FOCUS – Partenariat : Livr’S Éditions

Bonjour tout le monde !
Après quelques jours de silence sur le blog, je reviens vers vous avez la présentation d’un partenaire presse qui est là depuis le mois de février. Pourquoi j’ai tant tardé? Plusieurs raisons à cela: j’y ai fait mon stage, j’y ai signé un contrat d’édition, bref je craignais qu’on y voit une forme d’auto promotion ou de copinage. Pourtant, il y a trop peu de maisons d’édition sérieuses dans le paysage belge pour se priver de présenter la meilleure (oups, là c’est un parti pris :3).

Logo-LivrS
Livr’S Éditions voit le jour en Janvier 2015 à l’initiative d’Émilie Ansciaux, qui est également autrice. Basée à Mons, cette structure a pour ambition de promouvoir la littérature francophone, classique et de l’imaginaire ! Le catalogue est donc assez étendu et peut combler un large lectorat. Ses auteurs viennent majoritairement de Belgique, de France et de Suisse bien que récemment, Livr’S a pu se féliciter de signer Graham Masterton pour un roman inédit, rien que ça !
Comme c’est si joliment dit sur le site: Livr’S Éditions, c’est l’ivresse des livres, tout simplement.

Ce que j’apprécie tout particulièrement dans cette structure, c’est la variété couplée à la qualité de son catalogue. On trouve des ouvrages pour la jeunesse qui sont bien pensés sur un plan d’objet livre ainsi que de contenu (pour vous donner une idée, j’en ai même lu certains !) mais aussi une littérature parfois gore, d’horreur, thriller, à destination d’un public plus adulte et mature. Entre ces deux extrêmes? Du fantastique, du policier, un peu de fantasy, de la science-fiction, des récits contemporains, tous très variés mais avec une identité littéraire forte.

Dans le cadre de mon stage, j’ai lu une grande partie du catalogue. Est-ce que j’ai tout aimé? Non. Mais je ne peux qu’applaudir et souligner la volonté qu’a l’éditrice de continuellement s’améliorer, de se remettre en question, d’apprendre de ses erreurs. C’est plutôt rare dans le milieu !

Alors, pour rappel, voici les chroniques des romans lus et que je vous recommande:
Le Puits des âmes – Émilie Ansciaux
Mémoires Assassines – Christelle Colpaert-Soufflet
Dévore-Moi ! – Tiffany Schneuwly
Sans nouvelles (anthologie)
1, 2, 3… Zombies ! – Bertrand Crapez
#SeulAuMonde – Céline Saint Charle
Hanafuda – L. A. Braun
Altérez-moi – Thomas François

Avant d’ouvrir le blog, j’avais également lu « La mélodie » d’Émilie Ansciaux et je crois que ça donnera lieu à un petit article « re-up » sous peu puisque j’avais beaucoup aimé cette histoire courte et horrifique ^-^

Livr’S est une maison d’édition belge à suivre et à découvrir. Pour cela, amis blogueurs, n’hésitez pas à vous rendre sur Simplement.Pro afin de demander l’un ou l’autre service presse, si vous craignez de vous lancer sans filet de sécurité ! Hanafuda et Altérez-moi y sont disponibles et c’est du lourd ♥

Vous pouvez également suivre la maison d’édition sur tous ses réseaux : Site InternetFacebookTwitterInstagram.

Connaissiez-vous cette maison d’édition? Avez-vous déjà lu des auteurs belges? Est-ce que cette présentation vous donne envie de le faire ? 🙂

Publicités

FOCUS – Partenariat: Éditions Lynks

Bonjour tout le monde !
Comme vous le savez si vous suivez un peu le blog, je suis en partenariat presse avec Livr’S Éditions ainsi que Mnémos. Un troisième éditeur se rajoute à cette liste, il s’agit des Éditions Lynks ! Focus donc sur cette maison d’édition. Et comme je m’aperçois que je n’ai pas fait d’article pour les deux autres, ça arrivera dans les semaines à venir 🙂

