#TAG – dilemme(s) de lectrice

Salut tout le monde !
Une fois n’est pas coutume, je vous propose un petit tag dont j’ai eu connaissance via le blog Ma Lecturothèque et qui vient de chez Mademoiselle Maeve. Je me laisse assez peu prendre au jeu des tags en général mais celui-ci me plaisait bien.

1/ Tu as 20 000 livres dans ta PàL… Comment décides-tu de ta prochaine lecture?
J’utilise le système de la bookjar dont j’ai entendu parler sur une chaine YouTube il y a un an ou deux d’ici. Il s’agit de noter le titre des romans qu’on a dans notre PàL sur des petits papiers, qu’on met dans un contenant. Dans mon cas, c’est une simple boîte. Puis on tire au sort notre prochaine lecture. J’aime bien ce concept parce qu’il permet de lire des livres qui attendent depuis longtemps et qu’on ne sort par pour x ou y raison, parfois bêtement une question de feeling. Grâce à ce système, j’ai lu des romans géniaux qui, sans ça, attendraient probablement toujours. Le tout, c’est de s’y tenir, surtout quand le papier tiré au sort propose un roman qui ne me tente pas du tout mais je fais confiance au hasard. Il ne m’a jamais déçue !

2/ Tu as lu la moitié d’un livre et tu ne l’aimes pas. Tu abandonnes ou tu continues?
J’abandonne ! Il y a quelques années, j’aurai juré cela impensable mais là… Ouais, je laisse tomber sans regret. Il y a trop de romans à lire pour s’obstiner si un titre ne me plait pas. Après, dans le cas d’un service presse, c’est un peu plus compliqué. Si vraiment je n’y arrive pas, je contacte l’éditeur pour en discuter avec lui. Si le livre est en format papier et non dédicacé, je propose de le retourner à l’éditeur. Ce n’est encore jamais arrivé à ce point-là mais je pense que c’est de cette façon que je procèderais !

3/ Les couvertures d’une saga que tu aimes ne se ressemblent pas. Comment tu gères ça?
Si ça concerne la couverture, je m’en moque. De toute façon, ça ne se voit pas dans la bibliothèque. Par contre pour les formats, c’est davantage agaçant mais je fais avec. On ne peut pas forcément contrôler les exigences éditoriales ! L’avantage d’être autrice, c’est qu’on a conscience de ce genre de problématiques.

4/ Tout le monde aime un livre que toi tu n’aimes pas. À qui tu en parles, du coup?
J’estime qu’on a tous le droit d’avoir notre opinion et si on me demande la mienne, je la donne sans détour. Par contre, j’évite d’en parler sur le blog parce que je n’en vois pas l’intérêt, je préfère promouvoir une littérature qui vaut la peine. J’évite aussi de le hurler sous tous les toits. Mais si on m’interroge, je réponds.

5/ Tu es en train de lire dans un lieu public et tu sens que tu vas pleurer, qu’est-ce que tu fais?
J’essaie de me retenir ou au pire, je pleure. Si quelqu’un s’en inquiète, je lui explique et voilà. Toutefois, là où je vis, les gens s’inquiètent assez peu de ce qui se passe autour d’eux alors ça ne devrait pas poser problème.

6/ La suite d’un livre que tu as aimé vient de sortir mais tu as oublié pas mal de choses. Qu’est-ce que tu fais?
Je prie pour que l’auteur ait pensé à mettre des rappels (soit un résumé au début, soit dans le texte en lui-même) parce que je prends très rarement le temps de relire un roman. Y’a trop de livres, trop de services presses, c’est vraiment agaçant quand on y pense. Je devrais pouvoir prendre le temps que je veux. Après, en règle général, la mémoire me revient vite et les auteurs pensent à glisser l’un ou l’autre mémo.

7/ Tu ne veux pas prêter tes livres. Comment dis-tu non gentiment si on te pose la question?
Je le dis, c’est tout. Je prête mes romans uniquement aux gens en qui j’ai confiance et ils se comptent sur les doigts d’une main. Si quelqu’un me pose la question, je refuse gentiment et y’a pas de raison qu’il ou elle insiste.

8/ Tu as choisis et reposés 5 livres le mois passé. Comment gères-tu ta panne de lecture?
Je lis des mangas ! Ça fonctionne à tous les coups et un jour ou deux plus tard, c’est reparti.

9/ Il y a tellement de nouveaux livres que tu rêves d’acheter ! Combien en achètes-tu réellement?
J’en achète beaucoup. Plus de la moitié des romans dont je parle sur le blog sont des achats personnels. J’ai la chance d’avoir des partenariats presses avec des maisons que j’adore et dont je lis beaucoup d’ouvrages donc c’est vrai que niveau budget, ça allège mais voilà, si j’ai vraiment envie d’un livre, je m’arrange pour l’acheter ou l’emprunter à une amie si c’est possible.

10/ Après les avoir achetés, combien de temps restent-ils dans ta PàL?
Ça dépend ! En général, moins d’un an mais c’est déjà arrivé (rarement) qu’un roman y reste davantage.

Et voilà c’est déjà terminé ! J’espère que ce tag vous a plu, n’hésitez pas à le reprendre pour votre blog ou à y répondre dans les commentaires 🙂

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Publicités

7 réflexions sur “#TAG – dilemme(s) de lectrice

  1. Beau Tag. Mais j’ai ris quand tu as mis que tes livres de PAL restaient rarement plus d’un an (j’en ai qui traînent depuis bien 5 ans xD ). Bref, des réponses qui te ressemblent bien. Pour prêter les livres, pareil, je le dis clairement et j’explique qu’on ne prête pas de livre car il y a un attachement personnel trop important pour le prêter et généralement la personne comprends.

    • Hahaha ouais mais c’est psychologique, un livre qui reste cinq ans dans ma PàL me collerait trop d’angoisses ._. Sinon je prête mes romans hein mais juste à Laure-Anne, Aurore et Emilie -> et encore c’pour être sympa (et en avoir en retour muahaha ->)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s