#VendrediLecture (58)

Salutations à tous !
On se retrouve pour un nouveau #VendrediLecture placé sous le signe des services presses (encore). En effet, je me démène pour diminuer drastiquement ma PàL afin de profiter au maximum du mois de l’imaginaire… qui va être salé, comme on s’y attend. On évitera d’évoquer les Halliénnales (R.I.P. la banque, la PàL, tout) Bref, priorité aux SPs donc et au roman papier le plus récemment reçu…

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

L’Enceinte 9 – Ophéline Bruneau
Service presse – Lynks Éditions
13

« Chassée par une pandémie meurtrière, l’humanité a fui le monde. Les habitants de l’Enceinte 9 vivent depuis un siècle repliés derrière leurs murailles. Ils ont perdu le contact avec les autres Enceintes, et la Gestion, le logiciel chargé de répondre aux besoins de chacun, ne suffit plus à empêcher les ressources de s’épuiser peu à peu.
Ysa est une jeune surnuméraire : née sans bon de naissance, elle doit travailler pour la collectivité dès ses dix-huit ans. Ses premières missions dans la police la confrontent à de nombreux incidents : des suicides de masse, des vols de nourriture. Y aurait-il un lien avec le collectif Fin du Monde, qui souhaite la mort de l’espèce humaine et a déjà anéanti des Enceintes ? La rencontre d’Ysa avec l’ombre, la population non gérée, va tout précipiter.
Comment sauver l’Enceinte 9 avant qu’il ne soit trop tard ? »

Pour le moment, j’ai lu un quart du roman et j’apprécie l’univers même si les sauts chronologiques me perturbent. Ça manque de fluidité mais n’amoindrit par mon intérêt.

Retrouvez d’autres avis sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂

Publicités

#VendrediLecture (57)

Salut tout le monde !
Une autre semaine écoulée et elle a été riche en articles sur le blog. J’ai beaucoup lu il faut dire et ça me soulage de me relancer dans des romans plaisants à découvrir. Ayant un peu d’avance, vous avez chaque fois les chroniques en décalé mais bon, c’est le jeu ! Ce week-end, je ne sais pas à quel rythme je vais pouvoir lire car je participe à la fête de la BD de Bruxelles avec Livr’S du coup ne soyez pas étonné de ne voir aucun article. Et si jamais vous passez dans le coin, n’hésitez pas à venir nous faire coucou 🙂

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Fingus Malister, Feux Follets, mandragores et cadavres frais – Ariel Holzl
Service presse – Rageot
11

« « Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d’or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu’il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli ! »
Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l’aide d’une sorcière plus têtue que lui… »

J’en profite pour remercier chaleureusement les éditions Rageot pour ce service presse, ainsi que la plateforme NetGalley ! Ce roman doit paraître le 2 octobre, il n’y a donc pas encore d’avis publiés sur lui 🙂

Et vous, que lisez-vous?

#VendrediLecture (56)

Bonjour à tous !
Cette semaine a été très riche en bonnes lectures. Dernière ligne droite pour le #S4F3s5 donc je termine de vider ma PàL des romans de moins de 350 pages. Figurez-vous que j’arrive au bout, frustration… Mais joie aussi car ma PàL diminue bien en prévision des Halliénnales dans un mois tout juste. En attendant, le roman dont je vais vous parler aujourd’hui compte encore même si c’est un ajout récent à ma PàL (un peu exprès, j’admets).

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Le Sorceleur #1 le dernier vœu – Andrzej Sapkowski
Lecture perso – Bragelonne

4
« Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts, contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… Et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité. »

Voici quelques avis sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂

#VendrediLecture (55)

Bonjour tout le monde !
Les grandes vacances s’achèvent, la session de rattrapage également et je suis liiiiibre désormais. De galérer à trouver un emploi stable 😀 Mais aussi de lire autant que j’en ai envie et je compte bien profiter de cette opportunité. D’autant que la rentrée littéraire approche à grands pas et avec elle, une nouvelle vague de services presses. C’est d’ailleurs avec l’un de ces titres que je compte passer mon vendredi.

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Délius, une chanson d’été – Sabrina Calvo
Service presse – Mnémos
11

« XIXe siècle. Un poète assassin sème la terreur autour du monde, ses victimes sacrifiées aux cours d’horribles rituels floraux. Sur ses traces, Bertrand Lacejambe, un botaniste excentrique et son fidèle Fenby, elficologue amateur. Aux portes de la folie et de la magie, ils vont devoir braver les dangers de Féerie pour dévoiler la terrible menace que fait peser le Diadème sur nos rêves.
Délius, une chanson d’été nous plonge dans une fantasy victorienne étourdissante, dans un univers merveilleux et effroyable, au cœur d’une enquête délirante sur un ton souvent décalé. »

Retrouvez les avis des lecteurs sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂

#VendrediLecture (54)

Bonjour à tous !
J’espère que la fin des vacances ne vous mine pas trop (arrêtez de danser, les parents, on vous voit !) et que vous profitez bien de ces instants. De mon côté, j’ai deux examens à repasser donc je me concentre principalement sur l’étude de la matière en négligeant un peu de lire. Le sens des responsabilités, tout ça… Bref, sans plus attendre, découvrons ma lecture du moment.

