Bilan mensuel de l’ombre #48 – juillet 2022

Le mois de juillet a filé beaucoup trop vite même si, paradoxalement, il m’a semblé s’étirer longtemps. C’est donc l’heure, deux jours après le début du mois d’août, de vous parler un peu de mes premières lectures estivales. Comme vous allez le voir, il y a beaucoup d’œuvres graphiques.

Mes lectures de juillet : les textes

En pleine panne de lecture, j’ai préféré me tourner vers des textes courts afin de minimiser mes risques d’abandon. C’est ainsi que j’ai découvert le très bon Opexx de Laurent Genefort dans la collection Une Heure Lumière ainsi que Des bêtes fabuleuses de Priya Sharma, Hors-série 2022 de cette même collection. Deux lectures plutôt intéressantes et de bonne facture, comme régulièrement au Bélial.
Après ça, je suis restée sur le format court en découvrant une anthologie de science-fiction japonaise intitulée La Machine à indifférence et autres nouvelles qui, à l’exception de deux textes, n’a pas su réellement me convaincre. J’en ai longuement parlé dans un billet qui lui a été consacré.
Après cela, j’ai lu le très bon l’Évangile selon Myriam de Ketty Steward chez Mnémos, qui était un service presse numérique. J’ai mis du temps à me lancer et il s’est avéré que ce roman est une excellente surprise doté d’une grande richesse sur le fond comme sur la forme.
Enfin, j’ai terminé avec la lecture du Bifrost spécial fictions qui contenait six textes donc cinq réellement enthousiasmants. Je vais essayer d’écrire un petit billet à son sujet pour le mois prochain.

J’ai donc théoriquement lu 1 seul roman et 13 textes courts. Pas mal finalement !

Mes lectures de juillet – les mangas :

Juillet, c’est le mois de la Japan Expo donc j’ai lu pas mal de mangas très différents ! Je vais essayer de me montrer succincte mais complète pour chacun des titres.
J’ai continué Bakemonogatari avec le tome 6. Je suis toujours convaincue par cette série, j’ai d’ailleurs acheté les deux suivants qui attendent gentiment dans ma PàL.
J’ai découvert le tome 2 de De nous il ne restera que des cendres mais je n’ai pas du tout apprécié son contenu. C’était prévisible, inintéressant et les personnages féminins ne sont que des caricatures qui n’existent que par et pour leur obsession envers un homme.
J’ai lu le tome 3 de Sasaki et Miyano qui certes ne fait pas beaucoup avancer l’intrigue mais la douceur qui s’en dégage me plait beaucoup, ça fait du bien. Je vais continuer !
J’ai continué ma lecture d’Iruma à l’école des démons avec les tomes 4 à 6 et je suis toujours aussi enthousiaste ! J’adore, c’est fun, bien fichu, cette série a tout pour plaire.
Après ça j’ai testé les deux tomes de While, un manga auto-édité français qui s’est avéré être une bonne surprise dans l’ensemble malgré quelques défauts.
Pour finir, j’ai commencé à lire certains cadeaux reçus pour mon anniversaire et ça s’est un peu corsé. Le premier tome de Bad Company est plutôt bon (et extrêmement bien dessiné) mais très violent sur un plan psychologique. Il m’a mise mal à l’aise et je sais que je ne vais pas continuer. J’ai ensuite lu le premier tome de Kiruro Kill Me mais contrairement à ce qu’on m’avait vendu, je ne l’ai pas trouvé drôle du tout ^^ » et même plutôt lourd, à la limite de la malaisance. Heureusement, le premier tome d’Horimiya rattrape tout ça en posant les bases d’une tranche de vie intéressante entre deux personnages lycéens qui ont su me toucher.

Ce qui fait en tout 11 volumes lus !

Mes lectures de juillet – BD et comics :

Deux titres très qualitatifs ce mois-ci qui m’ont tout les deux été offerts, en plus ! J’ai commencé avec les Indes Fourbes, une BD dont on va reparler ce vendredi et qui atteint un niveau proche de la perfection. Le dessin est renversant, le scénario solide et surprenant, je ne peux que vous la recommander.
J’ai ensuite lu à la toute fin du mois le premier tome de Cotton Tales qui a su m’enchanter avec son dessin onirique victorien et son intrigue mystérieuse avec quelques relents très sombres. Je suis curieuse de lire la suite.

Ma lecture charnière :
Je cède enfin à la mode Blackwater ! J’ai commencé la lecture du premier volume et même si je n’ai lu que le prologue et le premier chapitre, j’apprécie le style et l’ambiance. On verra si cet intérêt restera sur la durée…
« Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.
Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey. »

Le focus de l’ombre :
Aujourd’hui j’ai envie de revenir sur un tag qui a accompagné bon nombre d’entre nous durant le mois de juillet à savoir les 10 autrices incontournables en SFFF. Il y a eu de très très nombreuses listes (plus d’une centaine à l’heure actuelle !) certaines sur des blogs, d’autres sur les réseaux sociaux directement. Nevertwhere, à l’origine de l’initiative, en tient normalement le listing sur son article de présentation et c’est super impressionnant. Si vous n’avez pas encore participé, je vous invite à le faire et si vous voulez piocher de bonnes idées lectures, c’est un incontournable à consulter…

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie.
Juillet a été un mois assez riche en beaux moments même s’il y a eu quelques accrocs et déceptions (mais ce sont les petits bonheurs alors je suis positive !). Je repense par exemple à mon anniversaire où j’ai pu réunir énormément de gens qui comptaient pour moi au même endroit afin de passer du temps de qualité en leur compagnie. Je repense aussi à la Japan Expo car même s’il y a eu des moments compliqués, dans l’ensemble, je suis très contente d’avoir découvert ce festival ainsi que tous·tes les créateur·ices sur place.

Et voilà, ce bilan s’achève déjà ! J’espère que vous avez passé un beau mois de juillet et que août sera à la hauteur de vos attentes. Prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #47 – juin 2022

On se retrouve en ce premier jour de juillet pour le bilan du mois de juin. Un mois particulièrement compliqué en matière de lecture de romans même s’il y a eu d’excellents titres au programme… Et hélas, beaucoup d’abandons. Détaillons un peu !

Mes lectures : romans et formats courts.

Je n’ai lu que trois romans ce mois-ci et tous les trois possédaient d’indéniables qualités. J’ai commencé par terminer Le Privilège de l’Épée d’Ellen Kushner qui a été un délice de la première à la dernière page. Ensuite j’ai enchaîné avec une valeur sûre, à savoir le dernier roman d’Ariel Holzl intitulé La princesse sans visage qui a su tenir ses promesses en m’emmenant dans un univers féérique plein de cruauté. Enfin, j’ai terminé avec un texte historico-fantastique au sein d’une petite structure que je ne connaissais pas et qui a su me convaincre par la qualité de son travail. Il s’agit du Poids de la Maille de Lancelot Sablon aux éditions Loutre du Béryl.

Malheureusement, si ces trois lectures ont vraiment su m’enchanter, dans l’ombre, il y a aussi eu une grosse vague d’abandon… En premier lieu, j’ai laissé tomber au bout de quelques pages un roman auto-édité qui m’a rappelé mon propre premier texte dans tous ses défauts. Ensuite, j’ai essayé de lire Michael Roch mais que ce soit pour Le Livre Jaune ou pour Té Mawon je n’ai pas du tout accroché au principe ni au style d’écriture. Je ne remets pas en cause les qualités de l’auteur, simplement il ne correspond pas à ce que j’aime lire. C’est après cela que j’ai lu le Poids de la Maille qui a un peu sauvé les meubles mais ce n’était que pour mieux replonger… J’avais reçu les Quatre Vent du Désir d’Ursula Le Guin de la part du Bélial (merci à eux !) et je me suis dit que lire des nouvelles m’aiderait sauf que je n’ai pas accroché du tout aux textes proposés, ce qui me frustre parce que j’avais vraiment envie d’aimer cette autrice. Et depuis une dizaine de jours, je suis sur deux lectures parallèles qui n’avancent pas et dont je vais vous reparler plus bas dans mes lectures charnières.

