Le puits des âmes – Emilie Ansciaux

le-puits-des-ames-991357

Le Puits des Âmes est un roman de type fantastique écrit par l’auteure belge Emilie Ansciaux et publié chez Livr’s Éditions en septembre 2017. Il est disponible en papier au prix de 18 euros, ainsi qu’en numérique en promotion pour le moment à 99c.

Ce roman nous raconte l’histoire d’Alénor, une étudiante capable de voir les fantômes. Tous? Pas vraiment, juste ceux qui sont enfermés dans le puits au fond de son jardin et plus particulièrement Dany (oui moi aussi j’ai eu la chanson en tête, mais on ne va pas en parler), qui est devenu, au fil des ans, un ami très proche. Tout va basculer quand elle avouera sa particularité à son petit ami, Simon -qui le prendra très mal- et quand elle se rapprochera du mystérieux Gin. Pour un simple aveu, la vie d’Alénor va basculer complètement et l’entrainer dans une course contre la montre dont les enjeux sont plus importants qu’elle ne le croit.

Avant d’aller plus loin, je dois préciser que je ne suis pas le public cible pour ce roman, je l’ai rapidement compris. J’ai trop lu de littérature fantastique, ce qui, finalement m’empêche d’apprécier un ouvrage comme celui-ci. Cela ne signifie pas qu’il est mauvais (sinon je ne vous en parlerais pas ici, vous connaissez ma ligne éditoriale) mais simplement que, sur un plan personnel, je n’ai pas été convaincue et j’ai mis un moment à comprendre pourquoi.

En fait, ce roman n’est pas vraiment un roman. C’est surtout une fable philosophique qui nous invite à réfléchir sur la notion de bien et de mal, de sacrifice et d’humanité dans son ensemble. Sur les choix et les conséquences qu’ils ont, sur le concept de destin et l’incidence du religieux dans notre vie. Cette approche justifie alors les personnages archétypaux, qui ont des traits de caractère grossis dans ce but, car chacun d’eux représente quelque chose de précis, qui transcende son existence propre, comme un péché ou un concept. C’est un parti pris esthétique qui séduira certains lecteurs, dont je ne fais certes pas partie mais et alors? Cela ne le rend pas moins intéressant et osé, au sein d’une littérature devenue (trop) formatée. De même, cela justifie que l’on devine facilement certains tournants de l’intrigue. Je vous rassure, pas tout. Il y a des choses qui m’ont surprise de manière plutôt agréable.

Et parmi elles, je dois évoquer l’univers en lui-même. J’ai beaucoup apprécié la façon dont l’auteure a créé ce monde autour du nôtre, a organisé l’Enfer et le Paradis comme deux entreprises très codifiées, jouant avec les clichés éparpillés partout en littérature fantastique pour les adapter à sa sauce. D’ailleurs, j’ai bien aimé le personnage de Jali, j’ai trouvé qu’il sortait du lot et ça m’a amusée de découvrir l’organisation du Paradis à travers lui.

Le Puits des Âmes n’est pas un roman qui vous transcende par ses thématiques, relativement classiques dans ce type de littérature, pourtant il accroche. Phénomène difficilement explicable, on lit les pages sans les sentir passer et on arrive rapidement à la fin, en se demandant où donc se cachent les 241 pages. On roule parfois les yeux avec un sourire indulgent devant les traits ou les actions poussés à l’extrême de certains personnages, mais on passe un bon moment et c’est parfois tout ce qu’on attend d’un livre. D’autant que celui-là a l’avantage d’être bien écrit, bien corrigé, bien travaillé. Certains trouveront l’intrigue et le dénouement trop rapides. Ce qui peut être vrai, mais le Puits des Âmes est un texte nerveux et dynamique, c’est une de ses qualités et c’est quelque chose que j’apprécie, sur un plan personnel.

En bref, Le Puits des Âmes est un ouvrage fantastique classique dans sa construction et son intrigue mais qui conviendra parfaitement aux novices du genre ou à un public plus jeune. N’hésitez pas à vous lancer dans sa découverte! Et surtout, réfléchissez quelques instants dessus, une fois votre lecture terminée. Il renferme plus de richesses qu’il ne le laisse penser au premier abord.

10 réflexions sur “Le puits des âmes – Emilie Ansciaux

  1. Pingback: FOCUS – Partenariat : Livr’S Éditions | OmbreBones

    • Quel âge a-t-elle? 🙂 C’est normal de préciser le public, tout livre ne convient pas à tout le monde et si tu es comme moi, vieille briscard du fantastique, tu ne passeras pas vraiment un bon moment :/ Mais pour un public plus jeune c’est sympa parce que ya ce petit côté interdit avec les démons qui sont violents et pervers (mais le trait est tellement grossi que ça prête à sourire :’) )

      • Ah je pense que ça peut lui plaire dans ce cas ^_^ Surtout si elle n’a pas encore une culture du fantastique trop étendue et des goûts bien arrêtés. Je l’espère du moins ! Si elle lit en numérique il y a une promotion dessus pour le moment à 99c, sinon le site de l’éditeur est très accessible et ils vont souvent en salon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s