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Morts – Philippe Tessier
Lecture détente – Éditions Leha
8

« Alors qu’il venait de mourir, Joseph se réveilla… Imaginez son étonnement en reprenant conscience sous le regard passablement vide de squelettes aux orbites creuses l’invitant à les suivre. C’est le début d’une aventure improbable où il est question de trépas, d’ossements et de poussière… beaucoup de poussière. Joseph est confronté à des questions existentielles dont la plus ardue est certainement de savoir s’il est vivant ou mort.
Et que dire des singuliers personnages qu’il va rencontrer ? Sont-ils aussi trépassés que lui ou le fruit d’un délire psychédélique ? D’une pitoyable expérience de mort imminente ? Ou tout simplement d’une indigestion de champignon ? La fréquentation de cette galerie d’individus aussi célèbres que décédés, aux opinions très tranchées sur notre société, va amener Joseph à se poser une question fondamentale : mais où diable est passée la Vie ? »

Découvrez les avis des lecteurs sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂

#VendrediLecture (53)

Bonjour tout le monde !
Déjà à la moitié du mois d’août et le blog a été un peu moins actif cette semaine. En cause ? Je ne sais pas précisément, une envie de lire un peu moins présente et je traine sur ma lecture en cours alors que je l’apprécie pourtant beaucoup. D’autant que c’est un très bel ouvrage qu’on m’a offert et sur lequel je lorgnais depuis une éternité :3 Y’a des choses qui ne s’expliquent pas ! On peut dire que je le savoure ?

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Le Baron Noir – Olivier Gechter
Lecture perso – Mnémos

5
« Paris, 1864. La vieille Seconde République est toujours dirigée par le Président Bonaparte. La France domine l’industrie dans tous les domaines : depuis le début du siècle, ses dirigeables sillonnent les cieux, ses transports ferroviaires véhiculent les marchandises de ses usines et de ses colonies dans toute l’Europe. Antoine Lefort, jeune magnat des transports et fabriquant d’armes, est un des artisans de cette puissance. Lorsqu’un de ses plans ultra-secrets est volé au nez et à la barbe des autorités, il décide de tendre un piège à ces espions, à la solde d’une puissance étrangère. L’aide d’Albert le majordome, du jeune Clément Ader et surtout celle du Baron Noir, un mystérieux justicier en armure, ne sera pas de trop. »

Retrouvez quelques avis de lecteur sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂

#VendrediLecture (52)

Bonjour à tous !
J’espère que votre première semaine d’août s’est bien déroulée et que ceux en vacances profitent à fond :3 De mon côté j’ai eu quelques déceptions littéraires et j’ai bon espoir que le livre commencé aujourd’hui renverse la tendance. Il faut dire que pour le moment, l’auteur concerné fait un sans faute pour tous les livres que j’ai pu lire de sa plume. Prions qu’il brise la malédiction !

Je vous rappelle le concept du VendrediLecture! Il s’agit de partager avec vous ma lecture en cours, avec la 4e de couverture, les informations de l’éditeur et le lien vers sa page sur Babelio. Simple, efficace, pourquoi se compliquer la vie?
N’hésitez pas à me dire si ce rendez-vous hebdomadaire vous intéresse et à le reprendre sur vos propres blogs ^_^ Notez que je ne l’ai pas inventé, je reprends le concept du site VendrediLecture et du #VendrediLecture sur Twitter.

Zoomancie – Adrien Tomas
Service presse – Lynks Éditions
4

« Et si les animaux étaient le seul espoir de l’humanité ? Une baleine. Une baleine s’est engouffrée dans les Eaux, profitant de la dernière crue. Mais le niveau a baissé, entre-temps, et le chemin du retour a disparu. Elle est piégée à Paris. Son gros oeil d’encre noire se fixe soudain sur moi. Je vacille, brusquement happée. La baleine m’a harponnée, a pris ma conscience en otage. Je ne peux plus bouger.
Elle se remet à chanter, son regard dans le mien. Dans un monde dévasté par les guerres et les catastrophes, les hommes sont coupés les uns des autres par une colère incessante. A Kuala Lumpur, Spider, un hacker, échappe à de mystérieux ennemis, aidé par des araignées. Seuls survivants de la réserve de Mwanga, Kamili et Ushingi, l’un des derniers okapis, découvrent que l’ultime chance de l’espèce se trouve au coeur de l’Europe en ruines.
A Paris, Faustine, trouve l’apaisement auprès des animaux du sanctuaire de Montvermeil. Quand une baleine échoue dans les Eaux, elle comprend que leurs âmes sont liées et que leur chant guérit les hommes de leur rage. Mais pour combien de temps ? Car les forces lancées sur la piste de Spider s’intéressent de très près à la jeune fille et au cétacé. Et les responsables du carnage de Mwanga n’étaient peut-être pas de simples braconniers. »

Découvrez les avis des lecteurs sur Babélio !

Et vous, que lisez-vous? 🙂