#TAG – Les coulisses du critique

Bonjour tout le monde !
J’ai été tag par Albédo pour répondre à ce petit questionnaire réalisé à l’origine par le chien critique. Si vous avez envie d’en apprendre un peu plus sur les coulisses du blog, ça se passe ici et maintenant :3 Alors j’ai cherché un bon mot ou une petite blague à incorporer mais vu l’état de mon cerveau (mon mémoire a eu la peau de mes neurones) on va plutôt répondre tout de suite aux questions hein.

Avis, critique, recension et / ou ressenti?
Une question assez difficile mais je pense que je vais plutôt répondre l’avis. En général, j’essaie d’analyser le texte donc j’ai été tentée de répondre recension mais je me rends compte que, très souvent, je nuance en précisant que c’est mon avis, qu’il n’engage que moi, qu’il reflète mes goûts. C’est la raison pour laquelle, parfois, j’écris des avis sur des livres que je n’ai pas spécialement aimés mais dont je reconnais les qualités pour d’autres types de lecteurs. Quand je n’aime pas ou que tout ce qui me vient peut se résumer à « damned, c’est de la merde ce truc ! » (oui je dis vraiment « damned » dans ma vie de tous les jours) je ne chronique pas, vous le savez. Je ne sais pas si je me sens légitime à dire que je critique un livre, peut-être parce que pour l’avoir fait à l’université, je ressens une différence dans la démarche?

Le choix du livre
Tout dépend ! Quand un éditeur partenaire (bon d’accord j’en ai deux mais ça fait vite beaucoup de livres !) a besoin d’une chronique pour préparer la sortie d’un livre, je fais passer le roman au-dessus de ma PAL. Pendant un temps, j’utilisais une BookJar pour décider de ma prochaine lecture, mais j’ai arrêté (sans vraie autre raison que j’en ai marre de faire des petits papiers, j’avoue). Depuis, je choisis le livre au feeling. En dehors des services presses ou des auteurs que j’apprécie humainement, je ne me préoccupe pas trop de l’actualité littéraire ou de l’ordre d’arrivée dans ma PAL, même si je devrai, je le sais. Bouh moi !

Cas particulier
Le service presse. Quand j’ai ouvert le blog, je n’en acceptais aucun parce que ça faisait peser sur moi une grosse pression. Puis quand des éditeurs dont on admire le travail vous proposent de rejoindre leurs partenaires, c’est difficile de dire non. Pour l’instant, j’ai toujours chroniqué un SP, même avec un avis mitigé, mais ça m’oblige à insister tout particulièrement sur le fait que c’est MON avis, qu’il n’engage que MOI, qu’il plaira à tel ou tel type de public même si parfois, la lecture a été un tel calvaire que c’est difficile de se distancier. C’est assez stressant, les partenariats presses, mais je tiens à mon intégrité alors j’assume ce que je publie.
Autre cas qui me vient, les mangas. J’en lis énormément, j’essaie d’en chroniquer beaucoup mais c’est toujours difficile sur les séries longues par exemple ou de rendre un avis aussi fourni que sur un roman. Parfois, j’ai l’impression de me répéter d’une chronique à l’autre, c’est frustrant. Du coup, je pense mettre en place des « Points mangas » ou des « Points comics » mais je ne sais pas encore à quelle fréquence.

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture?
Alors moi, je ne la mets pas parce que j’aime bien expliquer le roman avec mes propres mots. D’autant que, parfois, je trouve que la quatrième en dévoile beaucoup trop et ça m’agace donc voilà, je m’en charge moi-même. J’ai déjà pensé à changer la mise en page de mes chroniques mais je ne saute jamais le pas.

Prise de note
Je n’en prends pas (aïeuh ! Pas taper !). Je chronique un roman directement après l’avoir lu, soit le jour même, soit le lendemain maximum, pour que tout soit frais dans ma tête, et je garde le livre à portée de main pour vérifier des éléments. Au final, écrire une chronique ne me prend pas tellement de temps, moins d’une heure, sûrement parce que je la rédige d’une traite et la relit ensuite. La seule fois où je n’ai pas pu le faire, c’était pendant les Imaginales (bah ouais j’avais pas Internet !) du coup j’ai pris des notes sur mon téléphone. Mais généralement, je compte sur ma mémoire qui, étrangement, pour ça, n’est pas défaillante.

Rédaction
Comme expliqué au-dessus, je rédige directement un premier jet que je laisse poser une heure (okey parfois souvent, il pose genre dix minutes) avant de le relire, de le corriger, de l’agrémenter d’informations supplémentaires. J’effectue en général trois relectures, pour être certaine de laisser un minimum de fautes ou de tournures faibles, de n’avoir rien oublié, puis je publie ou je programme.

Serré ou plutôt long?
Je ne me mets pas la pression là-dessus. J’écris ce que j’ai à dire. Parfois je m’étale (rappelez-vous les Seigneurs de Bohen…) et parfois je vais au plus court (comme pour certains mangas). Ce n’est pas la longueur d’une chronique qui fait sa qualité, plutôt le choix des mots et sa construction !

Ils en pensent quoi, les autres blogueurs?
Des commentaires que je reçois, ils n’ont pas l’air mécontent ! Mais c’est plutôt à eux de répondre, non?

Divulgâcher, moi? Jamais !
De fait, toutes mes chroniques sont garanties 100% sans spoiler.

Citation
Rarement, pour ne pas dire jamais.

Tager ses billets
En général, je mets le lien de la maison d’édition sur la page du livre, ainsi que le lien de la page facebook de l’auteur concerné. Si j’ai découvert le roman grâce à un autre blogueur, je tag aussi sa chronique.
Après je me rends compte que cette question concerne surement les catégories et les mots clés, là ça dépend du livre, de l’éditeur, de l’auteur, du genre, je devrai mettre un peu d’ordre dans tout ça.

Les affiliations
Bon je dois être un peu quiche parce que je ne vois pas précisément à quoi correspond la question. Probablement mes genres favoris, donc on reste sur la SFFF, sur le manga et sur le comics même si je ne suis pas sectaire.

La reconnaissance
Quand j’ai ouvert mon blog, je pensais aux auteurs indépendants et aux petits éditeurs que je lisais (et que je lis encore) beaucoup. Avant, je postais mes avis sur ma page facebook mais ils n’aimaient pas trop la partager. Du coup, je me suis dit, pourquoi pas ouvrir un blog? Au moins, ça sera plus pratique pour eux, ça rendra mon avis un peu plus officiel. Je n’attendais pas la moindre reconnaissance, aussi ai-je été très surprise de voir arriver des followers prestigieux (mais si, vous avez du prestige les gars !) mais aussi d’être contactée par Livr’S puis par Mnémos (non toujours pas remise, désolée) pour devenir l’une de leurs partenaires. Je crois que ce dernier point a vraiment été la consécration ultime.
Évidemment, c’est aussi très agréable de recevoir des commentaires et des likes sur des articles, ça participe à l’émulation sociale de la blogosphère. J’essaie toujours de commenter les chroniques des blogueurs que je suis, d’ailleurs, j’adore découvrir des nouveautés !

J’invite les Livres de Rose et My Dear Ema si ce n’est pas déjà fait pour elles ^_^ Du 100% belge ♥