À l’ombre de 2021 – mon bilan annuel

Bonne année à tous.tes.x !

J’espère que vous avez passé un bon réveillon et que 2022 a bien commencé pour vous. Ce premier article de l’année me donne l’occasion de revenir sur 2021, qui a été plutôt riche en changements, comme vous allez le constater… C’était la 5e année d’existence du blog qui a ouvert en mai 2017. Il entame donc sa 6e année, ce qui donnera lieu à de nouveaux articles et de nouveaux concepts auxquels je réfléchis toujours.

L’ombre des nombres :
On va commencer avec des statistiques et une capture d’écran du nombre de vues, de visites, de commentaires, bref… La totale !

stat blog

Malgré cinquante articles en moins qu’en 2020, les statistiques du blog sont en augmentation au niveau de la fréquentation comme des échanges. Voilà qui fait plaisir ! Bien entendu, en comparaison des chiffres réalisés par d’autres blogpotes, c’est presque ridicule mais si j’en avais quelque chose à faire, ça se saurait ! Je tiens ce blog uniquement pour partager des lectures enthousiasmantes ainsi que des réflexions sur le milieu littéraire. C’est un hobby pour lequel je n’ai aucune autre ambition. Après, je ne vais pas faire comme si votre présence ne comptait pas pour moi car c’est tout le contraire. Je suis reconnaissante pour chaque visite, chaque lecture, chaque commentaire posté par mes visiteur.euses.x ! Merci mille fois.

Revenons en aux statistiques. L’article le plus lu, après la présentation du #ProjetOmbre, est mon coup de gueule sur l’absence de tomaison dans certaines sagas. C’est l’article qui a généré le plus d’interactions, preuve que le sujet intéresse les lecteur.ices.x et que je dois continuer à râler (à ronchonner !) quand cela se justifie. Ça me motive à libérer ma parole.

La chronique la plus lue est celle qui concerne le tome 8 de Blue Flag, 11 de Tokyo Revengers et 6 de Chobits (donc à l’ombre du Japon #35), probablement parce que je pousse de nouveau un petit coup de gueule (vous aimez ça, en fait, j’ai l’impression) dedans. Pour la chronique roman, c’est Numérique de Maria et Sergueï Diatchenko qui est en tête et ça se comprend vu la qualité du titre.

Les blogpotes grâce à qui je reçois le plus de monde sont, dans l’ordre : Les lectures du Maki, le culte d’Apophis (quel divin honneur !) et l’amie Lutine. Merci beaucoup ♥ Les plus bavard.es.x sont l’Apprenti Otaku (largement en tête !), Light and Smell ainsi que Lilysatis, un tout grand merci à vous également ainsi qu’à toutes les personnes qui me lisent dans l’ombre ou qui ont moins de chose à dire. Je vous vois avec les stat’ et ça me fait vraiment plaisir.

Quant à savoir d’où on me lit et bien très largement en France et en Belgique, ainsi qu’aux États-Unis dans une proportion surprenante ! Je ne me l’explique pas.

Dans l’ombre de l’ombre :
Qu’ai-je fait durant cette année ? Tout un tas de choses… L’une des plus marquante a été ma tentative d’organiser un challenge littéraire qui aura tenu six mois avant que je n’abandonne pour diverses raisons détaillées dans ce billet. Ce challenge a d’ailleurs été repris par l’amie Trollesse, je vous invite à y jeter un œil.

2021 aura aussi été l’année où j’ai définitivement arrêté toute forme de services presses. Je n’ai finalement pas écrit d’article sur le sujet pour expliquer les raisons de ma décision (peut-être un jour…) toutefois je dois bien avouer que j’en suis grandement soulagée. Je me sens régulièrement noyée par la production littéraire actuelle et ne plus recevoir sans arrêt l’avalanche de nouveautés me permet de me distancier plus facilement pour découvrir des titres plus anciens ou de prendre davantage de temps pour relire des titres marquants pour moi. Ça m’a été bénéfique en tout cas, je n’ai aucun regret.

