#PLIB2020 Les Nocturnes – Tess Corsac

Les-Nocturnes
Les Nocturnes est un one shot écrit par l’autrice française Tess Corsac. Publié chez Lynks Éditions, vous trouverez ce roman au prix de 16.90 euros.
Je remercie Bleuenn pour ce service presse et pour la jolie box pleine de goodies qui allait avec ! Que de belles surprises 🙂
Ceci est ma quatorzième lecture dans le cadre du Printemps de l’Imaginaire francophone.

Les Nocturnes est un roman narré à la première personne qui nous fait suivre le personnage de Natt Käfig, un jeune Rouge qui étudie à l’institut de la Croix d’iIf. Natt commence à prendre conscience qu’il lui manque des pans entiers de son passé et se retrouve embarqué au sein d’un groupe secret appelé « Nocturnes » dont le but est de dévoiler les mystères de l’endroit où ils sont, semble-t-il, retenus prisonniers.

J’aimerai en dire davantage mais ce serait spoiler des morceaux entiers de l’intrigue et je m’y refuse. Il faudra donc s’en contenter ! Je vais essayer de détailler ma chronique en évitant de trop vous en révéler.

Les Nocturnes est un roman intelligent et très actuel qui offre une notamment une réflexion approfondie sur la justice. Le texte remet en question les concepts de victime, de bourreau, comment il est facile de passer de l’un à l’autre, comment le système peut se montrer défaillant et frustrant, comment on peut être tenté de faire justice soi même avec les conséquences que cela implique. Bref, il met en scène la pluralité parfois douteuse de ce qu’on regroupe sous ce simple mot : justice. Je trouve qu’un roman comme celui là est très moderne et s’inscrit dans notre actualité. C’est un texte que j’aimerai faire lire à des jeunes pour les encourager à réfléchir dessus. Certaines scènes reprennent les débats qu’on peut entendre au quotidien à ce sujet et je n’ai pas pu m’empêcher de faire des liens avec, par exemple, les attentats terroristes. Notamment quand on juge tout un groupe sans vraiment chercher au delà des apparences, qu’on punit des innocents pour les crimes d’autres coupables ou certains coupables pour des crimes d’autres coupables en mettant tout le monde dans le même sac. Ça m’a sauté aux yeux mais peut être que j’interprète trop ?

Je vais mettre le paragraphe suivant en blanc car il contient une révélation du roman. Il suffit de passer votre souris dessus si vous désirez le lire. La suite de la chronique qui n’est pas caché ne contient aucun spoil. Tout à l’heure j’ai évoqué un profond développement sur la psychologie humaine et ça va vous paraître paradoxal avec ce que je dirai des personnages un peu plus bas mais bref, on y reviendra. Dans le texte, Natt apprend que les gens de l’institut n’ont pas volé leurs souvenirs mais qu’il a été volontaire pour une expérience de mnémochirurgie. Il commence donc à essayer de découvrir le pourquoi du comment, en s’investissant auprès du groupe des Nocturnes. Je ne vous dis pas pour quel résultat. J’ai trouvé que l’autrice mettait bien en avant tout le paradoxe de l’être humain et toute l’importance des souvenirs dans la formation de la personnalité d’un individu. Elle pousse le lecteur à se demander ce que lui aurait fait dans cette situation et surtout, à ne pas juger trop vite. core plus flagrant avec le personnage de Léo. Côté crédibilité psychiatrique, ça m’a parlé.

Dans quel genre littéraire se classe les Nocturnes? Difficile à dire… Tout au long de ma lecture, j’ai cru lire un texte contemporain mais en découvrant le dossier de Natt, j’ai lu des dates notées -46 donc de deux choses l’une: soit on est dans le passé et donc dans une sorte d’uchronie (quoi que légère) soit on est dans le futur. L’idée de mnémochirurgie et la présence de drones me ferait plutôt penser à un roman d’anticipation dans un futur pas si lointain mais tout aussi angoissant que notre présent.

Enfin, évoquons la plume de l’autrice. Tess Corsac use d’un style simple à la première personne. Les pages se tournent toutes seules mais Natt me semble plus témoin que protagoniste. C’est ce que j’ai voulu dire dans le paragraphe avant. L’autrice parle de psychologie d’une manière poussée mais ne développe pas suffisamment, selon moi, ses personnages. Parfois tout est trop rapide et pas assez intense sur les émotions. J’aime quand ça bouge mais là, il y avait trop d’ellipses pour permettre d’installer une tension palpable ou une empathie avec les personnages. J’ai tourné les pages avec curiosité sans être toutefois immergée dans le récit via les protagonistes. Une distance restait bien là, ce qui ne m’a pas empêchée de prendre du plaisir à lire ce roman. Simplement, j’ai été davantage touchée par les idées que par les différents héros qui sont d’ailleurs bien trop nombreux. Plus d’une fois j’ai confondu un prénom avec un autre, c’était frustrant.

Pour conclure, les Nocturnes fut une bonne lecture dans l’ensemble. À travers une intrigue simple mais pas manichéenne, ce roman propose une réflexion sur le concept de justice et développe avec justesse la complexité de la psychologie humaine. Si les protagonistes manquent un peu de profondeurs (je sais, ça parait paradoxal avec mon affirmation précédente ! ) et sont trop nombreux pour qu’on s’y attache vraiment, le style simple et rythmé de l’autrice donne envie de tourner les pages. On arrive à la fin sans s’en rendre compte ! C’est un livre que je recommande aux lecteurs qui aiment les romans d’anticipation.

7 réflexions sur “#PLIB2020 Les Nocturnes – Tess Corsac

  1. Je vois tout à fait ce que tu veux dire avec la complexité de la psychologie humaine mais le manque de profondeur des personnages! J’ai ressenti la même chose mais je ne savais pas trop comment exprimer ce paradoxe et finalement, je me suis limite auto convaincue que la non profondeur des persos étaient une fausse impression…mais en te lisant, j’ai ressenti exactement ce que tu exprimes donc non, ce n’était pas une fausse impression!^^

  2. Pingback: BML #10 – avril 2019 | OmbreBones

    • Je pense en effet qu’entre deux gros morceaux comme tu en enchaînes pour le moment, c’est le genre de livre qui pourrait bien te brancher. Sans prise de tête mais avec une bonne réflexion et un bon rythme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s