#PLIB2020 : les 20 sélectionnés – débriefing

Coucou tout le monde !

Samedi soir, nous avons eu le plaisir de découvrir quels romans étaient sélectionnés pour le PLIB. Pour rappel, je vous avais écrit un billet concernant ma propre sélection et j’ai eu envie de débriefer un peu avec vous sur les résultats finaux (même si je l’ai déjà fait en salon ce week end, faut que j’en parle pluuuuuuuus voilà parce que je vis le truc à fond). Alors attention, avant d’aller plus loin, je rappelle que mon avis ne concerne que moi et est purement subjectif ! Je partage avec vous mon ressenti, je ne me permettrais pas d’émettre un quelconque jugement de valeur ou de déprécier le choix de la majorité. Qu’on se le dise et que ce soit bien noté. Parce que le PLIB, c’est aussi et surtout découvrir de nouveaux auteurs dans de nouvelles structures 🙂

Sans plus attendre, voici les résultats:

Soit 7 romans de ma sélection initiale : Mers Mortes, les Héritiers d’Higashi, Magic Charly, Thorngrove, l’Apprentie Faucheuse, Je suis fille de rage et les Lames Vives. Je vous ai déjà donné une explication concernant mon vote donc je ne vais pas me répéter. Je suis évidemment ravie que ces titres soient dans les 20 sélectionnés et j’espère qu’ils iront plus loin bien qu’il n’y ait que 5 places pour la finale… Vous sentez déjà venir les dilemmes colossaux pour la suite ? ._.

Concernant mes déceptions générales :
– Il n’y a qu’un seul roman des Éditions du Chat Noir qui est parvenu à passer alors qu’il y en avait d’excellents dans la sélection. Je pense notamment au dernier Vincent Tassy et au roman de Marie-Lucie Bougon qui valent le détour. Ceci dit, je suis très contente concernant les Héritiers d’Higashi qui est un texte de qualité (japooooooon !!).
– Si je suis ravie que Thorngrove passe chez Lynks, j’aurai préféré voir le Garçon et la Ville qui ne souriait plus à la place des Nocturnes car si ce sont tous les deux de bons romans, je trouve que le Garçon et la Ville est porteur de messages plus forts et a un contexte plus intéressant, qui colle mieux à mes propres goûts. Toutefois je suis ravie que la maison d’édition soit si bien représentée !
– Aucun roman de Victor Fleury alors que ce sont des perles ! Injustice.

Concernant mes déceptions spécifiques :
– J’ai été surprise de voir les Noces de la Renarde dans les 20 sélectionnés puisque, de mémoire, beaucoup de jurés n’avaient pas apprécié Rouille plus que ça. C’était mon cas et j’ai très peur de lire ce roman même si a priori, il a tout pour me plaire ! Parce que c’était le cas de Rouille aussi… À voir donc. Je compte bien tenir ma parole et lire ce roman de Floriane Soulas qui, au demeurant, est une personne très sympa quand on la croise en salon. Je n’ai juste pas d’affinité avec son univers littéraire (et croyez moi, ça me frustre.)
Cendres ne me tente vraiment pas du tout si je me fie à son résumé qui parait déjà brouillon. J’ai très peur de le commencer mais là aussi, à voir !
– Je redoute de lire les Brumes de Cendrelune car mes précédentes expériences avec les romans de l’autrice n’ont pas été concluantes. Georgia Caldera écrit très bien, elle a de bonnes idées mais la romance passe toujours au premier plan et ce en dépit de l’univers, ce qui est frustrant. Lors de ma découverte de Victorian Fantasy, ça m’avait vraiment déçue vu la richesse que laissait entrevoir le monde esquissé. À voir donc. Peut-être que ce texte va me réconcilier avec l’autrice ?
– Je n’ai pas plus envie que ça de lire le Serment de l’Orage de Gabriel Katz. Pourtant, je n’ai eu que de bonnes expériences avec cet auteur mais les chroniques sur ce roman m’ont tellement refroidie… Je n’ai pas envie d’être déçue par lui ! Argh.

