Premières lignes #4

Bonjour et bon dimanche à tous !
Qui dit dimanche dit « premières lignes » le rendez-vous hebdomadaire créé par Ma Lecturothèque !

Ce dimanche, je vais vous parler (encore) d’urban fantasy, mais c’est pour la bonne cause. La semaine dernière, je vous évoquais Kayla Marchal et de son auteure, Estelle Vagner. Cette fois-ci, ça va être le Souffle de Midas, premier tomes des chroniques homérides écrit par Alison Germain. Pourquoi? Et bien parce que ces deux auteures françaises seront présentes la semaine prochaine à la foire du Livre de Bruxelles, de vendredi à dimanche ! C’est donc l’occasion pour le public belge de les rencontrer et de découvrir leurs ouvrages, ils en valent vraiment la peine. Pour rappel, voici ma chronique du Souffle de Midas.

On peut résumer ce roman sur trois grands points: un style narratif convainquant qui nous plonge dans l’esprit d’une héroïne badass mais crédible. Un univers riche et peu exploité en urban fantasy pour adulte, celui de la mythologie grecque. Et enfin, une intrigue dynamique qui nous offre un véritable page-turner.

Voici la 4e de couverture:
« Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction… »

preview-finale
Et voici les premières lignes:
« Tandis qu’il étreignait son amante blessée, Rikke sentit le désespoir grignoter son âme. La perdre, comment l’imaginer? Un monde sans elle serait dénué de reliefs, de nuances et de beauté. Une existence fade, sans raison d’être. La vie s’effaçait peu à peu des prunelles de sa bien-aimée. Les deux opales cristallines que Rikke ne se lassait jamais de contempler étaient ternes, presque figées. Pourtant, il discernait encore une certaine volonté en elles. Une lueur d’espoir.
— Tiens bon, Lia…
Elle tremblait contre lui, sans qu’il ne puisse la soulager. Sa peau d’une froideur mortuaire et son teint lugubre laissant présager l’issue fatale. Avec toute la puissance de son être, il souhaita furieusement échanger sa place avec elle, pour la libérer et endurer lui-même la souffrance qui la torturait.
A la minute où il l’avait rencontrée, des années plus tôt, il s’était juré, par dessus tout de la protéger. Ce serment allait au-delà de son devoir de Gardien, son besoin d’assurer sa sécurité était vital. Une évidence. Mais ce soir, par son manque de vigilance, Rikke avait manqué à sa parole. Sous-estimant l’épée de Damoclès qui planait-au-dessus de la jeune femme, il avait provoqué sa mort. Une erreur au goût d’amertume insoluble. »

Si vous aimez la mythologie grecque et l’urban fantasy, je vous recommande cette saga qui suit les codes du genre mais se démarque par la force de ses personnages ! Rendez-vous à la foire du livre de Bruxelles pour rencontrer Alison Germain, sur le stand des éditions du chat noir ♥

 

Publicités

23 réflexions sur “Premières lignes #4

  1. Pingback: Premières lignes #8avril | Lady Butterfly & Co

  2. Pingback: Premières lignes #1eravril | Lady Butterfly & Co

  3. Pingback: Premières lignes #18mars | Lady Butterfly & Co

  4. Pingback: Premières lignes #11mars | Lady Butterfly & Co

  5. Pingback: Penser la lumière, Dominique Bruguière, Actes Sud Papiers, Premières lignes #34 – Camellia Burows

  6. Pingback: Premières lignes #33 : Le vieux qui lisait des romans d’amour, Luis Sepúlveda | Light & Smell

  7. Pingback: Premières lignes #4mars | Lady Butterfly & Co

  8. Pingback: Premières lignes #101 | Songes d'une Walkyrie

  9. Pingback: Premières lignes #32 : Cherub, Tome 1 : 100 jours en enfer, Robert Muchamore | Light & Smell

  10. Pingback: Premières lignes #100 – Ma Lecturothèque

  11. Pingback: Premières lignes #100 | Songes d'une Walkyrie

  12. Pingback: Premières lignes #25février | Lady Butterfly & Co

  13. Pingback: Les amis, Kôbô Abe, NRF Gallimard, Premières Lignes #33 – Camellia Burows

  14. Pingback: Premières lignes #18février | Lady Butterfly & Co

  15. Pingback: Premières lignes #99 – Ma Lecturothèque

  16. Figure toi que ce livre me tente à fond ! Le thème mythologique m’attire beaucoup et grâce à toi, la découverte des premières lignes renforce cette envie 😃
    Et puis, parlons esthétique… La couverture est vraiment trop canon 😱

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s