Les nouveaux mystères d’Abyme #1 la Cité Exsangue – Mathieu Gaborit

C1-cité-exsangue-OK-732x1024
La Cité Exsangue
est le premier tome des nouveaux mystères d’Abyme (ou l’inverse?) un diptyque écrit par l’auteur français Mathieu Gaborit qui s’inscrit dans l’univers des royaumes crépusculaires, dont il existe une version intégrale. Vous trouverez ce roman au prix de 18 euros chez Mnémos, que je tiens à remercier pour ce service presse ♥

La Cité Exsangue nous présente deux personnages principaux. D’un côté, le farfadet Maspalio qui revient à Abyme au bout de dix ans d’absence, après avoir reçu une lettre de Cyre, la femme dont il est amoureux depuis toujours et qui le supplie de l’aider. De l’autre, la cité d’Abyme en elle-même, vivante et tentaculaire, qui prend tant de place qu’elle en devient une protagoniste à part entière. L’histoire s’ouvre sur le retour de Maspalio, qui ne se passera pas sans mal. Et oui, les choses changent en dix ans et elles changent même de manière radicale… Il n’est plus le bienvenu dans cette cité purgée par l’Acier et va devoir user de trésors d’ingéniosité pour honorer son rendez-vous.

Ce fut pour moi une lecture en demi-teinte. Globalement, j’ai passé un bon moment avec ce premier tome court et dynamique. L’écriture de l’auteur, malgré ses égarements un peu trop descriptifs parfois à mon goût, nous embarque dans la cité au gré des mésaventures de son protagoniste principal, qui s’exprime dans une narration à la première personne. Hélas… Même si on m’a assurée du contraire, je trouve que ne pas avoir lu les autres romans de l’auteur, surtout ceux mettant également en scène Maspalio, est un frein. Pourtant, Mathieu Gaborit parsème son récit d’anecdotes et de souvenirs qui nous permettent de savoir sans vraiment savoir mais j’ai surtout eu l’impression d’être prise par la main, comme si l’auteur me pointait du doigt ce à quoi je devais prêter garder et conservait pour lui des informations que j’aurai aimé connaître pour me forger ma propre opinion. Je me suis sentie spectatrice sans parvenir à m’immerger entièrement dans le récit. Maspalio s’offusque par exemple de la purge de l’Acier, y voit une insulte à la cité mais pour nous qui débarquons seulement dans cet univers, tout va trop vite, ça manque de clarté. On sent que c’est scandaleux, que quelque chose cloche, mais on ignore pourquoi précisément alors qu’on voudrait vraiment le savoir ! Nous aussi, on a envie de s’offusquer avec Maspalio ! C’est très frustrant.

Cela ne m’a pas empêchée de trouver l’univers d’une grande richesse et véritablement intéressant. On sent que l’auteur a pensé son histoire et son cadre, qu’il les maîtrise et qu’il joue avec eux. En fait, ça m’a surtout donné envie de lire les autres romans qui constituent l’intégrale, afin de vivre véritablement aux côtés de Maspalio, de grandir en même temps que lui au fil de ses aventures, d’apprendre à me sentir concernée par les blessures de son passé, par ce qui l’a poussé à quitter Abyme il y a dix ans, de mieux connaître ses anciens sujets en tant que Prince Voleur, ses vieilles aventures. Bref, j’ai eu envie de comprendre tous les enjeux et finalement, on peut dire que c’est une réussite puisque l’auteur a tout de même réussi à m’accrocher.

La Cité Exsangue est un bon roman prometteur. J’ai lu plusieurs chroniques de lecteurs dont c’était le premier Gaborit et qui n’ont pas du tout ressenti la même chose que moi. Je vous encourage donc à découvrir non pas spécifiquement ce titre (qui ravira, j’en suis sûre, le lectorat déjà acquis par Mathieu Gaborit), mais l’auteur en lui-même et sa saga qui ne manquera pas (je l’espère) de vous charmer autant que moi j’ai pu l’être. Parce qu’indubitablement, j’ai décelé de vraies qualités dans ce roman ! Assez pour me donner envie de me plonger dans le reste.

En bref, la Cité Exsangue est un premier tome plutôt réussi qui met l’eau à la bouche. Le personnage de Maspalio sort du lot des héros habituels et s’il conserve un peu trop de bons sentiments à mon goût dans ce qui est présenté comme une fantasy sombre et baroque, il est agréable à suivre. L’univers mit en place par Mathieu Gaborit dénote d’une grande richesse et mérite d’être découvert. J’ai passé un très bon moment en Abyme et je me réjouis d’y retourner !

Publicités

13 réflexions sur “Les nouveaux mystères d’Abyme #1 la Cité Exsangue – Mathieu Gaborit

  1. Pingback: La Cité exsangue – Mathieu Gaborit – Albédo

  2. Comme j’ai lu Les Royaumes crépusculaires auparavant, je n’ai pas eu le même ressenti que toi. Mais je pense aussi que c’est mieux d’avoir lu les oeuvres précédentes avant de se plonger dans celle-ci.
    J’espère que tu apprécieras les premières aventures de Maspalio. Personnellement, j’avais une préférence pour Agone, mais c’est totalement subjectif.

    • Merci ^_^
      Je comprends totalement ton impression ! Je pense que pour ce roman là, ça vient que c’est une suite d’un autre univers bien ancré. Il faudrait que je lise les autres, un vrai tome 1 qui débute quelque chose pour me faire un avis définitif. J’ai envie de laisser sa chance à l’univers et à l’écriture de l’auteur mais deux mitigés sur deux, aïe aïe aïe…

      • ^^ Ses univers sont intéressants en plus, donc ça m’embête un peu de ne pas accrocher, mais bon… Les Crépusculaires, j’ai trouvé que ça allait vraiment trop vite, mais j’ai réussi à aller au bout, les chroniques des Féals, par contre… Je n’arrive même pas à finir le 1er tome^^ (ce qui est dommage, car j’avais acheté l’intégrale^^).

      • Ah oui effectivement c’est très dommage 😦 moi je les ai en numérique les chroniques de Féals, ça sortira un jour de ma PAL ! Mais y’a déjà tellement dedans :’)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s