Et parce que je ne vais pas faire que râler :
– Comme je l’ai dit, je suis super heureuse de voir passer 7 romans de ma sélection ! Dedans, il y a même plusieurs coups de cœur que je vais défendre du mieux que je peux.
– Plusieurs titres m’intriguent sur base des résumés alors que je ne les aurai probablement jamais découvert sans le PLIB. Une bonne occasion à saisir et je l’espère, de bonnes surprises en perspective.
– La majorité des titres sélectionnés font l’objet d’un service presse de la part des maisons d’édition, ce que je trouve vraiment génial de leur part. Ça va me permettre de tenir mon engagement de lire les vingt romans et le tout, sans me ruiner avec des textes qui risquent de ne pas trop me plaire. Merci MILLE FOIS de jouer le jeu ♥

Je termine ce billet par une réflexion un peu plus personnelle en réaction à certaines discussions ou articles que j’ai pu lire.
Quand on s’engage en tant que juré(e) dans le PLIB, on s’attend forcément à ne pas voir que des titres qu’on connait déjà ou uniquement des maisons d’édition qu’on soutient. Sur le moment, j’ai ressenti de la déception mais avec du recul… Je suis plutôt heureuse. Heureuse que cette aventure existe et chanceuse d’y participer comme jurée. Il y a plusieurs maisons d’édition qui ont des romans sélectionnés dont je n’ai jamais lu un seul titre, comme SNAG par exemple ! C’est l’occasion de laisser mes préjugés et mes a-priori derrière moi. Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire mais je suis sure que ça va m’enrichir sur un plan personnel et intellectuel. C’est ce que j’aime particulièrement dans cette aventure, d’ailleurs 🙂

J’en profite également pour remercier toute la super équipe du PLIB qui gère à 2000% et qui m’impressionne un peu plus chaque jour ♥

Et vous, que pensez-vous de cette sélection? 🙂

#PLIB2020 – ma sélection des 20

logoplib2020

Bonjour tout le monde !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai eu le plaisir d’être reprise dans le jury du PLIB2020. Arrive déjà le temps des premiers votes et la compétition est rude ! Il y avait en tout 124 romans sélectionnés. Le 16 novembre, il n’en restera plus que 20. Imaginez la pression sur nous, pauvres petits blogueurs…

L’avantage d’être à jour (ou presque) sur l’actualité littéraire francophone, c’est que j’avais déjà lu, disons, au moins la moitié des 124 titres sélectionnés. J’ai tout de même pris la peine de lire chaque résumé pour me faire une idée et de juger sur la qualité de la couverture, la façon dont l’éditeur le présente, tous ces petits détails qui sont centraux en librairie. Alors oui, peut-être que des perles se cachent derrière un résumé bancal et une couverture pas très soignée, j’en ai conscience, mais c’est le jeu. Je précise aussi avoir voté selon mes propres goûts. Après tout, c’est le but. Cela ne signifie pas que les autres romans sont nuls ou dénués d’intérêt 😉

Vous remarquerez aussi que certains auteurs se retrouvent deux fois. Les fautifs, à savoir Messieurs Fleury et Holzl, n’ont qu’à écrire de moins bons romans, voilà. Ils volent deux places potentielles mais j’ai beaucoup trop aimé les deux romans de Victor Fleury et totalement confiance en Ariel Holzl pour sa dernière sortie (que je reçois bientôt). Du coup, à mon sens, ils méritent de passer.

Voici donc les titres sélectionnés par mes soins. J’espère en retrouver au moins la moitié dans la sélection finale, je croise les doigts ! Je vous mets chaque fois le lien vers ma chronique, s’il y en a une. Notez qu’ils ne sont pas du tout classés par ordre de préférence mais plutôt vaguement alphabétique… Si vous me suivez, vous savez lesquels sont mes coups de cœur.

