L’instinct du Troll – Jean-Claude Dunyach

8
L’instinct du Troll
est un court roman parodique de fantasy écrit par Jean-Claude Dunyach. Publié chez l’Atalante en 2015 dans la collection la Dentelle du Cygne, vous trouverez ce texte au prix de 10.95 euros en format papier.
Je remercie les Éditions Atalante et Emma pour l’envoi de ce service presse !
Ce roman est ma troisième lecture dans le cadre du Printemps de l’Imaginaire francophone.

L’instinct du Troll est composé de quatre nouvelles dans lesquelles nous suivons un même personnage: un troll dont on ne connait pas le nom malgré (ou à cause?) une écriture à la première personne. Ce personnage est contremaître dans une mine de nains et son statut est prétexte à une parodie assez délicieuse des absurdités du système administratif et surtout, de ses dérives. La seconde nouvelle se centre davantage sur la dépendance de l’humain à la technologie avec des clins d’œil habillement glissés de ci, de là, à la popculture. La troisième évoque la réalité du mythe d’Excalibur (vous ne le verrez plus jamais de la même manière !) et la dernière apporte un peu une conclusion à tout cela mais je ne vais pas trop en parler pour éviter de vous spoiler la découverte.

Chaque histoire arrive dans la continuité de celle d’avant et si on peut se contenter de lire la première d’une façon totalement indépendante, les trois autres sont des suites logiques. Chacune apporte un élément utile pour arriver à la toute dernière. C’est donc délicat de parler d’un recueil de nouvelles, raison pour laquelle j’utilise ici le qualificatif de roman court.

Ce qui m’a particulièrement séduite dans l’Instinct du Troll, outre l’humour bien dosé, c’est son protagoniste principal. J’ai adoré me retrouver dans la tête d’un troll. L’auteur a créé toute une culture, toute une mentalité, tout un style de vie qu’il respecte scrupuleusement dans son écriture. Cela permet au lecteur d’être confronté au quotidien d’un troll, une créature qu’on connait finalement assez mal et qu’on rencontre en fantasy uniquement comme antagoniste stupide et / ou très violent (avec un accent un brin raciste aussi pour ceux qui jouent à WoW). Je me suis sentie dépaysée, j’ai voyagé en sortant de ma zone de confort et ça m’a fait du bien.

Au début du roman, le troll contrarie son supérieur qui lui colle dans les pattes la malédiction suprême: avoir un stagiaire. La relation entre Cédric (le stagiaire) et le troll est vraiment délicieuse à découvrir. Elle se met en place dans le premier texte qui reste mon préféré parce que j’ai ri à presque toutes les pages. Les autres sont vraiment pas mal aussi mais un peu en-dessous par rapport au génie du début.

En bref, l’Instinct du Troll est un roman court original, décalé, plein d’humour bien dosé et de références qui parleront aux adeptes de fantasy. Il offre également une critique sociale intelligente dans le sous-texte, ce qui ne manque pas d’intérêt. Une réussite littéraire avec laquelle j’ai passé un très bon moment et dont je me réjouis de découvrir la suite. À lire !

16 réflexions sur “L’instinct du Troll – Jean-Claude Dunyach

  1. Pingback: [Chronique Littéraire] L’instinct du troll, Jean-Claude Dunyach – La Bulle d'Eleyna

  2. Pingback: Trois hourras pour Lady Évangeline – Jean-Claude Dunyach | OmbreBones

  3. Pingback: BML #9 – mars 2019 | OmbreBones

  4. Je ne sais pas encore si je lirai celui-là (j’ai une PAL longue comme un bras et une WL pire encore), mais c’est clair que tu le vends bien – et le sous-texte dont tu parles me tente. Mention spéciale pour le  » J’ai adoré me retrouver dans la tête d’un troll ! », qui m’a arraché un bon petit rire 😀

    • Hahaha c’est vrai que le double sens… 😂 Je l’ai aimé pour son originalité, c’est de ça que je suis surtout en recherche pour le moment 🙂 j’espère que tu lui trouveras une petite place !

  5. Pingback: L’Enfer du Troll – Jean-Claude Dunyach | OmbreBones

  6. Dans le numéro 12 d’Etherval que j’avais chroniqué dont le thème était l’administration, ils parlaient justement de ce livre. Tu le présente bien et donne envie d’en découvrir plus. Je vais me pencher sur le bébé. Merci pour cette chronique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s