Le Tyran des songes – Oren Miller

tds
Le Tyran des songes est un one-shot d’urban fantasy écrit par l’autrice française Oren Miller. Réédité chez Lynks dans sa collection RE:Lynks, vous trouverez ce pavé de 533 pages au prix de 14.90 euros.
Je remercie Bleuenn et les éditions Lynks pour ce service presse !
Ceci est ma première lecture pour le Mois Fantasy qui valide les catégories suivantes : un roman qui met en scène des animaux fantastiques, un livre écrit par une femme, un livre d’un auteur francophone, un livre de plus de 500 pages, un livre à la couverture bleue, une nouveauté de ma PàL.
Ceci est ma 21e lecture pour le Printemps de l’Imaginaire Francophone.

Le Tyran des songes raconte l’histoire d’Emma, une étudiante sans histoire qui mène sa petite vie tranquille avec ses amis Saki et Yoann. Sauf qu’Emma est spéciale, elle est le Porteur unique (pas celui de l’anneau, je précise) ! Protégée depuis sa naissance par le Chasseur et la Mort, elle ignore que la moitié d’un monde magique dont elle n’a même pas conscience lui court après. Mais ça, c’était avant de se faire enlever par le Marchand de Sable…

Au bout de quelques pages seulement, je savais déjà que j’allais passer un excellent moment avec le Tyran des songes grâce à la plume d’Oren Miller toute en humour noir et en cynisme. Ses mots débordent d’originalité et de personnalité, voilà une vraie autrice de talent. Les répliques de ses personnages valent de l’or au moins une fois par chapitre ! Elle parvient à nous ensorceler si bien qu’on lit sans prendre conscience des pages qui se tournent puis on arrive à la dernière, désemparés, en se demandant qui a été assez cruel pour écrire une fin à ce roman.

Cette plume magique met en scène des personnages hauts en couleur et attachants. Si Emma reste une héroïne d’urban fantasy assez classique, le côté ultra cruche en moins, j’ai immédiatement craquée pour Jack Maubrey alias la Mort. Il est très présent dans tous le récit et exerce une intense fascination sur le lecteur non seulement pour lui-même mais aussi pour ses relations avec autrui. Quant à Hypnos, le Marchand de Sable (aka le Tyran des Songes du titre), il n’est pas en reste. Le traitement qu’en fait Oren Miller s’éloigne de la tendance anthropocentrée actuelle et bon sang ce que ça me botte ! C’est subtil, crédible, atypique, bref ça déboîte.

J’ai, au départ, vraiment craint de me retrouver dans une romance paranormale à deux sous entre Emma et le Chasseur d’autant que le roman était, à l’origine, publié chez EDB. Mais l’autrice m’a vite rassurée avec les rebondissements de son intrigue. En fait, je trouve même qu’elle tourne en dérision ces codes agaçants de la romance fantastique via justement le personnage de Jack et ses remarques à l’encontre de la situation, puis le comportement du Chasseur à l’encontre d’Emma. L’amour est bien au premier plan de ce récit mais plutôt l’amour au sens familial du terme et sous plusieurs formes, ce qui a achevé de me séduire car on ne l’exploite pas suffisamment souvent.

Pour ne rien gâcher, l’autrice a créé un monde accessible, compréhensible par tous sans sacrifier à l’originalité. Cet univers est d’ailleurs très référencé sur la mythologie grecque. Tritons, chiens des enfers, érinyes, allégories, sorcières et tant d’autres se donnent rendez-vous dans un Londres moderne pour une intrigue traitant de multiples thématiques dont la vengeance n’est qu’une facette. Oren Miller permet ainsi à son lecteur de réfléchir sur les systèmes politiques et ses valeurs personnelles tout en offrant une aventure pleine de peps et de rebondissements où on ne s’ennuie pas une seconde.

Pour résumer, j’ai adoré le Tyran des songes et je compte bien lire les autres romans de cette autrice. Oren Miller a su me séduire avec sa plume affirmée et originale ainsi que ses personnages aussi charismatiques qu’attachants. Pour ne rien gâcher, elle propose une intrigue énergique pleine de rebondissements. Je vous recommande très chaudement ce texte si vous cherchez de l’urban fantasy originale et maîtrisée. Une vraie réussite !

10 réflexions sur “Le Tyran des songes – Oren Miller

  1. Pingback: 10 autrices incontournables (et bien vivantes !) dans l’imaginaire francophone | OmbreBones

  2. Tu m’as fait rire: le porteur unique mais pas de l’anneau xD C’est vrai que j’ai eu peur aussi au départ d’une histoire gnangnan où Emma aurait du choisir entre le Chasseur et le Marchand de sable et je suis très positivement surprise de comment l’auteure a traité le sujet au final !
    (oui, maintenant que j’ai enfin fini ma lecture et posté ma chronique, je peux lire la tienne :D)

  3. Pingback: BML #11 – mai 2019 | OmbreBones

  4. Ton retour et tout le bien que j’ai entendu de ce roman ailleurs me donne largement envie de le découvrir. Entre deux lectures, je pense qu’il peut m’apporter une bonne grosse dose de frais ! ^^

  5. Même ressenti après ma lecture. Et cette plume !!
    Si tu veux lire d’autres livres de l’autrice, je te recommande sa série de polar qui commence avec J’agonise fort bien merci ou bien Le roi sombre (une réécriture du comte de Monte Cristo) qui est très réussie 😉

  6. Ha ben oui, ta chronique me donne trèèèèès envie! Je crois que je ne résisterai pas si je vois ce roman aux Imaginales par exemple! 🙂 Je n’ai pas encore regardé avec précision quelle maison d’éditions sera présente à vrai dire! :-/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s