À l’ombre de 2020 – mon bilan annuel

Bonne année tout le monde !

Bah oui, commençons par le commencement. J’espère que vous avez pu marquer le coup tout en prenant soin de vous et que vous êtes prêts pour entamer 2021. Ce premier jour de l’année, c’est l’occasion pour moi de revenir sur ce qu’a été le blog en 2020, ce que j’ai fait, ce que j’ai finalement laissé tomber et ce que je prévois pour l’avenir. Attachez vos ceintures, on va commencer avec les chiffres…

L’ombre des nombres.
Des chiffres et un jeu de mots à la noix aussi, tant qu’à faire ! En 2020, le blog a eu davantage de visites, davantage d’abonnés et davantage de… d’un peu près tout en fait, comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous.
Sans titre
Pourtant, j’ai publié moins d’articles (224 en 2019 pour 177 en 2020…) mais ils ont été davantage lus et commentés puisque, pour la première fois, le blog passe la barre des 20.000 visites mais aussi des 2 000 commentaires. C’est peut-être peu si on compare à d’autres mais sincèrement, je suis ravie et ça me colle un peu le tournis d’ailleurs. D’autant que ce sont mes articles « réflexions » qui attirent le plus avec la place des autrices francophones en science-fiction qui se classe largement en-tête, suivi par mes 9 incontournables (récent) en SFFF et par mon article sur le respect de la littérature de l’imaginaire. Ça me fait plaisir vu à quel point je me prends la tête pour exprimer clairement mon propos tout en restant respectueuse ! Je me rends aussi compte que les articles thématiques intéressent davantage les lecteurs du blog, aussi je vais réfléchir à une manière d’en proposer plus pour cette année. 

Au milieu de tout ça, la chronique littéraire la plus lue en 2020 est, sans grande surprise, celle de Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer au Bélial ♥ Alias un de mes plus gros coups de cœur de tous les temps, rien que ça quoi. #AdaRules

C’est en France, en Belgique et aux États-Unis (?!) qu’on me lit le plus ! Mais comment les gens arrivent sur mon blog ? Et bien grâce à WordPress, à Twitter mais également au Culte d’Apophis et à Albédo (alias la Lutine), merci pour votre référencement ♥ Et merci aussi aux autres qui référencent aussi 🙂 Quant à savoir qui sont précisément tous ces visiteurs, grand mystère… On peut toutefois identifier le top 3 des commentateurs. Largement en tête se trouve l’ami Apprenti Otaku (grâce à qui je chronique davantage de mangas sur le blog d’ailleurs, on peut lui dire un tout grand merci), puis vient Lutin82 et enfin, Light and Smell. Merci pour votre fidélité et merci aussi à tous les autres commentateurs occasionnels ou visiteurs silencieux, vous êtes les meilleurs ♥

Bon, c’est déjà pas mal tout ça mais je sais que les chiffres les plus attendus sont ceux qui arrivent… Qu’ai-je lu donc en 2020 ? Et bien très exactement…

74 romans.
23 nouvelles unitaires.
6 anthologies.
151 mangas.
8 comics.
3 non-fiction.

Souvenez-vous, l’année dernière j’avais dépassé la barre des 100 romans (111 exactement) et j’avais lu une soixantaine de mangas à côté. J’étais effarée devant ce bilan qui avait été à l’origine d’une grosse remise en question sur ma manière de consommer de la littérature. Je ressentais un sentiment d’overdose, je n’en pouvais plus et je ne me rappelais même pas de plus de la moitié de mes lectures. Force est de constater que cet électrochoc a porté ses fruits. J’ai moins lu, moins chroniqué mais j’ai tout fait avec davantage de qualité, du moins c’est ainsi que je le ressens. D’ailleurs, je n’ai pas les chiffres exacts mais j’ai abandonné plusieurs fois des textes qui ne me correspondaient pas sans ressentir une once de culpabilité. Plusieurs fois, ça signifie par moment à plusieurs reprises sur le même mois… Quand je n’avais pas envie de lire, je ne le faisais pas et quand j’avais envie de me consacrer à du format court et / ou graphique, je ne m’en suis pas privée. J’ai aussi arrêté de me dire : mince si je ne finis pas ce bouquin il n’y aura pas de chronique sur le blog pendant x jours, ça craint. Ouais, j’en étais arrivé à ce stade… Ainsi, j’ai plus que doublé ma consommation de mangas grâce en partie à des relectures (la faute au confinement) tout en baissant celle des romans et en y ajoutant des nouvelles dans le cadre du #ProjetMaki. Quand je regarde ces chiffres, je suis vraiment satisfaite de ce qu’ils représentent et fière de mon évolution. Je compte bien continuer avec cette mentalité en 2021.

Dans l’ombre de l’ombre :
Qu’ai-je fait en 2020 ? J’ai participé à quatre challenges : le printemps de l’imaginaire francophone (tombé très mal pendant le confinement et que j’ai un peu suivi de loin parce que le dynamisme n’y était pas trop, hélas), le S4F3 de l’amie Lutine (qui a souffert aussi de la situation), le Projet Maki grâce auquel j’ai lu davantage de nouvelles, novelettes et novellas ainsi que le Défi Cortex que j’ai un peu oublié mais je viens enfin de penser à up mes chroniques. Il faudra que je me montre bien plus assidue la prochaine fois !

J’ai également commencé à lire la totalité de la collection Une Heure Lumière du Bélial et si j’ai bien avancé, je vais pouvoir continuer sur ma lancée en 2021. Je me suis aussi décidée à m’abonner au Bifrost pour son 100e numéro, choix que je ne regrette pas puisqu’il me permet, d’une part, de lire des nouvelles inédites et d’autre part, d’étoffer ma culture SFFF.

En 2020, j’ai eu un nouveau partenariat avec les éditions du Chat Noir, contracté pour une année (parce qu’il faut bien laisser la place à d’autres !) mais ça m’a fait vraiment plaisir de recevoir cette marque de confiance de leur part ainsi que leurs nouveautés avant tout le monde. J’avoue qu’être la première à écrire sur le dernier Céline Chevet a fait battre mon petit cœur de fan ♥

Enfin, ce fut l’année où je me suis adonnée à une relecture, la première depuis une éternité. Pendant le premier confinement, je suis tombée à court de manga et comme je ne voulais pas commander en ligne afin de soutenir mon libraire indépendant à sa réouverture, je me suis dit que c’était l’occasion de me replonger dans une série que j’adore : Black Butler. J’ai justement achevé cette relecture quelques jours avant la fin 2020 et déjà préparé un article à ce sujet que vous pourrez lire d’ici la semaine prochaine.

L’ombre en 2021 :
L’année va s’articuler autour de trois grands axes.
Déjà, j’ai décidé que 2021 serait l’année où je découvre (enfin) les romans Dune de Frank Herbert. J’ai d’ailleurs commandé le premier tome chez mon libraire, histoire de ne pas me laisser procrastiner sur cette résolution. Pourquoi lire Dune ? Afin d’apporter un peu de terreau à mes classiques de la culture SFFF, ils en ont besoin. Pourquoi brusquement maintenant ? Et bien on a énormément parlé de cette saga avec un film à venir, la sortie de plusieurs livres sur l’univers, donc je me suis dit que c’était le moment. 