En 2021, d’ailleurs, j’ai relu plusieurs séries avec des résultats plus ou moins probants mais l’expérience a toujours été enrichissante ! C’est aussi quelque chose de marquant pour moi puisque les seuls romans que j’avais relu dans ma vie jusqu’ici, c’était la saga Harry Potter… Je me suis ainsi rendue compte de la richesse qu’apportait ces relectures mais aussi son lot de frustration, notamment quand je me suis relancée sur Tokyo Ghoul

L’ombre en 2022 :
L’année dernière, j’avais trois objectifs : lire Dune, lire davantage en anglais et organiser un challenge littéraire. J’ai lu Dune, j’ai un peu lu en anglais (mais pas assez, par contre j’ai passé toutes mes séries – sauf les médicales- et tous mes films en VO et bon sang quel pied) et j’ai organisé un challenge. Objectifs atteints !

Pour 2022, voici ce que je souhaite faire :
Découvrir Ursula K. Le Guin, ce qui tombe bien car j’ai acheté la Main Gauche de la Nuit dans sa nouvelle édition chez Ailleurs et Demain. J’entends beaucoup parler de cette autrice et de son importance au sein de la littérature de l’imaginaire, ce sera donc l’occasion !
Lire le cycle Fondation d’Isaac Asimov, après le grand succès qu’a été Le robot qui rêvait, je me sens prête à m’attaquer à ce monument de SF.
Relire Terra Ignota d’Ada Palmer pour aborder le grand final dans les meilleures conditions possibles. Cela va probablement m’occuper quelques semaines et se faire fin d’année, quand le Bélial sortira la seconde partie du tome 4.

Je souhaite également acheter davantage au format numérique parce que je suis lassée d’empiler dans des caisses pour donner des romans qui, souvent, m’ont coûté une vingtaine d’euros. Je trouve que ce n’est pas écologique, sans compter que souvent, les droits d’auteur sont plus élevés sur le format numérique (vu que moins de frais). Cela me permettra de diminuer mes coûts tout en remplissant ma bibliothèque avec des livres papiers que je souhaite vraiment conserver pour un jour les lire.

Enfin, j’ai prévu d’explorer en profondeur le catalogue de deux maisons d’édition : 1115 et YBY ! Je ne l’ai pas suffisamment fait à mon goût en 2021 alors qu’ils ont des textes qui me correspondraient très bien vu qu’ils font beaucoup de format court… Voilà une bonne résolution littéraire, non ?

Les lectures de l’ombre en 2021.
Je ne vais pas revenir dessus dans le détail, puisque je vous ai écrit un billet reprenant 20 titres, tout support et format confondus, des lectures les plus enthousiasmantes de l’année. Mais arrêtons-nous sur quelques statistiques… Quels sont mes chiffres de lecture ?

52 romans -> soit 22 de moins que l’année dernière.
122 nouvelles / novellas -> soit euh… une centaine de plus que l’année dernière ? Probablement moins parce que j’avais distingué les anthologies des nouvelles unitaires, ce que je n’ai pas fait cette année puisque j’ai compté chaque texte indépendamment, sans distinguer sa provenance.
124 mangas -> soit 25 de moins que l’année dernière et, dans le lot, un certain nombre de relectures. Il y a aussi eu pas mal de déceptions et d’abandons à l’exception de mes séries fétiches.
11 comics -> soit 3 de plus que l’année dernière.
19 BDs -> si je me fie à mon bilan de 2020, je n’avais lu aucune BD l’année dernière ! Dingue. On peut donc parler de croissance exponentielle.
5 non-fiction -> soit 2 de plus que l’année dernière.

Je n’ai pas calculé la parité auteur / autrice / non-genré mais je sais que je lis beaucoup d’autrices francophones et plus d’auteurs anglophones. Un jour, si je me prends de passion pour les maths, les statistiques et les graphiques, promis, je compterais mieux !

