Des sorciers et des hommes – Thomas Geha

120555533_o
Des sorciers et des hommes
est un one-shot de fantasy proposé par l’auteur français Thomas Geha. Publié chez Critic, ce tome coûte 19 euros.
Ce roman entre dans le cadre du challenge S4F3 organisé par Albédo.
Ce roman entre dans le Pumpkin Autumn Challenge menu « Automne douceur de vivre » catégorie « Les feuilles d’automne emportées par le vent, en ronde monotones, tombant, tourbillonnant. »

À travers six épisodes sur plus ou moins 300 pages, nous suivons les péripéties de Pic Caram et Hent Guer. Le premier est un sorcier aux rubans, le second un guerrier plutôt barbare. Tous deux acceptent des contrats dans le but de gagner argent et pouvoir, jusqu’au moment du retour de bâton.

J’attendais beaucoup de ce livre, peut-être trop, pour deux raisons. La première, il vient d’un éditeur que j’admire et respecte beaucoup pour son travail éditorial et son engagement dans la qualité de ses romans. La seconde, j’avais déjà lu un roman de Thomas Geha (qui a signé sous un pseudo) American Fays, et j’en gardais un très bon souvenir. Hélas, je ressors de ma lecture assez mitigée. Pourtant, si je vous le chronique, c’est parce qu’il a quand même certaines qualités et qu’il plaira à un public autre que moi.

En premier lieu, je dois relever la découpe du roman. Il est construit comme une série d’épisodes, cinq assez courts et un final, beaucoup plus long. Si l’idée est originale, elle aurait pu être mieux exploitée car les épisodes souffrent de longueurs et d’expositions qui ne sont pas forcément utiles à l’histoire. J’ai appris sur le blog du Troll que les deux premiers étaient des nouvelles parues dans une anthologie et je comprends un peu mieux cette impression paradoxale de trop et de trop peu. Le genre de la nouvelle est compliqué à exploiter et si je conçois ce besoin de vouloir exposer les finesses de l’univers développé par Thomas Geha, alors il aurait fallu opter pour un autre style narratif. Dans un format comme celui-ci, ça casse le rythme. Pourtant, cet univers est inspiré, intéressant et plutôt riche !

Les deux personnages sont des anti-héros à la morale douteuse assez caricaturaux dans les premiers épisodes, ce qui s’explique par le format narratif. J’ai pourtant apprécié Pic Caram qui est un personnage qui sort du lot mais globalement, les protagonistes manquent de saveur et de crédibilité. J’en attendais davantage d’un roman que l’auteur classe dans la veine dark fantasy car hormis la moralité de Pic et Hent, nous sommes plutôt dans de la sword and sorcery classique. Surtout avec une fin pareille que je ne vais pas détailler pour ne pas vous spoiler.

Quant à l’écriture de Thomas Geha, je l’ai trouvée plutôt bonne et immersive. Il a créé un univers avec une mentalité précise qui se transmet dans ses descriptions. Les combats sont bien maîtrisés. On sent que cet auteur n’en est pas à son premier roman.

Je pense que Des sorciers et des hommes peut se résumer ainsi: un auteur inspiré mais une exécution maladroite. J’attendais probablement trop de ce livre, en partie à cause de l’éditeur, en partie à cause de l’auteur. Je pense très sincèrement que Thomas Geha a un fort potentiel mais qu’il aurait dû davantage travailler la subtilité de sa mise en scène et du déroulement narratif pour provoquer plus de surprise et de suspens chez son lecteur.

Je recommande tout de même ce roman aux adeptes d’une fantasy plus classique dans ses codes et son déroulement narratif. Je pense que ce livre n’était pas fait pour moi mais il plaira plus que probablement à d’autres (j’ai lu plusieurs critiques positives), avec des goûts moins ciblés que les miens.

Publicités

12 réflexions sur “Des sorciers et des hommes – Thomas Geha

  1. Pingback: BML#3 – Septembre 2018 | OmbreBones

  2. Pingback: Bilan : le challenge S4F3 | OmbreBones

  3. Pingback: S4F3 – Victoire aux points – Albédo

  4. Ah mais je ne savais pas que c’était un recueil et pas un roman, j’en avais lu que du bien jusqu’à maintenant et je vous que tu es plus mesurée, à voir mais j’ai d’autres choses à lire pour l’instant ^^

    • C’est même pas vraiment un recueil, plus vite un roman construit comme une série télé de plusieurs épisodes qui finalement se rejoignent. Mais ce n’est certainement pas celui que je recommande, surtout pas pour des lecteurs avisés en fantasy !

  5. Tiens, un premier avis mitigé sur le bébé alors que je voyais tout le monde en dire que du bien, c’est intéressant de lire un autre son de cloche pour le coup. Bon, ça n’enlève rien à mon envie de me le procurer car je pense que ça doit correspondre à mon trip mais je vais rester sur mes gardes sans en attendre des tonnes quoi. Merci pour ton analyse 🙂

    • Oui j’ai été aussi surprise et déçue car si je le suis laissée tenter c’est aussi face à tous ces avis positifs et finalement c’est une lecture qui ne le convenait pas. Ça arrive 🙂 je suis sûre que sans en attendre de trop, tu trouveras ton bonheur avec ce roman. Bonne lecture par avance 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s