Je souhaite également lire davantage en anglais car même si je suis toutes mes séries en VO, j’ai l’impression que je perds mes acquis sur cette langue et je le déplore. Du coup, j’envisage de coupler cette résolution avec la poursuite du Projet Maki et me tourner vers du format court, nouvelle, novelette et / ou novella. Comme je continue de ne pas acheter sur Amazon, si vous avez des sites à me conseiller pour me fournir (légalement je précise 😉 ) et des titres à me recommander, je suis preneuse. Je poserai bien entendu la question sur Twitter mais voilà, n’hésitez pas dans les commentaires à me donner déjà quelques titres.

Enfin, en 2021, je vais m’essayer à l’organisation d’un challenge littéraire. Peut-être le savez-vous mais il y a quelques jours, sur Twitter, l’ami Maki a annoncé qu’il passait la main pour l’organisation du Projet Maki parce que ça lui prend beaucoup de temps et qu’un an, ça suffit. En gros résumé hein. J’ai donc proposé de reprendre le flambeau et je vous prépare un article explicatif programmé pour le 3 Janvier, date du début du challenge. Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, le Projet Maki se proposait de mettre en avant le format court et d’encourager la lecture de nouvelles, novelettes et novellas de manière régulière, sur toute une année. C’est ce que je vais faire ici, en proposant des objectifs à atteindre, des missions à remplir dans une optique fun.

Pour terminer ce bilan, en général, je mets en avant un/e auteur/ice et une maison d’édition mais j’y ai consacré un article complet de manière un peu détournée en vous recommandant les romans et les mangas / comics à mettre (selon moi) sous votre sapin en 2020. Je ne vais donc pas radoter ! 

Voilà, c’est déjà la fin de ce bilan qui, je trouve, est plutôt positif et très encourageant dans l’ensemble ! J’espère que le blog continuera sur cette lancée en 2021 et que vous serez toujours tous et toutes au rendez-vous. Merci de me lire, je vous souhaite le meilleur ♥

tenor

BML #25 – juillet 2020

Bonjour à tous !
J’espère que votre été débute bien, qu’il ne fait pas trop chaud par chez vous (je touche du bois, pour le moment en Belgique c’est assez agréable sauf aujourd’hui où on a droit à 35° maiiiiis bon.) et que vous avez connu de belles découvertes littéraires. De mon côté ça a été un mois à nouveau un peu compliqué où l’excellence côtoie les déceptions et les abandons. Il est temps de faire le point…

Côté roman :

Les neiges de l’éternel – Claire Krust (ActuSF)
Les brumes de Cendrelune #1 – Georgia Caldera (J’ai Lu pour elle)
Le secret du colibri – Jaye Robin Brown (Chat Noir)
Bläckbold – Émilie Ansciaux (Livr’S)
L’homme qui peignit le dragon Griaule – Lucius Shepard (Le Bélial)
La survie de Molly Southbourne – Tade Thompson (Le Bélial)
Les Damnés de Dana #3 Les larmes de Dana – Ambre Dubois (Chat Noir)
Nouvelles Ères (partie 1partie 2) – anthologie (Livr’S)
La ville sans vent – Eléonore Devillepoix (Hachette, lecture en cours)

J’ai lu sept romans, une nouvelle solitaire et une anthologie, ce qui n’est pas trop mal même s’il y a aussi eu un bon nombre d’abandons. Déjà, Félines que je devais lire pour le PLIB et au sujet duquel je me suis exprimée ici avec une certaine, disons… verve (ça a été l’article le plus lu du mois, à croire que vous aimez quand je m’énerve :D) ensuite le Dragon Griaule dont j’ai abandonné la lecture de l’intégrale vu que je n’accrochais pas au style et enfin Poumon Vert dont j’ai laborieusement lu +-20% avant d’arrêter les frais, impossible de m’immerger dedans alors que les bonnes idées me sautent aux yeux. Mais j’arrive juste pas.

Parmi les romans lus, il n’y a pas eu de véritable coup de coeur ce mois-ci, seulement des bonnes surprises venues du Chat Noir et de l’anthologie Livr’S. Dans l’ensemble, je vais qualifier cette fournée de « sympathique » mais sans plus (notez qu’à l’heure où j’écris ces lignes je suis à la moitié de la Ville sans vent qui est un cran au-dessus de juste « sympa » mais à voir). Heureusement, y’a eu les mangas…

Côté mangas :

Noragami #19, #20 (Pika)
Black Butler #15, #16, #17, #18 (Kana)
Beastars #7, #8, #9, #10, #11 (Kioon)

On reste sur des valeurs sûres ! J’ai rattrapé la publication de Noragami ainsi que de Beastars, les deux sont de gros coups de coeur mais je dois admettre que Beastars un chouilla plus que Noragami bien que les deux soient excellents et ne soient pas comparables. Je cherche toujours une bonne manière de vous parler de ce manga, d’ailleurs. Quant à Black Butler, il s’agit de ma relecture d’une valeur sûre. Je pense continuer en août pour vous présenter un nouvel arc qui se déroule en Allemagne.

J’ai également reçu pour mon anniversaire les deux premiers tomes de NeverenD un manga français auto-édité inspiré d’Alice au pays des merveilles. J’ai lu le premier que j’ai trouvé sympathique, bien dessiné, toutefois ça manquait d’un travail éditorial pour pointer les grosseurs scénaristiques. À voir ce que réserve le second !

Pour un total de 12 tomes.

Côté comics & autre :

Ashe, chef de guerre
League of Legends : realms of Runeterra

Avec mon anniversaire, j’ai reçu le comics manquant à ma collection RIOT à savoir Ashe, chef de guerre que j’ai dévoré. Je cherche toujours un moyen de vous en parler d’une manière intéressante. Quant à Realmsof Runeterra, il s’agit d’un guide de l’univers dans lequel on retrouve plusieurs nouvelles, le tout en anglais ! Je suis toujours en train de l’explorer et j’adore. Il fera aussi l’objet d’un article à part pour les nouvelles (histoire d’avoir un combo Maki et S4F3)

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. À nouveau ce mois a été un peu… plat pour plusieurs raisons toutefois avant le durcissement des mesures liées à la reprise du COVID en Belgique, j’ai pu fêter mon anniversaire avec des amies chères (#TeamLivrS !!) à Pairi Daiza et les revoir une semaine plus tard pour un autre anniversaire. Nous avons toujours bien respecté les mesures de distanciation sociale, chaque fois ça se déroulait en extérieur. Je dois avouer que cette petite parenthèse a été très salutaire pour le moral. C’est ce que j’ai envie de retenir de ce mois-ci.

Et voilà, ce bilan se termine déjà. J’espère que le mois d’août sera plus enthousiasmant sur un plan littéraire au moins et de manière générale ! Je vous souhaite le meilleur, profitez de vos vacances (si vous en avez, dans le cas contraire : COURAGE !) ♥

Les bougies de l’ombre – et de 3 !

Bonjour à tous !
Comme vous l’avez peut-être deviné sur base du titre, le blog fête sa troisième année d’existence. Normalement la bonne date c’était hier mais un certain article méritait que j’y réponde en priorité donc j’ai repoussé la sortie de ce billet festif à aujourd’hui !
Que de chemin depuis ce premier article posté sans trop y croire, motivée que j’étais par l’envie de partager ma passion avec un maximum de gens. Alors, qu’est-ce qui a évolué sur l’année écoulée ? Qu’est-ce qui va changer ? Réponse tout de suite !