En soi, ce ne sont que des chiffres et je ne me mets jamais d’objectifs de lecture du genre lire x romans par an. Je trouve ça inutile, je préfère lire moins et mieux ou ne pas lire si je n’en ai pas l’envie. Par contre, un fait qui me saute aux yeux et me réjouit, c’est que je diversifie mes supports de lecture en laissant une plus grande place au format graphique et que je lis beaucoup plus de format court, auquel je suis complètement accro. Encore une fois, merci au Maki pour ça.

Et enfin, j’ai lu beaucoup plus de science-fiction ! J’en suis très contente car j’ai ainsi ouvert mes horizons. J’ai aussi beaucoup appris sur le genre et les sous-genres de la SF, que je continue de l’étudier afin d’un jour m’y lancer en tant qu’autrice mais aussi, tout simplement, me cultiver.

Voilà, ce bilan se termine déjà ! J’espère que sa lecture vous a plu et qu’on se reverra tout au long de l’année 2022.

Je tenais à tous.tes.x vous remercier de me suivre et de me lire, je vous souhaite le meilleur pour l’année à venir ♥

À l’ombre de 2020 – mon bilan annuel

Bonne année tout le monde !

Bah oui, commençons par le commencement. J’espère que vous avez pu marquer le coup tout en prenant soin de vous et que vous êtes prêts pour entamer 2021. Ce premier jour de l’année, c’est l’occasion pour moi de revenir sur ce qu’a été le blog en 2020, ce que j’ai fait, ce que j’ai finalement laissé tomber et ce que je prévois pour l’avenir. Attachez vos ceintures, on va commencer avec les chiffres…

L’ombre des nombres.
Des chiffres et un jeu de mots à la noix aussi, tant qu’à faire ! En 2020, le blog a eu davantage de visites, davantage d’abonnés et davantage de… d’un peu près tout en fait, comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous.
Sans titre
Pourtant, j’ai publié moins d’articles (224 en 2019 pour 177 en 2020…) mais ils ont été davantage lus et commentés puisque, pour la première fois, le blog passe la barre des 20.000 visites mais aussi des 2 000 commentaires. C’est peut-être peu si on compare à d’autres mais sincèrement, je suis ravie et ça me colle un peu le tournis d’ailleurs. D’autant que ce sont mes articles « réflexions » qui attirent le plus avec la place des autrices francophones en science-fiction qui se classe largement en-tête, suivi par mes 9 incontournables (récent) en SFFF et par mon article sur le respect de la littérature de l’imaginaire. Ça me fait plaisir vu à quel point je me prends la tête pour exprimer clairement mon propos tout en restant respectueuse ! Je me rends aussi compte que les articles thématiques intéressent davantage les lecteurs du blog, aussi je vais réfléchir à une manière d’en proposer plus pour cette année. 

Au milieu de tout ça, la chronique littéraire la plus lue en 2020 est, sans grande surprise, celle de Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer au Bélial ♥ Alias un de mes plus gros coups de cœur de tous les temps, rien que ça quoi. #AdaRules

C’est en France, en Belgique et aux États-Unis (?!) qu’on me lit le plus ! Mais comment les gens arrivent sur mon blog ? Et bien grâce à WordPress, à Twitter mais également au Culte d’Apophis et à Albédo (alias la Lutine), merci pour votre référencement ♥ Et merci aussi aux autres qui référencent aussi 🙂 Quant à savoir qui sont précisément tous ces visiteurs, grand mystère… On peut toutefois identifier le top 3 des commentateurs. Largement en tête se trouve l’ami Apprenti Otaku (grâce à qui je chronique davantage de mangas sur le blog d’ailleurs, on peut lui dire un tout grand merci), puis vient Lutin82 et enfin, Light and Smell. Merci pour votre fidélité et merci aussi à tous les autres commentateurs occasionnels ou visiteurs silencieux, vous êtes les meilleurs ♥

Bon, c’est déjà pas mal tout ça mais je sais que les chiffres les plus attendus sont ceux qui arrivent… Qu’ai-je lu donc en 2020 ? Et bien très exactement…

74 romans.
23 nouvelles unitaires.
6 anthologies.
151 mangas.
8 comics.
3 non-fiction.

