Bilan mensuel de l’ombre #32 – février 2021

Bonjour à toutes et à tous !

La nouvelle formule du bilan mensuel ayant rencontré un franc succès au mois de janvier, je vous annonce que je vais la conserver pour les prochaines éditions. Je précise également qu’il est possible qu’en lisant cet article via l’application WordPress, certaines images soient affichées par-dessus le texte. Pour régler ce problème, je vous invite à passer en « lecture web » en cliquant sur la petite icône en forme de planète en haut à droite.

Mes lectures en février – les romans :

J’ai commencé le mois de février avec Ariel Holzl et son Bpocalypse, un roman surprenant et plein du talent de son auteur. J’ai adoré, alors que je n’aime pas trop le genre post-apocalyptique… Forte de ce bon démarrage, j’ai enchaîné avec Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal, une uchronie qui prend place dans les années cinquante et qui parle de conquête spatiale. J’ai adoré ses messages forts et la représentation de la cause féminine. Après ces deux gros pavés, j’ai enchaîné quelques mangas mais surtout un court roman jeunesse dans la collection Chatons Hantés des éditions du Chat Noir intitulé Papier noir, lueur d’espoir et écrit par Mina M. Un joli petit texte onirique bien sympathique même si ce n’est pas mon favori au sein de cette collection.
Février étant riche en sorties littéraires et donc en SP numériques, j’ai commencé à lire Diamants de Vincent Tassy, un roman dont j’attendais beaucoup et sur lequel je fondais de gros espoirs… que j’ai abandonné à la moitié car je ne parvenais pas à rentrer dedans. Je pense que ce n’était pas le bon moment pour moi de lire ce texte, à moins que mes goûts littéraires n’aient trop changé depuis ma dernière lecture de cet auteur ? J’en ai retiré une énorme frustration qui m’a fait bouder les romans pendant plus d’une semaine. C’était sans compter l’arrivée des SPs ActuSF et du premier tome de la Machine écrit par Katia Lanero Zamora, une autrice belge dont j’apprécie autant le travail que la personnalité. J’ai adoré ! Et ça m’a remise en selle pour lire le Bifrost (et ses 4 nouvelles pour le #ProjetOmbre) ainsi que le dernier tome de la trilogie l’Interdépendance écrit par John Scalzi et publié par l’Atalante. Une fin à la hauteur des ambitions de la saga ! Le hasard a voulu qu’au moment où j’achevais cette lecture, la postière a sonné à la porte pour m’apporter une surprise de taille venue du Bélial : le troisième tome de Terra Ignota d’Ada Palmer ! Je m’y suis immédiatement plongée, avec un plaisir non dissimulé et j’ai a-do-ré comme je l’ai longuement écrit dans mon billet. Enfin, pour terminer le mois en beauté avec les romans, j’ai lu une nouveauté des éditions du Chat Noir : les brumes affamées de Dawn Kurtagich dont je vous parlerai dans les prochains jours.

Mes lectures de février – les mangas :

Ce mois de février a été plutôt riche de ce côté là avec des découvertes (le très bon les carnets de l’apothicaire notamment), des suites (Black Butler ♥), des déceptions (Anonyme ! ainsi que Blue Period et je ne vous ai pas encore parlé de My Broken Mariko à côté duquel je suis totalement passée…). Toutefois, ce mois de février a surtout été marqué par ma découverte du manga papier One Punch Man. J’ai d’ailleurs rédigé un petit article de présentation qui reprend les points forts de la série (à mes yeux) si jamais ça vous intéresse de commencer. J’ai en effet, entre le 9 février et le 28, lu les 22 tomes publiés à ce jour en français par Kurokawa. Si je trouve quelques longueurs sur les derniers tomes, je continue d’apprécier l’aventure et j’ai hâte de découvrir la suite ! Je vais à présent connaître la frustration de l’attente…

Mes lectures de février – les BD & comics :

