« L’Homme Chocolat » & « L’Arbre d’Imagination » – Aurélie Mendonça

Bonjour tout le monde !

Petit article dédié à la fois à une autrice et au Projet Maki. puisque je vais réunir ici deux nouvelles écrites par Aurélie Mendonça et publiées par les éditions 1115. Je vous ai déjà évoqué le travail de cette autrice à travers son roman Pandémonium publié aux éditions du Chat Noir. Il est désormais temps de voir comment elle se débrouille sur le format court.

Attention, comme il s’agit d’un format (très) court, cette chronique contiendra des éléments clés de ces textes pour pouvoir en parler d’une façon pertinente et intéressante. Vous êtes prévenu(e)s !

8
L’Homme Chocolat
(lecture au 11/12/2020)
1115 éditions – 2 euros – 32 pages.
L’Homme Chocolat est une très courte nouvelle d’à peine 12 pages sur ma liseuse et en enlevant les mentions légales, on en arrive facilement à 9. On y rencontre un personnage féminin qui est obsédé par un personnage masculin. Ces personnages n’ont pas de noms et la narration est à la première personne, du point de vue de la (jeune ?) femme. Il faut savoir que cette nouvelle a été publiée à l’occasion de la Saint Valentin, ce que j’ai appris seulement après ma lecture.

Au départ, je me pensais dans une histoire classique quoi que notre héroïne (appelons la ainsi) soit un brin obsédée et entreprenante ce qui s’éloigne des standards du genre. Puis je me suis demandée s’il ne s’agissait pas plutôt d’une histoire de zombies… Avant que la toute fin ne m’oriente vers une interprétation plus littérale du titre avec une femme obsédée par le chocolat. À l’heure actuelle, j’ignore encore pour quelle interprétation opter et je pense qu’en cela réside justement la force de ce texte puisqu’Aurélie Mendonça propose une nouvelle aux multiples lectures ce qui est une vraie expérience en soi. Je ne peux pas la réduire à « j’ai aimé » ou « je n’ai pas aimé », par contre l’expérience de lecture m’a beaucoup plu !

11
L’Arbre d’Imagination (lecture au 16/12/2020)
1115 éditions – 4 euros – 64 pages
Keryan est élève au CE1 dans une petite école de village. Du haut de ses sept ans, il est très excité à l’idée des sorties à la bibliothèque, organisées par l’école, qui reprennent justement cette année grâce à l’arrivée d’une nouvelle bibliothécaire. Celle-ci apparait tout de suite un peu magique aux élèves avec ses cheveux bleus… Sans compter qu’elle essaie de mordre l’un d’eux ! La faute à celui qui lui a volé (littéralement) son cœur. Keryan va donc devoir plonger dans l’Arbre d’Imagination pour la sauver et récupérer l’organe dérobé.

Ce court texte jeunesse déborde de douceur et de magie enfantine. Impossible de ne pas retomber en enfance avec cette fantastique aventure et cette véritable ode au pouvoir de l’imagination au sein d’un monde de plus en plus rationnel. À nouveau, en peu de pages, Aurélie Mendonça réussit l’exploit de nous toucher en plein cœur (si aucun sorcier maléfique ne vous l’a volé !). Je trouve d’ailleurs que son concept pose les bases pour éventuellement un roman jeunesse qui s’annoncerait bien sympathique à découvrir. Je précise toutefois que l’histoire est bien close sur elle-même, l’autrice maitrise les codes de la nouvelle. C’est simplement moi qui extrapole. Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle et son message. 

D’autres avis : je n’en ai pas trouvé ! N’hésitez pas à me communiquer le lien vers votre chronique 🙂

Maki

 

7 réflexions sur “« L’Homme Chocolat » & « L’Arbre d’Imagination » – Aurélie Mendonça

  1. Pingback: BML #30 – décembre 2020 | OmbreBones

  2. Merci pour ton avis !
    Hehe, j’ai bien rigolé avec l’écriture de l’Homme Chocolat, justement pour les différentes interprétations. :p (Qui rendent la nouvelle si difficile à expliquer en salon en plus. XD)

    • Non mais je demande à voir comment tu t’en sors parce que perso j’étais grave en galère pour la résumer o.o
      Et de rien ça m’a bien plu de retrouver ta plume sur du format court ^-^ Au final je me rends compte que j’ai juste lu Pandémonium de toi vu que je suis assez peu attirée par les zombies.. Comme ça je complète mes lacunes :3

      • Je crois que je m’arrête à « C’est une histoire d’amour et de nourriture. », et les gens attendent la suite, et je dis rien de plus. XD
        Oh c’est pas grave si tu as rien lu d’avant Pandémonium, on va dire que ça n’existe plus, haha. ^^

      • Ah bon ça n’existe plus ? 😅 Je compatis j’ai connu ça aussi tout ce qui a précédé mon arrivée à Livr’s n’existe plus non plus…
        Enfin du coup la bonne nouvelle c’est que je suis à jour sur tes publi 😜

      • C’est plus dispo d’une part, et ce sont des publications que je préfère oublier vu comme ça a été géré. Enfin, elles ont quand même le mérite de m’avoir permis de rencontrer le Chat Noir, c’est le point positif ! ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s