Premières lignes #7

Bonjour à tous !
En ce beau dimanche ensoleillé, je suis en train de lire les illusions de Sav-Loar de Manon Fargetton, une auteure que j’apprécie énormément et qui a de vraies qualités littéraires. Du coup, pour ce « Premières Lignes » (un rendez-vous créé par Ma Lecturothèque. pour lequel je ne suis pas toujours très assidue mais je me soigne :p) j’ai envie de vous parler de son autre roman dans le même univers que les illusions de Sav-Loar: l’Héritage des Rois-Passeurs ! Je l’avais chroniqué sur le blog et adoré.

Voici la 4e de couverture:
« Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.
Enora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre.
Lorsque sa famille est décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres.
Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.
Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre. »

-l-heritage-des-rois-passeurs-607526
Et voici les premières lignes:
« Ravenn frissonna.
Le dragon se dressait devant la Meute, à l’orée d’une grotte. C’était une femelle aux naseaux fumants, haute comme cinq guerriers, couverte d’écailles brunes et de piques acérées. D’un signe de la main, Ravenn lança ses chasseurs à l’assaut. Les hommes chargèrent sans hésitation, javelot en avant, muscles bandés. La bête se figea, étonnée par l’audace d’êtres à l’apparence si fragile. Mais la surprise ne dura pas. Le dragon avait un nid à défendre. Sa tête recula, s’inclina sur le côté, et son cou qui ployait selon un angle étrange se gonfla soudain.
— En arrière, hurla Pelekaï, colosse aux mille tresses sombres et second de Ravenn.
Son avertissement n’était pas nécessaire, les hommes s’étaient déjà jetés sur le côté, évitant de justesse le ruban de feu qui jaillit de la gueule du dragon. Du coude, Ravenn protégea ses yeux de la vague de chaleur. Elle rouvrit les paupières un instant plus tard et frémit en découvrant la scène qui s’offrait à elle : au bout du chemin de terre roussie, à une quinzaine de mètres de la bête, se tenait un très jeune garçon pétrifié de terreur. Ravenn jura. Pour la centième fois, elle se maudit d’avoir accepté de prendre le fils cadet du chef à l’essai dans la Meute. Le gamin n’avait pas l’étoffe d’un guerrier. Il ne l’aurait jamais. Et, s’il ne s’écartait pas immédiatement du chemin de ce dragon, il allait perdre pour toujours l’occasion de prouver qu’il pouvait être bon à autre chose.
— Pelekaï ! Sors Lïam de là !
Le guerrier se précipitait déjà vers le garçon. La bête repéra son mouvement et le suivit d’un œil menaçant. Ravenn inspira, fit jouer sa mâchoire, décolla de son crâne les courtes mèches rousses imprégnées de boue. Elle était le Croc de cette Meute, son chef. Aujourd’hui, pas un seul de ses hommes n’aurait pensé à défier son autorité, car ils avaient en elle une confiance absolue. Ils n’auraient pas dû. Ravenn les avait tous mis en danger en acceptant la présence du gamin. C’était à elle de réparer cette erreur, et pour cela, elle allait devoir se montrer digne de sa légende. »

Connaissez-vous cette auteure? Avez-vous déjà lu ses romans? Qu’en pensez-vous? Ces premières lignes vous donnent-elles envie? 🙂

 

21 réflexions sur “Premières lignes #7

  1. Pingback: Premières lignes #114 – Ma Lecturothèque

  2. Pingback: Premières lignes #113 | Songes d'une Walkyrie

  3. Pingback: Premières lignes #113 – Ma Lecturothèque

  4. Pingback: Premières lignes #112 | Songes d'une Walkyrie

  5. Pingback: Premières lignes #112 – Ma Lecturothèque

  6. Pingback: Premières lignes #42 : Les sorcières du clan du Nord, Irena Brignull | Light & Smell

  7. Pingback: Premières lignes #111 | Songes d'une Walkyrie

  8. Pingback: Premières lignes #111 – Ma Lecturothèque

  9. Pingback: Premières lignes #110 | Songes d'une Walkyrie

  10. Pingback: Premières lignes #110 – Ma Lecturothèque

  11. Pingback: Premières lignes #40 : Fabuleux nectar, Vincent Portugal | Light & Smell

  12. Pingback: Premières lignes #109 | Songes d'une Walkyrie

  13. Pingback: Premières lignes #109 – Ma Lecturothèque

  14. Pingback: Premières lignes #39 : Le sauveteur de touristes, Eric Lange | Light & Smell

  15. Pingback: Premières lignes #108 | Songes d'une Walkyrie

  16. Pingback: Premières lignes #108 – Ma Lecturothèque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s