Lyla & la bête qui voulait mourir – Asato Konami et Eijiwa Saita

27831

Lyla & la bête qui voulait mourir est un seinen scénarisé par Asato Konami et dessiné par Eijiwa Saita. Publié chez Ki-oon depuis février 2018, vous pouvez vous le procurer au prix de 7.90 euros. Attention, la série est en cours et je n’ai trouvé aucune indication sur le nombre de tomes ! J’en profite pour remercier Ki-oon qui m’a permis de gagner ce manga lors d’un concours et donc, de le découvrir.

Lyla & la bête qui voulait mourir est une belle histoire, triste, poignante et cruelle. Nous suivons Aron, une chimère qui est esclave d’un parrain de la mafia et Lyla, une jeune fille dont Aron a assassiné la mère sous ses yeux sans se résoudre à la tuer elle. Pourquoi? Parce qu’elle est la petite fille aux yeux bleus, celle qui le tuera pour l’emmener au paradis, comme son livre le lui a appris.

Les deux personnages principaux sont plutôt complexes. Aron est une chimère (mi homme, mi animal) adulte mais qui a une psychologie d’enfant. Il a été maltraité pendant des années et conditionné à une seule chose: tuer sur ordre de son chef. Il agit de manière implacable mais très automatique et se promène partout avec cet étrange livre qui raconte l’histoire d’un enfant qui meurt et est emmené au paradis par un ange. Lyla, elle, est une adolescente comme il en existe beaucoup. Elle a des soucis familiaux (un père violent et mauvais) mais est très proche de sa mère, qu’elle essaie de protéger même si elle se trouve très lâche parce qu’elle finit chaque fois par fuir et baisser la tête. En assistant au meurtre de ses parents, elle se jure de se venger mais tout ne se passe pas comme prévu. Au fil de ce premier tome Lyla va petit à petit comprendre que Aron n’est pas le monstre qu’elle croyait et cela va la déstabiliser, forcément. Attention toutefois, je le précise, aucune amourette ne se profile à l’horizon (et c’est tant mieux !).

Très poétique et intelligent, Lyla & la bête qui voulait mourir propose une histoire poignante qui jouera avec vos émotions. Hélas, il y a un gros point noir: le chara-design. Entendons-nous, la couverture est très jolie, mais le contenant… Beaucoup trop brouillon et inachevé à mon goût. Si les personnages principaux sont plutôt bien caractérisés, les décors sont esquissés et beaucoup de personnages secondaires ont, par moment, à peine un visage. Je trouve ça très dommage parce que l’intrigue et le concept sont de qualité, mais le dessin ne suit pas. Pas à mon goût, du moins. J’hésite vraiment à acheter la suite pour cette raison (mais l’histoire m’a tellement accrochée que je pense me laisser tenter quand même) et je vous conseille de le feuilleter pour voir si ça ne vous gêne pas.

En bref, Lyla & la bête qui voulait mourir pose les bases d’une belle histoire complexe qui sort de l’ordinaire. Point noir: son chara-design n’est pas assez soigné (selon moi) et pourra gêner certains d’entre vous. Je pense toutefois que ce manga vaut la peine qu’on fasse un effort, pour son intrigue intelligente et ses personnages remarquables.

 

Publicités

3 réflexions sur “Lyla & la bête qui voulait mourir – Asato Konami et Eijiwa Saita

    • Hélas 😦 Malheureusement dans un manga on doit juger autant l’esthétique du dessin que le fond de l’histoire. Y’en a des très beaux qui ont une histoire creuse et là c’est tout l’inverse…

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #7 | OmbreBones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s