#PLIB2020 – mon vote pour les 5 finalistes

logoplib2020
Bonjour tout le monde !
Le temps a passé à une vitesse folle. On arrive déjà au moment clé où il faut voter pour les 5 finalistes et je n’ai malheureusement pas pu tenir ma résolution de lire les 20 sélectionnés pour voter en toute objectivité. J’ai essayé mais voilà, entre temps, j’ai commencé un nouveau boulot et j’ai pris des décisions concernant mes lectures ainsi que ma PàL. Je n’avais pas envie d’acquérir les deux romans dont les éditeurs n’ont pas offert l’epub parce qu’ils ne me branchaient pas plus que cela (je les achèterai seulement s’ils sont dans les finalistes) et certains résumés ne m’intéressaient absolument pas. J’ai quand même lu le début de plusieurs titres mais j’en ai aussi abandonné un certain nombre parce que je n’accrochais pas au style ou au postulat de départ. Je pensais avoir plus de difficultés que cela à choisir, pourtant ça s’est joué entre six romans seulement. J’étais totalement sûre de voter pour quatre d’entre eux et j’hésitais entre les deux derniers. Ça a été un crève-cœur mais c’est le jeu.

Sans plus attendre, voici mes votes :

11
Magic Charly #1
– Audrey Alwett (Gallimard)
Sans grande surprise, j’ai voté pour Magic Charly parce que ça a été un énooooooorme coup de cœur. Alors oui, c’est une grosse maison d’édition et oui, l’autrice n’a franchement plus rien à prouver mais à mon sens, ce ne sont pas des arguments recevables (d’ailleurs ça m’agace quand je les lis :’) ). J’ai envie que davantage de gens connaissent cette saga et je n’ai pas hésité une seconde à voter pour. Je savais depuis le départ qu’elle serait dans mes finalistes.

17
Thorngrove – Cécile Guillot (Lynks)
Thorngrove a été une grosse surprise pour moi et dans le bon sens du terme. Je ne suis pas hyper fan du young adult (à force, vous connaissez la chanson) et il est rare que l’aspect horrifique prenne bien sur moi dans les romans que je lis. Pourtant, Cécile Guillot a réussi cet exploit et en prime, elle n’a mis aucune romance dans son texte. Alors ça peut paraître bête mais personnellement, j’en ai ma claque des histoires d’amour, comme si c’était obligatoire pour avoir une bonne intrigue ou pour être heureux dans la vie. Rien que pour ça, je trouve que ce roman mérite de figurer dans les finalistes. En plus du fait qu’il s’agisse d’un bijou, évidemment.

10
Mers Mortes – Aurélie Wellenstein (Scrinéo)
Décidément, on retrouve souvent cette autrice dans les sélectionnés du PLIB et c’est tant mieux parce que j’aime son travail. Je n’étais pas trop emballée par le Dieu-Oiseau (en même temps je compare tous ses titres au Roi des Fauves xD du coup il part de base avec un handicap) par contre j’ai adoré Mers Mortes qui a beaucoup de qualités. Déjà, son message écologique très important. Ensuite, son intrigue avec des pirates (désolée mais les pirates c’est cool, voilà) dans un univers très original avec une vraie idée de départ. J’ai très envie qu’il soit davantage connu.

6
Les héritiers d’Higashi #1 – Clémence Godefroy (Chat Noir)
Quand j’ai vu ce roman passer dans les vingt sélectionnés, je savais que j’allais voter pour. Je me rappelle avoir passé un excellent moment avec ce texte très imprégné de culture nippone et de légendes asiatiques. Évidemment, c’est un roman davantage à la portée de ceux qui s’y connaissent un peu car il manque éventuellement un lexique (j’ai souvent vu passer cette remarque bien qu’elle ne soit pas valable pour mon cas) mais je me suis éclatée et le tome 2 est une des sorties que j’attends avec le plus d’impatience cette année.

c1-lames-vives-728x1024
Les lames vives #1 – Ariel Holzl (Mnémos)
J’ai lu et adoré tous les romans de cet auteur. Pourtant, ils sont tous différents et il n’y a rien de plus éloigné des Sœurs Carmines que les Lames Vives ! Mais voilà, son intrigue a fonctionné avec moi qui n’aime pourtant pas la dystopie. J’ai retrouvé la patte et le talent d’Ariel Holzl, talent que j’ai envie de mettre en avant même s’il a déjà été reconnu. Alors à ce stade, je dois vous dire que j’ai hésité entre ce texte-ci et Je suis fille de rage. Si j’ai finalement opté pour Ariel, en dépit du fait qu’il a déjà gagné une édition du PLIB, c’est parce que j’ai passé un meilleur moment avec ce roman. Comprenez moi bien, le texte de Jean Laurent Del Socorro est de grande qualité (je vous le recommande d’ailleurs) mais il lui manquait ce petit truc en plus, cette petite touche de magie qu’Ariel a dans les doigts et qui m’éclate à chaque fois que je le lis.

Voilà, je croise les doigts et j’attends le 22 février avec une impatience mâtinée d’angoisse. Les discussions sur Discord ne permettent pas vraiment de dégager des favoris et j’ai du coup peur de ce que ça va donner. Il y aura évidemment un article dédié à l’annonce dés qu’on en saura plus ! Restez connectés.

Et vous, pour qui avez-vous voté ? Pour qui auriez-vous voté si vous participiez ? 🙂
Découvrez la liste des 20 sélectionnés pour me répondre plus aisément !