Souvenez-vous, l’année dernière j’avais dépassé la barre des 100 romans (111 exactement) et j’avais lu une soixantaine de mangas à côté. J’étais effarée devant ce bilan qui avait été à l’origine d’une grosse remise en question sur ma manière de consommer de la littérature. Je ressentais un sentiment d’overdose, je n’en pouvais plus et je ne me rappelais même pas de plus de la moitié de mes lectures. Force est de constater que cet électrochoc a porté ses fruits. J’ai moins lu, moins chroniqué mais j’ai tout fait avec davantage de qualité, du moins c’est ainsi que je le ressens. D’ailleurs, je n’ai pas les chiffres exacts mais j’ai abandonné plusieurs fois des textes qui ne me correspondaient pas sans ressentir une once de culpabilité. Plusieurs fois, ça signifie par moment à plusieurs reprises sur le même mois… Quand je n’avais pas envie de lire, je ne le faisais pas et quand j’avais envie de me consacrer à du format court et / ou graphique, je ne m’en suis pas privée. J’ai aussi arrêté de me dire : mince si je ne finis pas ce bouquin il n’y aura pas de chronique sur le blog pendant x jours, ça craint. Ouais, j’en étais arrivé à ce stade… Ainsi, j’ai plus que doublé ma consommation de mangas grâce en partie à des relectures (la faute au confinement) tout en baissant celle des romans et en y ajoutant des nouvelles dans le cadre du #ProjetMaki. Quand je regarde ces chiffres, je suis vraiment satisfaite de ce qu’ils représentent et fière de mon évolution. Je compte bien continuer avec cette mentalité en 2021.

Dans l’ombre de l’ombre :
Qu’ai-je fait en 2020 ? J’ai participé à quatre challenges : le printemps de l’imaginaire francophone (tombé très mal pendant le confinement et que j’ai un peu suivi de loin parce que le dynamisme n’y était pas trop, hélas), le S4F3 de l’amie Lutine (qui a souffert aussi de la situation), le Projet Maki grâce auquel j’ai lu davantage de nouvelles, novelettes et novellas ainsi que le Défi Cortex que j’ai un peu oublié mais je viens enfin de penser à up mes chroniques. Il faudra que je me montre bien plus assidue la prochaine fois !

J’ai également commencé à lire la totalité de la collection Une Heure Lumière du Bélial et si j’ai bien avancé, je vais pouvoir continuer sur ma lancée en 2021. Je me suis aussi décidée à m’abonner au Bifrost pour son 100e numéro, choix que je ne regrette pas puisqu’il me permet, d’une part, de lire des nouvelles inédites et d’autre part, d’étoffer ma culture SFFF.

En 2020, j’ai eu un nouveau partenariat avec les éditions du Chat Noir, contracté pour une année (parce qu’il faut bien laisser la place à d’autres !) mais ça m’a fait vraiment plaisir de recevoir cette marque de confiance de leur part ainsi que leurs nouveautés avant tout le monde. J’avoue qu’être la première à écrire sur le dernier Céline Chevet a fait battre mon petit cœur de fan ♥

Enfin, ce fut l’année où je me suis adonnée à une relecture, la première depuis une éternité. Pendant le premier confinement, je suis tombée à court de manga et comme je ne voulais pas commander en ligne afin de soutenir mon libraire indépendant à sa réouverture, je me suis dit que c’était l’occasion de me replonger dans une série que j’adore : Black Butler. J’ai justement achevé cette relecture quelques jours avant la fin 2020 et déjà préparé un article à ce sujet que vous pourrez lire d’ici la semaine prochaine.

L’ombre en 2021 :
L’année va s’articuler autour de trois grands axes.
Déjà, j’ai décidé que 2021 serait l’année où je découvre (enfin) les romans Dune de Frank Herbert. J’ai d’ailleurs commandé le premier tome chez mon libraire, histoire de ne pas me laisser procrastiner sur cette résolution. Pourquoi lire Dune ? Afin d’apporter un peu de terreau à mes classiques de la culture SFFF, ils en ont besoin. Pourquoi brusquement maintenant ? Et bien on a énormément parlé de cette saga avec un film à venir, la sortie de plusieurs livres sur l’univers, donc je me suis dit que c’était le moment. 

