À l’ombre de 2021 – mes meilleures lectures de l’année

Bonjour à tous.tes.x !

2021 touche déjà / enfin à son terme, il est donc temps de suivre la tendance générale et d’écrire un billet au sujet des lectures les plus marquantes, pour moi, de cette année. J’en ai sélectionné 20, tous genres et supports confondus. Les romans vont donc côtoyer les ouvrages graphiques dans un ordre non pas de préférence mais bien chronologique… Pour cela, j’ai écumé mon thread lecture sur Twitter et je dois dire qu’il s’est révélé très pratique pour ma mémoire. Je précise aussi que cet article ne se restreint pas aux sorties de 2021. Certains titres sont antérieurs mais ont été lus cette année.

11
Peau d’Homme est un véritable bijou de modernité (alors même que l’histoire se passe à la Renaissance italienne) qui aborde les thématiques de liberté de la femme, traite de la communauté LGBTQIA+ avec respect et bienveillance tout en transmettant des messages importants, en plus d’inviter à une prise de conscience sur nos habitudes culturelles genrées. L’ouvrage compte 160 pages et bouillonne de bonnes idées, de justesse et de richesse. J’ai adoré et je le recommande plus que chaudement !
Lire ma chronique complète.

14
Un comics davantage axé sur la psychologie et le réalisme même si les frontières de la réalité sont justement brouillées. Le fond comme la forme sont réussis. Je le recommande chaudement si ce personnage vous intéresse ou si vous aimez les personnalités psychologiques complexes qui vous collent des frissons par l’ampleur de leur folie. Je précise également qu’il n’est pas utile d’être fan ou très renseigné sur l’univers Batman pour profiter de cette œuvre.
Lire ma chronique complète.

4
Sans doute la série la plus prometteuse de cette année 2021. Elle compte déjà six volumes et six coups de coeur pour moi. J’attends chaque tome avec une impatience grandissante tant tout est réussi dans cette adaptation (il s’agit d’un roman à la base). À découvrir de toute urgence chez Ki-oon.
Lire ma chronique du premier tome.

18
Un OLNI sur les luttes sociales avec des inspirations qui me parlent. Ce premier tome de la Machine remplit bien ses objectifs en posant un univers réaliste proche de l’Espagne des années 1930 tout en le plaçant dans un monde alternatif au nôtre afin de pouvoir prendre quelques libertés. Cette allégorie politique fonctionne très bien, tout comme son ambiance hispanique et ses personnages très humains auxquels on s’attache rapidement. Je n’ai qu’un regret à l’heure actuelle : ne pas pouvoir enchainer avec la suite ! Je vous recommande vivement ce roman mais attention, si vous cherchez de l’imaginaire à la sauce surnaturelle, alors passez votre chemin car il n’y en a point ici.
Lire ma chronique complète.

32
Ballade pour Sophie est une bande-dessinée qui raconte la vie (fictive) de Julien Dubois. Cet ancien artiste à succès se confie à une journaliste, Adeline Jourdain, sur un grand secret de son passé en la personne de Frédéric Simon, musicien talentueux et mystérieux qu’on ne voit finalement qu’à travers le regard des autres. Narrée entre passé et présent, cette bande-dessinée parle de musique, bien entendu, mais aussi de succès, de repentir et des excès de la rivalité. Magnifiquement dessinée, précisément scénarisée, elle instille chez son lecteur un large panel d’émotions.
Lire ma chronique complète.

15
La sorcellerie est un sport de combat est un roman d’urban fantasy décapant avec des héroïnes qu’on aimerait avoir comme copines. Lizzie Crowdagger propose un chouette texte bourré d’action et d’humour sans oublier la question de la représentation qui fait souvent défaut au sein de ce genre. Une preuve, s’il en fallait, que l’autoédition a de beaux jours devant elle en francophonie car on y trouve des œuvres comme celle-ci qui apportent une bouffée d’air au genre de l’urban fantasy.
Lire ma chronique complète.

18
Qu’arrive-t-il aux parents des enfants qui partent sauver d’autres mondes imaginaires ? Voilà la question que se pose Josep Busquet et qu’il met en scène dans son histoire à travers le drame vécu par la famille Hawkins. L’idée est originale, l’exécution magistrale et le dessin parfaitement accordé à l’ensemble. Cette BD est à lire absolument.
Lire ma chronique complète.

11
En 350 pages, voilà ce que parvient à écrire Jean Laurent Del Socorro : un roman historique avec une pointe de magie, qui plonge son lecteur au milieu des guerres de religion en adoptant un point de vue humain, de celles et ceux qui en subissent les conséquences au quotidien, bien loin des puissants et de leurs intrigues. L’auteur reste en cela fidèle à lui-même et l’épilogue de ce bijou a ravi la passionnée d’Histoire de France en moi.
Lire ma chronique complète.