Quelques statistiques…

I+can+math+i+hate+adam+sandler+though_9e2be8_5437451

Je suis une calamité avec les chiffres, des fois que tu te poses la question.

Entre Juin 2019 et Mai 2020 (le compte s’arrête au 28 mai! ) le blog a reçu 16918 visites ce qui fait une augmentation de +5000 par rapport à l’année dernière. Je sais que c’est peu par rapport à certains mais concrètement, ça me donne déjà le tournis o.o Outre ça je reste assez constante dans les stat’ et c’est déjà bien. Le cap des 200 abonnés a aussi été passé et il y en a désormais 205 soit 84 en plus. MERCI à tous ♥

L’article le plus lu a été celui concernant l’impact du COVID-19 sur la littérature, ce qui me fait vraiment plaisir ! Pas loin derrière, on a la chronique de Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer, ce qui n’a rien d’une surprise :3
La plupart des lecteurs viennent toujours de France et de Belgique mais également des États-Unis, de la Suisse et du Canada O.O
Le blog compte en tout 563 articles avec celui-ci !
Les blogpotes les plus actifs sont Sometimes a book, les Livres de Rose, Célinedanae, Elhyandra et l’Apprenti Otaku que je remercie pour leur intérêt ♥

Côté partenariat :
83986027_484560245790049_250553634541010944_n
Cette année, les éditions du Chat Noir ont rejoint les partenaires du blog ce qui, vous vous en doutez, a été une joie doublée d’un véritable honneur pour leur confiance accordée. C’est une maison que j’adore depuis des années et que je suis sans relâche. Je les défends toujours au maximum de mes capacités et ce partenariat, je le vis un peu comme une reconnaissance de leur part. Du coup je suis toujours sur mon petit nuage, j’avoue :3 Je vous renvoie vers l’article de présentation si vous êtes curieux.

Je n’ai pas spécialement cherché à nouer de nouveaux partenariats parce que je me sens très bien avec les éditeurs qui me font déjà confiance et certains mois, c’est pas facile de suivre la cadence des nouveautés. Je préfère la qualité à la quantité et me focaliser sur des lectures qui me tentent vraiment au contraire de 2019 qui a été une grosse année révélation pour moi. J’en profite pour à nouveau remercier Mnémos, Livr’S, ActuSF, Lynks et l’Atalante ♥ J’ai reçu plusieurs mails ou messages sur ma page facebook pour me proposer des livres à lire, souvent de la part d’auto-édités et je n’ai accepté aucune de ces demandes. Pas par dédain, simplement parce que je veux respecter mes résolutions littéraires et me consacrer uniquement aux romans qui me font vraiment envie. Rendre service, c’est terminé et je le vis très bien.

Les nouveautés sur le blog :
J’ai testé deux types d’article lors de cette troisième année : les découvertes de l’ombre et à l’ombre du Japon. Le premier me permet de partager avec vous les romans que je découvre au fil des chroniques que je peux lire sur la blogosphère tout en vous faisant découvrir des chroniqueurs que, peut-être, vous ne suivez pas encore. Ce sont des articles qui rencontrent un franc succès et que j’aime beaucoup écrire même si je manque parfois de matière pour en publier un par mois comme je le souhaitais au départ.

Quant à l’ombre du Japon, le concept marche sans pour autant chaque fois générer les échanges que j’espèrais (hormis pour le copain Otaku ou quand je parle de certains titres plus spécifiques). Pourtant, j’y tiens vraiment ! J’adore lire des mangas, j’adore partager à ce sujet, ça fait aussi partie de moi et de mes passions. Je réfléchis à une façon de mieux amener ces courts retours, toutefois je n’ai pas encore eu LA bonne idée.

J’ai également écrit quelques réflexions de l’ombre. Ce n’était pas à proprement parler nouveau mais ça s’est vraiment développé pendant la troisième année d’existence du blog (suffit de voir hier…). Ce sont des articles que j’adore car ils génèrent beaucoup d’échange très stimulants et enrichissants. Toutefois j’ai souvent peur d’en écrire parce que je sais que sur la toile, tout peut vite partir en vrille ce qui explique pourquoi il n’y en a pas aussi souvent que je le voudrais.

Pour finir, j’ai commencé à structurer mes chroniques autrement avec des sous-titres qui me permettent de mieux organiser mes idées et de produire des retours beaucoup plus intéressants (du moins, je trouve ->). Ça a été une grosse évolution formelle dont je suis pleinement satisfaite.

Qu’est-ce qui va changer ?
giphy
Vous vous souvenez, dans mon bilan de fin d’année j’évoquais ma façon problématique de lire et d’envisager les romans depuis que je tiens un blog. Je tombais dans la surconsommation, dans le besoin d’à tout prix écrire des articles, au point d’en ressentir un profond dégoût. J’ai donc freiné : je lis de manière régulière sans toutefois me mettre de pression. Quand je n’ai pas envie de lire un roman, je dis non (bon ok j’ai fait une petite rechute récemment mais personne n’est parfait) sans me sentir coupable et sans hésiter. Ça me permet de souffler et c’est salvateur. Depuis ce début 2020, je retrouve un vrai plaisir de lecture.

Du coup je vais continuer sur cette lancée positive ! Il faut aussi que je me décide à insérer des liens vers les chroniques des copains en fin d’article quand je parle d’un roman. Ça, ce serait une super résolution à tenir pour la quatrième année du blog ! Disons que ce sera LE gros plus pour cette année.

Le mot de la fin.
J’ai envie de vous remercier, tous. Ceux qui me suivent, ceux qui laissent des commentaires, ceux qui me lisent aussi, tout simplement. Merci de vous intéresser à mon avis. Merci de me donner le vôtre. Merci de prendre le temps de trainer dans le coin. Vous êtes géniaux ! Je sais, c’est débordant d’originalité alors…

tumblr_m7mzlkmwrR1ruwi4no1_500

BML #21 – Mars 2020

Bonjour à tous !
J’espère que votre mois de mars en confinement se déroule sans accroc et que vous avez pu dégager du temps pour vider vos PàL. Pour ma part, je dois avouer que j’ai assez peu envie de lire ces derniers temps donc j’en profite pour faire autre chose (jouer, j’avoue ->). Ce qui ne m’empêche heureusement pas d’alimenter le blog puisque j’avais plusieurs lectures d’avance !

Côté romans & nouvelles :

Boudicca – Jean-Laurent Del Socorro (ActuSF)
Ce qui hante les bois – Dawn Kurtagich (SP – Chat Noir)
Les Chevaliers du Tintamarre – Raphaël Bardas (SP – Mnémos)
Les Flots sombres – Thibaud Latil-Nicolas (SP – Mnémos)
La maison aux fenêtres de papier – Thomas Day (Folio SF)
Nixi Turner contre les croquemitaines #2 la goule – Fabien Clavel (Chat Noir)
Montres Enchantées – Anthologie (première partie – Chat Noir)
Les chaînes du silence – Céline Chevet (SP – Chat Noir)
Le gnome qui voulut être fée – Audrey Alwett (ActuSF)
L’Interdépendance #2 les flammes de l’empire – John Scalzi (SP – L’Atalante)

J’ai donc lu huit romans et huit nouvelles (sept dans l’anthologie) avec de très belles découvertes et aucune déception. Plusieurs chroniques vont paraître dans les prochains jours donc encore un peu de patience 🙂 Notamment pour les Flots sombres dont j’ai très envie de vous parler mais j’attends la fin du confinement pour cela histoire de participer correctement à la promotion de cet excellent ouvrage.