Je souhaite également lire davantage en anglais car même si je suis toutes mes séries en VO, j’ai l’impression que je perds mes acquis sur cette langue et je le déplore. Du coup, j’envisage de coupler cette résolution avec la poursuite du Projet Maki et me tourner vers du format court, nouvelle, novelette et / ou novella. Comme je continue de ne pas acheter sur Amazon, si vous avez des sites à me conseiller pour me fournir (légalement je précise 😉 ) et des titres à me recommander, je suis preneuse. Je poserai bien entendu la question sur Twitter mais voilà, n’hésitez pas dans les commentaires à me donner déjà quelques titres.

Enfin, en 2021, je vais m’essayer à l’organisation d’un challenge littéraire. Peut-être le savez-vous mais il y a quelques jours, sur Twitter, l’ami Maki a annoncé qu’il passait la main pour l’organisation du Projet Maki parce que ça lui prend beaucoup de temps et qu’un an, ça suffit. En gros résumé hein. J’ai donc proposé de reprendre le flambeau et je vous prépare un article explicatif programmé pour le 3 Janvier, date du début du challenge. Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, le Projet Maki se proposait de mettre en avant le format court et d’encourager la lecture de nouvelles, novelettes et novellas de manière régulière, sur toute une année. C’est ce que je vais faire ici, en proposant des objectifs à atteindre, des missions à remplir dans une optique fun.

Pour terminer ce bilan, en général, je mets en avant un/e auteur/ice et une maison d’édition mais j’y ai consacré un article complet de manière un peu détournée en vous recommandant les romans et les mangas / comics à mettre (selon moi) sous votre sapin en 2020. Je ne vais donc pas radoter ! 

Voilà, c’est déjà la fin de ce bilan qui, je trouve, est plutôt positif et très encourageant dans l’ensemble ! J’espère que le blog continuera sur cette lancée en 2021 et que vous serez toujours tous et toutes au rendez-vous. Merci de me lire, je vous souhaite le meilleur ♥

tenor

FOCUS – Mon bilan littéraire de 2019

Bonjour à tous et BONNE ANNÉE ! 😀
Que 2020 vous soit favorable ♥

J’ai un peu changé la formule de mon bilan annuel, comme les attentifs ne manqueront pas de le remarquer. Cette année, j’arrête les comptes au 31 décembre à 9h (pour une publication le 1er Janvier à 9h parce que personne n’aura la gueule de bois hein :P) et j’en ai des choses à dire !

2019 a été une année… Compliquée. Beaucoup de déceptions, de pertes, de moments douloureux, mais je préfère me concentrer sur le positif : j’ai passé avec succès mon permis de conduire, j’ai décroché mon premier emploi, signé un nouveau contrat d’édition pour un roman à paraître au second semestre 2020, écrit un roman, une nouvelle pour un appel à texte et une novella en espérant qu’elle soit acceptée dans la maison d’édition qui me fait de l’œil depuis des années. J’ai aussi fait d’énormes progrès avec Loki, mon chien adopté l’année dernière à la SRPA qui s’épanouit de jour en jour. Je me réjouis vraiment de tous ces accomplissements même si ça n’a pas été sans mal. Pour aucun d’eux. Mais je sens que je remonte la pente.