Espérons que juillet sera meilleur… Heureusement, les mangas sauvent les meubles !

Mes lectures : les mangas.

Côté manga par contre en dehors d’un abandon et deux petites déceptions, le mois de juin a été une franche réussite ! En premier lieu avec la fin de Beastars qui a tenu toutes ses promesses. Ensuite avec de nouvelles séries commencées dont Iruma à l’école des démons (on en reparlera bientôt) qui est un shônen très plaisant avec un bon équilibre entre humour, world-building, construction des personnages et intrigue. J’ai aussi lu, une fois n’est pas coutume, un yaoi tout doux et adorable intitulé Sasaki et Miyano dont je viens d’acquérir le troisième tome. Je ne sais pas si j’écrirais dessus, toutefois je vous le recommande. J’ai également continué Bakemonogatari qui restera donc mon plaisir coupable… J’adore les personnages, la subtilité, l’intrigue, le dessin, si bien que j’arrive sans problème à oublier ces plans culottes inutiles. Au registre des bonnes surprises, on peut également ajouter le premier tome de la perfect edition d’Evangelion qui a aussi tenu ses promesses. Je pense revenir sur cette série mais une fois que tous les volumes auront été réédités. J’ai également continué Shangri-La Frontier avec le tome 4 que j’apprécie toujours avec une intrigue qui se densifie et une façon de raconter le média jeu-vidéo qui me plait.

Il y a également eu deux déceptions notables. La première étant le tome 11 d’Otaku Otaku qui n’apporte pas grand chose et manque clairement d’envergure. C’est parfaitement oubliable et très plan-plan, on tombe dans un registre ultra classique plutôt décevant vu ce que la série offrait jusque là. Ensuite, le tome 7 de Toilet-Bound Hanako-Kun suite auquel je vais arrêter la série car j’en ai vraiment plus que marre du body shaming autour du personnage de Néné ainsi que l’inconsistance crasse de celle-ci. Dommage parce qu’il y avait du potentiel ! Et, ironiquement, j’ai par contre adoré découvrir le tome 0 de la série auquel j’ai consacré tout un article

Enfin, je vous ai parlé d’un abandon, il s’agit du premier tome de The Case Book of Arne et voici ce que j’écrivais dans mes notes personnelles : même pas pu finir tellement la mise en place est catastrophique. Ça m’apprendra à ne pas lire les premières pages avant d’acheter… Dégoûtée par ce gâchis d’argent ! Une adaptation d’un jeu-vidéo pas du tout heureuse. Je me rends d’ailleurs compte que les adaptations de jeu-vidéo en manga de manière générale n’ont jamais su me séduire.

Un total de 13 volumes lus !

Ma lecture charnière :

J’ai théoriquement deux romans en cours même si je pense sincèrement les abandonner parce que je ne ressens pas l’envie de les continuer à l’heure où j’écris ces lignes et cela dure depuis plusieurs jours. Il s’agit d’un achat aux Imaginales et d’un service presse sollicité après la lecture d’un billet publié par Apophis qui en disant grand bien. Je vais sûrement recevoir un blâme divin pour ça…

Le fait est que je n’arrive à entrer dans aucune des deux histoires. La première n’a rien d’original et je sens presque les cases du cahier des charges qui sont cochées au fur et à mesure, du coup ça m’ennuie et je vois très bien comment tout va se terminer. De plus, le style de narration à la première personne avec l’héroïne qui revient sur ce qui lui est arrivé avec quelques phrases du genre « je n’imaginais pas du tout que c’était la dernière fois que je lui parlais » a pour ambition une efficacité qu’il n’atteint à aucun moment. Dommage parce que le cadre me plaisait avec ce soleil disparu, ces monstres que je n’avais jamais croisé dans mes lectures passées, il y avait de bonnes idées. Attention, je ne dis pas que le roman est mauvais ! Il ne correspond simplement pas à mes attentes de lectrice. De plus, en effectuant une recherche pour télécharger la couverture, j’apprends qu’il s’agirait d’un tome 1 ? Ce n’est, encore une fois, inscrit NULLE PART BON SANG.

Pour le second, l’univers est passionnant et ambitieux, malheureusement les personnages manquent de relief, du coup je n’arrive pas à m’intéresser à l’ensemble. On peut en penser ce qu’on veut mais quand je lis un roman, j’ai besoin de me sentir investie émotionnellement. Un peu comme pour une série télévisée. Le world-building peut-être aussi extraordinaire qu’on veut, sans protagonistes à la hauteur, ça retombe. Il faut dire aussi que les intrigues du genre espionnage dans les années 30, ça a toujours été un peu moins mon délire mais bon ! L’enthousiasme d’Apophis était tel que j’ai malgré tout eu envie de tenter l’aventure. Je réessaierais peut-être une fois ma panne de lecture dépassée.

Mes craquages prévisionnels :
Je n’ai rien repéré en juillet qui me donne plus envie que ça côté roman. De toute manière, en théorie, les éditeurs ne sortent rien pendant l’été… Sauf les éditeurs de manga qui, comme chaque année, craquent totalement pour la Japan Expo en prévoyant une AVALANCHE de titres que ce soient des suites ou des nouveautés. Du coup la première semaine de juillet va être assez riche en arrivage également sur des séries que je suis comme les Carnets de l’Apothicaire ou Frieren. Il y a aussi des tomes prévus chez Pika pour Bakemonogatari et chez Nobi-Nobi pour Iruma mais je n’ai pas encore rattrapé la publication. De plus, juillet étant le mois de mon anniversaire, j’attends de voir ce que je vais recevoir avant de potentiellement craquer sur quelque chose.

Le focus de l’ombre :
L’ami Apophis (encore lui !) se lance dans des articles plus costauds sur des uchronies possibles qu’il développe en dehors de l’Apophis Box, je vous invite à jeter un œil parce que ça vaut le détour !

En juin, c’est également le retour de deux challenges littéraires très attendus pour l’été : le S4F3 de l’amie Lutine qui a fait une réapparition pour l’occasion et le fameux Summer Star Wars de Lhisbei auquel je ne participe jamais parce que le timing de mes lectures ne colle pas MAIS dont j’apprécie beaucoup l’idée.

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Le grand moment de juin pour moi fut le concert de Rammstein à l’Arena Düsseldorf ! Mon père m’avait offert les places pour mon anniversaire en juillet 2019 puis le COVID est passé par là… Il aura finalement fallu deux ans de plus pour les voir mais je ne regrette pas un seul instant ce spectacle de MALADE ! Un souvenir impérissable. Je me suis explosée la gorge à hurler en allemand et j’ai sauté dans tous les sens tellement je me suis laissée embarquer par l’ambiance (et par mes voisins, deux Allemands de mon âge extrêmement sympathiques qui heureusement parlaient anglais !). Ça m’a procuré un bien fou et permis de créer de chouettes souvenirs. À refaire.

Et voilà, ce bilan est déjà terminé ! Vu comment ça se profile, il est possible que je publie moins pendant l’été parce que je ne vois pas l’intérêt d’écrire des articles de « remplissage » donc quand j’aurais quelque chose d’intéressant à raconter ou que l’envie de relire des romans sera revenue, comptez sur moi pour le partager. D’ici là, ne vous inquiétez pas de mes silences et surtout profitez bien de vos congés si vous en avez. Prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #46 – mai 2022

Un long mois qui fut en réalité très peu dédié à la lecture…

Mes lectures : romans et formats courts

J’ai commencé par achever ma lecture des Enfants de la Terreur de Johan Heliott chez l’Atalante qui a été en demi teinte. Les idées sont là mais je n’ai pas su accrocher aux personnages et donc aux enjeux… J’ai ensuite lu la nouvelle Noir est le sceau de l’enfer de Jean Laurent Del Socorro qui est bien exécutée formellement mais dans laquelle je n’ai pas ressenti l’habituelle petite étincelle en plus qui fait le charme de cet auteur. Bon… Que faire ? N’étant pas encore partie aux Imaginales, il ne me restait que deux romans dans ma PàL et j’ai opté pour la lecture d’Olangar, une cité en flammes de Clémen Bouhélier chez CRITIC. Un gros pavé de plus de 600 pages qui m’a tenue occupée longtemps pour mon plus grand plaisir car j’ai vraiment passé un bon moment. Ouf ! J’ai ensuite enchaîné avec la lecture du 106e Bifrost dont j’ai tout aimé sauf le sujet principal… Damned.

