Honor Harrington #2 Pour l’honneur de la reine – David Weber

9
Pour l’honneur de la reine est le second tome de la saga de hard science-fiction / space-opera Honor Harrington par l’auteur américain David Weber. La série principale compte actuellement 13 tomes dont 7 sont réédités en poche dans la collection Petite Dentelle chez l’Atalante au prix de 10 euros le tome.

Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé du premier tome dans une précédente chronique. La sauce n’avait pas totalement pris même si j’avais été époustouflée par l’univers créé et la maîtrise du langage de la science-fiction. J’ai lu le second tome uniquement parce que Laure-Anne m’a jurée que j’allais forcément l’apprécier davantage. Je lui ai fait confiance et j’ai bien fait parce que j’ai adoré !

Depuis la mission Basilic, Honor Harrington est montée en grade et est envoyée pour une nouvelle mission, diplomatique cette fois, sur le croiseur stellaire HSM Intrépide. Elle doit accompagner l’Amiral Courvosier sur Grayson, une planète à la religiosité exacerbée qui pratique une forme poussée de patriarcat. Grayson est en conflit avec Masada, qui est encore plus extrémiste qu’eux et surtout, qui sont alliés avec le Havre, les ennemis de Manticore, avec qui la guerre est proche.

Comme pour le premier tome, l’univers militaire et spatial est incroyablement développée et maîtrisé par l’auteur. Le vocabulaire utilisé est très immersif et destiné à un public de niche. C’est vraiment jouissif pour tout lecteur qui apprécie ce type d’univers mais le novice se sentira probablement perdu.

Les thèmes principaux de ce roman s’articulent autour du féminisme et du fanatisme religieux. Honor Harrington doit se confronter à des hommes qui ne la considèrent pas en tant que femme et qui refusent d’accepter qu’elle ait un métier, surtout militaire. Une partie du roman s’emploie à développer cette thématique à travers les rencontres que fait Honor et les décisions qu’elle prend. Les autres officiers et subalternes féminines subissent cette pression et ce sexisme ce qui donne lieu à des réflexions vraiment intéressantes dans les dialogues entre les personnages et les confrontations culturelles.

D’ailleurs, les personnages me paraissent plus vivants que dans le premier tome. On en retrouve certains, de nouveaux apparaissent, les points de vue se multiplient mais contrairement au tome 1, je me suis sentie plus investie dans leur vie et leurs objectifs. Je pense que l’auteur s’est amélioré sur le développement des sentiments de ses protagonistes, sans pour autant tomber dans les effusions inutiles ou mettre de côté l’aspect militaire.

À l’instar du premier tome, les batailles spatiales sont hyper immersives. Elles parsèment ce roman bien rythmé qui alterne les réflexions politiques, idéologiques et les scènes de combat. Il est, à mon sens, beaucoup plus abouti que le premier tome et m’a totalement accrochée. Il est certain que je vais lire la suite sous peu et m’accrocher pour découvrir la totalité de ce monument de science-fiction.

Pour résumer, ce tome 2 rassemble tous les points positifs du tome 1 en gommant ses défauts. Le rythme est excellent et la traduction de bonne qualité. Les thèmes abordés sont tristement actuels malgré l’ancienneté de la saga (qui date quand même de presque 25 ans !) et traités avec brio. Malgré cela, cette saga ne conviendra pas à n’importe quel lecteur. Mieux vaut être adepte de science-fiction au risque de passer à côté de la richesse du livre.

Publicités

13 réflexions sur “Honor Harrington #2 Pour l’honneur de la reine – David Weber

  1. Pingback: Honor Harrington #3 Une guerre victorieuse et brève – David Weber | OmbreBones

  2. J’aime bien les thématiques mais je suis sans doute trop novice en science fiction pour me plonger dedans d’après ce que tu dis! Je me le note quand même au cas où je lis un peu plus de ce genre un jour parce que en dehors de ça, ça a l’air très sympa!

  3. Pingback: BML #2 – Août 2018 | OmbreBones

  4. Tu as bien raison de préciser que ce tome a été écrit il ya plus de 25 ans, et que la Guerre Froide avait bien marqué les américains? C’est une donnée qu’il fut conserver à l’esprit pour lire avec un peu de recul également ce qui se passe.
    Et il est meilleur que le tome 1, c’est sûr.

    • C’est vrai que je n’ai pas recontextualisé précisément la guerre froide mais très clairement, il faut penser que la saga est ancienne et à destination d’un public de niche. Ce qui ne l’empêche pas d’être savoureuse à découvrir ! Je suis contente que mon amie m’ait poussé à lire le tome 2 au final, elle me prêtera le 3 début septembre et j’ai hâte 🙂
      Après je crois qu’il serait intéressant de faire une analyse entre l’Histoire (il me semble que Weber s’inspirait beaucoup de l’Histoire de manière générale pour ses intrigues, qu’il replaçait dans l’espace) et l’intrigue mais bon c’est davantage le travail d’un chercheur en littérature même si franchement, ça m’intéresserait.

      • si cela t’intéresse c’est un lien que je fais dans mes critiques.
        Et pour la contextualisation, ce n’est pas forcément nécessaire, je le fais uniquement car certains lecteurs peuvent le prendre au tout premier degré et le considérer avec un référentiel actuel. Ce qui fausse l’approche…

    • J’ai trouvé que le premier tome n’était pas génial question rythme mais par contre je n’ai rien à reprocher à celui-ci qui m’a complètement happée. Je pense que vu le contenu et l’univers, ce n’est pas anormal de trouver quelques longueurs. En tout cas, la lecture de ces romans m’impressionne beaucoup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s