Aeternia (2) l’envers du monde – Gabriel Katz

 

L’Envers du monde est le second tome du diptyque fantasy d’Aeternia, écrit par Gabriel Katz. Ce tome est sorti en 2015 chez Scrineo avant de sortir en poche l’année suivante chez J’ai Lu au prix de 9 euros. Je vous ai déjà chroniqué la Marche du Prophète, livre avec lequel j’ai clôturé l’année 2017 et qui avait presque été un coup de cœur. Le tome 2 l’est, indubitablement !

Nous retrouvons nos personnages où nous les avons laissé. Je ne peux pas en dire trop au risque de spoiler l’intrigue et les rebondissements du tome 1, ce qui serait vous gâcher le plaisir, mais je vais quand même tenter de vous mettre l’eau à la bouche.

Dans le lot des personnages qu’on est content de revoir il y a Varian est fidèle à lui-même et j’ai été vraiment surprise par son évolution. C’est un personnage que je n’appréciais pas trop à la base (non non son prénom n’a rien avoir là-dedans… #pourlahorde) mais qui a su me séduire par, finalement, son humanité dans le sens le plus triste du terme. C’est un personnage compliqué, avec du relief, travaillé juste comme il faut. On se surprend à le comprendre, à croiser les doigts pour qu’il s’en sorte. J’en profite pour mentionner le lieutenant Hoargan, avec qui j’ai eu tout de suite une affinité. Pourtant, c’est un personnage secondaire assez simple qui rentre dans un archétype, mais c’est aussi toute la magie de Gabriel Katz: donner vie à des personnages « comme les autres » au point qu’ils en deviennent remarquables. Et enfin, je ne peux pas terminer cette petite liste sans évoquer Desmeon, qui est officiellement mon personnage préféré de cette saga (avec le chien ♥). Je l’appréciais déjà dans le tome 1 mais ici, c’est lui qui remplace Leth Marek dans le rôle du narrateur « principal » si on peut dire et quel régal ! J’ai adoré chaque étape de son parcours, chaque scène où il était présent, puis ce final… J’en ai encore le cœur qui palpite.

Pour les personnages que j’ai été contente de découvrir, mention spéciale à Mae Nam, la conseillère et riche marchande. Elle m’a plusieurs fois faite sourire (la scène dans la chambre était épique), je la trouve très intéressante et son rapport avec Desmeon est surprenant. Finalement, la dynamique installée entre eux change de ce qu’on a l’habitude de croiser dans ce type de roman et j’ai bien accroché avec elle.

D’ailleurs, parlons un peu du déroulement de l’intrigue en elle-même. Certes, je ne peux pas développer dans le détail mais je trouve que l’auteur a un talent incontestable. Tout s’emboîte à la perfection et pourtant, on ne voit rien venir. Il n’hésite pas à tuer des personnages qu’on ne s’attend pas à voir mourir, à laisser survivre ceux qui devraient y passer, sans parler de, finalement, la conclusion de toute cette sombre affaire (je pense à la scène du port, pour ceux qui ont déjà lu ce roman) qui est… Tellement grotesque, tellement triste à pleurer, et en même temps, c’est une vraie leçon de réalité, faute d’un meilleur terme. J’ai trouvé ça absolument génial, chapeau bas. Il enchaîne les complots politiques, les scènes d’action et de narrations avec un rythme et un équilibre maîtrisé, marque des écrivains talentueux et doués. Niveau thématique, on est dans la continuité du tome 1: les guerres de religion, l’absurdité des croyances qui débouchent sur la violence la plus extrême, la manipulation de masse, les intrigues des courtisans, ce que c’est, finalement, l’humanité… Bref, tout ce que j’aime.

Pour ne rien gâcher, l’écriture de l’auteur est toujours aussi addictive. Les pages s’enchaînent à une vitesse folle, on a du mal à lâcher le roman tellement on est plongé dedans. On tourne, on tourne, on tourne, et on est surpris d’arriver à la fin (ET QUELLE FIN !!), de quitter ces personnages qu’on a appris à aimer et à haïr. Sincèrement, ça me fait quelque chose de me dire que je ne vais pas avoir un troisième tome et d’un autre côté… Aeternia est parfait comme il est.