Je me rends également compte que je n’ai lu que des auteurs masculins ce mois-ci. Oups ?

Un total de 2 romans et 5 nouvelles.

Mes lectures de mai : les mangas

C’est Ki-oon qui est le plus représenté puisque ce mois-ci sortait les suites de deux séries que j’adore : Les carnets de l’apothicaire (tome 8) et Frieren (tome 3) dans lesquelles je me suis replongée avec plaisir. J’ai également découvert le premier tome d’Adabana chez Kana qui semble prometteur.

Un total de 3 tomes lus.

Ma lecture charnière : 
8
Une partie de moi n’avait pas envie de se relancer tout de suite dans un gros pavé mais une autre ne pouvait décemment attendre plus longtemps pour lire Le privilège de l’épée d’Ellen Kushner. Surtout que j’ai rencontré l’autrice aux Imaginales et je l’ai trouvée A-DO-RABLE ! J’hallucine, un vrai plaisir et un gros coup de cœur. Je suis donc repartie dans les Bords-d’Eaux… Voici la quatrième de couverture :

« Derrière ses salles de bal et ses boudoirs, Bords-d’Eaux dissimule ses luttes de pouvoir, entre manigances politiques et duels de rapière. Katherine se retrouve plongée dans cet univers quand elle arrive de sa campagne chez son oncle, le « Duc Fou de Trémontaine ». Auprès de lui, elle va comprendre que les règles sont faites pour être brisées. Katherine délaisse alors la voie du mariage qu’on voudrait la voir suivre pour lui préférer celle de l’épée et de ses privilèges. »

Mes craquages prévisionnels :

Vu tout ce que j’ai ramené des Imaginales et les diverses opérations vicieuses (OUI VICIEUSES ! na.) d’éditeurs que j’aime, voici le seul livre sur lequel j’accepte de poser mon regard en juin : Noon de L. L. Kloetzer. Ayant été déçue par le deuxième tome d’Andrea Cort, le troisième attendra un peu que ma PàL baisse. D’ailleurs, Noon sera la seule entrée de juin dans ma PàL, avec évidemment le dernier tome de Beastars.

Le focus de l’ombre : 
couverture-kerhoded
Le financement participatif pour le prochain roman chez Projet Sillex est en cours
, il reste peu de temps et encore un certain chemin à parcourir. N’hésitez pas à partager l’information et à participer pour les aider car ce texte a l’air plus que prometteur. Ce roman s’intitule Kerhoded, il a été écrit par Hélène Néra dont c’est le premier roman et se situe à la croisée des genres. Alléchant, non ?

Dans le même ordre d’idée, les éditions ActuSF ont lancé un financement pour Fantasy & Histoire – Moyen-Âge. Ils sont déjà financés et l’ont été en quelques heures mais ça ne coûte rien de jeter un œil et de craquer.

Enfin, le Bélial lance son annuelle et très attendue opération UHL avec deux nouveaux titres et un hors-série offert pour deux achats ! C’est donc le moment de se laisser tenter par cette fabuleuse collection.

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Voilà deux mois que je vous parle d’un projet mais je n’ai pas de nouvelles informations et plus le temps passe, plus j’hésite. Je fais les montagnes russes dans ma tête et je déteste ça ! Du coup, je vais me taire en attendant.
Ce mois-ci, j’ai envoyé deux textes courts à une maison d’édition avec laquelle j’ai beaucoup sympathisé récemment et j’ai pu discuter de manière honnête avec un autre éditeur avec lequel je souhaitais travailler. Qu’est-ce qui en ressortira ? L’avenir nous le dira mais je suis contente d’avoir sauté le pas car je ne l’avais plus fait depuis des années, fin 2019 très exactement.
Je me suis également réconciliée avec une amie chère ce mois-ci avec qui j’étais en froid pour des broutilles. J’en suis très contente.

Et voilà, ce bilan est déjà terminé ! N’hésitez pas à me partager vos belles lectures de mai. On se retrouve fin juin et d’ici là, portez vous bien ♥

CONCOURS : Bientôt l’anniversaire du blog…

Bonjour tout le monde !

Le 29 mai 2022, mon blog va fêter sa 5e année d’existence. C’est en effet à cette date que j’ai posté mon tout premier billet. Ce sera l’occasion d’un article pour revenir un peu sur tout ça, comme chaque année.

En attendant, pour une fois, j’ai eu envie de vous gâter et c’est la raison de ce billet. Je comptais écrire un tweet à la base sauf que ç’aurait été bien trop long… Bref.

Vous le savez, quand j’abandonne un livre, je le mets dans une caisse que je destine d’habitude aux bibliothèques, à une association, bref je donne pour apporter de la joie à autrui parce qu’un livre, ça se partage je trouve. Je trie aussi régulièrement ma bibliothèque pour me séparer de romans qui ne m’ont pas marqués, ne me correspondent plus, bref… Je fais de la place. Cette année, je me suis dit que je pouvais très bien vous en faire profiter ! Alors j’organise une sorte de concours…

Vous allez aux Imaginales 2022 ?
(indispensable, vous devrez venir récupérer votre lot sur place au stand Livr’S du vendredi après-midi au dimanche 16h au plus tard)
Vous suivez mon blog et on a déjà échangé au moins une fois ?

Alors postez simplement dans les commentaires de cet article pour me dire quel livre (maximum 2 par personne pour le moment) vous intéresse et précisez-moi quelle est la dernière bonne découverte que vous avez fait grâce à moi. S’il n’y en a pas, vous pouvez le dire aussi 😉 Et si vous n’allez pas aux Imaginales mais que vous avez quand même envie de me dire si vous avez fait de belles découvertes grâce à moi, ne vous gênez pas parce que ça fait toujours très plaisir ♥

Ça se jouera au premier arrivé, premier servi… Je vais tenir une liste juste en dessous mais jetez un œil aux messages des autres pour essayer de ne pas demander le même livre. Il ira de toute façon à la première personne qui aura posté.
C’est un peu sauvage mais pourquoi pas, après tout ?

Livres réservés
Célindanaë : Crusaders et Automnal.
Zoé : Bénies soient vos entrailles.
Yoda : La Main Gauche de la Nuit et Le chien du forgeron.
Anouchka : Ten thousand doors of January et Widjigo (et la route de la conquête si personne ne le veut)

À vos marques ? Prêt·es ? Postez !

Bilan mensuel de l’ombre #45 – avril 2022

Un mois un peu étrange à la fois trop long et trop court. Ce paradoxe !

Mes lectures : romans et formats courts

J’ai commencé le mois d’avril en terminant La Monture de Carol Emshwiller chez Argyll, un roman atypique qui dérange et offre d’intéressantes pistes de réflexion. Un plaisir à lire ! Ensuite j’ai reçu par surprise le premier tome de la Maison des Jeux de Claire North, aimablement offert par le Bélial (que je remercie) et qui a été un coup de cœur. Une novella exceptionnelle qui se hisse largement dans le top 3 des meilleurs UHL de tous les temps. Après ça, j’ai décidé de lire l’anthologie Nouvelles du Front chez Livr’S pour profiter de la prose de mes camarades auteur·ices et j’ai été agréablement surprise par la qualité des nouvelles sélectionnées. Je trouve que cette initiative gagne en qualité d’année en année (et je ne dis pas ça parce que ma nouvelle est dedans ! Objectivement, ce n’est pas la meilleure du lot.) ce qui me rend très curieuse pour la prochaine fois.
Petite pause manga avant de revenir au roman et terminer la saga des Chroniques Homérides d’Alison Germain, d’une façon bien satisfaisante d’ailleurs. Un billet va arriver sur le sujet ! Ensuite, reprise des services presses après plus d’un an d’arrêt. Trolls et Légendes m’a rendue faible… J’ai découvert Les oiseaux du temps, c’était mon premier Mü et probablement pas le dernier bien que je sois restée très extérieure à cette lecture. Là aussi, on en reparlera plus tard en mai.