Chevauche-brumes – Thibaud Latil-Nicolas (Mnémos)
Pépite de l’imaginaire francophone 2019 chez Mnémos, ce roman a su me séduire avec son intrigue militaire efficace et ses personnages vivants. Un auteur à découvrir et à suivre.
Fingus Mallister #1 – Ariel Holzl (Rageot)
Le talent d’Ariel Holzl n’est plus à prouver ! Coup de cœur pour sa saga des Sœurs Carmines, j’ai pris plaisir à le découvrir dans un roman jeunesse à plusieurs niveaux de lecture qui raconte l’histoire d’un Seigneur du Mal en devenir. Un texte qui vaut le détour pour son originalité.
La croisade éternelle #1 – Victor Fleury (Bragelonne)
Envie de fantasy qui s’inspire plutôt de la Mésopotamie? Victor Fleury le fait pour vous en développant une culture assez innovante dans le genre ainsi qu’un personnage principal fort. J’ai été très enthousiasmée par ma lecture, j’attends la suite avec une impatience désespérée.
Le club des érudits hallucinés – Marie-Lucie Bougon (Chat Noir)
Du steampunk à la française qui s’inspire de l’Eve du futur, le roman de Villiers de l’Isle Adam. À travers une intrigue passionnante qui se déroule dans un 19e siècle alternatif, l’autrice propose des questionnements sur la robotique et l’intelligence artificielle. Une belle surprise.
Le garçon et la ville qui ne souriait plus – David Bry (Lynks)
Un roman tout public fort, une ode à la différence dans un Paris alternatif où il est hors la loi de ne pas être comme tout le monde. Des personnages attachants et beaucoup d’émotion, un coup de cœur lors de sa lecture.
Les héritiers d’Higashi #1 – Clémence Godefroy (Chat Noir)
Japon médiéval, légendes nippones… J’ai besoin d’en dire plus? L’autrice propose un premier tome accrocheur plutôt à destination des gens qui s’y connaissent un peu mais c’est mon cas donc je n’ai eu aucun souci à me plonger dans ce roman ni à le savourer.
Les machines fantômes – Olivier Paquet (L’Atalante)
Un techno-thriller terrifiant sous forme de roman chorale qui met en scène cinq personnages dont le destin est relié par des I.A. Une critique sociale piquante et brillante.
Les révoltés de Bohen – Estelle Faye (Critic)
Estelle Faye. Bohen. Ou la cheffe de file en matière de nouvelle vague fantasy francophone. Mon gros coup de cœur sur cette saga, ses personnages, ses thématiques. L’autrice ose sortir des sentiers battus et elle le fait bien.
L’estrange malaventure de Mirella – Flore Vesco (L’école des loisirs)
J’ai lu plusieurs chroniques sur ce roman qui ont su me mettre l’eau à la bouche. J’apprécie particulièrement l’idée de réécriture d’un conte, du point de vue d’une jeune fille et avec du vocabulaire tiré du vieux français. Séduisant !
Loin de lui le soleil – Vincent Tassy (Chat Noir)
Roman gothique magistral signé Vincent Tassy, préquelle de l’excellent Apostasie mais qui peut se lire indépendamment. Un bijou de poésie, de lyrisme, bref tout ce que Vincent Tassy a à offrir de mieux sur un plan littéraire.
Magic Charly #1 – Audrey Alwett (Gallimard)
Gros coup de coeur pour ce roman d’Audrey Alwett qui propose de suivre le jeune Charly dans un monde magique riche, crédible, excentrique avec la dose de noirceur nécessaire à tout bon texte.
Mers Mortes – Aurélie Wellenstein (Scrinéo)
Une belle surprise pour ce nouveau one-shot d’Aurélie Wellenstein qui nous embarque dans un monde post-apocalyptique auquel elle mélange des éléments surnaturels avec des exorcistes, les fantômes d’animaux marins morts et même des pirates ! Un texte très enthousiasmant.
Thorngrove – Cécile Guillot (Lynks)
Envie d’un roman gothique young adult sans la moindre trace de romance? Envie d’une histoire de sœur? Envie de moderniser un genre qui vous parait peut-être vieillot? Alors lisez absolument ce roman, je l’ai a-do-ré.
Cassylyna #1 – S.A. William (Livr’S)
Cassy est une anti-héroïne : une fille plutôt égoïste qui meurt bêtement et se retrouve à devoir aider les fantômes ! Pas de bol. J’apprécie le parti narratif de proposer un personnage loin des standards en terme féminin, que ce soit sur le physique ou la morale. J’ai envie de soutenir cette autrice dans sa démarche. Pour avoir lu les premiers chapitres, c’est prometteur !
Lames vives #1 – Ariel Holzl (Mnémos)
Alors je dois recevoir le roman sous peu mais le résumé me met déjà l’eau à la bouche. Sans compter que, jusqu’ici, je n’ai jamais été déçue par un roman d’Ariel Holzl donc je n’ai pas hésité une seconde à voter pour les lames vives.
Danse avec les lutins – Catherine Dufour (L’Atalante)
J’ai lu de nombreuses critiques sur ce roman qui, au premier abord, ne m’attirait pas. Mais l’aspect critique sociale et l’originalité du contexte me donne envie de lui laisser sa chance.
Je suis fille de rage – Jean Laurent Del Socorro (ActuSF)
Autre roman que je dois recevoir bientôt et dont j’ai déjà lu des critiques élogieuses. Je ne lis pas souvent de textes qui se déroulent aux États-Unis pendant la guerre de Sécession et je suis très curieuse de voir comment s’en sort un auteur français dans le traitement de cette thématique.
L’homme électrique – Victor Fleury (Bragelonne)
Premier roman découvert de l’auteur et premier coup de coeur pour ce texte de volta punk où l’électricité remplace la vapeur. Une originalité qu’on ne voyait plus trop chez cet éditeur et qui a été bienvenue.
Morts – Philippe Tessier (Léha)
Joseph vient de mourir… Et il rouvre les yeux dans une société pleine de squelettes qui veulent faire de lui leur ambassadeur auprès des humains car il a eu la chance d’être embaumé par le meilleur. Il ressemble donc encore à un vivant ! Pas de chance, entre temps, les humains se sont entretués… Un texte très drôle et très intelligent que j’ai adoré découvrir.
L’apprentie faucheuse – Justine Robin (Héron d’Argent)
Ce choix est purement superficiel, je l’avoue. J’ai eu le plaisir de feuilleter ce roman en salon et de constater le soin apporté à l’ouvrage par les éditrices ainsi que le talent de l’autrice pour le dessin. Si elle écrit moitié aussi bien, aucun doute : ce roman doit être une pépite !

