C’est lundi, que lisez-vous? #17

Bonjour toute le monde !
Et bon jour férié :3 Un de plus sur ce mois de mai, j’espère que vous pourrez le passer à lire?
Cette semaine, ce sont les Imaginales. Ceci est donc probablement le dernier article sur le blog avant lundi prochain puisque je laisse mon ordinateur chez moi. Et objectivement, je n’aurai de toute façon pas le temps de l’utiliser… Donc pas de tracas face à mon silence.
Bref, passons tout de suite au bilan hebdomadaire de mes lectures. Quelques titres intéressants au programme et à nouveau, un peu de tout sur les genres.

Ce que j’ai lu la semaine dernière:

J’ai reçu un service presse via NetGalley pour la réédition de Le Noir est ma couleur d’Olivier Gay dont vous retrouverez la chronique ici. J’avais vraiment adoré ! Ensuite, j’ai enchaîné avec le tome 3 de Paradoxes de mon amie L-A Braun, pour une bêta lecture. J’ai déjà écrit la chronique mais j’attends qu’il sorte en papier (sûrement courant août) pour vous la poster. Enfin, j’ai dévoré Je suis ton ombre de Morgane Caussarieu, un gros, gros coup de cœur et si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie vers ma chronique de samedi.
Niveau comics sous conseil d’un ami, j’ai commencé Super Sons dans le DC Rebirth où se retrouvent le fils de Batman et de Superman. J’ai adoré l’ambiance et le dessin très coloré, je suis impatiente que le tome 2 sorte ! J’ai également lu le troisième tome (sur cinq) de Frau Faust chez Pika, c’est toujours aussi bon et inspiré.

Ce que je suis en train de lire:
Confesseur d’un automate mangeur d’opium – Fabrice Colin et Mathieu Gaborit
confessions-d-un-automate-mangeur-d-opium-3860542
Avec la sortie d’une nouvelle saga de Mathieu Gaborit chez Mnémos, j’ai eu envie de le découvrir et j’avais justement ce roman dans ma PAL numérique depuis les promos Bragelonne de l’année dernière. Bref, je me lance donc ! Si ça me plait, je pense me procurer Abyme du même auteur, vu qu’il existe en poche.

Ce que je vais lire ensuite:
Grand Siècle #2 L’envol du soleil – Johan Heliot
C1-Grand-Siècle-moderne-T2-OK-721x1024
Honnêtement, ça va dépendre de mes achats aux Imaginales ! Mais il est plus que probable que je commence le second tome de Grand Siècle de Johan Heliot chez Mnémos puisqu’on m’en a proposé le service presse. Je suis vraiment touchée par la confiance de cette maison d’édition que j’admire énormément. Si vous ne connaissez pas cette saga, je vous renvoie à ma chronique du premier tome.

Et vous, qu’avez-vous lu la semaine dernière? Qu’allez-vous lire?
Nous verrons-nous aux Imaginales? 🙂

Publicités

Je suis ton ombre – Morgane Caussarieu

51701
Je suis ton ombre
est le second roman de Morgane Caussarieu, une suite à Dans les Veines… Mais pas vraiment. Disons que ce sont chaque fois des one-shot mais l’univers reste lié et des personnages reviennent. En attendant, si vous souhaitez retrouver ce bijou de littérature (et je pèse mes mots quand je dis « bijou ») il est disponible en poche chez Hélios (Mnémos) au prix de 10.90 euros.

Vous le savez, j’adore la plume de Morgane Caussarieu. Que ce soit pour le fantastique (Dans les Veines, Black Mambo, Rouge Toxic) ou pour son contemporain (Chéloïdes) je me prends chaque fois une claque et Je suis ton ombre ne fait pas exception. Faut dire qu’il traine dans ma liseuse depuis près d’un an et vous connaissez désormais mes mauvaises habitudes: plus on me dit de lire absolument un roman et plus je mets du temps, puis je le regrette au final parce que c’était une tuerie. On ne va pas démentir ça aujourd’hui. Hier donc, je commence ma lecture…

Et waw.

