L’école des mauvais méchants #1 – Stéphanie S. Sanders

5
L’école des mauvais méchants
est une saga jeunesse à partir de 9 ans écrite par l’autrice américaine Stéphanie Sanders. Elle compte actuellement deux tomes et la publication date de 2014 chez Nathan. Vous pourrez vous la procurer dans toutes les librairies au prix de 12.95 euros.

Être méchant, ça s’apprend ! La preuve au centre de redressement de Veldrin Drexler qui a pour objectif de rééduquer les Mauvais Méchants pour les transformer en Mauvais Accomplis. Dans un récit à la première personne, nous suivons Rune qui va devoir mener à bien un complot afin de gagner son grade de Félon. Aidé par ses deux coconspirateur, Loup Junior et la Comtesse Jezebel, Rune a pour mission d’enlever un bébé, kidnapper une princesse, trouver un homme de main pour en faire son esclave et renverser un royaume. Rien que ça ! Le tout en une semaine…

Cette chronique ne sera pas spécialement longue ou analytique mais j’avais vraiment envie de vous parler de ce titre avec lequel j’ai passé un super bon moment de détente. Parfois, on a besoin d’un roman sans prétention, bien fichu avec une touche d’originalité et c’est ce qu’est l’École des Mauvais Méchants. Laure-Anne me l’a prêté, persuadée que ça me plairait et ce fut le cas ! J’ai vraiment bien aimé le concept et la réinterprétation des mythes « monstrueux » pour coller à un public plus jeune. Sans pour autant tomber dans le bling bling ou le gnan gnan. L’intrigue est relativement simple, surtout pour les amateurs de SFFF plus poussé, toutefois on s’y laisse prendre. D’autant que les pages se tournent rapidement ! C’est certes un grand format mais la mise en page aérée conviendra très bien aux jeunes lecteurs.

La force de ce roman, ce sont évidemment ses personnages et la manière dont la plume de l’autrice interprète Rune. La narration à la première personne apporte juste ce qu’il faut d’humour et de remarques cocasses pour réjouir le lecteur. C’est certes destiné à un public jeunesse mais ça se lit quel que soit l’âge grâce à ses multiples niveaux de lecture. Un adulte ira plus loin dans l’interprétation de certains évènements et ça rend le tout vraiment agréable.

En bref, L’école des mauvais méchants est un divertissement de qualité pour petits et grands qui renverse les points de vue moraux via des personnages diversifiés et attachants. Je recommande, surtout à ceux d’entre vous qui sont parents 🙂

11 réflexions sur “L’école des mauvais méchants #1 – Stéphanie S. Sanders

  1. Pingback: BML #7 – janvier 2019 | OmbreBones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s