otaku
Ce titre a rejoint ma PàL pas plus tard que la semaine dernière et c’est uniquement grâce à cette chronique puisque je suis un peu « fâchée » avec les titres de l’éditeur Ototo en général qui ne me conviennent pas trop en tant que lectrice. Pourtant, je suis ici attirée par l’aspect horreur qui sert de métaphore au harcèlement. Je suis très curieuse de juger par moi-même ! On en reparle probablement bientôt.

ad06950-1991
Hypérion
– Dan Simmons
Blog : le culte d’Apophis
« Je n’ai jamais rien lu à ce jour en SF qui possède ce niveau d’excellence ». Quand le Grand Serpent déclare cela, que faire hormis se rendre chez son libraire pour acquérir l’œuvre en question ?

L’heure des comptes est venue… Nous sommes donc à une tentation pour Chut maman lit ainsi que Célinedanae, les livres de roses, Lutin et songes d’une walkyrie. Nous arrivons à deux tentations pour miss Chatterton, FungiLumini, Anouchka et l’ours inculte. Trois tentations pour les Chroniques du Chroniqueur et My Dear Ema. On compte cinq tentations pour Ma Lecturothèque et voilà que le Culte d’Apophis s’offre une magnifique remontée avec un +2 qui le fait égaler l’Apprenti Otaku avec sept tentations. Mais c’était sans compter la ruse de l’amateur de mangas qui s’ajoute une tentation, montant à huit tentions et conservant sa position de tête. Pour combien de temps encore ? Suspens…