Je sais, ça manque d’argumentation et j’écris ma chronique à chaud, en plus. Reprenons: Village perdu du Sud Ouest de la France. Nous suivons Poil de Carotte, un gamin de douze ans plutôt pauvre qui vit avec son père handicapé dans une vieille ferme qui tombe en ruine. Un jour, il se rend dans une maison calcinée réputée hantée et trouve un vieux carnet qui raconte l’histoire de deux enfants, Jean et Jacques, en Louisiane au 17e siècle. Terrifié dès les premières lignes, hanté par des cauchemars qui prennent de plus en plus d’ampleur, il continue pourtant à lire…

Je me suis immédiatement retrouvée dans le jeune héros. En quelques lignes, Morgane Caussarieu nous plonge dans son quotidien, dans sa psyché, en utilisant un style littéraire adapté au phrasé d’un gamin du Sud Ouest profond et j’ai trouvé ça délicieux. Les passages du journal, pourtant écris aussi par un enfant, ont peut être un style un brin trop poussé (mais on peut le justifier de différentes manières) mais ça ne gâche pas notre sentiment d’horreur en parcourant ce qui y est raconté. Le personnage principal n’a pourtant rien du petit garçon aimable et tout mignon. Il dispose d’une psychologie complexe, déjà affecté par ce que l’humanité a de plus laid. Il commet des actes vraiment crades en se rendant vaguement compte qu’il ne devrait pas. Sa conscience le rattrape par moment mais les pulsions restent fortes. Ce jeu de tension psychologique est parfaitement maîtrisé et nous entraine au fil des pages, qu’on tourne sans s’en rendre compte. Jusqu’à arriver à la fin, avec effarement. On en voudrait davantage mais comment l’obtenir sans gâcher tout l’effet, tout l’équilibre savamment installé par l’auteure?

Horreur, dégoût, fascination, j’ai adoré la façon dont Morgane Caussarieu m’a malmenée au fil des pages en poussant toujours plus loin le vice humain avec des descriptions tantôt crues, tantôt poétiques, malsaines. Impossible de reposer ma liseuse, j’ai dévoré ce roman en négligeant tout le reste, complètement happée par la magie Caussarieu.

J’essaie, mais je ne trouve pas de réel point négatif à Je suis ton ombre, hormis les thèmes abordés qui peuvent ne pas plaire. Âmes sensibles s’abstenir pour ce livre ! Moi, c’est carrément ma came mais je suis certaine qu’il en a choqué plus d’un. Fidèle à son habitude, Morgane Caussarieu n’a peur de rien. Et quand je dis rien… C’est rien. Je ne précise pas pour éviter de gâcher la surprise des futurs lecteurs mais si vous pensez qu’elle ne fera pas ça ou que non, elle ne va quand même pas oser… Vous vous gourez et sévère, comme dirait notre protagoniste. Et c’est ça qu’on veut quand on lit un de ses romans, en même temps.

Rythmé, cruel, d’une noirceur exquise, Je suis ton ombre oscille entre une ambiance bayou et celle du sud-ouest perdu de la France pour rendre un roman affreusement humain, poisseux, crasseux et oppressant. On y retrouve d’ailleurs Gabriel avec un réel plaisir. Mention pour ceux qui ont lu Dans les veines: on apprend tout du passé de ce personnage que j’avais adoré et franchement, je ne l’en aime que plus. J’en suis toujours à me demander pourquoi mais c’est aussi ça, la marque des grands auteurs: créer des personnages horribles auxquels on s’attache. Puis cette fin… Dingue. Juste dingue.

Je pense que je vais faire une petite pause dans mes lectures de roman parce que tout me paraîtra fade après Je suis ton ombre et ça ne serait pas très juste pour les autres auteurs. Coup de cœur absolu ♥ Je vous le recommande très chaudement, mais je le répète, il n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Les Imaginales 2018 – le rendez-vous de l’imaginaire !