Côté mangas :

 

Scumbag Loser #2
Given #4
Noragami #4
Otaku Otaku #1
– Parasites amoureux #1
– One Piece #1 et #2

J’avais prévu d’autres lectures mais malheureusement le confinement a commencé avant que je ne puisse passer chez mon libraire si bien que j’ai loupé l’occasion de faire le plein… Plus exactement, j’avais une sale rhinopharyngite et comme j’ai eu peur que ce soit plus grave, je n’ai pas voulu les mettre en danger. Je n’ai donc pas pu lire autant de mangas que je le souhaitais. Du coup, j’ai recommencé certains classiques et j’ai ouvert le bal avec One Piece 🙂

Petit bonheur du mois :
Les petits bonheurs du mois est un rendez-vous initié par le blog Aux Petits Bonheurs qui consiste à mettre en avant les moments positifs de la vie. C’est d’autant plus important en cette période de confinement. Pour moi, le bonheur de mars a très clairement été la Foire du Livre de Bruxelles qui n’avait pas été annulée puisqu’à ce moment-là, en Belgique, nous avions très peu de malades. Cela m’a permis de revoir les éditeurs et les auteurs que j’aime, de passer d’excellents moments avec mes amies et de ramener plein de romans géniaux à lire. J’ai publié pas mal de photos de cet évènement sur mon instagram et j’avoue que je les regarde de temps en temps pour me remonter le moral. Comme je participe normalement à minimum un évènement littéraire par mois et que les Imaginales viennent d’être annulées, je suis assez déprimée. Je comprends totalement ces décisions, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! M’enfin voilà, je suis contente que la FLB ait été maintenue et d’y avoir été 🙂
J’ai aussi un autre bonheur à partager : la solidarité littéraire que je constate chaque jour. Les éditeurs qui offrent des ebooks gratuitement chaque jour ou qui proposent des promotions, les auteurs qui écrivent et mettent à disposition des nouvelles mais aussi les lecteurs qui soutiennent de leur mieux les maisons d’édition en achetant en numérique ou en précommandant les titres à venir. C’est beau et ça fait du bien ♥ MERCI à tous pour ça ♥

Et vous, ça a donné quoi, ce mois de mars? Dites moi tout !

Mon beau sapin (des ombres) – édition 2019

Salutations les amis !
Noël, c’est dans UNE SEMAINE ! Et je parie que, comme moi, beaucoup d’entre vous n’ont toujours pas trouvé leurs cadeaux. Je vous avais déjà proposé une petite aide avec le site 30 ans d’évasion des éditions l’Atalante et cette fois-ci je vais revenir sur quelques unes de mes meilleures lectures de l’année. Du genre qu’on a ENVIE de trouver sous son sapin.

Notez que je ne les classe pas par ordre de préférence 🙂 Et vous trouverez uniquement des romans lus par moi en 2019, parce qu’il faut bien se limiter. Ah et j’ai pas parlé de Bohen mais hum… /seretientdifficilement/ vous savez quoi.

Sous mon beau sapin des ombres, j’ai envie… de fantasy !

Première catégorie et non des moindres : la fantasy. Un genre que j’adore et trois titres ont particulièrement attirés mon attention cette année. Par ordre chronologique :  Chevauche-Brumes, un premier roman de qualité proposé chez Mnémos et écrit par l’auteur français Thibauld Latil-Nicolas. La duologie Olangar, édité chez Critic et écrit par l’auteur français Clément Bouhélier, qui développe une fantasy post révolution industrielle, du jamais vu pour ma part. Et enfin, l’excellentissime les Poisons de Katharzde l’autrice française Audrey Alwett, édité à l’origine chez ActuSF. Une dark fantasy parodique délicieusement menée que j’ai dévoré du début à la fin.

Sous mon beau sapin des ombres, j’ai envie… d’encore un peu de fantasy.
006928980Petit dernier pour la route, le superbe Wyld de Nicholas Eames édité chez Bragelonne qui est mon dernier coup de cœur en date. Quel pied j’ai pris avec ce roman ! Faut le lire, les gens, sérieux.

Sous mon beau sapin des ombres, je demande… de la science-fiction.
3
Je ne suis pas spécialiste du genre même si j’ouvre mes horizons grâce à mon partenariat avec l’Atalante. Je vais rester assez classique et proposer de découvrir Le Vieil homme et la guerre de John Scalzi ! Si, comme moi, vous débutez, c’est une excellente porte d’entrée. Un roman addictif, une saga constituée de plusieurs one-shots et un premier pas avec un auteur d’exception.

Sous mon beau sapin des ombres, je veux… trouver des morts ! (non c’est pas contre l’esprit de Noël.)
2
Et pour cela quoi de mieux que de dévorer les Meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson chez l’excellent Bélial ? Un petit heure lumière pour la route ? Souvenez-vous, j’avais été happée par cette novella étonnante, dévorée d’une seule traite.

Sous mon beau sapin des ombres, je veux… Un air de Japon !

Premier gros coup de cœur de l’année pour moi avec la fille qui tressait les nuages de Céline Chevet, qui a en plus gagné le PLIB 2019 ! Un prix entièrement mérité pour ce roman atypique qui s’inscrit dans une vague assumée de surréalisme nippon. Et quand on dit Japon, on pense manga… J’en profite pour vous recommander mes deux énormes coup de cœur de l’année. En fait il y en a plus que ça mais il faut bien choisir (et peut-être que je vais écrire un article dédié, à voir). Déjà, pour tous les amoureux des livres, jetez-vous sur Magus of The Library parce que sauver les livres, c’est sauver le monde ! Et pour ceux qui aiment l’Égypte, l’excellente saga IM terminée en 11 volumes chez Ki-Oon vaut le détour. J’ai toujours pas écrit dessus d’ailleurs, honte sur moi.

Sous mon beau sapin des ombres, il me faut absolument… de l’atypique !

Question atypisme (j’invente des mots moi, voilà), j’ai lu deux textes complètement dingues cette année. Le premier, c’est Trois Hourrah pour Lady Évangeline de Jean-Claude Dunyach chez l’Atalante. Un roman comme vous n’en avez jamais lu, qui parle de communication, d’espèce extra-terrestre assez répugnante et de rébellion adolescente. Franchement, ça se lit tout seul et ça vous ouvre de nouveaux horizons en science-fiction. Le second, c’est le dernier tome de Grand Siècle, cette trilogie publiée par Mnémos et écrite par l’excellent Johan Heliott qui, si vous vous souvenez bien, propose de mélanger Louis XIV avec de la science-fiction. Il fallait l’oser : il l’a fait et il l’a bien fait.

Sous mon beau sapin des ombres, je demande… un roman jeunesse !

Mais oui, parce que c’est bien la littérature jeunesse / ado quand les auteurs gèrent. Ici, vous allez rencontrer des têtes connues avec Magic Charly de la très douée Audrey Alwett chez Gallimard Jeunesse, gigantesque coup de cœur pour moi. Autant le roman que l’autrice d’ailleurs. Et je ne peux pas passer dans cette catégorie sans évoquer le délicieux Fingus Malister d’Ariel Holzl chez Rageot, un texte qui dispose de plusieurs niveaux de lecture et propose de suivre un apprenti seigneur maléfique. Excellent !