Cette année, j’ai lu pas mal d’UHL mais deux titres ont particulièrement su me toucher et m’enthousiasmer. Ils n’ont pourtant pas grand chose en commun… Et si je recommande la collection dans son ensemble de manière générale, je vous invite à vous pencher plus particulièrement sur ces deux-ci.
Ma chronique sur Le fini des mers / Ma chronique sur Retour sur Titan.

3
L’Apocalypse selon Sandra est un one-shot de zombie post-apo que j’ai lu avec grand plaisir alors même que je n’aime pas ce genre littéraire. Céline Saint-Charle a effectué un travail remarquable autant sur le fond que sur la forme, proposant une protagoniste à l’évolution psychologique minutieusement soignée qui se déplace malgré elle au sein d’une horde de zombies, renversant le point de vue habituel de ce type d’histoire pour voir si ces créatures n’auraient pas, par hasard, mieux à offrir que l’Humanité. Un roman surprenant à lire absolument !
Lire ma chronique complète.

5
La princesse au visage de la nuit est un one-shot fantastico-policier dont l’intrigue principale prend place dans le village de Saint-Cyr, en France. Hugo, enfant battu et survivant d’une nuit d’horreur dans la forêt, doit retourner sur place à la mort de ses parents et affronter les spectres de son passé. De prime abord, on pourrait craindre un texte vu et revu mais ce serait mal connaître David Bry qui déploie tout son talent pour proposer une intrigue efficace dotée d’une ambiance sombre, soignée, accolant ainsi à son roman le qualificatif de page-turner.
Lire ma chronique complète.

10
Contes hybrides est selon moi un recueil de grande qualité. Lionel Davoust propose trois histoires courtes dans chacun des grands genres littéraires de l’imaginaire, rappelant ainsi son talent pour ce format qui n’était déjà plus à prouver depuis Les questions dangereuses. Je me suis interrogée quant à la pertinence d’associer ces trois récits les uns aux autres mais, en y repensant, chaque histoire aborde un aspect de l’imaginaire et met en garde le lecteur sur l’importance de préserver le rêve, la magie mais aussi les cultures anciennes.
Lire ma chronique complète.

3
La fabrique des lendemains est un recueil de très grande qualité où, selon moi, aucune nouvelle n’est à jeter. On en trouve certaines plus intimistes, d’autres davantage portées sur l’action mais chacune possède un fond solide, un propos fort et des personnages intéressants. Je suis époustouflée par la manière dont Rich Larson gère le format court et j’espère que le Bélial a prévu la publication d’autres recueils du même genre. C’est, à mon sens, un indispensable pour tout qui aime la science-fiction moderne et / ou si vous devez / voulez convaincre quelqu’un que ce genre littéraire a encore de très beaux jours devant lui (au cas où il fallait encore le prouver…)
Lire ma chronique complète.

14
On a tendance à croire que le young adult ne se marie pas bien avec le genre horrifique mais Alex Bell démontrera efficacement le contraire à tous.tes les sceptiques. J’ai eu un coup de cœur pour ce livre !
Lire ma chronique complète.

16
Ce roman est beau, voilà. Une beauté touchante qui laisse sa marque sur notre cœur en papier, fin et fragile. Terry Brooks écrivait à son sujet qu’il vous redonnera foi en l’humanité et je trouve qu’il a parfaitement raison. C’est l’un des plus beaux livres que j’ai pu lire de ma vie.
Lire ma chronique complète.

11
Une intégrale au format BD d’une incroyable richesse qui donne des leçons d’écriture sur le format court. Le concept est simple : un psychiatre se rend dans un asile pour discuter avec le majordome de Green Manor qui semble devenu fou. Celui-ci va raconter une série d’histoires dont « il » aurait été témoin à travers les années d’existence de ce club pour gentlemen. Les temporalités se mélangent mais on est grosso modo entre les 18e et 19e siècle.
Lire ma chronique complète.

11
Un ouvrage in-dis-pen-sable pour tout qui souhaite en apprendre plus sur les transidentités et remettre en question ses conceptions culturelles. J’y ai appris énormément sur tout un tas de sujets. Ce livre est trop riche pour que je puisse le résumer en quelques lignes donc je vous invite vraiment à lire ma chronique complète pour vous faire une idée.

8
Je dois dire que j’avais des appréhensions avant de me lancer dans la découverte d’un géant comme Asimov, dont j’entends parler depuis des années. Je craignais qu’il ait mal vieilli, j’avais peur de trouver beaucoup de sexisme dans ses textes ou des propos datés mais il n’en est rien. La plupart des nouvelles pourraient avoir été écrites de nos jours. La maîtrise de l’auteur m’a beaucoup impressionné et je vais continuer à découvrir sa bibliographie sans tarder !
Lire ma chronique partie 1partie 2.