logo_lynks
Fondée en 2017 par Hicham Ayoub Bedran et Mathieu Guibé, les éditions Lynks proposent des textes écrits par des plumes déjà confirmées et engagées. Les romans de cet éditeur se veulent travaillés, porteurs de sens et de réflexion. Il existe deux collections distinctes: celle des romans inédits (Lynks) et celle des rééditions (Re:Lynks) où vous trouverez des textes d’auteurs et d’éditeurs indépendants, déjà publiés ailleurs.
La directrice éditoriale de Lynks est Charlotte Bousquet, également autrice dans d’autres maisons d’éditions, dont Mnémos. On ne la présente plus ! L’éditrice de Lynks est Bleuenn Guillou. Quant à la collection RE:Lynks, elle est gérée par Mathieu Guibé que vous connaissez déjà puisqu’il travaille également aux éditions du Chat Noir et est lui aussi auteur. On ne le présente plus non plus.
Côté graphique, la talentueuse Miesis s’occupe de tout ce qui touche à la mise en page et Mélanie Delon a signé une grande partie de leurs couvertures.

J’ai déjà chroniqué plusieurs titres de cet éditeur :
Asynchrone – Fabien Clavel
Lena Wilder #1 – Johan Heliot
De l’autre côté du mur (intégrale) – Agnès Marot
Fille d’Hécate (intégrale) Cécile Guillot

Lynks est une maison d’édition à la ligne éditoriale engagée et originale qui me parle beaucoup. Je remercie chaleureusement Bleuenn pour sa confiance et sa proposition de partenariat qui me va droit au cœur.

Je vous encourage à suivre la maison d’édition sur ses différents réseaux:
Site internetFacebookTwitterInstagram.

Connaissez-vous cet éditeur?
Vous fait-il envie? Avez-vous déjà lu certains de leurs romans?
N’hésitez pas à m’en dire plus dans les commentaires ^-^

Joyeux anniversaire le blog !

Bonjour à tous !
Un petit article un peu spécial aujourd’hui car nous fêtons la première année d’existence du blog. J’ai envie de dire « déjà » et « seulement » ? Tellement de choses se sont passées en un an…. C’est l’heure du bilan. Je vous préviens, cet article dégouline d’amour, de joie et de bonheur. Il contient aussi une grande annonce !

Ouvrir un blog, j’hésitais à le faire car je suis également auteure et il me semblait qu’il existait un conflit d’intérêt. Heureusement pour moi, j’ai la chance d’avoir une communauté extra qui m’a encouragée dans cette voie. Pourquoi un blog? Tout simplement parce que je partageais déjà mes lectures sur facebook et sur booknode mais que je me suis rendue compte que ça n’aidait pas vraiment les éditeurs ou les auteurs indépendants. Le blog, ça a un côté officiel, plus propre, plus professionnel. Pour moi qui écrivais déjà des avis, ça ne changeait rien et pour tous ces auteurs et ces éditeurs que j’aime, ça apportait énormément. Du coup, je me suis lancée.

Ironiquement, mon premier article concernait non pas un roman mais une saga MP3 qui me tient énormément à cœur: Reflet d’Acide de JBX. Qui, vu sa qualité littéraire, n’a plus besoin que d’un support papier autre que la BD pour entrer dans cette catégorie. Bref, j’ai ensuite continué avec mes lectures en cours, en achetant mes romans principalement lors de salons littéraires où je pouvais rencontrer les auteurs. J’espère pouvoir m’y atteler encore longtemps ! Vous connaissez ma ligne éditoriale, vous savez que je ne parle d’un roman que s’il a quelque chose à apporter et que je suis contre le lynchage gratuit. Aucun livre n’est parfait et je tiens à toujours respecter l’auteur ainsi que l’éditeur dans mes différents articles. On peut donner un avis mitigé voir négatif sans jamais oublier que ça n’engage que nous, que ce sont nos goûts personnels et que ça peut plaire à d’autres. Je fais en sorte de m’y tenir et jusqu’ici, je pense que je ne m’en tire pas trop mal? J’aime à le croire, en tout cas.