Ce qui fait un total de 3 romans, 1 anthologie (avec 9 nouvelles) et 1 novella.

Mes lectures d’avril : les mangas

Ce mois-ci sortait le dernier tome de Reine d’Égypte, l’occasion pour moi de tout relire à la suite pour découvrir le dernier tome dans les meilleures conditions possibles. Je pense que je vais procéder comme ça à l’avenir pour chaque fin de série parce que ça a donné une saveur particulière à cet ultime volume ! Une aventure que j’ai adorée et dont je vais reparler prochainement dans un article dédié.
Je me suis également jeté sur le nouveau tome de Black Butler que j’ai pu avoir en avant première à la Made In Asia. Impossible de résister à l’appel du comte de Phantomhive…

Ce qui fait un total de 10 volumes lus.

Ma lecture charnière :
les-enfants-de-la-terreur
J’avais commencé la lecture de ce roman début du mois et je l’avais abandonnée au bout d’une cinquantaine de pages, sans réussir à rentrer dedans ni à me passionner pour les personnages. Mais les avis enthousiastes des blogpotes m’ont fait douter alors je lui ai laissé une nouvelle chance… Et j’ai bien fait car cette fois, je suis allée au bout ! Une chronique détaillée arrivera à la fin du mois prochain.

Voici la quatrième de couverture :
« « Il amena peu à peu son idée des portraits d’enfants de la Révolution, première génération d’une race qui ferait la fierté de la nation mais dont beaucoup vivaient dans l’abandon, réduits aux pires extrémités, ici même, à Paris, certainement des milliers d’une invisible armée, qu’on craignait parce qu’on ignorait tout ou presque de son mode de subsistance ; mais lui, Sade, se faisait fort de détecter ses us et coutumes pour le compte des lecteurs que cela passionnerait, car qui ne rêvait pas de s’immiscer dans les arcanes d’une telle société secrète sans rien risquer et pour le prix modique d’une gazette ? »

Dans cette fine uchronie, Sade forme avec le chevalier d’Éon un duo marginal qui dialogue avec érudition et joie de vivre, tout en enquêtant sur les horreurs de leur temps. »

Mes craquages prévisionnels :
Mai est le mois des Imaginales, beaucoup de sorties sont prévues à cette occasion au point où on ne sait plus où donner de la tête. D’ailleurs, Nouvelles du Front sera disponible en avant première au festival. Je pose ça là..

De mon côté, trois certitudes :

Le privilège de l’épée d’Ellen Kushner chez ActuSF, d’autant que l’autrice sera présente aux Imaginales. Impossible de rater ça ! Il y aura également le second tome de la saga des Chuchoteurs d’Estelle Vagner aux éditions du Chat Noir vu que j’avais beaucoup aimé le premier et enfin, last but not least, le nouveau roman d’Ariel Holzl, la princesse sans visage. Ariel, c’est un auteur doudou dont j’achète tous les romans sans me poser de questions, encore chez Slalom !

Le focus de l’ombre :
Le coup de gueule d’Estelle Faye envers les prix littéraires, que vous pouvez lire dans son thread sur Twitter et qui mérite qu’on en parle.

Katia Lanero Zamora qui remporte le premier prix des lycées du festival l’Ouest Hurlant pour la Machine, bravo à elle ♥

David Bry remporte le prix Imaginales des Lycées avec la Princesse au visage de nuit, bravo à lui ♥

Et je sais que d’autres ont remporté des prix (bravo à ell·eux aussi !) mais dans mon focus de l’ombre, j’ai envie de parler des oeuvres que j’ai déjà pu lire et qui ont su me convaincre. Pour le détail, je vous invite à suivre les comptes des salons concernés 🙂

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Le mois dernier, je vous évoquais une grande décision sur le plan professionnel et je pensais que j’en saurais davantage assez vite pour pouvoir en parler dans le détail… Mais c’est sous-estimer la lenteur de l’administration ! Et ma capacité à douter à m’en rendre malade au point de, si pas changer d’avis, me monter la tête avec des plans sur la comète pour lesquels je vais avoir besoin d’une sacrée dose de courage. Du coup, j’espère être fixée la semaine prochaine mais la perspective m’a déjà enlevé un poids de la poitrine dont je n’avais pas conscience. L’air de rien, c’est précieux.
Ensuite j’ai pu profiter de deux semaines de congé durant lesquelles j’ai participé à deux salons : la Made in Asia et Trolls et Légendes, où j’étais d’ailleurs invitée. J’en avais parlé dans ce billet. Ce furent des salons exceptionnels en terme de rencontres et de ventes, ce qui m’a reboosté. De plus, j’ai aussi rencontré les éditions 1115 « en vrai » et on a bien sympathisé. Plein de petits instants de bonheur, donc, qui font du bien.

Et voilà, ce bilan se termine déjà ! On se retrouve en mai où j’espère avoir plein de bonnes nouvelles. Et pour certain·es, rendez-vous aux Imaginales ♥

Bilan mensuel de l’ombre #44 – mars 2022

Un mois où le Bélial est mis à l’honneur ! Merci d’exister, vraiment.

Mes lectures : romans et formats courts

J’avais entamé la lecture de l’Alphabet des créateurs d’Ada Palmer à la toute fin de février et j’ai donc achevé cette lecture en mars. Sans surprise, ce fut une claque et j’ai écrit à son sujet un billet passionné que je vous invite à (re)lire. Rien que pour avoir traduit cette merveille, je réitère : merci le Bélial d’exister ! Le problème quand on lit quelque chose d’aussi renversant, c’est de savoir vers quoi on va se tourner ensuite… Ce sont deux nouvelles de chez YBY qui ont eu ma préférence, en partie parce qu’elles n’avaient absolument rien en commun avec l’œuvre de Palmer et donc ne pouvaient souffrir d’aucune comparaison tordue. Ainsi, j’ai lu L’irréquiem et Green Lady qui ont été de chouettes découvertes.
Après ça, surprise surprise ! Axiomatique est arrivé par la poste, cadeau du Bélial. Je vous ai déjà dit que je les aimais énormément ? J’ai donc passé plus d’une semaine à lire à mon rythme les nouvelles contenues dans ce recueil et lui ai consacré un billet en deux parties. La première est sortie cette semaine, l’autre est prévue pour mardi prochain. Encore un peu de patience !
Après ça, pas évident de se décider sur quoi lire… J’ai donc enchaîné plusieurs mangas et entamé la lecture d’un roman jeunesse d’inspiration steampunk, genre suffisamment éloigné pour qu’Egan ne fasse pas de l’ombre. J’avais un peu peur mais finalement les Disparus d’Arkantras a été une chouette lecture divertissante et une chronique sortira plus tard en avril à son sujet.

