Mon beau sapin (des ombres) – édition 2019

Salutations les amis !
Noël, c’est dans UNE SEMAINE ! Et je parie que, comme moi, beaucoup d’entre vous n’ont toujours pas trouvé leurs cadeaux. Je vous avais déjà proposé une petite aide avec le site 30 ans d’évasion des éditions l’Atalante et cette fois-ci je vais revenir sur quelques unes de mes meilleures lectures de l’année. Du genre qu’on a ENVIE de trouver sous son sapin.

Notez que je ne les classe pas par ordre de préférence 🙂 Et vous trouverez uniquement des romans lus par moi en 2019, parce qu’il faut bien se limiter. Ah et j’ai pas parlé de Bohen mais hum… /seretientdifficilement/ vous savez quoi.

Sous mon beau sapin des ombres, j’ai envie… de fantasy !

Première catégorie et non des moindres : la fantasy. Un genre que j’adore et trois titres ont particulièrement attirés mon attention cette année. Par ordre chronologique :  Chevauche-Brumes, un premier roman de qualité proposé chez Mnémos et écrit par l’auteur français Thibauld Latil-Nicolas. La duologie Olangar, édité chez Critic et écrit par l’auteur français Clément Bouhélier, qui développe une fantasy post révolution industrielle, du jamais vu pour ma part. Et enfin, l’excellentissime les Poisons de Katharzde l’autrice française Audrey Alwett, édité à l’origine chez ActuSF. Une dark fantasy parodique délicieusement menée que j’ai dévoré du début à la fin.

Sous mon beau sapin des ombres, j’ai envie… d’encore un peu de fantasy.
006928980Petit dernier pour la route, le superbe Wyld de Nicholas Eames édité chez Bragelonne qui est mon dernier coup de cœur en date. Quel pied j’ai pris avec ce roman ! Faut le lire, les gens, sérieux.

Sous mon beau sapin des ombres, je demande… de la science-fiction.
3
Je ne suis pas spécialiste du genre même si j’ouvre mes horizons grâce à mon partenariat avec l’Atalante. Je vais rester assez classique et proposer de découvrir Le Vieil homme et la guerre de John Scalzi ! Si, comme moi, vous débutez, c’est une excellente porte d’entrée. Un roman addictif, une saga constituée de plusieurs one-shots et un premier pas avec un auteur d’exception.

Sous mon beau sapin des ombres, je veux… trouver des morts ! (non c’est pas contre l’esprit de Noël.)
2
Et pour cela quoi de mieux que de dévorer les Meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson chez l’excellent Bélial ? Un petit heure lumière pour la route ? Souvenez-vous, j’avais été happée par cette novella étonnante, dévorée d’une seule traite.

Sous mon beau sapin des ombres, je veux… Un air de Japon !

Premier gros coup de cœur de l’année pour moi avec la fille qui tressait les nuages de Céline Chevet, qui a en plus gagné le PLIB 2019 ! Un prix entièrement mérité pour ce roman atypique qui s’inscrit dans une vague assumée de surréalisme nippon. Et quand on dit Japon, on pense manga… J’en profite pour vous recommander mes deux énormes coup de cœur de l’année. En fait il y en a plus que ça mais il faut bien choisir (et peut-être que je vais écrire un article dédié, à voir). Déjà, pour tous les amoureux des livres, jetez-vous sur Magus of The Library parce que sauver les livres, c’est sauver le monde ! Et pour ceux qui aiment l’Égypte, l’excellente saga IM terminée en 11 volumes chez Ki-Oon vaut le détour. J’ai toujours pas écrit dessus d’ailleurs, honte sur moi.

Sous mon beau sapin des ombres, il me faut absolument… de l’atypique !

Question atypisme (j’invente des mots moi, voilà), j’ai lu deux textes complètement dingues cette année. Le premier, c’est Trois Hourrah pour Lady Évangeline de Jean-Claude Dunyach chez l’Atalante. Un roman comme vous n’en avez jamais lu, qui parle de communication, d’espèce extra-terrestre assez répugnante et de rébellion adolescente. Franchement, ça se lit tout seul et ça vous ouvre de nouveaux horizons en science-fiction. Le second, c’est le dernier tome de Grand Siècle, cette trilogie publiée par Mnémos et écrite par l’excellent Johan Heliott qui, si vous vous souvenez bien, propose de mélanger Louis XIV avec de la science-fiction. Il fallait l’oser : il l’a fait et il l’a bien fait.

Sous mon beau sapin des ombres, je demande… un roman jeunesse !

Mais oui, parce que c’est bien la littérature jeunesse / ado quand les auteurs gèrent. Ici, vous allez rencontrer des têtes connues avec Magic Charly de la très douée Audrey Alwett chez Gallimard Jeunesse, gigantesque coup de cœur pour moi. Autant le roman que l’autrice d’ailleurs. Et je ne peux pas passer dans cette catégorie sans évoquer le délicieux Fingus Malister d’Ariel Holzl chez Rageot, un texte qui dispose de plusieurs niveaux de lecture et propose de suivre un apprenti seigneur maléfique. Excellent !

Et voilà, j’ai terminé mon petit tour d’horizon. Je vous souhaite de recevoir au moins l’un de ces romans en cadeau de Noël car ils valent tous le détour à leur façon. J’en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes ♥ Profitez bien !

6 réflexions sur “Mon beau sapin (des ombres) – édition 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s