Et voilà, j’ai terminé mon petit tour d’horizon. Je vous souhaite de recevoir au moins l’un de ces romans en cadeau de Noël car ils valent tous le détour à leur façon. J’en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes ♥ Profitez bien !

#PLIB2020 : les 20 sélectionnés – débriefing

Coucou tout le monde !

Samedi soir, nous avons eu le plaisir de découvrir quels romans étaient sélectionnés pour le PLIB. Pour rappel, je vous avais écrit un billet concernant ma propre sélection et j’ai eu envie de débriefer un peu avec vous sur les résultats finaux (même si je l’ai déjà fait en salon ce week end, faut que j’en parle pluuuuuuuus voilà parce que je vis le truc à fond). Alors attention, avant d’aller plus loin, je rappelle que mon avis ne concerne que moi et est purement subjectif ! Je partage avec vous mon ressenti, je ne me permettrais pas d’émettre un quelconque jugement de valeur ou de déprécier le choix de la majorité. Qu’on se le dise et que ce soit bien noté. Parce que le PLIB, c’est aussi et surtout découvrir de nouveaux auteurs dans de nouvelles structures 🙂

Sans plus attendre, voici les résultats:

Soit 7 romans de ma sélection initiale : Mers Mortes, les Héritiers d’Higashi, Magic Charly, Thorngrove, l’Apprentie Faucheuse, Je suis fille de rage et les Lames Vives. Je vous ai déjà donné une explication concernant mon vote donc je ne vais pas me répéter. Je suis évidemment ravie que ces titres soient dans les 20 sélectionnés et j’espère qu’ils iront plus loin bien qu’il n’y ait que 5 places pour la finale… Vous sentez déjà venir les dilemmes colossaux pour la suite ? ._.

Concernant mes déceptions générales :
– Il n’y a qu’un seul roman des Éditions du Chat Noir qui est parvenu à passer alors qu’il y en avait d’excellents dans la sélection. Je pense notamment au dernier Vincent Tassy et au roman de Marie-Lucie Bougon qui valent le détour. Ceci dit, je suis très contente concernant les Héritiers d’Higashi qui est un texte de qualité (japooooooon !!).
– Si je suis ravie que Thorngrove passe chez Lynks, j’aurai préféré voir le Garçon et la Ville qui ne souriait plus à la place des Nocturnes car si ce sont tous les deux de bons romans, je trouve que le Garçon et la Ville est porteur de messages plus forts et a un contexte plus intéressant, qui colle mieux à mes propres goûts. Toutefois je suis ravie que la maison d’édition soit si bien représentée !
– Aucun roman de Victor Fleury alors que ce sont des perles ! Injustice.

Concernant mes déceptions spécifiques :
– J’ai été surprise de voir les Noces de la Renarde dans les 20 sélectionnés puisque, de mémoire, beaucoup de jurés n’avaient pas apprécié Rouille plus que ça. C’était mon cas et j’ai très peur de lire ce roman même si a priori, il a tout pour me plaire ! Parce que c’était le cas de Rouille aussi… À voir donc. Je compte bien tenir ma parole et lire ce roman de Floriane Soulas qui, au demeurant, est une personne très sympa quand on la croise en salon. Je n’ai juste pas d’affinité avec son univers littéraire (et croyez moi, ça me frustre.)
Cendres ne me tente vraiment pas du tout si je me fie à son résumé qui parait déjà brouillon. J’ai très peur de le commencer mais là aussi, à voir !
– Je redoute de lire les Brumes de Cendrelune car mes précédentes expériences avec les romans de l’autrice n’ont pas été concluantes. Georgia Caldera écrit très bien, elle a de bonnes idées mais la romance passe toujours au premier plan et ce en dépit de l’univers, ce qui est frustrant. Lors de ma découverte de Victorian Fantasy, ça m’avait vraiment déçue vu la richesse que laissait entrevoir le monde esquissé. À voir donc. Peut-être que ce texte va me réconcilier avec l’autrice ?
– Je n’ai pas plus envie que ça de lire le Serment de l’Orage de Gabriel Katz. Pourtant, je n’ai eu que de bonnes expériences avec cet auteur mais les chroniques sur ce roman m’ont tellement refroidie… Je n’ai pas envie d’être déçue par lui ! Argh.

Et parce que je ne vais pas faire que râler :
– Comme je l’ai dit, je suis super heureuse de voir passer 7 romans de ma sélection ! Dedans, il y a même plusieurs coups de cœur que je vais défendre du mieux que je peux.
– Plusieurs titres m’intriguent sur base des résumés alors que je ne les aurai probablement jamais découvert sans le PLIB. Une bonne occasion à saisir et je l’espère, de bonnes surprises en perspective.
– La majorité des titres sélectionnés font l’objet d’un service presse de la part des maisons d’édition, ce que je trouve vraiment génial de leur part. Ça va me permettre de tenir mon engagement de lire les vingt romans et le tout, sans me ruiner avec des textes qui risquent de ne pas trop me plaire. Merci MILLE FOIS de jouer le jeu ♥

Je termine ce billet par une réflexion un peu plus personnelle en réaction à certaines discussions ou articles que j’ai pu lire.
Quand on s’engage en tant que juré(e) dans le PLIB, on s’attend forcément à ne pas voir que des titres qu’on connait déjà ou uniquement des maisons d’édition qu’on soutient. Sur le moment, j’ai ressenti de la déception mais avec du recul… Je suis plutôt heureuse. Heureuse que cette aventure existe et chanceuse d’y participer comme jurée. Il y a plusieurs maisons d’édition qui ont des romans sélectionnés dont je n’ai jamais lu un seul titre, comme SNAG par exemple ! C’est l’occasion de laisser mes préjugés et mes a-priori derrière moi. Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire mais je suis sure que ça va m’enrichir sur un plan personnel et intellectuel. C’est ce que j’aime particulièrement dans cette aventure, d’ailleurs 🙂

J’en profite également pour remercier toute la super équipe du PLIB qui gère à 2000% et qui m’impressionne un peu plus chaque jour ♥

Et vous, que pensez-vous de cette sélection? 🙂

#PLIB2019 : mon vote, mon bilan

Bonsoir à tous !

Aujourd’hui se clôturait le vote pour la session 2019 du PLIB, un prix dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises puisque j’avais la chance de compter parmi les membres du jury. J’avais envie d’en profiter pour vous proposer un bilan de cette aventure.

Petite info en passant : la remise des prix aura lieu le 12 octobre à Paris en présence des auteurs qui ont été invités par l’organisation. Je ne pourrai malheureusement pas y assister en personne mais je me réjouis qu’une retransmission en directe soit prévue ! J’ai vraiment hâte de connaître le résultat final.

Commençons par nous remémorer qui sont les 5 finalistes :
plib2019-finalistes
Le dieu oiseau – Aurélie Wellestein
Terre de brume #1 – Cindy Van Wilder
Rouille – Floriane Soulas
La fille qui tressait les nuages – Céline Chevet
Comment le dire à la nuit – Vincent Tassy

J’étais en demi teinte sur cette sélection des finalistes. Pour moi, d’autres romans dans les présélectionnés auraient largement mérité d’arriver à ce stade et j’ai été déçue qu’ils ne soient pas retenus. C’est peut-être l’un des seuls bémols que je mets au PLIB, c’est que les jurés ne sont pas obligés de lire les romans présélectionnés pour voter. Seule la lecture des finalistes est obligatoire (et très bien encadrée au passage, pas question de voter sans avoir lu ! Les cheffes veillent au grain), du coup les premiers votes se font à la couverture, au résumé, peut-être au copinage / popularité et c’est dommage. Mais bon, les organisateurs se démènent déjà tellement ! Je ne vois pas comment ils pourraient s’en sortir autrement pour contrôler tout le monde. Et c’est le jeu, au fond, car beaucoup de romans sont achetés chaque jour en se basant uniquement sur un nom, une couverture ou un résumé.