Mes lectures de mars – les mangas :

J’ai lu pas mal de mangas ce mois-ci ! J’ai évidemment découvert sans attendre l’avant-dernier tome de Beastars qui me fait un peu peur pour sa conclusion mais je garde la foi. Après ça, je me suis lancée à la découverte de Frieren, une nouveauté chez Ki-oon dont on a beaucoup parlé et à laquelle j’ai adhéré sans modération. J’ai d’ailleurs acheté et lu le second tome avec le même enthousiasme.
Après ça, quelques expériences… J’ai cédé face aux arguments de l’Apprenti Otaku et lu le premier tome de Kaguya-sama, malheureusement si j’ai souris quelques fois, j’ai trouvé le concept rapidement redondant et inintéressant pour moi qui me fiche totalement des relations de couple. Drôle d’idée que de lire ce manga, me direz-vous… Je n’ai jamais dit que j’étais logique ! J’en ai profité pour découvrir Look Back qui a été un coup au cœur (et non DE !) et une très belle découverte. Après ça, j’ai enchainé sur Bakemonogatari par lequel j’ai été agréablement surprise. Je prépare un billet sur le sujet très bientôt… Et j’ai ENFIN lu le troisième tome de Goodnight World qui envoyait du lourd et des réflexions intéressantes sur l’I.A. ! Hâte de lire la suite même s’il va falloir prendre mon mal en patience…

Mes lectures de mars – les BD et comics :

Une seule BD en mars avec L’esprit critique ! Un indispensable dont j’ai parlé plus dans le détail dans mon billet. J’ai également lu deux comics : Le premier tome de la saga des clones avec Miles Morales que j’ai apprécié car j’aime le personnage de Miles sauf qu’il faut toujours avoir lu douze sagas pour avoir les références donc ça m’a vite lassé. J’arrête les comics de ce genre ! Après ça, j’ai enchaîné sur le troisième tome de Something is killing the children qui clôture l’arc Archer Peak et franchement, c’était é-nor-me. J’ai adoré ! Il faudra que j’en parle même si je ne sais pas encore comment…

Ma lecture charnière :
18J’avais acheté ce roman en numérique il y a quelques semaines et comme j’essaie de vider un peu ma PàL numérique, j’ai décidé de l’en sortir. Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’en suis à la moitié quand j’écris ces lignes et je le trouve à la fois fascinant et perturbant. Je suis en tout cas ravie de ma découverte, du moins pour l’instant.

Je vous mets le résumé : « Charley est un humain, mais Charley est surtout un animal apprivoisé.
Sur une Terre devenue leur monde d’accueil, les Hoots, des extraterrestres herbivores, ont transformé les humains en montures. Charley, jeune garçon sélectionné pour ses mensurations et ses capacités reproductives, est destiné à devenir l’une d’entre elles; mieux encore, il est entraîné quotidiennement car promis à un futur dirigeant hoot, celui qu’il appelle Petit-Maître.
Cependant, sa rencontre avec Heron, son père libre et réfugié dans les montagnes, va chambouler son être, ses certitudes, sa destinée. »

Mes craquages prévisionnels :

En avril, les salons reprennent pour moi avec la Made In Asia et surtout, Trolls et Légendes ! J’ai déjà prévu de me procurer au moins deux titres à cette occasion. D’abord, le fameux Chant des Géants de David Bry qui est un auteur sûr pour moi. J’ai lu tous ses romans, même les jeunesses, et j’aime toujours beaucoup ce qu’il fait donc je fonce les yeux fermés. Ensuite, le dernier tome des Chroniques Homérides d’Alison Germain principalement parce que c’est une amie. Je pense que ce n’est plus trop mon style de lecture à l’heure actuelle mais j’ai envie de découvrir la fin de sa première saga et de l’avoir en complet dans ma bibliothèque.
D’autres titres sont en précommande actuellement au Chat Noir avec une sortie officielle début avril, notamment une nouvelle de Gwendolyn Kiste qui me fait de l’œil car j’avais bien aimé son roman Filles de Rouille et sa nouvelle dans l’anthologie 9. Mais moins son roman sur les sorcières donc à voir sur le moment.

Une photo de ma PàL papier :
277354827_1174194290002840_4062000808892090998_n
Un peu plus fournie que le mois précédent… Mais ça reste raisonnable ! Je n’ai plus du tout de graphique au moment où je vous parle, d’ailleurs. Il faudra que j’y remédie.

Le focus de l’ombre :
9782379100956
Livr’S lance une nouvelle vague de précommandes dans 5 jours avec, au programme, la possibilité de précommander l’anthologie Nouvelles du Front qui comporte l’un de mes textes. L’anthologie a pour thème la guerre, douloureusement d’actualité, et propose des textes allant du fantastique léger à la pure fantasy. C’était l’instant auto-pub, on en reparlera… Soyez au rendez-vous, ne fut-ce que pour faire passer l’information, si le cœur vous en dit ♥. Elle est marrainée par Silène Edgar et si ça vous intéresse, des SP numériques sont possibles sur demande.

Le Hanami Book Challenge revient pour une seconde édition ! Toutes les informations se trouvent sur le blog de Miss Chatterton.

L’amie Trollesse lance une nouvelle rubrique : Bric à vrac SFFF qui a pour but de partager diverses informations au sujet du monde SFFF sur différents supports. J’aime bien ce genre de rubriques, il y a souvent plein de chouettes infos. Faites y un tour ! D’ailleurs, le Winter Short Stories of SFFF organisé par l’amie Trollesse s’est terminé hier et j’en profite pour la remercier d’avoir repris cette aventure en main ♥

En avril, c’est la reprise des salons ! Vous pourrez me retrouver à la Made In Asia (Bruxelles) et à Trolls et Légendes (Mons), n’hésitez pas à me faire coucou.

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci, j’ai reçu DEUX cadeaux du Bélial. Alors ça peut paraître tout bête ou pas grand chose aux yeux de cell.eux qui ont régulièrement des livres gratuits via les services presses, comme c’était mon cas avant que j’arrête. Mais ici, ce n’était pas un SP, c’était simplement un cadeau, une petite attention d’une maison d’édition avec qui j’échange de plus en plus et ça m’a vraiment fait plaisir le jour où c’est arrivé parce que ça m’a donné l’impression de ne pas être « perdue dans la foule des lecteur.ices ». Ça m’a touchée quoi, voilà. J’y vois une forme de reconnaissance de mon travail sur le blog. Alors merci pour ça !

C’est aussi le mois où j’ai pris une grande décision sur un plan professionnel mais la faisabilité va se décider début avril donc je n’en parle pas encore dans le détail. Je peux juste dire que je suis très excitée par cette perspective alors croisez les doigts pour moi s’il vous plait x.x

Et voilà, ce bilan se termine déjà (ou enfin, selon les points de vue). On se retrouve en avril où j’aurais probablement plein de choses à raconter !

Prenez soin de vous ♥

Bilan mensuel de l’ombre #43 – février 2022

Mais où est passé ce mois ? Il a filé à une vitesse folle… L’heure est donc déjà au bilan et sur un plan littéraire, il y a eu de l’excellent comme du nettement moins bon. D’ailleurs, j’ai ajouté quelques rubriques à ce bilan, j’espère que ça vous plaira. N’hésitez pas à me donner votre avis !

Mes lectures de février : romans et formats courts

J’ai commencé le mois en découvrant le nouveau roman de Jean-Laurent Del Socorro, une valeur sûre pour moi qui a tenu toutes ses promesses. J’en ai d’ailleurs parlé dans un élogieux billet ! Je ne peux que vous encourager à découvrir sa prose et plus particulièrement ce titre très enthousiasmant. J’ai ensuite lu le Bifrost consacré à Leigh Brackett avec un certain plaisir puisque j’ai découvert une nouvelle autrice pilier de l’imaginaire et que les nouvelles de cette édition ont toutes été intéressantes à lire. C’est là que les choses se corsent parce que j’ai abandonné en cascade plusieurs textes, un roman et deux novellas très exactement. Après ça, j’ai lu une novella en espérant rattraper mon retard sur le challenge de l’amie Trollesse : Quand vient le dégel de Jayson Robert Ducharme dont on va reparler cette semaine et pas uniquement en bien. Franchement, je désespérais.
Heureusement, le Bélial est venu à mon secours car l’Alphabet des créateurs est arrivé ! Je ne l’ai pas encore achevé à l’heure où j’écris ces lignes mais bon, Ada rules, tout ça…

J’ai donc concrètement lu… Un seul roman, un Bifrost et une novella. Aoutch.

Mes lectures de février : les mangas.

