Tokyo Vice – Jake Adelstein

517ZaofFxgL._SX195_

Tokyo Vice, de l’auteur et journaliste américain Jake Adelstein, est un livre à mi chemin entre le roman et le récit de vie. Il est disponible chez Points en format poche au prix de 8.40 euros et c’est un coup de cœur absolu dont je suis vraiment très heureuse de vous parler.

Jake Adelstein est journaliste, Tokyo Vice raconte l’histoire de sa vie. Voici comment on peut résumer ce livre en une seule phrase. Divisé en trois parties, Tokyo Vice est un récit riche et romancé, écrit à la première personne. Nous suivons Jake Adelstein, un juif américain, qui nous raconte son parcours depuis sa sortie de l’université japonaise où il a étudié dès ses 19 ans jusqu’au moment où des yakuzas viennent le menacer pour qu’il garde secrète une information concernant leur chef. Nous l’accompagnons dans son apprentissage de la langue japonaise et de ses subtilités, des coutumes sociales, des exigences de sa vie de journaliste et nous découvrons, souvent avec stupeur, les réalités de ce métier. A travers ses différentes affectations au sein du Yomiuri (le premier journal du pays) nous découvrons le monde criminel japonais mais également le monde judiciaire, avec ses aléas et ses sombres réalités.

Tokyo Vice ne raconte pas simplement un morceau de la vie de Jake Adelstein. C’est un témoignage romancé qui nous plonge dans la réalité du Japon moderne, que nous connaissons très mal ici en occident, au sein d’une société très différente de la nôtre et véritablement fascinante. L’auteur ne se contente pas de nous raconter ses aventures, elles servent de base pour nous permettre de découvrir les subtilités de la mentalité nippone. C’est interpellant, parfois choquant, souvent déprimant.

Plus qu’un simple témoignage, c’est un récit qui prend aux tripes. Jake est très attachant alors même qu’il n’essaie pas de se mettre en valeur (sans pour autant se dénigrer). L’auteur est impartial avec lui-même, analytique sur ses choix et ses actes. Il a écrit son livre dans une vraie posture de journaliste, avec une idée à défendre et des horreurs à dénoncer, sans pour autant tomber dans le cliché du justicier. Son style d’écriture est direct et clair, il sait comment structurer sa pensée pour nous la transmettre clairement. Immersif, instructif, éclairant, voilà ce qu’est Tokyo Vice.

C’est un ouvrage que je recommande aux futurs journalistes, je pense qu’il devrait être inscrit au programme des filières universitaires dans ce domaine parce que je l’ai trouvé vraiment édifiant. Je conseille aussi Tokyo Vice à ceux qui aiment le Japon ou qui pensent l’aimer. Je me suis rendue compte, à la lecture de ce livre, que je connaissais très mal ce pays et sa culture, qu nous parvient biaisée à travers le manga. Je suis vraiment contente que mes lacunes soient réparées ! Tokyo Vice conviendra aussi parfaitement à ceux qui sont intéressés par le crime organisé, autre que les habituels italiens et russes. C’est encore un système différent qui nous est donné de connaître à travers le travail d’investigation de Jake Adelstein et j’ai trouvé cela passionnant. Impossible de lâcher ce livre, j’en étais au point de lire en marchant dans la rue pour aller en cours. J’ai manqué de me faire écraser deux fois ! Mais ça valait la peine.

Pour résumer, Tokyo Vice est un coup de cœur que je vais très certainement relire plus d’une fois dans ma vie. Il dresse un panorama social, politique, économique et culturel du Japon comme on en voit peu. Cet ouvrage mérite d’être découvert, lisez-le absolument ♥ Moi, je vais me pencher sur le reste de la bibliographie, parce que je suis totalement sous le charme de Jake Adelstein, de sa vie, de son parcours et des histoires qu’il a encore à raconter.

Publicités

12 réflexions sur “Tokyo Vice – Jake Adelstein

  1. Pingback: #TAG – Les livres dont on parle peu | OmbreBones

  2. Pingback: Hanafuda – L. A. Braun | OmbreBones

  3. Ah enfin je découvre un avis sur ce titre. Je te remercie vivement, du coup hop dans ma liste. Je lis très peu de romans se déroulant au Japon et j’essaye de changer cela petit à petit. Je trouve que c’est toujours dépaysant et agréable à explorer quelque soit le genre (hors manga).

    • Je suis ravie de te faire découvrir ce chef-d’oeuvre, tu vas adorer ! Et si les yakuzas t’intéressent, je viens de lire le dernier des yakuzas qui est aussi excellent. Le Japon me passionne sur tous les plans 🙂 Jake Adelstein est un grand journaliste en plus ! J’ai hâte de lire ton avis dessus ^-^

  4. Pingback: Le dernier des yakuzas – Jake Adelstein | OmbreBones

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #25 | OmbreBones

  6. Pingback: [BLS] Bilan lecture – premier semestre 2018 | OmbreBones

  7. Pingback: [chronique] Le dernier des yakuzas – Jake Adelstein – Laure-Anne Braun

  8. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #3 | OmbreBones

    • Sincèrement tu DOIS le lire ! Surtout si tu aimes le Japon, tu vas prendre une grosse claque. La réalité est plutôt sale mais ce bouquin est tellement riche, je ne m’en remets toujours pas pour te dire. J’ai envie de le relire tout de suite XD Je n’ai plus été emballée à ce point par un livre depuis une éternité. En plus l’auteur m’a remercié sur twitter pour la chronique (en français en plus) je ne m’en remets toujours pas hahaha.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s