Chronos Ruler #1 – Ponjea

9782505071167_1_75
Ooooh une chronique manga, ça faisait longtemps ! Je sais, je SAIS. Il faut dire que j’ai lu beaucoup de suites dernièrement, du coup je ne chronique pas chaque tome (je n’en vois pas trop l’intérêt). Heureusement, il y a eu pas mal de nouveautés sympas en février et il est temps de rattraper mon retard !

Chronos Ruler est une nouveauté manga de chez Kana à découvrir pendant toute l’année au prix de 5,45 euros chez votre libraire. Réalisé par Ponjea, il s’agit d’un manga chinois (ce que j’ai su après et qui explique certaines choses). Je pense que c’était, d’ailleurs, mon premier.

L’histoire se déroule dans un monde typé européen où des horas (des espèces de démons) apparaissent quand des humains éprouvent de violents regrets. Ils s’en nourrissent, aspirant leur temps pour devenir de plus en plus fort. Ce qui, évidemment, tue les victimes. Dans ce contexte interviennent Victor et Kiri, deux chronos rulers. Ils sont capables de manipuler le temps (logique) et ont développé des techniques de combat en lien qui sont, je dois dire, plutôt astucieuses et vraiment bien foutues.

Nous suivons donc ces deux protagonistes, d’abord à travers un chapitre introductif qui nous sert à comprendre les bases de l’univers. Je dois avouer avoir moyennement accroché, au départ. J’ai trouvé ça très cliché, trop précipité, même si ça s’améliore un peu ensuite. Il y avait un découpage dans les cases qui me paraissait un brin heurté.

Le concept est plutôt intéressant. Outre la base précédemment évoquée, Kiri souffre d’un problème qui relance l’intérêt pour l’histoire et pousse à continuer la lecture, même si je regrette un peu la fin du tome 1. J’ignore en combien de volumes cette saga est prévue (nous sommes en même temps que la sortie en Asie) mais à moins de tirer sur la corde, je ne vois pas trop comment ça tiendra sur le long terme. Ce qui, en soit, n’est pas non plus un mal. Les séries courtes, ça fait du bien au portefeuille.

Le chara-design du manga est intéressant et bien travaillé. Les influences japonaises sont fortes (rien que le personnage de Victor, à l’exception des yeux, c’est clairement Sebastian Michaelis de Black Butler… Ils ont la même coupe de cheveux, vous pouvez comparer) et l’univers recèle un certain intérêt. Pourtant, je n’ai pas plus accroché que ça. Peut-être l’aspect shonen, qui n’est pas du tout ce que je recherche pour le moment. J’avoue que j’ai acheté le tome sur un coup de tête, en me fiant à la couverture (bouuuuh la superficielle) et aux premières pages lues précédemment dans un extrait publicitaire.

Si je vous en parle malgré tout, c’est parce que Chronos Ruler saura séduire les amateurs du genre en proposant un univers original qui respecte les codes du shonen. Je le recommande donc à ceux qui sont en recherche d’un manga de ce type et qui sauront l’apprécier à sa juste valeur. Je n’étais, hélas, pas le public cible !

5 réflexions sur “Chronos Ruler #1 – Ponjea

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #7 | OmbreBones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s