Ce mois-ci, j’ai commencer par poursuivre Shangri-La Frontier qui me plait toujours autant. Je suis très curieuse de voir où cela va mener. Ensuite, j’ai continué Toilet-Bound Hanako-Kun avec son sixième tome qui tient ses promesses. J’ai ensuite essayé Criminelles Fiançailles au sujet duquel j’ai du mal à me positionner à cause de l’humour au milieu des situations graves et problématiques. J’ai toutefois eu envie d’essayer le tome 2 pour comprendre où ira l’histoire, je réserve donc mon jugement ! Après cela, j’ai continué Goodnight World qui a pris un tournant inattendu (je ne sais pas encore si je l’aime ou pas) et j’ai commencé De nous il ne restera que des cendres, qui a de bonnes idées mais dont le traitement du seul personnage féminin me crispe énormément. Toutefois je suis curieuse aussi à son sujet, je vais donc probablement acheter la suite, d’autant que la série est courte.

Ce qui fait un total de 6 mangas.

Mes lectures de février : les comics et les BD.

J’ai enfin lu la seconde intégrale de Courtney Crumrin et j’ai adoré l’aventure ! Je ne m’attendais pas du tout à accrocher à ce point, mon librairie a eu du nez en me conseillant cette série. J’ai également terminé la série Super Sons avec les tomes 3 et 4 dont la qualité n’est pas égale en proposant des moments très beaux et d’autres qui laissent perplexes. Sans compter que pour tout comprendre, il faut au moins lire trois ou quatre autres séries qui ne m’intéressent pas, ce qui me frustre beaucoup et me rappelle pourquoi je lis assez peu de comics. Enfin, pour Damian Wayne, on fait un effort. *soupir* Après ça, je me suis lancée dans Something is Killing the Children et je ne m’attendais pas à aimer autant l’ambiance comme le dessin. C’est, à mon sens, très réussi. J’ai hâte de lire la suite !

Pour un total de 4 comics et 3 BD (l’intégrale comprend 3 tomes).

Mes lectures de février : non-fiction.
11
J’ai lu un essai au sujet de la littérature gothique ce mois-ci dont je parle longuement dans ce billet. Si je dois le résumer, je dirais que c’est une bonne porte d’entrée dans le genre mais que j’attendais quelque chose de plus poussé et réflexif. Du coup, sur un plan personnel, je ressens une certaine déception, ce qui n’entache pas la qualité du travail de l’autrice.

Ma lecture charnière :
16
La transition mensuelle s’effectue avec Ada Palmer aux côtés du nouvel Anonyme ! Je commençais à me croire en panne de lecture mais cette autrice géniale me rappelle que si j’enchaine les déceptions, ce n’est pas forcément moi le problème…

Mes craquages prévisionnels :

Sous réserve qu’il n’y en ait pas d’autres mais les deux titres qui me branchent le plus à paraître en mars sont ceux-ci : Les enfants de la terreur de Johan Heliot chez l’Atalante pour des raisons évidentes (révolution française, l’auteur, Sade…) et le premier tome de la Maison des Jeux de Claire North au Bélial, encore plus depuis qu’Apophis l’a qualifié de meilleur UHL depuis l’Homme qui mit fin à l’histoire. Sans pression quoi…

Une photo de ma PàL (papier) :
274624988_995304791382710_8579221502921327374_n
Parce que ça vaut mieux qu’un long discours… Retrouvez le détail dans cette rubrique. Je décline toute responsabilité en cas de crise d’angoisse provoquée par cette photo. xD

Le focus de l’ombre : 
272869287_2801387713498842_6663493829417303734_n
Demain commence le Printemps de l’Imaginaire francophone ! Si je ne participe pas cette année au challenge, je ne peux que vous encourager à donner une plus grande place aux auteur.ices francophones dans vos lectures et vous rappeler qu’ell.eux aussi ont du talent. Et si le challenge vous intéresse, n’hésitez pas à rejoindre le très actif groupe Facebook.

Les petits bonheurs : 
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. J’ai cherché mais je crois que le moment le plus heureux pour moi en février ça a été de recevoir l’Alphabet des créateurs… ^^’ Et le début des congés de carnaval. Ouais, j’admets volontiers que c’est triste… On fera mieux en mars.

Je vous souhaite un bon mois de mars, prenez soin de vous !

Bilan mensuel de l’ombre #42 – janvier 2022

Bonjour à tous.tes.x !

Il n’y avait pas eu de bilan mensuel en décembre puisque je m’étais focalisée sur les annuels. Je reprends donc cette petite habitude pour 2022, avec quelques adaptations comme vous allez le voir. La section Pile à Lire va notamment disparaître puisque je lui ai dédié une page complète sur mon blog afin de vous permettre de suivre l’évolution de mes achats et de mes lectures. J’ai également ajouté une rubrique pour les abandons que j’ai décidé de recenser cette année, afin d’avoir une idée du pourcentage de livres que je termine réellement.

Mes lectures de janvier – romans et formats courts :

Un livre a fait la transition entre 2021 et 2022, toutefois j’en ai lu la plus grosse partie cette année. Il s’agit de l’extraordinaire Dans la toile du temps qui m’a réconcilié avec Tchaikovsky et que j’ai adoré de bout en bout. J’ai pris une claque ! Difficile de passer après ça… Pourtant, Vincent Mondiot s’en est bien tiré avec Afterwave, un volume intermédiaire dans sa saga Colonie Kitej qui était bien sympa. Continuant sur ma lancée du Winter Short Stories Of SFFF, j’ai tiré de ma PàL l’ouvrage anniversaire des éditions ActuSF et dont j’ai apprécié la plupart des textes sauf un. Je me suis ensuite tournée vers le second volume d’une saga jeunesse divertissante : les héritiers de Brisaine de David Bry, dont le tome 3 ne devrait plus tarder. Je n’ai pas encore écrit dessus car j’attends que la série soit complète pour disposer d’assez de matière. Enfin, toujours dans le format court, j’ai lu Simulacres Martiens d’Eric Brown dés sa réception et ça a été une lecture divertissante quoi qu’un peu frustrante sur certains points. Enfin, j’ai terminé le mois avec le très impressionnant Abrégé de Cavorologie qui se place dans l’univers des Temps Ultramodernes de Laurent Genefort, dont je vais sous peu entamer la lecture. Je pense écrire un billet séparé sur l’Abrégé donc on en reparlera bientôt.

En janvier, j’ai lu 2 romans et 11 nouvelles.

Mais il y a aussi eu des abandons… J’ai d’abord tenté de me lancer dans la lecture de la Main gauche de la nuit d’Ursula LeGuin mais j’ai abandonné au bout d’une centaine de pages parce que je trouvais le temps long. Le concept m’intéressait, raison pour laquelle j’ai tenu aussi loin avant de laisser tomber. C’est bien écrit et tout ce qu’on veut mais ça manque de rythme et moi j’en ai vraiment besoin, surtout en ce moment, pour réussir à me plonger dans un livre. Ensuite, j’ai essayé de lire 1, 2, 3… Vampires ! de Bertrand Crapez chez Livr’S. Le début m’a amusée mais l’humour m’a vite lassée, ce n’est plus le type de livres qui m’attire, encore moins quand ça parle de vampires. Je crois que je souffre d’une overdose de ces créatures. Enfin, j’ai commencé Une idée d’incandescence de Nael Legrand dont le pitch de départ me branchait beaucoup et j’ai laissé tomber à 20% parce que je n’accrochais pas à la narration ni aux personnages, ni aux trop nombreuses explications au sein du récit qui alourdissent l’ensemble. Trop de « tell » et pas assez de « show ». Dommage ! L’air de rien, ça fait déjà 3 abandons de romans sur le seul mois de janvier. Ça ne commence pas très bien tout ça…

Mes lectures de janvier – les mangas :

J’ai découvert pas mal de suites en janvier : Toilet-Bound Hanako-kun, Jeune dragon recherche appartement ou donjon, Je crois que mon fils est gay, Beastars, les Carnets de l’Apothicaire… Ça a vraiment été à chaque fois des lectures enthousiasmantes et pour différentes raisons. Je me réjouis d’avoir entre les mains les suites de chacune de ces séries !
En Janvier, j’ai également découvert Mushishi sous l’impulsion de Sabine du blog Fourbis et Têtologie. J’ai bien apprécié même si le rythme lent et contemplatif du manga ne me correspond pas. Il s’agit d’une série de petites histoires reliées entre elles par le même personnage principal. C’est joli, poétique mais… il m’a manqué quelque chose. Presque au même moment, je me suis lancée dans deux nouvelles séries sur le jeu-vidéo : Shangri-La Frontier et Goodnight World sur lesquelles j’ai écrit un billet croisé.