Vous pouvez trouver ICI la liste des présélectionnés si ça vous intéresse 🙂

Et vous, vous avez / auriez choisi qui?

Bookhaul #7 – Les Halliénnales & la Retro Wizard Day

Salut à tous !
Le week-end dernier (5 et 6 octobre) j’ai enchaîné deux salons. Le samedi, je me suis rendue aux Halliénnalles à Lille en co-voiturage avec Katia Lanero Zamora, un évènement qu’il n’y a plus lieu de présenter tant il est devenu le rendez-vous incontournable du Nord de la France pour tous les mordus de l’imaginaire. On y retrouve les auteurs fameux qu’on croise si souvent en salon et même certains qu’on voit un peu moins. Je pense notamment à la marraine de cette édition, Christelle Dabos (autrice de la Passe-Miroir), qui a probablement une tendinite à l’heure où je vous parle parce qu’elle a à peine cessé de signer pour aller manger sur le temps de midi avant de s’y remettre et même avec un peu de rab’ pour que tout le monde puisse discuter avec elle et avoir sa dédicace. C’était de la folie ! Ce n’est d’ailleurs pas la seule dans le cas. Je pense à Ariel Holzl (l’auteur des Sœurs Carmines, de Fingus Mallister et des Lames Vives, une nouveauté chez Mnémos dont je vous parle bientôt) que j’avais juste en face et à qui j’ai pu dire bonjour en toute fin d’après-midi, impossible avant sans le déranger. Et je ne vous cite que les plus marquants, Vincent Tassy notamment n’est pas en reste avec sa nouveauté dont je vous ai parlé hier (Loin de lui le soleil).

Alors il y avait des tables rondes organisées mais j’étais là pour bosser donc je n’ai pu participer à rien en terme d’animations et j’ai à peine vu la partie des artisans qui se résumait à deux allées. Il faut dire que l’endroit n’est pas gigantesque et qu’on ne peut pas abattre les murs, le festival est victime de son succès !

En étant de l’autre côté de la table, je vis ce type de manifestations différemment. Pour moi, ce sont des moments de retrouvailles avec les copains auteurs et éditeurs, des échanges très humains, des petites infos en avant-première à chiper de ci, de là… Du style qui écrit quoi en ce moment et qui va publier quoi bientôt et chez qui. La seule chose que je peux vous dire c’est que la remise du prix des Halliénnales a été un peu un flop (au sens drôle du terme), les micros ne fonctionnant pas (ou pas suffisamment forts). Du coup j’ai bien saisi qu’Adrien Tomas avait gagné quand il a fini par arriver sur scène (pour la petite histoire, il était en train de dédicacer quand on l’a annoncé et il n’avait pas du tout pigé que c’était en cours vu que personne n’entendait rien. Il a fallu aller le chercher, ce qui a fait rire un peu tout le monde, moi la première :3) mais pas grand chose de plus stimulant.

Pour revenir à nos moutons, une chance pour moi, le stand qui attirait le plus ma convoitise était juste à côté ! Du coup, j’ai pu craquer complètement aux Éditions du Chat Noir pour leurs nouveautés… Mais pas que. Jugez par vous même.

halliénnales
Loin de lui le soleil – Vincent Tassy
Effroyable porcelaine – Vincent Tassy
Le Carrousel Éternel #2, #3 et #4 – Anya Allyn
Nixi Turner contre les croquemitaines #1 – Fabien Clavel
Thorngrove – Cécile Guillot

J’ai reçu en cadeau de la part d’Émilie les tomes 3 et 4 du Carrousel Éternel. Comme il me manquait le 2 pour avoir la collection complète, je me suis fait plaisir. Cela donne un total de 5 romans achetés et 2 offerts.

Le lendemain, j’ai participé à la Retro Wizard Day, un petit festival très sympa pas loin de chez moi (donc du côté de Liège). Je m’y rends depuis trois ans maintenant en tant qu’exposante et j’en ressors à chaque fois très satisfaite. Les ventes y sont bonnes, l’équipe aux petits soins et on y croise des artisans locaux qui proposent un travail assez original. La preuve, je me suis offert un t-shirt qui, je trouve, manquait cruellement dans ma vie (peuple d’instagram, vous savez de quoi je parle). Mais pas de romans, il y avait de toute façon très peu d’auteurs.

