Billy Brouillard, le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël – Guillaume Bianco

10
Le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël
est le second tome de la série Billy Brouillard qui en compte actuellement 4 et est toujours en cours. Scénarisé et dessiné par Guillaume Bianco, vous trouverez cette saga chez Soleil au prix de 22.95 euros par tome.

Je précise que, même s’il s’agit d’un second tome, c’est le premier que je lis et ça n’a pas gêné ma compréhension. Je pense donc qu’on peut les découvrir dans le désordre. Avec la neige qui fait son apparition, ça m’a donné envie de le sortir de ma PàL graphique et j’ai vraiment bien fait.

Cet album graphique nous raconte l’histoire d’un jeune garçon nommé Billy Brouillard. Billy vit un deuil. Il a perdu Tarzan, son chat adoré, et demande son retour pour Noël. Sans être exaucé, il commence à douter de l’existence du Père Noël et part à la recherche de quatre reliques qui lui donneront accès au royaume des ombres, où il pourra rester seulement treize minutes. Pour dire au revoir à Tarzan ou tenter de le ramener d’entre les morts?

Cette histoire est entrecoupée de doubles pages qui sont des extraits de l’encyclopédie curieuse et bizarre de cryptozoologie de Billy Brouillard. Chacune de ces pages donne des informations sur une créature croisée durant l’intrigue, comme par exemple le croquemitaine, les sirènes ou le Père Noël. Ce procédé ludique nous permet de découvrir le folklore revisité avec brio par Guillaume Bianco. Sans compter que l’effet parcheminé est très réussi !

La force de cet ouvrage est sans conteste le trait de crayon gothique de Guillaume Bianco. Il correspond parfaitement à l’ambiance du livre, tout en noir et blanc avec quelques passages aux couleurs très pâles, notamment sur les comptines malfaisantes. Le jeu des tons est extraordinaire, tout est significatif dans cet objet livre magnifiquement soigné. D’ailleurs, au sujet des comptines, j’ai adoré « l’enfant conifère ». C’était brillant.

Le thème principal est celui de l’enfance qu’on laisse derrière soi, avec ses illusions et ses espérances. Billy s’interroge à la fin, avec toute sa naïveté de petit garçon qui affronte des émotions trop grandes pour lui. Je me suis sentie profondément touchée par ses mots, par sa façon de considérer la vie et par la perte de son imagination, de son don de Trouble-Vue. Le récit est traversé par la mélancolie de Billy et ses crises de colère tandis qu’il lutte contre son deuil et contre le désenchantement qu’il implique. Pour le lecteur, c’est intense. J’ai pris une claque.

Pour résumer, cet album de Billy Brouillard est une pépite sur un plan graphique et scénaristique. Guillaume Bianco fait preuve d’un coup de crayon et d’une sensibilité rare qui sont parvenus à me toucher en plein cœur. L’ambiance macabre, mélancolique et gothique en fait une lecture qui ne plaira probablement pas à tout le monde mais moi, j’ai adoré et je compte bien lire les autres volumes de cette saga.

2 réflexions sur “Billy Brouillard, le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël – Guillaume Bianco

  1. Il y a aussi la série « Détective du bizarre » qui vient de débuter, et la série des Comptines Malfaisantes qui est géniale avec Billy Brouillard ! J’ai pour ma part aussi beaucoup aimé la série Zizi chauve-souris de Bianco 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s