Ce qui fait en tout 9 volumes lus.

Mes lectures de janvier – BD & Comics :
5
Un seul comics ce mois-ci avec Les Trois Jokers, l’occasion de revenir sur Batman White Knight : Harley Quinn et d’écrire un nouveau billet croisé qui inaugura une rubrique consacrée à mes lectures comics et bd : à l’ombre des bulles ! Sur le même modèle qu’à l’ombre du Japon… mais sans les mangas.

J’ai également abandonné la lecture d’une BD. Le premier tome de Crusaders n’a pas su m’intéresser ni me happer dans l’histoire. Je lui ai trouvé trop d’exposition, trop d’explications et pas assez de clarté dans le qui fait quoi et pourquoi. Je ne parvenais pas à m’intéresser à l’histoire, j’ai donc préféré stopper ma lecture.

Mes lectures de janvier – non-fiction :
14
J’ai consacré une partie du mois à lire l’excellent essai de Titiou Lecoq sur les grandes oubliées de l’Histoire. Je vous ai écrit un long billet qui a semble-t-il donné envie à beaucoup d’entre vous de lire cet ouvrage. Voilà qui me ravit sincèrement !

Le focus de l’ombre :
Pour une fois, je vais parler de moi et d’un nouveau petit projet que j’ai mis en place sur le blog. Si vous me lisez depuis votre ordinateur, vous avez peut-être remarqué l’arrivée d’un nouvel onglet : « l’autre facette de l’ombre » qui rassemblera divers billets sur mon moi autrice, mon moi prof et mon moi responsable des partenariats avec la blogosphère chez Livr’S.

Dans l’ensemble, il y aura du partage d’expérience, des confessions, tout ce qui me semblera utile et intéressant à partager parce que j’en suis à un stade où je me dis que mon expérience pourrait servir à d’autres personnes, afin de ne pas tomber dans les même pièges que moi par exemple. J’ai déjà prévu plusieurs articles mais je m’interroge encore sur le rythme de parution. Un par semaine me semble beaucoup vu que je ne publie plus que deux articles par semaine, je table donc sur deux par mois… On verra ! J’espère que vous serez au rendez-vous et que vous trouverez un intérêt à la lecture de ces billets. Le premier arrive ce vendredi 😉

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci j’ai repris le boulot après les congés de fin d’année avec une sacrée énergie et des étudiant.es.x vraiment motivant.es.x ce qui m’a donné un nouveau souffle. J’ai également commencé une formation qui m’apporte beaucoup (de laquelle est née la nouvelle rubrique précédemment citée d’ailleurs) alors que j’y allais un peu avec les pieds de plomb au départ. Comme quoi ! Espérons que ça continue…

Et voilà, ce bilan se termine déjà. J’espère que votre année 2022 commence bien et que vous avez déjà eu de belles lectures.

Je vous souhaite un bon mois de février, prenez soin de vous ! 

À l’ombre de 2021 – mon bilan annuel

Bonne année à tous.tes.x !

J’espère que vous avez passé un bon réveillon et que 2022 a bien commencé pour vous. Ce premier article de l’année me donne l’occasion de revenir sur 2021, qui a été plutôt riche en changements, comme vous allez le constater… C’était la 5e année d’existence du blog qui a ouvert en mai 2017. Il entame donc sa 6e année, ce qui donnera lieu à de nouveaux articles et de nouveaux concepts auxquels je réfléchis toujours.

L’ombre des nombres :
On va commencer avec des statistiques et une capture d’écran du nombre de vues, de visites, de commentaires, bref… La totale !

stat blog

Malgré cinquante articles en moins qu’en 2020, les statistiques du blog sont en augmentation au niveau de la fréquentation comme des échanges. Voilà qui fait plaisir ! Bien entendu, en comparaison des chiffres réalisés par d’autres blogpotes, c’est presque ridicule mais si j’en avais quelque chose à faire, ça se saurait ! Je tiens ce blog uniquement pour partager des lectures enthousiasmantes ainsi que des réflexions sur le milieu littéraire. C’est un hobby pour lequel je n’ai aucune autre ambition. Après, je ne vais pas faire comme si votre présence ne comptait pas pour moi car c’est tout le contraire. Je suis reconnaissante pour chaque visite, chaque lecture, chaque commentaire posté par mes visiteur.euses.x ! Merci mille fois.

Revenons en aux statistiques. L’article le plus lu, après la présentation du #ProjetOmbre, est mon coup de gueule sur l’absence de tomaison dans certaines sagas. C’est l’article qui a généré le plus d’interactions, preuve que le sujet intéresse les lecteur.ices.x et que je dois continuer à râler (à ronchonner !) quand cela se justifie. Ça me motive à libérer ma parole.

La chronique la plus lue est celle qui concerne le tome 8 de Blue Flag, 11 de Tokyo Revengers et 6 de Chobits (donc à l’ombre du Japon #35), probablement parce que je pousse de nouveau un petit coup de gueule (vous aimez ça, en fait, j’ai l’impression) dedans. Pour la chronique roman, c’est Numérique de Maria et Sergueï Diatchenko qui est en tête et ça se comprend vu la qualité du titre.

Les blogpotes grâce à qui je reçois le plus de monde sont, dans l’ordre : Les lectures du Maki, le culte d’Apophis (quel divin honneur !) et l’amie Lutine. Merci beaucoup ♥ Les plus bavard.es.x sont l’Apprenti Otaku (largement en tête !), Light and Smell ainsi que Lilysatis, un tout grand merci à vous également ainsi qu’à toutes les personnes qui me lisent dans l’ombre ou qui ont moins de chose à dire. Je vous vois avec les stat’ et ça me fait vraiment plaisir.

Quant à savoir d’où on me lit et bien très largement en France et en Belgique, ainsi qu’aux États-Unis dans une proportion surprenante ! Je ne me l’explique pas.

Dans l’ombre de l’ombre :
Qu’ai-je fait durant cette année ? Tout un tas de choses… L’une des plus marquante a été ma tentative d’organiser un challenge littéraire qui aura tenu six mois avant que je n’abandonne pour diverses raisons détaillées dans ce billet. Ce challenge a d’ailleurs été repris par l’amie Trollesse, je vous invite à y jeter un œil.

2021 aura aussi été l’année où j’ai définitivement arrêté toute forme de services presses. Je n’ai finalement pas écrit d’article sur le sujet pour expliquer les raisons de ma décision (peut-être un jour…) toutefois je dois bien avouer que j’en suis grandement soulagée. Je me sens régulièrement noyée par la production littéraire actuelle et ne plus recevoir sans arrêt l’avalanche de nouveautés me permet de me distancier plus facilement pour découvrir des titres plus anciens ou de prendre davantage de temps pour relire des titres marquants pour moi. Ça m’a été bénéfique en tout cas, je n’ai aucun regret.

En 2021, d’ailleurs, j’ai relu plusieurs séries avec des résultats plus ou moins probants mais l’expérience a toujours été enrichissante ! C’est aussi quelque chose de marquant pour moi puisque les seuls romans que j’avais relu dans ma vie jusqu’ici, c’était la saga Harry Potter… Je me suis ainsi rendue compte de la richesse qu’apportait ces relectures mais aussi son lot de frustration, notamment quand je me suis relancée sur Tokyo Ghoul

L’ombre en 2022 :
L’année dernière, j’avais trois objectifs : lire Dune, lire davantage en anglais et organiser un challenge littéraire. J’ai lu Dune, j’ai un peu lu en anglais (mais pas assez, par contre j’ai passé toutes mes séries – sauf les médicales- et tous mes films en VO et bon sang quel pied) et j’ai organisé un challenge. Objectifs atteints !