Je vous ai parlé d’une surprise pour l’anniversaire du blog sur les réseaux sociaux. Il ne s’agit pas d’un concours mais bien d’une annonce qui me transporte de joie. Vous le savez, depuis début d’année j’étais déjà partenaire de la maison d’édition belge Livr’s pour qui je chronique les nouveautés. Depuis les Imaginales, je le suis également de Mnémos ! Je n’en reviens toujours pas de la proposition de leur chargée de communication ni des compliments reçus à cette occasion sur ma pratique de blogueuse. Je me sens toujours transportée de bonheur ♥ Merci, MERCI mille fois !!
J’adore Mnémos, au cas où ça ne se remarquait pas déjà. C’est une maison qui possède énormément de qualités : professionnelle, soignée, elle propose un autre visage de la littérature de l’imaginaire, celle moins mainstream, celle que les vrais passionnés recherchent. Leurs ouvrages sont splendides et travaillés, leurs auteurs sortent tous du lot à leur manière. Je les admire depuis longtemps et avoir l’occasion d’établir un partenariat avec eux me comble vraiment. Alors merci à eux pour leur confiance ♥ Comptez sur moi pour m’en montrer digne !

Voilà, un an « déjà » et « seulement » donc. J’en profite également pour remercier tous ceux qui me suivent, qui me lisent, qui prennent la peine de commenter mes articles et avec qui j’échange régulièrement (ou non, mais qui restent présents parce que les silencieux ne comptent pas moins que les autres). En créant mon blog, j’ai découvert un univers très riche basé sur l’échange et la curiosité littéraire. Un monde que je n’imaginais pas et qui m’a déjà beaucoup apporté. Alors merci à chacun d’entre vous pour cela, je le dis le plus sincèrement du monde. Vous êtes les meilleurs !

Sans plus attendre, c’est parti pour une nouvelle année littéraire de folie !

Les Imaginales 2018 – le rendez-vous de l’imaginaire !

4x3-Imaginales-2018_au-quart_hdok2réduit-1
Bonjour à tous !
J’avais envie de vous parler aujourd’hui du festival les Imaginales qui se tiendra dans le parc de la ville d’Épinal du jeudi 24 au dimanche 27 mai, soit la semaine prochaine. Il s’agit d’un rendez-vous incontournable dans l’agenda de tous les accros à la littérature de l’imaginaire. De nombreux auteurs de l’étranger n’hésitent pas à se déplacer ! Cette année, le pays invité est le Canada et le thème, les créatures. Ce dernier est un hommage au bicentenaire de la publication de Frankenstein de Mary Shelley. Pour la première fois cette année, un colloque se tiendra en même temps avec pour thème Fantasy et Histoire ! Soit deux thèmes que j’adore. J’espère pouvoir assister à certaines conférences.

Sur un plan personnel, c’est un festival que j’apprécie particulièrement pour son cadre et pour son ambiance. La situation géographique (dans un parc à côté d’une rivière) est vraiment idéal et agréable (quand il fait beau, je vous l’accorde). Pour ma part, je m’y rends pour la troisième fois et je suis excitée comme une puce !

D’autant que, pour une fois dans ma vie, je me montre prévoyante en réalisant une liste de mes futurs achats. Les paris sont ouverts quant à savoir de combien je vais dépasser :’)

Récits des mondes mécaniques #3 Realm of Broken Faces – Marianne Stern (Chat Noir)
Le bâtard de Kosigan #3 le marteau des sorcières – Fabien Cerutti (Mnémos)
Erreur 404 – Agnès Marot (Gulf Stream)
La Magie de Paris #3 – Olivier Gay (Castelmore)
Le noir est ma couleur #2 – Olivier Gay (Rageot)
Le Dieu-Oiseau – Aurélie Wellenstein (Scrinéo)
Grand Siècle #2 l’envol du soleil – Johan Heliot (Mnémos)
Un éclat de givre – Estelle Faye (Folio SF)
Fée, weed et guillotines – Karim Berrouka (J’ai Lu)

Au départ, il y avait également l’Empire du Léopard d’Emmanuel Chastellière (Critic) mais une amie l’a acheté et va me le prêter. Du coup je vais peut être en profiter pour tenter un autre de ses livre, j’attends de voir sur place !