Ce que j’aime dans les plus petits salons à taille humaine, c’est de pouvoir discuter. On n’en a pas toujours le temps sur les manifestations plus importantes, du coup j’ai profité d’échanges et de débats très stimulants sur les littératures de l’imaginaire (mais pas que !)

Voilà, vous savez un peu tout même si je reste plutôt générale, j’en ai conscience.En même temps, faut bien conserver une part de mystère :3

Et vous, en quoi consistaient vos derniers craquages? 🙂

#PLIB2019 : mon vote, mon bilan

Bonsoir à tous !

Aujourd’hui se clôturait le vote pour la session 2019 du PLIB, un prix dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises puisque j’avais la chance de compter parmi les membres du jury. J’avais envie d’en profiter pour vous proposer un bilan de cette aventure.

Petite info en passant : la remise des prix aura lieu le 12 octobre à Paris en présence des auteurs qui ont été invités par l’organisation. Je ne pourrai malheureusement pas y assister en personne mais je me réjouis qu’une retransmission en directe soit prévue ! J’ai vraiment hâte de connaître le résultat final.

Commençons par nous remémorer qui sont les 5 finalistes :
plib2019-finalistes
Le dieu oiseau – Aurélie Wellestein
Terre de brume #1 – Cindy Van Wilder
Rouille – Floriane Soulas
La fille qui tressait les nuages – Céline Chevet
Comment le dire à la nuit – Vincent Tassy

J’étais en demi teinte sur cette sélection des finalistes. Pour moi, d’autres romans dans les présélectionnés auraient largement mérité d’arriver à ce stade et j’ai été déçue qu’ils ne soient pas retenus. C’est peut-être l’un des seuls bémols que je mets au PLIB, c’est que les jurés ne sont pas obligés de lire les romans présélectionnés pour voter. Seule la lecture des finalistes est obligatoire (et très bien encadrée au passage, pas question de voter sans avoir lu ! Les cheffes veillent au grain), du coup les premiers votes se font à la couverture, au résumé, peut-être au copinage / popularité et c’est dommage. Mais bon, les organisateurs se démènent déjà tellement ! Je ne vois pas comment ils pourraient s’en sortir autrement pour contrôler tout le monde. Et c’est le jeu, au fond, car beaucoup de romans sont achetés chaque jour en se basant uniquement sur un nom, une couverture ou un résumé.

J’étais déjà très heureuse de voir figurer deux romans du Chat Noir dans les finalistes. J’adore la plume de Vincent Tassy et je suis tombée amoureuse du roman de Céline Chevet (et de l’autrice aussi qui est tellement adorable ♥). J’étais aussi contente de voir Aurélie Wellenstein en final car c’est une autrice dont j’apprécie le travail et qui est super sympa sur un plan humain. J’avais aussi apprécié la lecture du Dieu Oiseau (hormis la fin !) donc ça partait quand même bien.

J’étais un peu plus mitigée sur les deux autres titres. J’aime beaucoup Cindy Van Wilder en tant que personne mais j’étais restée un peu sur ma faim en lisant Mémorex et en plus, Terre de Brume était référencé comme roman jeunesse. Double aoutch. Finalement, ça a été une bonne surprise ! Je suis donc contente d’avoir été « forcée » de le lire parce qu’il est clair que je serai passée à côté sans ce prix.

Quant à Rouille, je ne savais pas trop quoi en penser. Je ne l’aurai pas acheté pour moi en temps normal, c’est certain. Je sais que je ne suis pas le public cible et le résumé ne me tentait pas. En matière de steampunk, je suis de plus en plus exigeante (faut dire que j’ai l’habitude d’autrices très pointilleuses dans le domaine) Si sa lecture n’a pas été la catastrophe à laquelle je m’attendais (vous avez les détails dans ma chronique, je ne vais pas revenir dessus !) j’ai quand même trouvé que les personnages manquaient de crédibilité et j’avais deviné les rouages de l’intrigue. Du coup, c’est probablement la lecture que je regrette le plus d’autant que j’ai acheté le livre, mais pas au point de l’avoir abandonné en cours de route, ce qui est déjà pas mal car j’ai vu beaucoup de jurés qui n’ont pas su lire au-delà des 10% minimum. Et pas seulement pour celui-là. Ça permet de se rendre compte que tous les goûts sont vraiment dans la nature !

Du coup, pour qui ai-je voté?
Ça a été très difficile de choisir entre les deux romans du Chat Noir mais voilà… La fin de Comment le dire à la nuit m’a laissée perplexe et déçue. Deux chapitres en moins et j’aurai probablement voté pour Vincent. Ou peut-être pas. Parce que la fille qui tressait les nuages est un chef-d’œuvre et je prie pour qu’elle remporte le trophée haut la main !