Je ne m’y attendais pas, mais Aeternia est une série coup de cœur. Je suis vraiment heureuse d’avoir découvert Gabriel Katz, qui est un auteur très talentueux, et j’espère pouvoir lire rapidement d’autres romans de sa plume. Je vous recommande chaudement ce diptyque de fantasy française de grande qualité.

 

Publicités

10 réflexions sur “Aeternia (2) l’envers du monde – Gabriel Katz

  1. Pingback: Aeternia de Gabriel Katz – Albédo

  2. Je te rejoins sur pas mal de points (le thème et la force de ses personnages même secondaires), mais j’ai trouvé la fin pour certaines personnes un peu expéditive.

    Après, je suis une adepte de la littérature japonaise où il n’y a jamais de réelle fin. L’histoire s’arrête là où l’auteur décide, comme si ses personnages allaient continuer à vivre en-dehors du livre.
    Cela m’y a fait penser avec Aeternia 🙂

    Super avis en tout cas !

    • Je comprends ton ressenti, c’est vrai qu’on peut avoir l’impression que tout s’accélère et parfois un peu trop, pour certains personnages. Je crois savoir à qui tu penses en disant cela, mais ça ne m’a pas vraiment gêné parce que j’ai trouvé le roman, finalement, assez égal sur toute sa durée. Il se passe toujours quelque chose, puis cette fin… Je la trouve parfaite.
      Merci pour ton compliment ^_^

  3. Moi aussi, je te conseillerais de lire Le Puits des mémoires :p J’ai préféré cette saga à Aeternia. En fait, le tome 1 m’avait assez peu emballée (je trouvais les éléments assez décousus, l’intrigue creuse sur certains points), mais j’ai beaucoup aimé le 2 (inexplicablement…).

  4. Tiens, généralement les avis vont plus dans le sens du « j’ai préféré le 1er au 2ème », je suis content de voir qu’il y ait un avis dans l’autre sens ^^
    Lu le 1 et j’avais beaucoup apprécié (chronique à venir) et le 2 est en stand by. Pour le conseil de Lutin82, le Puits des mémoires est sont plus grand succès. Même univers, personnages un peu loufoques et addictivité au rendez-vous. Mais l’histoire est totalement différente, avec un suspens peut-être plus accru et une action moins présente (comme je sais que tu aimes les récits nerveux ^^).

    • J’avais beaucoup aimé le tome 1, évidemment, mais ce tome 2 m’a davantage embarquée. Peut-être parce que j’avais un meilleur feeling avec Desmeon? Je ne sais pas, je l’ai trouvé au-dessus, une digne suite pleine d’action, de révélations, de sang, c’était nerveux, difficile de s’arrêter de lire. J’ai dévoré les 200 dernières pages hier alors que j’avais, techniquement, d’autres choses à faire haha.
      Ah oui… Après je ne lis pas que ça mais c’est vrai que j’adore, faut que ça bouge, que ça soit rythmé. Après ya des livres que j’ai aimé sans ça mais bon…. Moi j’avoue que ce qui me gêne dans le puits des mémoires, ce sont les personnages amnésiques. J’ai horreur de ça, mais bon il y a des auteurs avec qui je tente quand même, parce que j’ai lu autre chose d’eux et que ça m’a convaincue. C’est le cas ici avec Katz. J’ai vu aussi qu’il avait une autre saga en cours chez Scrineo et qu’il en avait publié une autre, la maître de guerre je crois? Un one-shot? Je l’ai découvert à la fin du tome 2 d’Aeternia. De toute façon, en discutant avec l’auteur, je pense qu’il sera à même de me conseiller l’un ou l’autre titre lors des Imaginales :3

      • Oui t’as la maîtresse de guerre qui est un one shot et sa dernière saga (le tome 2 sort bientôt je crois) c’est « La part des Ombres » où l’on retrouve des personnages de ses précédents romans. Cette saga je l’attends pour la fin quand j’aurai lu tous les autres livres dans cet univers ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s