4x3-Imaginales-2018_au-quart_hdok2réduit-1
Bonjour à tous !
J’avais envie de vous parler aujourd’hui du festival les Imaginales qui se tiendra dans le parc de la ville d’Épinal du jeudi 24 au dimanche 27 mai, soit la semaine prochaine. Il s’agit d’un rendez-vous incontournable dans l’agenda de tous les accros à la littérature de l’imaginaire. De nombreux auteurs de l’étranger n’hésitent pas à se déplacer ! Cette année, le pays invité est le Canada et le thème, les créatures. Ce dernier est un hommage au bicentenaire de la publication de Frankenstein de Mary Shelley. Pour la première fois cette année, un colloque se tiendra en même temps avec pour thème Fantasy et Histoire ! Soit deux thèmes que j’adore. J’espère pouvoir assister à certaines conférences.

Sur un plan personnel, c’est un festival que j’apprécie particulièrement pour son cadre et pour son ambiance. La situation géographique (dans un parc à côté d’une rivière) est vraiment idéal et agréable (quand il fait beau, je vous l’accorde). Pour ma part, je m’y rends pour la troisième fois et je suis excitée comme une puce !

D’autant que, pour une fois dans ma vie, je me montre prévoyante en réalisant une liste de mes futurs achats. Les paris sont ouverts quant à savoir de combien je vais dépasser :’)

Récits des mondes mécaniques #3 Realm of Broken Faces – Marianne Stern (Chat Noir)
Le bâtard de Kosigan #3 le marteau des sorcières – Fabien Cerutti (Mnémos)
Erreur 404 – Agnès Marot (Gulf Stream)
La Magie de Paris #3 – Olivier Gay (Castelmore)
Le noir est ma couleur #2 – Olivier Gay (Rageot)
Le Dieu-Oiseau – Aurélie Wellenstein (Scrinéo)
Grand Siècle #2 l’envol du soleil – Johan Heliot (Mnémos)
Un éclat de givre – Estelle Faye (Folio SF)
Fée, weed et guillotines – Karim Berrouka (J’ai Lu)

Au départ, il y avait également l’Empire du Léopard d’Emmanuel Chastellière (Critic) mais une amie l’a acheté et va me le prêter. Du coup je vais peut être en profiter pour tenter un autre de ses livre, j’attends de voir sur place !

Sachez que si vous souhaitez me rencontrer lors de ce salon, je suis sur le festival en tant que stagiaire chez Livr’s Éditions. Nous serons à l’entrée de la bulle du livre donc n’hésitez pas à passer me/nous faire coucou 🙂 Je ne mords pas (l’éditrice me nourrit bien pour éviter les accidents 😛 ) Si je n’y suis pas, c’est que j’ai été faire un tour auprès des auteurs en présence mais j’y reviens toujours. Normalement, j’aurai un badge à mon nom mais je vais y rajouter « OmbreBones » quelque part pour ne pas vous perdre :3 À mes côtés, vous trouverez deux auteures belges talentueuses : S.A. William et Emilie Ansciaux, peut-être l’occasion d’ouvrir vos horizons littéraires ? Dès vendredi, nous serons rejointes par Bertrand Crapez (aux abris !) un auteur français complètement dingue mais adorable, ainsi que par L-A Braun ma moitié emplumée, tout aussi belge que moi, qui sera sur le stand du Héron d’Argent.

J’attire également votre attention sur l’équipe de chez l’Ivre-Book qui a un stand en extérieur et sur deux amies auto-éditées: Ellen Raven Martin et Ielenna, que vous trouverez également dans le parc. N’hésitez pas à aller les rencontrer 🙂

Au plaisir de vous voir à ce salon et de vous écrire un petit compte rendu ♥ N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous y venez et quels livres vous avez prévu d’acheter !

Le noir est ma couleur #1 le pari – Olivier Gay

le-noir-est-ma-couleur,-tome-1---le-pari-1058113
Le noir est ma couleur est une série en actuellement cinq tomes écrite par l’auteur français Olivier Gay et publiée chez Rageot. Primée à plusieurs reprises depuis 2015, une réédition est en cours chez l’éditeur avec de nouvelles couvertures (si on me demande mon avis, les nouvelles m’attirent beaucoup plus que les anciennes qui faisaient trop « jeunesse » à mon goût pour un roman qui ne l’est pas tant que ça). C’est grâce à cela que j’ai entendu parler du roman pour la première fois ! Vous les trouverez désormais au prix de 14.90 euros, partout en librairie. Pour info, il s’agit d’une série d’urban fantasy à lire dès 14 ans.
Je tiens à remercier NetGalley (et Rageot) pour ce service presse, que je lis dans le cadre du #NetGalleyChallengeFR.