13

Au final, quel est mon sentiment sur le PLIB?
C’est un concours extra et respectueux des auteurs (ça paraît bête mais organiser un Ulule pour pouvoir les rémunérer en plus d’organiser une vraie cérémonie, je trouve ça génial quand on pense que certains salons ne prennent même pas la peine de payer les auteurs qu’ils invitent !). Les organisateurs sont disponibles, investis et très présents sur les réseaux sociaux. Non seulement pour répondre aux questions mais aussi pour organiser des concours, des lectures communes, différents évènements et rencontres comme aux Imaginales. J’ai découvert une équipe très humaine et passionnée à qui j’ai envie de tirer bien bas mon chapeau.

Le groupe facebook permet d’échanger des avis constructifs avec d’autres blogueurs et ça aussi, c’est vraiment positif. Par contre, mon côté un peu vieille chieuse casanier m’a empêché de participer aux évènements sur discord, aux lecteurs communes et aux différents concours puisque j’avais déjà la majorité des titres. De plus, j’avais déjà lu une bonne partie des romans sélectionnés vu que je suis déjà à fond dans la promotion de la SFFF francophone. Je n’ai donc rien découvert de transcendant mais je ressens beaucoup de fierté à avoir pu apporter ma petite pierre à ce grand édifice.

Est-ce que je vais participer au PLIB2020? Évidemment !
Et vous? 😉

Les bougies de l’ombre – 2 ans déjà !

Salut tout le monde !
Comme le titre l’indique, le blog fête sa seconde année d’existence. Et oui, j’ai osé le jeu de mots 😀 Fierté, tout ça. Bon, en réalité, le bon anniversaire était hier mais les circonstances de la vie font que j’avais d’autres choses à l’esprit. Heureusement, on n’a pas non plus un retard trop important. Puis si je veux souffler mes bougies en retard, je peux non ?

1T6l

Il est pas trop beau mon gâteau ?

Deux ans… Waouw.

Be crazy, quelques statistiques, pour se donner mal à la tête :
Entre Juin 2018 et mai 2019, le blog a été vu 11928 fois. C’est… De la folie.
Il compte d’ailleurs 121 abonnés ! C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup honnêtement, je ne pensais pas arriver à dépasser la barre des 100. C’est tout bonnement incroyable, merci à vous ♥
Le plus gros mois d’affluence est celui de mars 2019.
L’article le plus lu cette année est celui concernant mon partenariat avec Mnémos qui fête sa première année d’existence, du coup. Merci à eux ♥ Le partenariat hein. Pas Mnémos. Je précise parce que c’est pas clair en relisant. Longue vie à Mnémos !

La chronique la plus lue est celle des ombres d’Esver de Katia Lanero Zamora chez ActuSF ! Pas très loin devant Chevauche-Brumes de Thibaud Latil-Nicolas. Ça tombe bien, ce sont deux très bons romans d’auteurs francophones 🙂
La plupart de mes lecteurs viennent de France et de Belgique mais également des États-Unis et de… Chine o.o Devant la Suisse, la Réunion et le Canada. Perplexe je suis.
Les cinq blogpotes les plus actifs sont : les livres de Rose, Lutin82, John Évasion, FungiLumini et les Chroniques du Chroniqueur, merci à eux ♥

Quoi de neuf depuis un an ?
Et bien déjà, plusieurs nouveaux partenaires presses ! Rappelez-vous… Livr’S, ActuSF, Lynks Éditions, et aussi l’Atalante (je sais, il serait temps d’écrire un article focus :D) depuis février de cette année. Certains éditeurs me sollicitent également pour des services presses de manière ponctuelle parfois avec de plus ou moins bonnes surprises mais ce sont principalement avec ces cinq là (n’oublions pas Mnémos, le premier d’entre tous !) que je travaille. Et avec qui j’aime travailler.

Je me suis mise à écrire des bookhaul pour vous partager mes craquages en salon ! Et vous adorez ces articles, visiblement. J’ai aussi abandonné le « lundi que lisez-vous » au profit de « #VendrediLecture » qui me correspond mieux même s’il a moins de succès. Mais ça ne m’empêchera pas de continuer parce que bah… J’fais c’que j’veux, na? (maturité, tout ça) Je suis ainsi passée aux bilans mensuels de lecture (ça me fait penser que je dois en écrire un pour ce week-end. TOUT-VA-BIEN.) et j’avoue bien aimer ce format même si ça demande une toute autre organisation.