Sachez que si vous souhaitez me rencontrer lors de ce salon, je suis sur le festival en tant que stagiaire chez Livr’s Éditions. Nous serons à l’entrée de la bulle du livre donc n’hésitez pas à passer me/nous faire coucou 🙂 Je ne mords pas (l’éditrice me nourrit bien pour éviter les accidents 😛 ) Si je n’y suis pas, c’est que j’ai été faire un tour auprès des auteurs en présence mais j’y reviens toujours. Normalement, j’aurai un badge à mon nom mais je vais y rajouter « OmbreBones » quelque part pour ne pas vous perdre :3 À mes côtés, vous trouverez deux auteures belges talentueuses : S.A. William et Emilie Ansciaux, peut-être l’occasion d’ouvrir vos horizons littéraires ? Dès vendredi, nous serons rejointes par Bertrand Crapez (aux abris !) un auteur français complètement dingue mais adorable, ainsi que par L-A Braun ma moitié emplumée, tout aussi belge que moi, qui sera sur le stand du Héron d’Argent.

J’attire également votre attention sur l’équipe de chez l’Ivre-Book qui a un stand en extérieur et sur deux amies auto-éditées: Ellen Raven Martin et Ielenna, que vous trouverez également dans le parc. N’hésitez pas à aller les rencontrer 🙂

Au plaisir de vous voir à ce salon et de vous écrire un petit compte rendu ♥ N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous y venez et quels livres vous avez prévu d’acheter !

Pas d’auteurs, pas de livres !

Je viens de lire cet article sur le blog de Book’s Anatomy et je trouve très important de parler de cette situation. Comme elle utilise des mots très justes et qu’elle explique merveilleusement bien, je vous laisse découvrir son article (et vous encourage à la suivre si ce n’est pas déjà fait !)
N’oubliez pas: sans auteurs, pas de livres !

Book's Anatomy

RXJRHhvFfBdNWvc-800x450-noPad

Les réformes sociales et fiscales envisagées par le gouvernement vont placer les auteurs du livre dans une situation d’extrême fragilité. »

Si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, vous devez sans doute ignorer la colère qui gronde un peu partout dans le milieu du livre, et plus largement dans le domaine artistique. Les réformes engagées par notre gouvernement mettent en péril l’avenir des auteurs et autrices français(e)s. Passionné(e)s de littérature, passionné(e)s de mots, les créatifs ont besoin de votre aide !  Comment pouvez-vous agir rapidement, à votre échelle ? C’est ce que je vous explique aujourd’hui dans ce court article.

Voir l’article original 368 mots de plus

FOCUS – Mon bilan lecture de 2017

Bon, en vrai, je triche un peu !
J’ai fait les comptes: du 15 décembre 2016 au 15 décembre 2017, j’ai lu en tout 66 romans (si si, je vous jure…) et 43 mangas. Ce qui fait plus d’un roman par semaine. Je sais que beaucoup sont à davantage mais je lis pour le plaisir et je vous en parle pour la même raison. Je précise toutefois que je n’ai pas compté les livres / les articles lus dans le cadre de mes études.

Dans tout ça, il y avait du bon et du moins bon. Je vous propose donc de découvrir mon petit bilan personnel, qui mettra l’accent uniquement sur le positif ! Comme toujours sur le blog.

Ma plus belle découverte française de l’année:
Sans conteste, il s’agit de Morgane Caussarieu. Une auteure qu’on a passé des années à me recommander (enfin, depuis 2015 quoi), que j’ai longtemps boudé, pour finalement la découvrir grâce aux promotions de l’été chez Mnémos. Et quel bonheur ! Une Poppy Z Brite à la française qui a su s’affranchir de cette étiquette, définir sa propre personnalité littéraire. Si « Dans les veines » rappelle l’iconique auteure américaine, « Chéloïdes » ne manquera pas de vous retourner complètement le cerveau. Sans parler de sa nouvelle parue dans « Black Mambo » ! J’adore découvrir les connexions entre chaque texte et j’ai hâte de vider ma PAL papier pour enfin dévorer « Je suis ton ombre » qui est le dernier roman qu’il me reste à lire d’elle. Notez qu’en février, elle va en sortir un nouveau dans la collection Naos de chez Mnémos et j’ai vraiment hâte. En bref, si vous aimez les univers malsains, trashs, etc. c’est un must-read.