Vous le savez, ce n’est plus un secret, j’aime beaucoup les romans d’Olivier Gay. Que ce soit sa fantasy médiévale ou urbaine, je prends toujours un grand plaisir à dévorer ses livres et celui-ci ne fait pas exception.

Le noir est ma couleur raconte l’histoire de Manon et Alexandre. Elle est une adolescente de 15 ans, première de la classe et pas très sociable, qui doit cacher ses pouvoirs magiques. Lui est un garçon normal, un redoublant de seize ans qui aime la boxe et s’enfonce dans une mauvaise voie. Ils n’ont rien en commun mais quand Manon refuse de laisser Alexandre copier ses réponses au contrôle de math, il se décide à lui donner une leçon. Une leçon qu’il va regretter…

J’étais au départ mitigée au sujet d’Alexandre. Il me donnait envie de lui coller une paire de claque, avec ses réflexions débiles et sa manière de considérer les autres. Puis je me suis rendue compte qu’en fait, les garçons de seize ans sont comme Alexandre. Beaucoup, en tout cas. Et que même si c’est un con, il n’entre pas non plus dans la catégorie « cas désespéré ». Je l’ai trouvé de plus en plus nuancé au fil des pages, de plus en plus crédible aussi. Finalement, je me suis plus attachée à lui qu’à Manon qui, même si elle est touchante, m’intéressait un peu moins finalement (le comble !).

Comme toujours, les personnages d’Olivier Gay sont assez remarquables et attachants. Ici, on retient surtout ses héros mais je suis sûre que d’autres protagonistes vont apparaître dans les tomes suivants, ou avoir droit à un développement plus profond.

Quelques mots sur l’univers: nous évoluons en Île-de-France, dans le quotidien d’adolescents qui fréquentent le lycée. C’est cette ambiance qui domine, même si la magie est présente à travers Manon, qui doit subir les attentions désagréables d’Ombres envoyées par un Mage Noir pour l’enlever. À ce propos, j’ai trouvé le système de magie moins original que dans la Magie de Paris, mais il reste sympa. Simple, compréhensible et dynamique.

Je me rends compte que je n’ai pas grand chose à dire sur ce livre que je n’ai pas déjà dit sur d’autres chroniques concernant l’auteur. Il reste fidèle à lui-même donc si vous appréciez son style, vous ne pourrez qu’aimer ce roman qui n’offre pas une révolution dans sa bibliographie mais reste dans la lignée de ses page-turners addictifs au possible. Pour preuve, j’ai lu Le noir est ma couleur en 24h… L’auteur nous propos des personnages adolescents crédibles dans une aventure prenante, avec un univers bien pensé, soigné, hyper référencé côté pop culture, le tout sous une plume toujours aussi addictive. Comme chaque fois avec cet auteur, ce roman est une réussite et je me réjouis de le voir aux Imaginales pour me procurer la suite !

#TAG – Ultime Harry Potter

Bonjour tout le monde !
Pendant que je poursuis ma lecture d’un service presse (que je le dévore, pardon) je suis tombée sur un tag vraiment sympa chez Vivre de Fantasy et j’ai décidé d’y répondre moi aussi, en bonne Potterhead que je suis 😛

LES QUESTIONS :
1. Ton Weasley préféré ?
Les jumeaux ! Bah quoi, ils ne font qu’un non? :3 J’adore Fred et George, ce sont des personnages très attachants qui me font toujours sourire. Puis j’aime leur esprit d’entreprise, leur courage de ne pas se conformer à ce que la société peut attendre d’eux, leur imagination.
2. Ton personnage féminin préféré ?
C’est une question vraiment très difficile ! Spontanément, j’ai envie de répondre Hermione Granger parce que je m’identifie beaucoup à elle.
3. Ton méchant préféré ?
Tom Jedusor. Je sais, surprise surprise ! Je trouve son parcours et son histoire très intéressants. Je ne cautionne absolument pas ses idées mais objectivement, comme le dirait Ollivander: Il a fait de grandes choses. Terribles, certes, mais stupéfiantes.
4. Ton personnage masculin préféré ?
C’est trop duuuuuuur de choisir mais grâce à la question du dessous, je vais pouvoir mettre Tom Jedusor ici également. Si je dois sortir des méchants, j’ai spontanément envie de dire Arthur Weasley parce que je le trouve drôle et touchant.
5. Ton professeur préféré ?
Même si j’hésite avec Minerva MacGonagall, je dois bien avouer que ça reste Remus Lupin, qui est aussi un de mes personnages préférés !