J’étais déjà très heureuse de voir figurer deux romans du Chat Noir dans les finalistes. J’adore la plume de Vincent Tassy et je suis tombée amoureuse du roman de Céline Chevet (et de l’autrice aussi qui est tellement adorable ♥). J’étais aussi contente de voir Aurélie Wellenstein en final car c’est une autrice dont j’apprécie le travail et qui est super sympa sur un plan humain. J’avais aussi apprécié la lecture du Dieu Oiseau (hormis la fin !) donc ça partait quand même bien.

J’étais un peu plus mitigée sur les deux autres titres. J’aime beaucoup Cindy Van Wilder en tant que personne mais j’étais restée un peu sur ma faim en lisant Mémorex et en plus, Terre de Brume était référencé comme roman jeunesse. Double aoutch. Finalement, ça a été une bonne surprise ! Je suis donc contente d’avoir été « forcée » de le lire parce qu’il est clair que je serai passée à côté sans ce prix.

Quant à Rouille, je ne savais pas trop quoi en penser. Je ne l’aurai pas acheté pour moi en temps normal, c’est certain. Je sais que je ne suis pas le public cible et le résumé ne me tentait pas. En matière de steampunk, je suis de plus en plus exigeante (faut dire que j’ai l’habitude d’autrices très pointilleuses dans le domaine) Si sa lecture n’a pas été la catastrophe à laquelle je m’attendais (vous avez les détails dans ma chronique, je ne vais pas revenir dessus !) j’ai quand même trouvé que les personnages manquaient de crédibilité et j’avais deviné les rouages de l’intrigue. Du coup, c’est probablement la lecture que je regrette le plus d’autant que j’ai acheté le livre, mais pas au point de l’avoir abandonné en cours de route, ce qui est déjà pas mal car j’ai vu beaucoup de jurés qui n’ont pas su lire au-delà des 10% minimum. Et pas seulement pour celui-là. Ça permet de se rendre compte que tous les goûts sont vraiment dans la nature !

Du coup, pour qui ai-je voté?
Ça a été très difficile de choisir entre les deux romans du Chat Noir mais voilà… La fin de Comment le dire à la nuit m’a laissée perplexe et déçue. Deux chapitres en moins et j’aurai probablement voté pour Vincent. Ou peut-être pas. Parce que la fille qui tressait les nuages est un chef-d’œuvre et je prie pour qu’elle remporte le trophée haut la main !

13

Au final, quel est mon sentiment sur le PLIB?
C’est un concours extra et respectueux des auteurs (ça paraît bête mais organiser un Ulule pour pouvoir les rémunérer en plus d’organiser une vraie cérémonie, je trouve ça génial quand on pense que certains salons ne prennent même pas la peine de payer les auteurs qu’ils invitent !). Les organisateurs sont disponibles, investis et très présents sur les réseaux sociaux. Non seulement pour répondre aux questions mais aussi pour organiser des concours, des lectures communes, différents évènements et rencontres comme aux Imaginales. J’ai découvert une équipe très humaine et passionnée à qui j’ai envie de tirer bien bas mon chapeau.

Le groupe facebook permet d’échanger des avis constructifs avec d’autres blogueurs et ça aussi, c’est vraiment positif. Par contre, mon côté un peu vieille chieuse casanier m’a empêché de participer aux évènements sur discord, aux lecteurs communes et aux différents concours puisque j’avais déjà la majorité des titres. De plus, j’avais déjà lu une bonne partie des romans sélectionnés vu que je suis déjà à fond dans la promotion de la SFFF francophone. Je n’ai donc rien découvert de transcendant mais je ressens beaucoup de fierté à avoir pu apporter ma petite pierre à ce grand édifice.

Est-ce que je vais participer au PLIB2020? Évidemment !
Et vous? 😉

#PIF2019 – mon bilan

logo-tulipe-240_2

Salut tout le monde !
Depuis le 1er mars, si vous avez un peu suivi le blog, vous savez que je participais au Printemps de l’Imaginaire francophone. J’adore ce challenge ! En plus, cette année, on a eu droit à de nouveaux paliers, de nouveaux défis, ce fut très intense ♥ C’est donc l’heure du bilan et de constater si j’ai bien atteint mes objectifs. Pour rappel, voici l’article de présentation.

Mon palier: Bibliothécaire céleste.
Il s’agissait de lire 15 livres, défi relevé puisque j’en ai lu 27.

Mes options : Guerrière des mots et Bourre-Pif.
J’ai bien lu un livre par défi, par contre il m’en manque 3 pour parvenir à valider le Bourre-Pif. FRUSTRATION ! Je pensais moins mais j’ai sauté un chiffre dans mon compte, du coup en fait… Bref. Le pire, c’est que j’ai sauté de 4 à 6 donc je suis en décalage depuis belle lurette. Boulet quoi.

Mes défis:
Ceux en italique sont les défis que je n’ai pas pu réaliser. Les autres sont validés !
– Lire un auteur / une autrice européen(ne) francophone qui ne soit pas français(e)
– Lire un livre en rapport avec le printemps
– Lire un livre d’au moins 500 pages
– Ne lire que des romans
– Lire un auto-édité
– Lire un livre d’une petite maison d’édition
– Lire un livre dont le personnage principal est féminin
– Lire un livre écrit par une autrice
– Continuer ou terminer une série
– Lire une relique de ma PàL
Lire un roman découvert pendant le challenge
Lire un livre inspiré des légendes celtiques
– Partager un avis lecture ailleurs que sur le groupe facebook : je le fais systématiquement.
– Convaincre une personne de lire un livre d’imaginaire francophone alors qu’il ou elle n’en lit pas souvent

Mes 27 lectures :

Mon sentiment:
La raison d’être première du blog, c’est de mettre en avant la littérature SFFF francophone. C’est donc assez naturellement que je participe à ce défi même s’il ne change pas grand chose dans mes habitudes. Pour l’année prochaine, j’aimerai me contraindre à lire vraiment à 100% des auteurs francophones pendant ces trois mois. Ici, quelques anglophones se sont glissés, la faute aux services presses et je le regrette parce que ça m’aurait permis de valider mon second défi.
Autre petit regret, l’organisatrice ayant appris sa grossesse début mars et eu besoin de s’occuper d’elle (ce qui est totalement normal d’ailleurs ♥) le groupe facebook manquait d’animation. Du moins, à mon goût. Heureusement, il restait des personnes pour poster mais voilà, sur la fin… La communauté suivait moins.
Je souhaiterai aussi, pour 2020, mettre en avant davantage de plus petits éditeurs, donner leur chance à plus d’auto-édités et fouiller plus en profondeur les sites comme Simplement.Pro. Ici, j’en ai quand même lu plusieurs de structures plus grosses et c’est dommage car ça aurait été l’occasion de permettre aux autres participants de découvrir des maisons d’édition un peu moins sur le devant de la scène.
Par contre, sur un plan plus positif, j’ai découvert énormément de romans venus du Québec grâce à l’un des participants et j’ai eu des échanges intéressants avec plusieurs personnes sur divers titres. Je m’en suis noté quelques uns pour plus tard, d’ailleurs.

