Green Manor (intégrale) – Bodart et Vehlmann

11
Green Manor
est une intégrale constituée par 18 historiettes criminelles dessinées par Bodart et scénarisées par Vehlmann. Ce volume contient 2 histoires inédites par rapport à la version d’origine ainsi que des pages montrant les crayonnés et les dessins préparatoires. Vous trouverez Green Manor partout en librairie au prix de 39 euros. La couverture et l’extrait de la BD utilisés dans cet article sont la propriété de Dupuis et de ses auteurs et ne servent qu’à illustrer ma chronique. 

Le meurtre n’est rien sans un peu d’élégance. Voilà la phrase qui se situe au dos de ce bel objet avec reliure cartonnée, signet en tissu et papier épais, vernis, qui reçoit à merveille les dessins couleurs de Bodart. Plus qu’un livre, nous sommes sur un livre-objet magnifique dans une bibliothèque, ce qui justifie amplement son prix.

Quant au contenu, le principe est assez simple : un psychiatre se rend dans un asile pour discuter avec le majordome de Green Manor qui semble devenu fou. Celui-ci va raconter une série d’histoires dont « il » aurait été témoin à travers les années d’existence de ce club pour gentlemen. Les temporalités se mélangent mais on est grosso modo entre les 18e et 19e siècle. La date de chaque histoire est précisée dans la première case.

Côté esthétique, on est sur une Londres industrielle et toute l’ambiance graphique victorienne qui en découle. Cela se ressent également dans la palette de couleur mise en avant, allant du gris extérieur au brun chaud du bois en intérieur, avec des déclinaisons beiges et sépias, un ensemble assez sobre.

242441530_2202539439888976_169214362068964229_n
Chaque histoire ne compte que quelques pages, moins de dix en vérité, ce qui rend le tour de force narratif encore plus impressionnant. En vrac : un homme paralysé tente de se venger de l’amant de sa femme, un médecin rêve d’examiner le cerveau de William Blake alors que ses amis lui jouent un tour, une famille sombre dans la folie à cause d’un testament, un objet historique d’une valeur sans précédent sème la mort chez ses propriétaires, ce ne sont que quatre exemples parmi d’autres. Le tout est à la fois varié et plutôt classique. Du moins, de prime abord… car j’ai été surprise du dénouement de chaque histoire. Il n’y en a pas une seule où j’ai vu venir ce qui allait se produire alors même que je suis familière du genre. Vehlmann a brillamment joué avec son / sa lecteur.ice pour lui embrouiller l’esprit. On sent que, si l’auteur n’est pas fan du genre policier (j’ignore si c’est le cas) il a au moins effectué de très nombreuses recherches pour s’imprégner de ses codes. Ça a porté ses fruits !

Cela donne une intégrale riche qui apporte en prime une fantastique leçon d’écriture efficace au format court et permet de passer un excellent moment. Je ne regrette pas du tout mon achat et je vous recommande très chaudement de laisser sa chance à cet ouvrage, malgré son prix qui peut rebuter. Les fêtes de fin d’année approchent, après tout. Pensez à votre sapin !

D’autres avis : je n’en ai pas trouvé mais si j’ai loupé le vôtre, manifestez-vous.

15 réflexions sur “Green Manor (intégrale) – Bodart et Vehlmann

  1. Pingback: Bilan mensuel de l’ombre #39 – septembre 2021 | OmbreBones

  2. Ces BDs sont géniales. Je ne les connais qu’en individuel, celui que tu présentes l’intégrale est très beau mais en bibliothèque peut être consultable sur place parfois🙂 Faut voir.Oui une idée de cadeau sinon.

    • Dans cette intégrale il y a 2 histoires inédites en plus ! Autrement il s’agit des mêmes histoires qu’en format individuel. Toutefois il est clair que c’est un budget et que ça peut être plus simple de l’emprunter à la bibliothèque ou de se le faire offrir 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s