● TU PRÉFÈRES…
6. Laver les cheveux de Rogue OU passer une journée entière à écouter Lockhart parler de lui-même ?
La journée avec Lockhart ! Parce qu’au moins, j’aurai une opportunité de l’étouffer ! èé
7. Dueliser une Bellatrix euphorique OU une Molly en colère ?
Avec Bellatrix, pour qu’elle paie !
8. Voyager jusqu’à Poudlard en Poudlard Express OU en voiture volante ?
En Poudlard Express évidemment ! J’adore les trains et celui là est sublime.
9. Embrasser Voldemort OU donner un bain à Ombrage ?
Embrasser Voldemort, sans hésiter. Pas question de voir Ombrage sans ses vêtements, brr.
10. Monter un hippogriffe OU l’éclair de feu ?
Un hippogriffe ! J’aime beaucoup ces animaux :3

● LIVRES VS FILM
11. Un personnage que tu visualisais différemment dans les livres, que dans les films ?
J’ai le droit de dire Peeves? Non? Bon. En fait je suis de la génération Harry Potter et j’ai vu le premier film au cinéma à l’âge de 10 ans, avant de commencer à lire les livres. Donc c’est le visage des acteurs qui a conditionné l’apparence des personnages, dans mon esprit.
12. Un film que tu préfères au livre ?
La Chambre des Secrets. Malgré l’absence de Peeves, je trouve que Christian Coulson (Tom Jedusor) donne un énorme cachet à la scène dans la Chambre alors qu’en relisant le livre récemment, j’ai quand même eu un goût de trop peu.
13. Richard Harris ou Michael Gambon en Dumbledore ?
Les deux sont excellents, évidemment, mais je pense quand même que Michael Gambon colle davantage à l’image que je me fais de Dumbledore.
14. Ton top de moments/personnages non-inclus dans les films.
Toutes les scènes avec Peeves ! Mais également certaines scènes de la pensine dans le tome 6 qui ont été balayées… J’en conçois toujours une certaine rancune.
15. Si tu pouvais refaire un film, lequel ?
Le 6 ! Pour qu’il colle mieux au livre.

● POUDLARD
16. Quelle maison t’as immédiatement mit le plus en confiance ?
Mh, difficile à dire. Je crois me souvenir qu’il s’agissait de Gryffondor, mais j’étais jeune.
17. Dans quelle maison es-tu réellement selon Pottermore (ou autre site) ?
Serpentard !
18. Quelle classe serait ta préférée ?
Métamorphose ou Défense contre les Forces du Mal. Histoire de la Magie aussi, parce que j’adore !
19. Quel sort, est selon toi, le plus utile à apprendre ?
Si on veut se montrer cohérent, ça reste le sortilège d’Impérium ! C’est pas gentil, tout ça tout ça, mais il est quand même super utile.
20. Avec quel personnage serais-tu instantanément devenu ami à Poudlard ?
Probablement Hermione Granger !

● BONUS
21. Si tu pouvais posséder une relique laquelle serait-ce ?
La cape d’invisibilité.
22. Un aspect des livres que tu aimerais changer ?
Ils sont très bien comme ils sont. Leurs défauts participent aussi à leur charme !
23. Ton maraudeur préféré
J’hésite entre Lunard et Cornedrue…
24. Quel personnage ramènerais-tu à la vie ?
Fred Weasley ! Parce que ça doit être horrible de vivre sans son jumeau. Et c’est seulement parce qu’on ne peut en ramener qu’un, sinon je ferais revenir Lupin et Thonks.
25. Relique de la mort, ou Horcruxes ?
Relique de la mort !

Alors, que pensez-vous de ce tag? N’hésitez pas à y répondre sur vos propres blogs ou dans les commentaires !