Au niveau du blog, il y a aussi plein de belles choses ! À commencer en février par un nouveau partenariat avec l’Atalante dont je ne me remets toujours pas, d’ailleurs ♥ Merci à eux pour leur confiance !
2019 c’est aussi l’année de tous les records car mon nombre d’abonnés a presque doublé, ainsi que mon nombre de visites et de commentaires. Voyez plutôt sur ce graphique… (au passage je n’ai aucune idée de pourquoi il y a une petite barre en 2014 vu que j’ai entamé le blog en 2017 oO Mystère.)

stat

Les blogpotes les plus assidus au niveau des commentaires sont respectivement : Sometimes a book (première place !) Célinedanae (seconde place !) et les livres de rose (troisième place !) ex-aequo avec John Évasion (le serial commentateur) et Elhyandra merci à vous mais merci aussi à tous ceux qui prennent le temps de laisser des commentaires sur mes articles ^_^ C’est toujours un plaisir de pouvoir échanger autour de la lecture et ça me pousse à continuer.
D’ailleurs, les trois articles les plus populaires sont : Mon focus sur Mnémos, ma chronique de Chevauche-Brumes et mon article sur les 10 autrices incontournables (et bien vivantes) dans l’imaginaire francophone. On note une belle tendance :3

J’ai donc fait les comptes, à l’occasion de ce bilan. Du 1er Janvier 2019 au 31 décembre 2019 j’ai lu :

111 romans
3 livres non-fiction
66 mangas
7 comics

Je vous avoue que ces chiffres m’ont donné le tournis. J’ai donc compté plus spécifiquement et presque la moitié des romans découverts en 2019 sont des services presses (sans parler de ceux qu’on a pu me prêter). J’en ai parlé sur ma page facebook il y a quelques jours et une amie m’a adressé une remarque très pertinente : en fait, t’as surtout bossé plus que vraiment lu.
Et elle n’a pas tort.
J’ai ouvert mon blog pour partager ma passion de la littérature et pour offrir une plateforme légitime aux éditeurs qui souhaitaient partager mes chroniques. Pour rappel, avant, je les publiais dans un album sur ma page facebook mais qui était aussi ma page autrice… Du coup, ça gênait certains, ce que je peux comprendre. Assez rapidement, ma petite initiative a pris de l’ampleur et c’est Mnémos en premier lieu qui m’a proposé de mettre en place un partenariat presse. Encore aujourd’hui, je me sens reconnaissante de cette confiance et de cette opportunité. Je n’en reviens toujours pas. D’ailleurs c’est arrivé par Johan Heliot, le même grâce auquel j’ai décroché mon partenariat avec l’Atalante. Il faudra vraiment que je lui offre une boîte de chocolats xD

Mais…
Même si aucun éditeur ne m’a jamais forcé la main ( j’ai cette chance ) je me sens parfois obligée de prendre tel ou tel texte quand on me transmet les newsletters. J’ai du mal à me dire « non, ce mois ci, y’a rien qui me botte ». J’évolue dans une optique de « faire plaisir » sauf que je me rends compte d’à quel point cette réflexion transpire l’égocentrisme. Et ouais, le problème vient bien de moi. Aucun éditeur n’attend après ma chronique pour vivre, je ne suis pas un pilier de la blogosphère et je n’ai pas spécialement pour ambition de le devenir. Je me sens bien comme ça au quotidien. Du coup, j’applique une restriction depuis quelques semaines déjà, que je vais poursuivre pour réduire davantage ma portion de services presses. Quand on m’en proposera (vu que je ne sollicite pas, je n’aime pas du tout ça) je me poserai la question suivante : As-tu vraiment envie de lire ce livre? Vraiment? VRAIMENT ? Si c’est triple oui, alors j’accepte. Si je suis moins sure de moi, je passe mon tour quitte à y revenir plus tard par moi-même si je change d’avis ou si j’ai le temps.

Je pense que c’est une démarche qui sera plus saine pour tout le monde et me permettra d’éviter le surmenage. Récemment j’en suis arrivée à presque développer un dégoût des livres, à les considérer de la même manière que les bouquins utilisés pour mon mémoire, comme un mal nécessaire et je trouve ça assez grave vu ma passion pour la littérature. J’ai envie de me soigner, de me consacrer à des ouvrages qui m’enchanteront vraiment et qui me transporteront. Parce que oui, je ne vous l’ai pas encore dit mais j’ai eu peu de coups de cœur cette année, ils se comptent sur les doigts d’une main ce qui est assez malheureux. Donc voilà, en 2020, je pense à MOI avant tout ! Mais ne vous inquiétez pas, ça ne signifie pas que je vais arrêter de travailler avec les éditeurs que j’aime défendre ou que je vais arrêter de parler des auteurs qui me tiennent à cœur. Je vais juste procéder autrement en espérant agir au mieux pour tout le monde. Je songe notamment à mettre en place des articles de présentation des nouveautés à paraître de chaque éditeur partenaire. Ça demandera aussi un certain travail mais pourquoi pas, après tout? Je vois bien le début des « teasings de l’ombre » 😀