En bref, je me réjouis que ce défi recommence en 2020 et j’espère que de plus en plus de gens y participeront ♥ Il gagne à être connu !

Et vous, vous y avez participé? Ça vous tente? 🙂

Bilan – 1 an pour relire Harry Potter

Salut tout le monde !
Mi-février de cette année, j’ai entendu parler d’un challenge pour fêter les 20 ans de la traduction de la saga Harry Potter. Il s’agissait de prendre le temps de relire les 7 tomes, dans des périodes étalées sur l’année. Pour plus de détails, je vous renvoie à mon article.

Je me gardais le dernier tome pour les fêtes parce que j’avais envie d’être à Poudlard pour Noël. L’ayant terminé hier, c’est l’heure du bilan pour ce challenge qui m’a ramené quelques années en arrière. J’ai longtemps réfléchi à la forme que prendrait ce retour parce que si je me contente de vous dire: O-M-G c’était génial comme expérience, ça ne va pas vous intéresser beaucoup. Et je ne me vois pas écrire une chronique de chaque volume, ce serait ridicule. Ni même vous les présenter. Du coup, j’ai décidé de m’inspirer d’un article proposé par la blogpote My Dear Ema qui a aussi relu la totalité de la saga début d’année.tumblr_mof2ymbMKH1qlvd4eo2_500Non, je ne vais pas le copier mais simplement reprendre l’idée de base à savoir relever des éléments marquants qui manquent dans les films et y ajouter des anecdotes ou des réflexions personnelles. Évidemment, un article ne peut pas tout contenir mais voilà le principal…

L’absence de Peeves dans les films est une perte monumentale pour tous les gens qui n’ont pas lus les romans. Voilà. Il est au top.
L’absence de Winky et la présence plus que négligeable des elfes de maison (et par extension de la S.A.L.E) en dehors de Dobby, idem. Winky porte quand même une partie de l’intrigue du tome 4 sur ses frêles épaules et offre une vraie profondeur à Barty Croupton Jr. Qui est, entre parenthèse, l’un de mes personnages préférés.
tumblr_pchtwpqj6s1x7ll6xo1_500 Je n’aime définitivement pas Sirius Black ni James Potter, d’ailleurs. Depuis une remarque lue sur je ne sais plus quel blog, j’avais été attentive à son comportement pendant ma relecture et j’arrive à la conclusion qu’il mérite trois claques. Quand on y réfléchit, c’est quand même un harceleur gratuitement méchant, une forte tête et un arrogant de première. J’ai un peu l’impression que son physique avantageux lui valait pas mal de tolérance et c’est le genre de chose qui m’énerve prodigieusement.
☼ Par contre j’adore Remus Lupin qui est aussi l’un de mes personnages préférés, malgré ses défauts et ses instants de faiblesses. À mon sens, il est très réussi.
tumblr_npxqwhQre91slc01to1_500Severus Rogue continuera longtemps à déchainer les passions. Voilà. Et le traitement fait dans le film des souvenirs confiés à Harry ne rendent pas du tout justice de sa relation avec Lily Potter, ce que je trouve extrêmement dommage. Je ne pense pas pour autant que cela justifie ses actions envers Harry même si ça les rend un peu plus compréhensibles. Je n’aime ni déteste Severus Rogue mais j’ai quand même les larmes aux yeux, que ce soit dans le film ou dans le livre, pour la scène « After all this time ». C’est intense. Poignant. C’est beau quoi !
Dumbledore me fascine toujours et éveille en moi des sentiments assez contradictoires. De ce point de vue, je suis vraiment ravie de l’existence de la saga des Animaux Fantastiques qui promettent d’apporter une profondeur à son histoire et des éléments importants supplémentaires. Par contre, certains de ses choix craignent à 200%.
tumblr_o124j47amU1uh2mkho1_500J’adore Luna. Vraiment. Et les films ne lui rendent pas justice du tout. C’est une fille pleine de sensibilité et de douceur, très touchante aussi, j’ai eu la gorge serrée quand Harry découvre sa chambre. C’était tellement beau, les cinq portraits reliés par le mot « amis » ♥ Pourquoi cette scène n’est pas dans les films ?!
☼ Les Weasley sont définitivement ma famille livresque préférée et BIG UP à Percy ! J’avais oublié qu’il rejoignait la bataille de Poudlard et de quelle manière, pour une fois il a été génial. Même si RIP Fred et je ne pense pas m’en remettre un jour x.x
Tom-Marvolo-Riddle-tom-riddle-39241401-500-208Tom Jedusor / Voldemort reste un de mes personnages préférés (puis je trouve l’acteur qui le joue dans la Chambre des Secrets vraiment canon, voilà, c’était le moment superficialité) et ne me jetez pas de cailloux. Depuis que j’ai lu la saga pour la première fois, je le trouve hyper fascinant et non ça n’a rien en commun avec son statut de « méchant » ni tous les dérivés RP que j’ai pu jouer avec lui. Je lui distingue une complexité (que j’imagine peut-être hein mais c’est mon article non ?) et une part terriblement humaine parce que quoi de plus humain, finalement, que de craindre la mort et chercher à repousser les limites du savoir? Il est la version qui a mal tournée mais il a eu le mérite de rester fidèle à lui-même jusqu’au bout.
Cette fin est frustrante. J’en ai parlé dans le tag de Noël mais franchement, je trouve les justifications à ce final super tarabiscotés et j’aurai préféré que ça soit plus nuancé. Après, je comprends le but de Rowling, le message qu’elle cherche à faire passer et le public auquel elle s’adresse mais voilà, y’a un manque là-dessus.
Je n’ai pas relu l’Enfant Maudit parce que ce tome n’existe pas, voilà 😀
Ma relecture de l’Ordre du Phénix a été PÉNIBLE ! Pourtant, plus jeune, j’ai souvent relu ce tome mais alors là… Jusqu’au tout dernier quart donc ce qui se passe au ministère, c’est vraiment d’une pénitence telle que je passais des pages entières. Et ça m’a choquée moi-même.
☼ J’ai terminé ma relecture de la saga le 25 décembre 2018 à 11h47.
tumblr_p5sc20tBxq1x2hsi2o1_500J’attends toujours ma lettre pour Poudlard et ça a constitué un drame l’été de mes 11 ans quand aucun hibou n’est arrivé. Vraiment. Ça me tenait trop à cœur. Surtout que je suis née en Juillet quoi.
☼ Harry est bien plus intéressant dans les livres que dans les films. Je n’ai rien contre Daniel Radcliff qui l’incarne bien physiquement parlant et qui doit bien se plier aux exigences du scénario mais franchement, le Harry du livre gagne à être connu.
☼ Allô Allô Hollywood, vous avez perdu Firenze en chemin, au fait ?!

tumblr_nmfaf6kNBL1s6tksso5_500
Bref voilà un peu les remarques qui me sont venues pendant ma relecture. Je crois qu’il est assez évident que la saga Harry Potter et J.K. Rowling ont eu une énorme influence sur moi et comptent beaucoup ) mes yux. Je suis Potterhead jusqu’au bout des ongles et je suis ravie que ce challenge ait vu le jour parce qu’il m’a permis de prendre le temps de relire ces romans au milieu de toute la frénésie des sorties littéraires. Revenir aux fondamentaux, quoi. Avec mon regard plus adulte, je les ai vécu autrement mais les sensations et les sentiments restent aussi forts qu’au premier jour. C’est fabuleux et j’espère que les générations suivantes connaîtront cela aussi, avec cette saga ou une autre.