Pas d’auteurs, pas de livres !

Je viens de lire cet article sur le blog de Book’s Anatomy et je trouve très important de parler de cette situation. Comme elle utilise des mots très justes et qu’elle explique merveilleusement bien, je vous laisse découvrir son article (et vous encourage à la suivre si ce n’est pas déjà fait !)
N’oubliez pas: sans auteurs, pas de livres !

Book's Anatomy

RXJRHhvFfBdNWvc-800x450-noPad

Les réformes sociales et fiscales envisagées par le gouvernement vont placer les auteurs du livre dans une situation d’extrême fragilité. »

Si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, vous devez sans doute ignorer la colère qui gronde un peu partout dans le milieu du livre, et plus largement dans le domaine artistique. Les réformes engagées par notre gouvernement mettent en péril l’avenir des auteurs et autrices français(e)s. Passionné(e)s de littérature, passionné(e)s de mots, les créatifs ont besoin de votre aide !  Comment pouvez-vous agir rapidement, à votre échelle ? C’est ce que je vous explique aujourd’hui dans ce court article.

View original post 368 mots de plus

C’est lundi, que lisez-vous? #16

Bonjour à tous !
Je suis ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous hebdomadaire. Je n’ai pas beaucoup lu la semaine dernière, ayant été pas mal occupée, notamment avec les sélections pour le Prix des Auteurs Inconnus et pour le comité de lecture de la maison d’édition où je termine mon stage. Voici quand même un petit bilan !

Ce que j’ai lu la semaine dernière:

Comme vous le savez, j’ai terminé le premier tome du Grand Siècle de Johan Heliot, qui a été un vrai coup de cœur pour moi. Ce roman est difficilement classable, j’ai adoré l’imagination de l’auteur et sa plume travaillée. J’ai ensuite enchaîné avec le premier tome de Neph et Shéa que j’ai mis en pause après avoir lu 25% du roman. J’aime bien l’univers de l’auteure qui est vraiment riche et travaillé. Ses personnages principaux sont attachants (surtout Neph) mais je ne parviens pas à rentrer dans l’histoire. Je pense que ce n’est pas le type de lecture dont j’ai besoin pour le moment et par respect pour le livre ainsi que pour son auteure, je préfère attendre d’être dans un meilleur état d’esprit pour découvrir son œuvre.
Côté manga, j’ai terminé la série Nozokiana. Je suis un peu déçue de ce final et en même temps, ravie du voyage sur ces treize tomes. Je songe à écrire une chronique, nous verrons ! J’ai également lu le 4e tome de Reine d’Égypte. J’aime toujours autant ce manga d’une grande qualité. Ce tome s’est révélé moins sombre que le précédent mais tout aussi prenant.
Côté comics, j’ai sorti de ma PAL une édition Marvel Deluxe que mon frère m’a offert à Noël, à savoir Deadpool – une affaire épouvantable. J’ai passé un moment délicieux avec mon mercenaire disert préféré. Comme toujours ♥

Ce que je suis en train de lire:
Le noir est ma couleur #1 – Olivier Gay
le-noir-est-ma-couleur,-tome-1---le-pari-1058113J’ai reçu ce service presse sur NetGalley dans le cadre du challenge du même nom et je suis absolument comblée puisque je comptais me l’acheter aux Imaginales ! Je vais donc le lire avant et peut-être en profiter pour prendre le tome 2 si ça me plait. J’ai, jusqu’ici, toujours aimé les romans de l’auteur donc je pars avec beaucoup d’attente.

Ce que je vais lire ensuite:
Paradoxes #3 – L. A. Braun
31950010_2501213410104539_1674838646152232960_nUne bêta lecture pour la conclusion de la trilogie de mon amie, l’auteure belge L. A. Braun. Je me réjouis de replonger dans cet univers et de pouvoir davantage vous parler de ce roman dont la sortie papier approche. Tout dépendra de la rapidité de mon retour :3 Donc je me bouge les fesses et je vous laisse baver devant la magnifique couverture réalisée par Typhs !

Et vous, que lisez-vous?
Mettez-vous parfois des romans en pause pour lire d’autres choses?