Quelles sont mes résolutions?
Continuer à suivre ma ligne éditoriale. Aux Imaginales, j’ai reçu plusieurs compliments d’auteurs qui me félicitaient de mettre en avant les livres que j’aimais au lieu de descendre ceux que je n’appréciais. On a complimenté ma manière de prendre du recul quand je tombais sur un livre qui ne m’a pas plu et de réussir à rester neutre, ça fait du bien parce qu’honnêtement, ce n’est pas toujours simple. Encore moins avec les services presses dont on s’engage à parler mais sur lesquels on n’a parfois rien d’intéressant ou d’aimable à dire.
J’ai toujours autant envie de promouvoir la littérature imaginaire francophone et je compte me donner à fond pour lui permettre de rayonner toujours davantage ! Rien ne change, en somme.
J’aimerai également m’astreindre à la publication d’articles sur les sorties à venir, pas uniquement pour les éditeurs partenaires mais un peu tout ce qui m’intéresse. C’est un gros travail, j’espère pouvoir m’y tenir pour autre chose que la « rentrée littéraire ».

Je vous avoue, j’aime mon blog comme il est et je ne ressens pas forcément le besoin d’innover ou de changer ma façon de faire. Par contre si vous avez des suggestions pour l’améliorer, n’hésitez pas à m’en faire part ♥

Merci à tous d’être là et de me suivre dans cette aventure. Deux ans déjà ! Je n’en reviens toujours pas. À l’année prochaine? 🙂

Les Imaginales 2019 : préparons-nous !

Salut à tous !
Dans une semaine jour pour jour, c’est le début des Imaginales, cet incroyable salon qui se déroule dans la ville d’Épinal, tous les ans, à la fin du mois de mai. J’ai la chance d’y participer depuis 2015 et c’est sans conteste mon salon favori pour sa richesse, son emplacement, son ambiance, son organisation globale. Cette année, je m’y rends à nouveau avec la #TeamLivrS mais cette fois pour dédicacer Bratva et l’anthologie Nouvelles-Orléans sur le salon. Nous serons normalement dans la Bulle du Livre (en espérant que la température reste correcte et pas caniculaire comme l’année passée sinon vous allez me trouver en flaque sur le sol ->) avec toute l’équipe et je porterai un badge à l’effigie du blog donc n’hésitez pas à venir me saluer et discuter, ça me ferait super plaisir ♥ Par contre je n’ai pas DU TOUT la mémoire des visages alors ne vous vexez pas si je ne vous reconnais pas tout de suite. Je suis meilleure avec les noms 😀

Comme tout salon digne de ce nom, les Imaginales, ça se prépare ! Voici quelques sorties repérées par mes soins chez plusieurs éditeurs, dont les auteurs seront présents et qui me font diablement envie. Je me concentre sur les nouveautés de l’année 2019 parce que, sans ça, cet article va mesurer dix kilomètres et j’étais bonne pour l’écrire par épisode. Je vous rappelle au passage que cette liste est purement subjective et reflète mes goûts personnels. N’hésitez pas à attirer mon attention sur un auteur que je ne connais pas et qui, selon vous, mérite d’être connu ! C’est aussi le but de cet article. Quant aux auteurs que je ne cite pas, ça ne veut pas dire qu’ils ne valent pas le détour, c’est simplement que je ne les ai pas lu ou qu’ils ne collent pas trop à mes goûts personnels 🙂

Attention : si vous voulez conserver de bonnes relations avec votre banquier, la lecture de cet article est déconseillé ♥

Chez Mnémos:
C1-Grand-Siècle-T3-OK-721x1024
Une sortie que j’attends avec une extrême impatience tant j’ai adoré les deux premiers tomes ! Il s’agit évidemment du troisième volet de Grand Siècle écrit par Johan Heliot. Je vous recommande au passage la découverte des autres uchronies de l’auteur, genre dans lequel il excelle. Et de passer sur le stand Mnémos, qui accueillera des auteurs tous plus talentueux les uns que les autres 🙂 Déjà là, ne pas vous faire une liste, c’est difficile.

Chez Lynks Éditions:

La maison d’édition n’a pas de stand mais plusieurs de leurs auteurs sont présents côté librairie. D’ailleurs, David Bry (Le Garçon et la Ville qui ne souriait plus) est coup de cœur des Imaginales cette année ! Alors n’hésitez pas à le lire aussi.

Chez ActuSF:
12
Une sortie d’aujourd’hui en librairie et après une avant première à Trolls et Légendes, découvrez d’urgence Rouge Venom et surtout Morgane Caussarieu parce que (comment ça je radote? MAIS PAS DU TOUT). Bref. Vous connaissez la chanson (lisez la).

Chez l’Atalante:
14
Nouveauté française de cette année chez l’Atalante, je vous recommande la découverte de l’atypique : l’Ensorceleur des choses menues de Régis Goddyn !

Chez Livr’S Éditions:

L’Anthologie Nouvelles-Orléans sort en avant-première pour cette occasion et j’y ai participé avec une nouvelle donc j’ai très hâte de la recevoir et de la feuilleter en vrai :3 Il y aura également la sortie de deux romans qui m’intriguent, un depuis longtemps (il était publié chez feu les Éditions du Riez) et un depuis peu. Il s’agit de Rédemption de Bérengère Rousseau et de Futur Antérieur de Henri Bleunven !