Je ne peux pas conclure ce bilan sans vous parler de ma découverte la plus enthousiasmante de l’année. En réalité, il y en a deux. L’une est une autrice, l’autre un éditeur. Vous sentez déjà venir la révélation pas vrai ?

J’ai découvert en 2019 l’autrice française Audrey Alwett et ça a été un coup de foudre absolu. J’ai lu ses deux romans : les poisons de Katharz et Magic Charly, que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher. Deux textes totalement différents mais excellents chacun à leur manière. J’ai hâte de lire ses prochains romans et elle se hisse dans mon top 5 des meilleures autrices françaises de tous les temps ♥ Je remercie d’ailleurs chaudement Sometimes a book qui, la première, a attiré mon attention sur elle en parlant des poisons sur son blog.

belial-4.094334.094340
En 2019, j’ai également découvert le Bélial. Je connaissais cette maison d’édition de nom et ce depuis un moment mais je ne sais pas pourquoi je n’avais pas encore sauté le pas. Peut-être parce que je ne les croise jamais en salon et qu’il y a toujours autre chose à lire… Vu l’enthousiasme des blogpotes, j’ai décidé de craquer dans leur collection Une Heure Lumière et je n’ai aucun regret ! Voyez plutôt : première lecture et premier coup de cœur avec l’excellent les meurtres de Molly Southbourne. J’en possède déjà plusieurs (6 lus), d’autres attendent dans ma PàL (encore 2!) et j’ai étendu ma découverte à certains de leurs romans. Je suis ravie du vent de fraicheur qu’ils apportent dans ma vie de lectrice et dans ma PàL.

Et voilà, nous sommes déjà à la fin de ce petit bilan qui est déjà plus long que je ne l’escomptais. Je tiens à vous remercier tous, chacun de mes 168 abonnés mais aussi chaque visiteur qui passe par ici, que ce soit à dessein ou par hasard. Merci de me lire, je vous souhaite le meilleur pour 2020 ♥

Bonne année !

FOCUS – Mon bilan lecture de 2018

Bonjour tout le monde !
Comme nous sommes tous très occupés en fin d’année, j’ai choisi de compter mes bilans lectures du 15 décembre au 15 décembre suivant. Et cette année 2018 ayant été assez bien remplie, j’avais même réalisé un bilan à la moitié de l’année. Pour rappel, ça se passe sur le BLS du premier semestre.
Notez que je vous remets à chaque fois le lien de ma chronique pour le livre concerné, si vous voulez savoir plus en détail pourquoi je l’ai choisi. Il suffira de cliquer sur le titre !

Après des comptes rigoureux, je peux vous annoncer fièrement que j’ai lu:
102 romans ! (o-m-g)
79 mangas ! (tout va bien…)
12 BD / comics (ah, enfin un chiffre raisonnable)

Quelques statistiques : J’ai écris pour vous 187 articles en 2018. Celui qui a le plus de vue est mon récapitulatif du Pumpkin Autumn Challenge, surprenant ! Les trois blogpotes qui commentent le plus sont les Livres de Rose, Le Lutin (des ténèbres !) et FungiLumini. Merci à eux et merci à vous tous qui prenez la peine de me lire et de commenter mes articles ♥ D’ailleurs, vous êtes désormais 93 abonnés O.O J’ai du mal à y croire. Quand j’ai lancé le blog en mai 2017 je ne pensais vraiment pas qu’il susciterait autant d’intérêt. Ça me touche énormément.

