Noon – la première ou dernière de L. L. Kloetzer

La première ou dernière est le second opus des aventures de Noon. Je dis second opus mais il s’agit en réalité d’aventures indépendantes (pour de vrai, ça change). On peut donc parfaitement commencer avec ce tome-ci toutefois ce serait dommage de se priver du Soleil Noir dont je vous avais précédemment parlé sur le blog.

Dans cette chronique, j’établissais un parallèle entre Noon et Sherlock Holmes et, par extension, entre Yors (le narrateur) et le Dr Watson. Un Sherlock version fantasy, ç’avait tout pour me plaire et la recette de ce nouvel opus reste la même. Ça se lit bien, l’univers est développé de manière claire et ludique grâce à la narration de Yors qui nous permet d’observer Noon et sa mystérieuse magie. Il permet de comprendre davantage les enjeux politico-religieux et de découvrir de nouveaux personnages. Je n’ai rien à y redire car tout est bien maîtrisé, l’univers prend de l’ampleur sans pour autant perdre son lecteur. Je pourrais entrer dans le détail mais je préfère m’abstenir pour ne rien gâcher du plaisir.

Toutefois, j’adresse à ce titre le même reproche que pour le premier volume : à partir du moment où les auteur·ices optent pour une narration à la première personne du point de vue de Yors, il est difficilement justifiable d’avoir des passages du point de vue d’autres personnages même si ça m’a moins gêné ici que dans le premier tome -et ça reste somme toute anecdotique parce que je me suis laissée prendre au jeu sans m’ennuyer une seule seconde, ce qui est le plus important pour moi.

Complots, assassinats, magie étrange, malédiction, soupçon d’une épidémie, des ingrédients classiques mais bien utilisés. Je n’ai pas grand chose de nouveau à dire sur ce volume par rapport au précédent (d’où la taille assez courte de ce billet) si ce n’est que la qualité reste au rendez-vous pour tout qui cherche une série de fantasy avec de la personnalité. Sans compter les magnifiques illustrations de Nicolas Fructus qui ne gâchent rien. Alors au lieu de me lire, filez donc en librairie pour vous procurer Noon !

Je remercie chaleureusement Erwann et le Bélial pour ce service presse.

D’autres avis : L’épaule d’OrionGromovarLorkhanAu pays des cave trollsBoudicca – vous ?

Informations éditoriales :
Noon, la première ou la dernière par L. L. Kloetzer. Illustration de couverture et intérieures : Nicolas Fructus. Éditeur : le Bélial. Prix au format papier : 22,9 euros.
Publicité

2 réflexions sur “Noon – la première ou dernière de L. L. Kloetzer

  1. Pingback: Noon – la première ou dernière de L. L. Kloetzer – Au pays des cave trolls

  2. Pingback: Noon – La Première ou dernière – L.L. Kloetzer – L'épaule d'Orion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s