L’esprit critique – Isabelle Bauthian & Gally

5
L’esprit critique est un concept fondamental à mes yeux que j’essaie en prime d’enseigner chaque année depuis trois ans à mes étudiants qui en manquent souvent. Je fais de mon mieux mais je dois admettre qu’il me manquait une ressource ludique, claire, qui servirait de tremplin pour ouvrir des discussions que j’imagine passionnantes.

Heureusement, Isabelle Bauthian et Gally sont là.

La première est, entre autre, autrice de l’imaginaire. Je vous en ai déjà parlé une fois par ici avec son roman Montès. La seconde est autrice / dessinatrice / libraire et je n’avais pas encore été en contact avec son travail. Ensemble, elles proposent une BD de 122 pages qui met en scène Paul, un jeune trentenaire qui aime se croire informé. Alors quand il rencontre Masha, une druide qui affirme avoir vu des fées et avoir été guérie par elles… Il a du mal à conserver son calme. Cette situation de départ permet l’arrivée de l’Esprit Critique qui va d’abord se lancer dans un point historique (montrer comment certaines personnes à travers l’Histoire ont remis en question des absolus afin d’évoluer) avant de détailler la méthode scientifique moderne, d’expliquer ce qu’est la science, s’arrêter sur les biais cognitifs, s’interroger sur la meilleure manière de vérifier une information et de l’analyser… Le tout avec plein d’exemples ludiques et frappants que je ne suis pas prête d’oublier.

274655383_653882629211779_5996826535345662123_n

(et oui évidemment sur un blog SFFF je mets l’extrait qui concerne Asimov afin de vous appâter, ce qu’on pourrait presque apparenter à un biais de cadrage non ? 😀 )

Beaucoup de gens se reconnaitront à un moment donné dans le personnage de Paul, dont les failles sont mises au jour à mesure que son échange avec l’Esprit Critique avance. Personnellement, quand il se désespère en se demandant quoi faire de sa culture acquise grâce aux recherches éclairées s’il suffit d’un biais cognitif (celui qui parle plus fort, qui fait la meilleure blague, etc.) pour qu’on ne lui prête plus aucune attention, je me suis vraiment entendue penser et c’était une expérience assez troublante -dans le bon sens du terme.

À ce stade, peut-être qu’une inquiétude vous taraude : c’est pas un peu beaucoup de matière pour « seulement » 122 pages ? Oui et non. Je trouve que les autrices ont bien travaillé le sujet, les enchainements sont logiques et l’ensemble reste clair. D’un autre côté, cela rend la BD assez costaude et nécessitera une ou plusieurs relectures pour vraiment en tirer tout ce qu’elle a à offrir.

Ce qui ne l’empêche pas d’être un outil pédagogique in-dis-pen-sable. Mon seul regret est de ne pas l’avoir découverte à sa sortie l’année dernière et de ne pas déjà l’avoir intégré dans mon programme car ça aurait été très utile (pour certaines sections, il n’est heureusement pas trop tard !)

Ceci dit, elle ne se limite pas à un outil pédagogique. Cette BD vous permettra de réfléchir sur vous-même et vos biais, d’évoluer en tant qu’être humain et de, peut-être, si vous l’offrez à la bonne personne, changer une vie. Je ne peux que vous la recommander si vous ne l’avez pas déjà lue !

D’autres avis : je n’en ai pas trouvé sur mon cercle blogo donc signalez-vous si jamais !

Informations éditoriales :
L’esprit critique scénarisé par Isabelle Bauthian, illustré et colorié par Gally, avec Reiko Takaku comme assistante couleur. Éditeur : Delcourt. Prix : 16.50 euros.