12
Je n’ai pas encore écrit d’article au sujet de White Knight mais je ne pouvais pas ne pas parler de ce volume qui concerne Harley dans cet univers si particulier où le Joker a pu brièvement soigner ses névroses au point de devenir le chevalier blanc, pendant du chevalier noir qu’est Batman. Cette réécriture est passionnante, soignée à tous les niveaux et très crédible. Si vous ne connaissez pas encore, sachez qu’il y a actuellement 3 tomes (qui se suivent sans se suivre, on peut les comprendre indépendamment mais c’est mieux de tout lire) et que chacun d’eux est un bijou même si j’ai un peu moins aimé le second.

Enfin, je me suis ici concentrée ou sur des one-shot ou sur des premiers tomes… Mais 2021 a aussi été l’année où Ada Palmer a sorti son troisième tome (et la fin de Terra Ignota en anglais, à venir l’an prochain au Bélial) qui a été un régal, où Audrey Alwett a publié le tome 2 de Magic Charly qui est un bijou, où Marina et Sergueï Diatchenko ont été traduit par l’Atalante avec Numérique, suite informelle de Vita Nostra mais que je compte en série tout de même tant que je n’aurais pas lu le 3e et enfin, où Scalzi a terminé l’Interdépendance, encore chez l’Atalante, une trilogie plus que réjouissante.

Je trouvais que mon année littéraire de 2021 n’était pas géniale car j’ai abandonné beaucoup de livres, j’ai eu quelques coups de gueule et pannes de lecture, mais quand je relis ce bilan je trouve que je ne m’en sors pas trop mal et que j’ai découvert des titres vraiment enthousiasmants. Comme quoi, les bilans de fin d’année, ça aide aussi pour ça !

Et vous, qu’est-ce que ça a donné ? 🙂

Publicité

32 réflexions sur “À l’ombre de 2021 – mes meilleures lectures de l’année

  1. Une liste qui sort de l’ordinaire où l’on retrouve des lectures variées et où l’on ne trouve pas beaucoup de « grosse sortie littéraire de l’année ». On retrouve là ton identité dans cette liste ainsi que ta sensibilité et ton envie de faire découvrir au plus grand nombre des lectures qui sortent un peu des sentiers battus. Bref, une liste qui te ressemble 🙂

    • Merci beaucoup, c’est un beau compliment je trouve 🙂
      Et oui en arrêtant les sp j’ai été moins noyée sous les « grosses sorties de l’année » et ça m’a fait un bien fou ! Il y en a quelques unes incontournables évidemment mais dans l’ensemble je suis très satisfaite.

  2. Superbe sélection avec laquelle je suis entièrement d’accord pour avoir lu et adoré la plupart d’entre eux, cette année ou les précédentes. Je me note les autres pour plus tard 🙂

  3. Pingback: À l’ombre de 2021 – mon bilan annuel | OmbreBones

  4. Oui, quand nous regardons ton bilan et les livres que tu mets en avant, difficile de dire que ce ne fut pas une belle année. Les abandons font parrte du « jeu », les rencontres ne sont pas toutes au rendez-vous, et parfois nous ne faisons que nous croiser avec les auteurs dans leur roman.
    Et les pannes, que dire, nous y sommes tous confrontés.
    Bonne année 2022, tu verras, tu vas découvrir de superbes livres!

  5. En lisant ce retour sur l’année je constate que j’ai suivi quand meme pas mal de tes recommandations pour la médiathèque. Il y en a certaines que je lirai tôt ou tard d’ailleurs (sûrement plus tard que tôt, le temps risque de manquer prochainement…).

    Je profite de l’occasion pour te souhaiter une bonne année 2022, et je vais de ce pas lire un autre de tes articles récents qui m’intéresse 😉

  6. Ce qui est drôle, c’est que tes chroniques m’ont fait lire plus de la moitié de cette liste, et la seconde moitié vient d’entrer dans ma wishlist. Puis tu m’as donné pas mal de titres en manga cette année, donc vraiment, tu es officiellement un outil de veille performant pour les bibliothécaires. :p
    Merci pour toutes ces belles découvertes !

    • Merci 😀 J’espère que tu apprécieras ces lectures ! Je compte bien continuer à lire Crowdagger aussi, c’est assez chouette comme lectures. J’ai également lu autobiographie transexuelle avec des vampires qui était pas mal.
      Le Terry Brooks ? Le TJ Klune tu veux dire ? (vive l’autocorrect du téléphone xD)

  7. S’il y a plein de livres de ton top que je n’ai pas lus, je suis ravie d’y retrouver certains de mes chouchous : La princesse au visage de nuit, Ceux qui restent, Peau d’Homme (dont j’avais beaucoup aimé ta chronique), Une histoire de genre…
    Je te souhaite une année 2022 aussi riche en belles lectures 🙂

  8. C’est avec ton bilan que je vois que j’ai raté plein de tes chroniques cette année 😦 je vais ajouter ceux qui restent à ma wishlist, ça a vraiment l’air top ! il est temps que je me remette à chroniquer et suivre les réseaux sociaux sérieusement haha 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s