Cette année, j’ai également développé des partenariats presses avec plusieurs maisons d’édition. Cela m’a permis de découvrir beaucoup d’incroyables romans alors merci à Livr’S, Mnémos, Lynks et ActuSF pour leur confiance ♥ Et ça me fait penser que je dois vraiment programmer les articles « focus » pour Mnémos et ActuSF ! Même si on ne les présente plus 🙂

Ma meilleure découverte française de l’année :

Ce fut difficile de choisir parce que j’ai longuement hésité mais je vais finalement opter pour Lizzie Felton parce que la découverte porte autant sur un plan humain que sur un plan littéraire. J’ai lu « les amoureux de la lune » sans m’attendre à quoi que ce soit et finalement ça a été un coup de cœur magistral. Finalement, c’est là aussi qu’on reconnaît la marque d’un grand livre: quand il parvient à nous toucher au-delà de nos habitudes et de nos goûts. C’était le premier roman de cette autrice / artiste française de talent et j’ai hâte d’en lire d’autres.

Ma meilleure découverte belge de l’année :

Pour la première fois, j’ai lu un roman de Geoffrey Claustriaux alors que je le connais depuis un petit moment déjà. C’est Laure-Anne qui m’a offert les Chroniques de l’Après-Monde et ce fut une claque. D’autant que ce n’est pas du tout mon genre de prédilection, le post apo. Plus récemment, j’ai découvert son petit dernier, Kidnapping, ce qui confirme mon impression (et je ne m’assois plus à côté de lui en salon c’est fini :P). Geoffrey est un auteur très doué qui a de la ressource. J’ai hâte de lire ses nouvelles parutions !

– Ma saga coup de cœur de l’année :

Bon, je ne vais pas vous mentir, il y en a deux. En fait, ça aurait été les Sœurs Carmines (le Complot des CorbeauxBelle de GrisDolorine à l’école) sans la moindre contestation (é-vi-de-mment) si je n’avais pas découvert Apocalypsis (partie 1partie 2). Les deux sagas sont très différentes mais elles ont été extraordinaires à la même mesure. Lisez-les si vous en avez l’occasion !

– Mon one-shot coup de cœur de l’année :

On ne va pas se mentir, il m’est impossible d’en choisir un. Du coup, j’en prends trois : 1, 2, 3… Zombies ! de Bertrand Crapez, Hanafuda de L. A. Braun et Les Nuages de Magellan d’Estelle Faye. Je précise que les Seigneurs de Bohen sont disqualifiés de cette catégorie vu que « la suite » arrive. Mais c’était super bien et il faut le lire hein quand même hein. D’ailleurs, Estelle Faye a été une magnifique découverte pour cette année également. Une autrice de plus à suivre avec attention.

– Mon one-shot étranger coup de cœur de l’année :

Je sais, je mets des titres de catégorie au singulier alors que je choisis plusieurs romans mais objectivement, comment départager My Absolute Darling et Tokyo Vice? Ce sont deux oeuvres percutantes qui sont trop différentes pour être comparées. Je vous recommande chacune d’elle et si vous voulez savoir pourquoi, je vous renvoie à mes chroniques.

– Mon manga coup de cœur de l’année :

J’ai continué plusieurs séries sympathiques et j’ai finalement peu découverts de mangas convaincants, cette année. Mais Depth of Field a été une belle surprise. Finalement, quand j’y repense, les sagas marquantes en 2018 ont surtout été du yaoi avec Acid Town et Twittering Bird Never Fly. Bref, Depth of Field donc, un diptyque classé en yaoi alors qu’il est plutôt tranche de vie ne peut que toucher par la justesse de son développement autant sur l’histoire que sur les personnages.

Voilà, c’est tout pour mon bilan de 2018 ! Je prévois également un article récapitulatif sur les belles découvertes réalisées grâce aux articles des blogpotes j’espère pouvoir le sortir avant Noël.

Et vous, qu’est-ce que ça donne? 🙂
J’espère vous voir tous aussi motivés en 2019 ! Je vous souhaite de bonnes fêtes ♥