Les découvertes de l’ombre #11

Bonjour à tous !
2019 connait ses derniers jours, il est donc temps de vous proposer un dernier épisode des découvertes de l’ombre avant l’année 2020. Avant d’aller plus loin, j’étais curieuse de savoir quels sont les blogueurs les plus tentateurs et donc les plus dangereux pour ma PàL. J’ai compté en tenant compte de cet épisode pour en faire 10 (car rappelez-vous, il y en avait un spécial pour le Bélial !) et voici un top 3… Notez que j’ai commencé ce rendez-vous à la moitié de l’année, aux alentours de Juillet. Ce n’est donc pas fondamentalement représentatif mais il faudra attendre 2020 pour des chiffres plus concrets.

Avec six romans découverts, c’est My Dear Ema qui remporte la palme !
Avec cinq romans découverts, quadruple égalité entre Sometimes a book (mais qui mérite la palme pour m’avoir fait découvrir Audrey Alwett ♥), le Culte d’Apophis, Les Chroniques du Chroniqueur et Au pays des Cave Trolls !
Avec quatre romans découverts, nouvelle égalité pour cette fois l’épaule d’Orion et l’Apprenti Otaku (qui lui me fait découvrir des mangas plus qu’autre chose, comme vous vous en doutez peut être ! )

Merci à vous tous ♥

Et sans plus attendre…
En quelques mots, je vous rappelle le concept: Au quotidien, je suis beaucoup de chroniqueurs (vive l’application WordPress !) qui me font découvrir des livres intéressants. Ces livres, je me les note toujours sur le bloc-note de mon téléphone (merci à toi qui remplace le post-it que je perdais tout le temps). Puis je me suis dit… Bon sang que tu es égoïste ! Fais donc partager tes découvertes au monde entier, mets en danger les comptes en banque et les PàL qui menacent déjà de s’écrouler !

69341
Blog: Chroniques du chroniqueur
Toute la blogo semble avoir déjà lu et chroniquer ce roman. Pourtant, c’est cette chronique qui m’a donné envie de le lire moi aussi. Genre vraiment. Et qui m’a fait me promettre d’acheter ce roman en 2020. Les avis sont parfois en demi teinte, parfois pas suffisamment documentés. Ici, on sent que l’ami Chroniqueur sait de quoi il parle et je suis irrésistiblement attirée par toutes ces références à la littérature française. En plus d’un narrateur qualifié d’ambigu et de fascinant.

51Cyz81FRfL._SX210_
Blog: le syndrome de Quickson
Vous le savez, les zombies, j’aime pas ça en règle générale. Il y a eu une exception notable avec le très bon 1, 2, 3.. Zombies ! de Bertrand Crapez (et le club des punks de Berrouka, on ne va pas se mentir) mais c’est bien le seul. Pourtant, en lisant cette chronique, j’ai eu le sentiment que peut-être, j’en tenais un autre capable de me plaire. J’aime surtout l’idée d’utiliser des marginaux comme protagonistes, les personnages ont l’air d’avoir emballé Quickson et c’est quelque chose d’important pour moi aussi. L’avenir nous dira si j’ai bien fait de me laisser tenter !

mnemos-Chroniques-du-Pays-des-mères-vonarburg
Blog : L’épaule d’OrionLutin
J’ai lu deux chroniques au sujet de ce roman, deux chroniques très enthousiastes. Je ne sais pas pourquoi je n’avais pas relevé celle du Lutin à l’époque mais voilà, l’erreur est réparée ! Un roman subtil, intelligent, un appel au questionnement de nos fondements culturels, à la remise en question… Et une société matriarcale assumée, ce qui donne un jeu sur le vocabulaire plutôt intéressant.

51XVNXa3NJL
Blog: le Culte d’Apophis
Je lis toujours avec plaisir les chroniques du Culte parce que le plus souvent, l’ami Apophis présente des romans dont je n’ai jamais entendu parler ce qui me permet d’élargir ma culture. Il s’agit ici d’un texte qui sera publié chez Albin Michel Imaginaire en 2020 et qui contiendra un roman ainsi que plusieurs nouvelles. C’est surtout sa chronique des nouvelles qui m’a séduite et la perspective d’une anti-héroïne misanthrope dans une space opéra d’enquête. J’ai hâte d’arriver en 2020 !

un-palais-d-epines-et-de-roses-1016191-264-432
Blog : my dear ema
En fait c’est en lisant sa chronique enthousiaste du tome 3 que je me suis dit bon, faudrait quand même que je me lance dans cette série. Parce que pour trouver une saga qui la botte à ce point, elle qui est hyper tatillonne et qui comme moi, en a ras le bulbe de tout ce qui est romance à l’excès, bah ça doit quand même valoir le détour. Du coup, hop ! Wishlist, on ne chipote pas.

Et voilà, c’est déjà la fin ! Mais rassurez-vous, il y aura d’autres épisodes en 2020 parce que ça m’amuse beaucoup de me tenir à jour avec ce rendez-vous. En attendant le bilan annuel dans quelques jours, je vous souhaite avec du retard un Joyeux Noël et un peu d’avance, un peu réveillon du Nouvel An ♥

19 réflexions sur “Les découvertes de l’ombre #11

  1. Chroniques du Pays des mères est un coup de cœur pour moi J’avais trouvé le récit tellement intense ! Bon, je l’ai lu dans une édition kitsch (la première VF, je crois ?) alors je l’aime bien, mais celle-ci est vraiment de toute beauté !

  2. Extrêmement ravie de t’avoir fait découvrir Audrey Alwett 😀
    Sinon je suis très surprise de voir Un palais d’épines et de roses, c’est vrai qu’il m’intrigue, mais je pense qu’il n’est pas pour moi, peut-être que tu réussiras à me faire changer d’avis !

  3. Argh, pour le Satan égyptien, ne pas être le plus grand et vil tentateur de la blogosphère, ça la fout mal. Je m’en vais m’auto-flageller, avec pour objectif, en 2020, de dominer le monde… enfin je veux dire ton classement ! Plus sérieusement, merci pour le lien, moi aussi j’aime beaucoup lire tes chroniques, amie Ombre 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s