Les chercheurs du temps – Emmanuelle Nuncq

les-chercheurs-du-temps-1038011

Les Chercheurs du Temps est un one-shot fantastique écrit par l’auteure française Emmanuelle Nuncq et publié chez Séma Éditions au prix de 15 euros dans la collection Séma’gique. Et je vous le précise parce que le jeu de mot me fait toujours rigoler :3 Je remercie Séma Éditions pour ce service presse qui m’a enfin permis de découvrir un petit morceau de leur catalogue (non, ce n’était toujours pas fait, honte sur moi !)

Le concept de ce roman est plutôt simple: le professeur Clarence Fertennant a créé des chaussures qui permettent de voyager dans le temps et s’en sert pour explorer l’Histoire. Ponctuellement, il invite des étudiants en fin de thèse à le suivre, afin qu’ils puissent étudier leur sujet directement sur le terrain. Ce ne sont pas systématiquement des étudiants en Histoire, certains s’intéressent à l’économie, la sociologie, ou même la littérature. Le concept de base m’a directement attirée, même si j’ai toujours un peu peur d’aborder la thématique du voyage dans le temps. Elle me fascine et m’effraie à la fois parce que, mal maîtrisé, c’est une catastrophe. Pourtant, comme dans sa trilogie Palimpsestes, l’auteure pose des règles intelligentes et, je trouve, cohérentes, à son univers.

Dans ce roman, nous suivons les personnages de Clarence et Roxane. Clarence incarne le professeur qui nous explique les règles du jeu et Roxane, de son côté, est une étudiante en lettres modernes. J’ai immédiatement accroché à ce personnage spontané, drôle et passionné. Comme souvent, je me retrouve aisément dans les héroïnes d’Emmanuelle et cela m’aide à rentrer dans l’intrigue. J’ai un peu moins apprécié le personnage de Clarence, surtout à cause de ses choix finaux (non mais franchement ?!), que je ne peux évoquer en profondeur sans spoiler. Il reste intéressant et son passé pose beaucoup de questions, même lorsqu’on termine ce livre. Comment en est-il venu à cette invention, par exemple? Comment a-t-il précisément établi les règles du voyage dans le temps? Quels autres évènements l’ont marqués? J’aimerai beaucoup lire un roman sur ses aventures, même si on en connait, du coup, déjà la fin.

Outre nos deux héros, nous traversons une quantité d’époques différentes. Si le contrat passé entre Clarence et Roxane est supposé les cantonner à la littérature française moderne, ils effectuent tout de même des voyages en Angleterre ou même plus loin dans le passé, par simple curiosité culturelle. Nerval, Baudelaire, Dumas, Bergerac, Brocéliande, Shakespeare, Louis XIV, Poe… Comme pour le premier tome de Palimpsestes, je suis presque effrayée de découvrir à quel point Emmanuelle et moi avons les mêmes références et apprécions les mêmes époques. Ce fut un ravissement de croiser certaines figures historiques, de lever (dans le cadre de la fiction) le voile sur de nombreuses mystères littéraires. Les Chercheurs du Temps est très clairement un roman hyper référencé et on peut saluer la recherche (ainsi que la culture personnelle) de l’auteure.

Principalement axé sur l’aventure et la découverte historique, les Chercheurs du Temps ne passe pas à côté d’une petite romance qui, heureusement, ne prend pas toute la place dans le récit. Ce dernier se conclut d’ailleurs en ouvrant sur Bordemarge, un autre roman de l’auteure, publié chez Castlemore (et qui est dans ma liseuse). Notez que les livres d’Emmanuelle peuvent se lire indépendamment, mais qu’ils sont tous reliés par divers clins d’œil subtils disséminés au fil du texte. C’est quelque chose que j’aime beaucoup chez un auteur, déceler le fil rouge qui relie son imaginaire. Autant dire que je suis, ici, ravie.

L’écriture des Chercheurs du Temps est simple et fraiche. Elle sert une intrigue parfois un peu rapide mais qui se conclut d’une manière aussi intéressante que frustrante. Divisée en différents épisodes, cette œuvre a très clairement un côté Doctor Who, qui ravira les adeptes de la série, mais pas que. Cela permet une lecture rapide (presque d’une traite dans mon cas) qui remplit à merveille son rôle de divertissement.

Pour résumer, les Chercheurs du Temps est un page-turner fantastique qui traite avec intelligence du voyage dans le temps. Les recherches historiques effectuées par l’auteure permettent de parsemer le récit d’innombrables anecdotes intéressantes. Elle se réapproprie l’Histoire et l’histoire littéraire d’une manière qui, chez moi du moins, fait mouche. C’est un excellent divertissement tout public qui est parfait pour découvrir cette auteure une première fois, d’autant qu’il s’agit d’un one-shot. N’attendez plus !

Publicités

9 réflexions sur “Les chercheurs du temps – Emmanuelle Nuncq

  1. Pingback: Bilan – le printemps de l’imaginaire francophone 2018 | OmbreBones

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #7 | OmbreBones

    • Je lis très peu sur le sujet et je ne suis pas une spécialiste, mais personnellement, j’ai passé un bon moment 🙂 Puis j’ai beaucoup apprécié le fait que le roman soit très référencé culturellement parlant. Si t’aimes un peu ce genre de choses, tu ne devrais pas être déçu ^_^ Note que il me semble que la ME cherche des blogueurs, si tu lis en numérique ça peut être une approche à tenter?

  3. J’ai les mêmes craintes que toi concernant les ouvrages sur les voyages dans le temps… et au vu mon esprit pas toujours très logique xD Mais donc c’est cool que celui-ci n’emmêle pas tout 😀 Je vais sûrement le lire aussi pour le PIF 😉

    • Personnellement j’ai trouvé ça bien justifié, après il faut aussi partir du principe que chaque roman a ses propres codes et qu’on les accepte en commençant à le lire quoi. C’est de la fiction et y’avait une vidéo assez intéressante de Links the Sun sur le sujet du voyage dans le temps justement XD Pour compléter la lecture ->
      Tu me diras ce que tu en as pensé 🙂 J’ai passé un bon moment, ce n’était pas un coup de cœur mais c’est un chouette divertissement bien référencé !

      • Je trouve pas la video xD Mais je n’ai pas de problème avec la fiction, ni avec des codes particuliers, ni avec la suspension momentanée de l’incrédulité, je trouve juste que les voyages dans le temps sont super tricky à mettre en place et qu’il est parfois difficile de ne pas commettre d’erreurs dans la temporalité, ce qui fait que j’ai parfois plus de mal à me décider à lire un livre traitant de ce sujet. On verra ce que ça donne, mais Emmanuelle a l’air de gérer pas mal le sujet 😀

      • C’est un de ses sujets favoris, déjà dans Palimpsestes :3 Je trouve qu’elle s’en sort bien, j’espère que tu partageras mon opinion !
        Je ne sais plus dans quelle vidéo il en parle, je demanderai à mon copain demain haha il les connait par cœur quasi ->

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s