Pour 2022, voici ce que je souhaite faire :
Découvrir Ursula K. Le Guin, ce qui tombe bien car j’ai acheté la Main Gauche de la Nuit dans sa nouvelle édition chez Ailleurs et Demain. J’entends beaucoup parler de cette autrice et de son importance au sein de la littérature de l’imaginaire, ce sera donc l’occasion !
Lire le cycle Fondation d’Isaac Asimov, après le grand succès qu’a été Le robot qui rêvait, je me sens prête à m’attaquer à ce monument de SF.
Relire Terra Ignota d’Ada Palmer pour aborder le grand final dans les meilleures conditions possibles. Cela va probablement m’occuper quelques semaines et se faire fin d’année, quand le Bélial sortira la seconde partie du tome 4.

Je souhaite également acheter davantage au format numérique parce que je suis lassée d’empiler dans des caisses pour donner des romans qui, souvent, m’ont coûté une vingtaine d’euros. Je trouve que ce n’est pas écologique, sans compter que souvent, les droits d’auteur sont plus élevés sur le format numérique (vu que moins de frais). Cela me permettra de diminuer mes coûts tout en remplissant ma bibliothèque avec des livres papiers que je souhaite vraiment conserver pour un jour les lire.

Enfin, j’ai prévu d’explorer en profondeur le catalogue de deux maisons d’édition : 1115 et YBY ! Je ne l’ai pas suffisamment fait à mon goût en 2021 alors qu’ils ont des textes qui me correspondraient très bien vu qu’ils font beaucoup de format court… Voilà une bonne résolution littéraire, non ?

Les lectures de l’ombre en 2021.
Je ne vais pas revenir dessus dans le détail, puisque je vous ai écrit un billet reprenant 20 titres, tout support et format confondus, des lectures les plus enthousiasmantes de l’année. Mais arrêtons-nous sur quelques statistiques… Quels sont mes chiffres de lecture ?

52 romans -> soit 22 de moins que l’année dernière.
122 nouvelles / novellas -> soit euh… une centaine de plus que l’année dernière ? Probablement moins parce que j’avais distingué les anthologies des nouvelles unitaires, ce que je n’ai pas fait cette année puisque j’ai compté chaque texte indépendamment, sans distinguer sa provenance.
124 mangas -> soit 25 de moins que l’année dernière et, dans le lot, un certain nombre de relectures. Il y a aussi eu pas mal de déceptions et d’abandons à l’exception de mes séries fétiches.
11 comics -> soit 3 de plus que l’année dernière.
19 BDs -> si je me fie à mon bilan de 2020, je n’avais lu aucune BD l’année dernière ! Dingue. On peut donc parler de croissance exponentielle.
5 non-fiction -> soit 2 de plus que l’année dernière.

Je n’ai pas calculé la parité auteur / autrice / non-genré mais je sais que je lis beaucoup d’autrices francophones et plus d’auteurs anglophones. Un jour, si je me prends de passion pour les maths, les statistiques et les graphiques, promis, je compterais mieux !

En soi, ce ne sont que des chiffres et je ne me mets jamais d’objectifs de lecture du genre lire x romans par an. Je trouve ça inutile, je préfère lire moins et mieux ou ne pas lire si je n’en ai pas l’envie. Par contre, un fait qui me saute aux yeux et me réjouit, c’est que je diversifie mes supports de lecture en laissant une plus grande place au format graphique et que je lis beaucoup plus de format court, auquel je suis complètement accro. Encore une fois, merci au Maki pour ça.

Et enfin, j’ai lu beaucoup plus de science-fiction ! J’en suis très contente car j’ai ainsi ouvert mes horizons. J’ai aussi beaucoup appris sur le genre et les sous-genres de la SF, que je continue de l’étudier afin d’un jour m’y lancer en tant qu’autrice mais aussi, tout simplement, me cultiver.

Voilà, ce bilan se termine déjà ! J’espère que sa lecture vous a plu et qu’on se reverra tout au long de l’année 2022.

Je tenais à tous.tes.x vous remercier de me suivre et de me lire, je vous souhaite le meilleur pour l’année à venir ♥

À l’ombre du sapin : quels livres offrir en 2021 ?

Bonjour tout le monde !

C’est de saison et donc sans surprise que je vous propose aujourd’hui un petit article avec des idées cadeaux. Ces suggestions sont basées sur mes lectures réalisées durant l’année écoulée, cela signifie qu’on peut très bien y retrouver des titres plus anciens. Je précise également qu’il ne s’agit pas forcément d’un top de mes meilleures lectures car vous remarquerez que Audrey Alwett et Ada Palmer n’y figurent pas, assez simplement parce que leurs séries sont en cours et que je tente de vous recommander plutôt des one-shots, en dehors du manga. Ce top arrivera sous une forme ou une autre, lors de mon bilan de fin d’année et spoiler alert, les deux remarquables séries de ces autrices de talent auront une place de choix sous mon sapin des ombres en 2022.

Mon beau sapin graphique…

Une BD, un manga et un comics…
Honnêtement, j’ai eu beaucoup de mal à ne sélectionner qu’un titre mais j’ai tout de même opté pour Ceux qui restent en BD parce que j’ai trouvé l’idée originale, le message fort et le titre très abouti. Je n’avais jamais lu quelque chose comme ça auparavant et, alors même que ma lecture remonte à plusieurs mois, ce titre résonne toujours en moi. En manga, cela a été encore plus compliqué et s’est joué entre deux séries mais je choisis de mettre en avant Toilet Bound Hanako-Kun car j’aime son aspect à la fois sombre et déjanté. Je n’ai pas encore écrit dessus mais ça ne saurait tarder… Enfin, en comics, j’ai pas mal exploré le côté sombre de l’univers Batman en découvrant des publications sur le Joker et celle qui a laissé sur moi l’empreinte la plus vive cette année est Killer Smile. Une représentation plus réaliste du Joker et de l’univers Batman qui fonctionne superbement bien.

Mon beau sapin en texte…

Un roman français, un roman en anglais (traduit) et un format court. Ça a été terriblement difficile de sélectionner autre chose que Magic Charly mais je pense que La princesse au visage de nuit mérite amplement de se retrouver sous tous les sapins francophones, aux côtés de La maison au milieu de la mer céruléenne qui a été un coup de cœur phénoménal pour moi. C’est vraiment le plus beau cadeau que vous pouvez offrir à quelqu’un car ça apportera en plus du sourire dans sa vie. Enfin, niveau format court, j’ai longtemps hésité avant de décider que comme un est un recueil et l’autre une nouvelle isolée, je pouvais tout simplement conseiller les deux ! Ainsi, Contes Hybrides de Lionel Davoust est un indispensable à mettre sous tout sapin qui se respecte tant l’auteur démontre une maîtrise extraordinaire du format court. Et si vous voulez un peu plus de légèreté avec une bonne dose d’inclusivité, alors foncez sur La Hyène, la Sorcière et le Garde-Manger qui était tout bonnement excellent.

Mon beau sapin… en revue.
bifrost
Évidemment, petit conseil gratuit mais voici un an déjà (seulement ?!) que je suis abonnée au Bifrost et je trouve qu’offrir un abonnement à cette revue à quelqu’un que vous aimez est une bonne façon de lui prouver votre amour, justement ! On y trouve non seulement des textes courts mais aussi des critiques littéraires, la présentation d’un.e auteur.ice avec des dossiers très complets, c’est super pour se cultiver sur la SFFF.

D’autres idées cadeaux sur la blogo : La bibliothèque d’AelinelAlbédoLe BibliocosmeAu pays des cave trollsL’Épaule d’OrionLe dragon galactiqueUn papillon dans la luneYuyine – vous ?

Et vous, que conseilleriez-vous ?
Qu’avez-vous envie de trouver sous votre sapin ?