Ma plus belle découverte belge de l’année:
Mon cœur a balancé entre deux noms mais je me dois d’être honnête, il s’agit de Vincent Vallée. Rien ne le prédestinait à figurer dans ce classement, puisqu’il écrit de la littérature générale, mais « Verlaine avoue Rimbaud » m’a complètement bouleversée. J’ai adoré chaque ligne de ce merveilleux ouvrage que je vous recommande plus que chaudement. Quant à l’autre nom, il s’agit d’Emilie Ansciaux.  J’ai trop longtemps laissé de mauvaises langues me détourner de ses écrits et j’ai découvert « la Mélodie » (un roman court et effrayant) avec grand plaisir. Elle dispose de vraies qualités littéraires et son dernier roman attend sagement dans ma PAL que ma bookjar daigne l’en sortir. Je vous invite à vous pencher sur la bibliographie de ces deux auteurs belges qui méritent d’être découverts !

Ma plus belle découverte littéraire de l’année:
Il ne s’agit pas tant d’un auteur que d’une série, trilogie devenue quadrilogie (j’attends la version poche pour que ça ne cloche pas dans ma bibliothèque mais vous n’imaginez pas comme c’est difficile…). Si vous me suivez un peu, vous savez que je parle de «Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé » de Raphaël Albert. J’ai eu un énorme coup de cœur pour le personnage de Sylvo, un anti-héro elfique vraiment hors du commun. J’en ai longuement parlé dans mon article sur la trilogie (donc je vais éviter de continuer à radoter ->) mais je ne peux que vous encourager à découvrir cette histoire peu banale, elle vaut vraiment le détour et a su me faire vibrer sur le long terme.

Ma plus belle découverte manga de l’année:
J’ai hésité entre plusieurs séries mais rendons à César ce qui est à César… Ou plutôt, donnons-le à Atchepsout, la Reine d’Égypte de chez Ki-oon ! Ce manga ne m’attirait pas du tout au premier abord, je n’aimais pas la couverture du tome 1 (à cause des yeux du personnage) et je ne l’aurai jamais lu si je n’avais pas fait la file pendant deux heures à Livre Paris pour rencontrer l’auteure, afin de lui faire signer un exemplaire pour Kazabulles, ma librairie favorite. Cette série est extraordinaire, prenante, dure, bien documentée, on s’attache immédiatement à l’héroïne et on attend chaque tome en trépignant d’impatience. Sérieusement, si vous ne devez lire qu’un seul manga, lisez celui-la !

Et voilà, c’est tout pour 2017 ! Concernant 2018, j’attends tellement de romans que je vais vous épargner la longue liste. Je sais que ça va être une année riche en excellentes lectures et je me réjouis déjà d’y être. Et vous, quels sont vos coups de cœur pour 2017 ? Dites-moi tout dans les commentaires !

FOCUS – Sélection spéciale Halloween 2017

Un petit focus sur trois romans que j’ai lu en 2017 et qui sont parfaits pour Halloween, par leur ambiance sombre ou par les thèmes qu’ils abordent. Je précise que j’ai sélectionné uniquement des one-shots qui sont toujours disponibles à la vente. Vous en trouverez deux chez Helios, la collection poche des Éditions Mnémos, et un aux Éditions du Chat Noir. Ils sont accompagnés d’une courte présentation et du lien vers la chronique que j’ai écrite au moment de la lecture.

Dans les Veines de Morgane Caussarieu
Dans les Veines est un roman qui revisite le mythe du vampire en le ramenant à son essence première: celui de monstre. C’est un récit malsain qui provoque une fascination morbide durant toute la lecture, accompagné par une plume incisive à la poésie macabre parfaitement maîtrisée. Une plongée dans les ténèbres, à consommer sans modération !

Tragic Circus de Mathieu Guibé et Cécile Guillot
Tragic Circus est un roman à deux plumes qui nous entraîne sur les pas du cirque Andréani. Avec une nette inspiration de Freaks, Tragic Circus est une magnifique fresque tragique et gothique. On y retrouve la plume poétique de Cécile Guillot et la noirceur sadique de Mathieu Guibé, qui s’allient à la perfection pour nous offrir un conte sombre, malsain et musical.

Le Bouclier Obscur de John Lang
Le Bouclier Obscur est un roman fantastico-horrifique parsemé d’humour noir, qui met en scène d’affreux démons dégueulasses comme on en fait plus, un cercle religieux secret, des batailles épiques en plein cœur de la capitale française. Un roman à l’ancienne avec un anti-héros attachant où on retrouve tout le talent de John Lang, auteur du Donjon de Naheulbeuk.