Chez les éditions du Chat Noir:

Nouveau né de la collection Neko, Mortal Song est celui qui me botte le plus dans les sorties pour les Imaginales. Et dans ceux sortis cette année, je vous recommande Waterwitch de l’autrice anglaise Alex Bell qui est invitée du salon tout comme Alison Germain (Les Chroniques Homérides) et Estelle Vagner (Kayla Marchal) qui sont autrices de saga d’urban fantasy vraiment géniales. Les suites de leurs romans sont d’ailleurs également sorties cette année (le tome 2 pour Alison et la réédition poche du tome 2 pour Estelle). Vous pourrez également retrouver de nombreux auteurs et autrices de talent dont je ne cesse de vous parler à longueur de journée. Passez d’urgence sur ce stand pour découvrir toutes les pépites qu’il recèle 🙂

Chez Rageot:
9782700259247-001-T
J’avais été surprise d’apprécier le roman Terre de brume de l’autrice belge Cindy Van Wilder. Déjà parce que ce n’est pas du tout mon type de littérature et que je ne suis pas le public cible. Et avant que vous vous demandiez, du coup, pourquoi je l’ai lu… C’était pour le PLIB. Pourtant, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ses héroïnes et ça m’a donné envie de découvrir la fin de la saga dont le deuxième (et dernier) tome est paru hier en librairie !

Et voilà une petite sélection ! Celle-ci ne comprend évidemment pas les surprises à découvrir sur place car pour la première fois cette année je vais avoir des pauses dans mes dédicaces et je vais pouvoir m’attarder plus longtemps chez les uns et les autres. J’aimerai vous faire une liste des auteurs et autrices à absolument découvrir mais si vous suivez le blog, vous les connaissez déjà. Alors je ne peux que vous souhaiter un excellent salon et au plaisir de vous rencontrer sur place ♥

Dites moi, qui verrais-je et quand? 🙂

Le Printemps de l’Imaginaire francophone – Ma PàL

logo-tulipe-240_2
Bonjour tout le monde !
Demain commence le Printemps de l’Imaginaire francophone alias le PIF pour son édition 2019. C’est un défi que je suis fidèlement depuis trois ans déjà et je prends toujours beaucoup de plaisir à y participer. Le principe? Mettre en avant la littérature imaginaire francophone pendant trois mois. L’initiative vient d’un constat du blog Monde Fantasy: on parle peu de la SFFF de chez nous et ça doit changer. Bon, sur le blog, vous le savez, ma ligne éditoriale me pousse justement à les mettre en avant toute l’année mais voilà, ça me fait plaisir d’apporter ma petite pierre à l’édifice de ce beau challenge.

Pour tous les détails, les modalités et les informations, je vous recommande la lecture de l’article dédié sur Monde Fantasy ! N’hésitez pas aussi à nous rejoindre sur le groupe facebook.

Je vise le palier Bibliothécaire Céleste donc lire 15 livres.
J’espère également valider les défis suivants :
– Lire un auteur / une autrice européen(ne) francophone qui ne soit pas français(e).
– Lire un livre en rapport avec le printemps.
– Lire un livre d’au moins 500 pages.
– Ne lire que des romans.
– Lire un auto-édité.
– Lire un livre d’une petite maison d’édition.
– Lire un livre dont le personnage principal est féminin.
– Lire un livre écrit par une autrice.
– Continuer ou terminer une série.
– Lire une relique de ma PàL
– Lire un roman découvert pendant le challenge.
– Lire un livre inspiré des légendes celtiques.
– Partager un avis lecture ailleurs que sur le groupe facebook (facile !)
– Convaincre une personne de lire un livre d’imaginaire francophone alors qu’il ou elle n’en lit pas souvent.

Cette année, il y a également des options qui sont proposées ! Je pense essayer d’appliquer deux d’entre elles:
Guerrière des mots: un livre ne valide qu’un défi.
Bourre-Pif: il faut deux livres pour valider un palier. Donc au final, mon objectif sera de lire trente livres de SFFF francophone pendant le challenge ! Pas facile facile mais je vais tenter car l’année dernière j’avais lu 25 romans si ma mémoire est bonne donc pourquoi pas ?

Et sans plus attendre, petit coup d’œil sur ma PàL qui est évidemment soumise à changement. Je participe à Trolls et Légendes ainsi qu’aux Imaginales et je compte bien y découvrir des nouveautés qui viendront l’étoffer 🙂

 

Et voilà !
Alors, vous êtes prêts à participer à ce challenge vous aussi? 🙂