Pumpkin Autumn Challenge 2018 – le bilan

Salut tout le monde !
On se retrouve pour un petit bilan du Pumpkin Autumn Challenge, histoire de bien commencer la semaine. Attention, l’article qui va suivre est bourré de mauvaise foi et de choix foireux pour remplir les catégories :3 Mais c’est ça aussi, le plaisir ! Enfin, il parait. C’est une petite voix sur mon épaule (coucou la voix, je sais que tu vas passer ici :3) qui me l’a dit. Je vous remets chaque fois le lien de ma chronique si le roman vous intéresse, suffira de cliquer sur le titre.

Au départ j’étais sur « une faim de loup garou » qui s’est transformée en « appétit de goule » quand j’ai compris ce que sous-entendait de valider totalement le challenge. Ouais je suis longue à la détente par moment, je plaide coupable.

Bref, récapitulatif ci-dessous !

Menu: Automne Frissonnant
Catégorie: Cri de la banshee
Irezumi – Akimitsu Takagi9

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un roman thriller ou policier, ce qu’est sans conteste Irezumi bien qu’il ne m’ait pas plus botté que ça.

Catégorie: Le fantôme de l’opéra
Le Passageur #1 le coq et l’enfant – Andoryss9

Pour valider cette catégorie, le thème principal était les fantômes, les esprits. Dans le Passageur, le héros voit les esprits et doit les aider à trouver la paix.

Catégorie: Le fantôme de l’apéro
Immortel Ad Vitam – Cécile Pommereau11

Pour valider cette catégorie, il fallait lire une comédie horrifique. Si Immortel Ad Vitam n’est pas à proprement parler « horrifique » il contient des éléments un peu hardcore avec une bonne dose d’humour. N’empêche, quand on a un héros qui meurt toutes les cinq minutes, on peut parler d’horreur non? Surtout pour son tailleur.

Catégorie: Vous prendrez bien un verre de True Blood?
Comment le dire à la nuit? – Vincent Tassycldaln-preview

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un livre lié aux vampires ou aux zombies. C’est très naturellement que mon choix s’est porté sur ce bijou littéraire signé Vincent Tassy.

Menu: Automne douceur de vivre
Catégorie: Trick or Treat
Tizombi #1 toujours affamé – Cazenove, Jacquemoire et William4

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un livre lié à Halloween. Bah croyez le ou non, c’est pas si facile que ça d’en trouver un. Un qui soit intéressant, je veux dire. Du coup j’ai opté pour Tizombi, pour son ambiance proche de cette célébration.

Catégorie: Pomme au four, tasse de thé et bougie
Hanafuda – L.A. Braun9782930839981

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un roman feel good (outch), enfantin (erk), une romance (au secours) ou une histoire de famille… Ding ding ding, on a un gagnant avec Hanafuda qui raconte l’histoire d’Hoshino, un jeune asiatique adopté qui part en quête de vengeance. C’est très axé sur la notion de culture, d’identité mais aussi de famille (au sens sanguin autant que de cœur)

Catégorie: Les feuilles d’automne emportées par le vent, en ronde monotones, tombant, tourbillonnant
Les Mondes-Miroirs – Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge9.2

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un livre dont la couverture était aux couleurs de l’automne… Bah voilà. Simple. Au début j’avais prévu un autre roman pour ce challenge mais comme je ne l’ai pas aimé, je préfère mettre en avant un titre de qualité.

Menu: Automne ensorcelant
Catégorie: Witches Brew
Harry Potter et l’Ordre du Phénix – J.K. Rowling91GbW9-RY4L

Pour valider cette catégorie, il fallait lire un livre de magie dans un univers SFFF. Moi on me dit magie… Bah je pense Harry Potter quoi !

Catégorie: Cristaux, tarot et encens
Les amoureux de la lune – Lizzie Feltonamoureux-preview

Pour valider cette catégorie, il fallait de l’étrangeté, du mystère… Deux ingrédients qu’on retrouve parfaitement dans les amoureux de la lune ! Je voulais valider une autre catégorie avec lui, à l’origine, mais ça spoilait l’intrigue donc voilà. Il vient ici.

Catégorie: Balai Pattes !
Palimpsestes #3 Anachronisme – Emmanuelle Nuncq.12

Pour valider cette catégorie, il fallait de l’histoire, du classique, du féminin et / ou du féminisme. Tout un tas d’ingrédients retrouvés dans la saga Palimpsestes qui se passe fin 19e début 20e, est très imprégné d’histoire et propose des personnages féminins forts.

Menu: Automne enchanteur
Catégorie: Les métamorphoses
Kayla Marchal #3 La source – Estelle Vagner3

Transformation, hybride, animalité… Quoi de mieux qu’un livre sur les loup-garous? Pardon, les morphes?

Catégorie: Clochette, miroir et chandelle
Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé – J.K. RowlingA130pKUtoeL

Alors on demandait de lire un livre avec des elfes ou des représentants du petit peuple… Donc voilà moi je lis HP6. Attention, concentré de mauvaise foi (coucou Fungilumini haha) : il y a des elfes de maison (quoi, personne n’a dit que ça devait être des elfes à la SdA!) qui jouent un rôle important (coucou Dobby et Kreattur) et beaucoup de représentants du peuple magique (alias le petit peuple, mais si voyons !) qui assistent à l’enterrement de Dumbledore. Voilà voilàààààà. Quoi, j’ai pas raison? 😀 En vrai je voulais lire le second tome d’Octavie d’Urville mais ce n’est vraiment pas le style de roman dont j’ai envie pour le moment.

Catégorie : Au détour de Brocéliande
Le Bâtard de Kosigan #4 – Fabien Cerruti3

Ici il fallait lire un roman sur la nature et les légendes. Comme on n’a pas précisés quelles légendes, je me dis que notre cher Bâtard entre parfaitement dans cette case. Surtout vu les enjeux du roman. Oui on est sur un nouveau #mauvaisefoi héhé.

Donc nous sommes sur 13 romans, avec toutes (SI, TOUTES.) les catégories validées ! Bah oui pour un challenge dans ce genre-là, 13 ça me parait un bon chiffre.

Qu’est-ce que je retiens de ce challenge? Déjà, une super ambiance sur le groupe facebook. J’ai rarement assisté à ça, hormis dans le cadre du Printemps de l’Imaginaire Francophone. Les gens échangeaient tout le temps sur leurs lectures, j’ai vu des mamans qui faisaient même participer leurs enfants avec des PàL spéciales et j’ai trouvé ça génial. Je me perdais parfois une heure pour lire les messages de tout le monde.
Ensuite, je pense que pour l’année prochaine, je me constituerai une PàL spécialement pour le challenge au lieu de piocher dans ce que j’avais déjà dans la mienne, histoire de le vivre plus à fond.

Bref pour une première, c’était vraiment cool et j’ai hâte d’être l’année prochaine pour participer à nouveau ^-^

Et vous, vous avez participé au Pumpkin Autumn Challenge?
Quel est votre bilan?