Je n’en lis pas forcément tous les mois mais je me suis penchée sur trois titres très différents en février. D’abord la suite de DIE, un comics dont je vous ai déjà parlé sur le blog et qui m’a tout autant enthousiasmée que le premier tome, pour des raisons identiques : une esthétique sombre et canon, un scénario intelligent, des références subtiles et des personnages très bien construits. J’ai ensuite enchaîné avec la BD scénarisée par Olivier Gay, le premier tome de Démonistes. J’ai trouvé la lecture divertissante mais sans être transcendée. C’était fun, vite lu et vite oublié d’une certaine façon. Je ne pense pas lire la suite d’ailleurs. Enfin, j’ai dévoré un petit chef-d’œuvre intitulé Ballade pour Sophie dont je vais vous parler plus en profondeur dans un prochain article à paraître sur le blog. J’ai adoré, tout était parfait dedans : le dessin, le scénario, le découpage, l’émotion… Bref, à recommander vivement.

La PàL de l’ombre :
Ma PàL a surtout grossi sur un plan numérique ce mois-ci avec les nombreux SPs que j’ai pu recevoir. Côté romans papiers, j’ai 15 titres en attente pour 16 romans, 2 recueils et 5 nouvelles unitaires en numérique. Pas de services presses papiers mais il m’en reste encore 5 à lire sur ma liseuse ! Niveau manga, j’en ai 3 dans ma PàL, uniquement des suites, ainsi qu’une bande-dessinée. Ce chiffre risque de grossir au début du mois de mars vu qu’il y a plein de nouveautés sur les grosses séries que je suis qui vont arriver… Mais bon, laissez moi vivre dans le déni un peu !

#ProjetOmbre, un petit point :
Ce mois-ci, nous avons dépassé les 100 formulaires remplis pour le #ProjetOmbre, incroyable ! À ce jour, pour être totalement exacte, nous sommes à 114. Peu d’entre vous parviennent à remplir la mission proposée pour ce mois de février (faut dire qu’elle n’était pas facile…) mais certain/es se détachent particulièrement. Déjà, Pativore qui a rempli à elle seule 17 formulaires, suivie par Un papillon dans la lune et Light & Smell avec 11 chacune. Félicitations ! J’espère que la mission du mois de mars (lire un/e auteur/ice francophone) réunira davantage de participation !

Le focus de l’ombre – le printemps de l’imaginaire francophone :
printempsimaginaire2017
J’ai dédié un article complet à ce challenge il y a quelques jours car son idéologie me tient à cœur : mettre en avant la littérature de l’imaginaire francophone. Ce n’est pas uniquement en tant qu’autrice que je me bats mais bien en tant que lectrice car depuis que je fréquente les salons littéraires, j’ai découvert un nouvel univers dont je n’avais pas idée de l’existence auparavant. La SFFF anglo-saxonne est extrêmement présente en librairie et chez les gros éditeurs alors qu’il y a des auteurices de grand talent en francophonie dont certain/es ne sont malheureusement pas reconnu/es à leur juste valeur. Peut-être n’en connaissez-vous pas beaucoup vous même ! Peut-être aimeriez-vous changer cela ? Alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe facebook pour échanger autour de ce sujet et à mettre un pied dans ce chouette challenge. D’ailleurs, la mission de mars pour le #ProjetOmbre y est intentionnellement liée !

Les petits bonheurs :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. Ce mois-ci, je ne vais pas encore revenir sur cette jolie surprise du Bélial qui m’a fait chaud au cœur car c’est aussi une forme de reconnaissance de leur part (je trouve !) mais je vais plutôt parler de la reconnaissance de mes étudiants. Ce n’est pas toujours simple d’être prof, surtout quand on débute comme moi, et on connait des moments très difficiles, encore plus depuis la crise sanitaire. En février, plusieurs étudiant/es ont eu l’air de s’en rendre compte, de remarquer tous les efforts que je faisais pour eux, pour les raccrocher, pour ne pas les laisser tomber et j’ai reçu plusieurs mails vraiment adorables et bienveillants qui m’ont fait un bien fou dans ces sombres moments. Voilà ce que je choisis de retenir de positif en février !

Ce bilan touche déjà à sa fin, j’espère que vous avez aimé le parcourir !
Je vous souhaite un très bon mois de mars, amour sur vous ♥